Savoir se taire

Publié le par François Ihuel

 

Je devais faire une page sur la peur, ç'en

sera une autre sur un sujet d'actualité.

 

Les textes de cette page n'engagent que moi et j'assume.

 

Savoir se taire

Samedi 10 Décembre 2016.

Meeting de M Macron pour les présidentielles, des hurlements, de la vocifération, de l'emportement mal contenu, des signes évident de déséquilibre mental.

Se lâcher, comme on dit, c'est ne pas pouvoir maitriser ce qu'on raconte, que ce soit dans un contexte feutré en tête-à-tête ou en public devant une assemblée, l'emportement fait que la pensée dépasse la retenue qui permet de rester dans un contexte acceptable.

Quand j'ai vu quelques extraits de ce meeting, sur Internet, je me suis dis "ce mec il a pété un plomb".

Pourtant on en a fait un Président de la République, il est vrai par défaut.

En fait il m'a rappelé un certain chef de propagande qui avait les mêmes envolées lyriques par le dépassement de soi, les mêmes expressions, les mêmes hurlements.

 

Savoir se taire
Savoir se taire

Ce chef c'est Goebbels.

Chef de la propagande du III ème Reich il avait lui aussi la diatribe volubile et les emportements excessifs.

Un autre aussi, Baldur von Schirach également très emporté pendant ses meetings.

De ces deux hommes, parmis tant de salopards de cette époque, on en a fait des chefs de guerre, puis à Nuremberg on les a ravalé au rang des malades mentaux, ce qu'ils étaient.

 

Savoir se taire

Où est la frontière ?

Quand j'ai découvert cette mise en scène sortant tout droit des studios fantaisistes je me suis dis une fois de plus "ce mec il n'est pas normal".

Moi je veux bien que les occasions de faire la fête puissent amener à une certaine décontraction, je veux bien que l'excessif puisse aussi avoir sa part, mais quand un Chef d'État organise une pantomime obscène de ce genre c'est qu'il y a quelque part un dysfonctionnement mental certain.

Peu importe les "danseurs" et la chorégraphie, ce qui interpelle et qui a fait couler pas mal d'encre c'est le lieu et la fonction de l'organisateur, depuis Caligula rares sont ces exhibitions malsaines et encore moins en des lieux de prestige d'une nation qui se veut grande et représentatrice de l'ordre et de la morale, la liberté a des limites. 

Depuis son élection il y a eu multiples occasions qui ont fait que le Président Macron s'est fait remarquer par une tendance à l'instabilité mentale, ses prises de positions déplacées, ses "insultes" voilées envers la population, ses guignolades médiatiques depuis la crise sanitaire et ses revirements divers.

Un psychiatre y trouverait un malade mental potentiel. 

Ce ne serait pas le premier malade mental à devoir assurer de hautes fonctions, le problème c'est d'y entrainer tous ceux qui dépendent de lui, c'est-à-dire la nation entière même si plus des deux tiers n'ont pas voté pour lui, son élection par défaut ne l'est que d'une minorité sur la totalité des électeurs inscrits, en fait ce sont les abstentionnistes qui l'ont mis au pouvoir.

Sauf qu'aujourd'hui il déraille encore.

 

Savoir se taire

Charlie-Hebdo.

Ce torchon il m'est arrivé d'en trouver des exemplaires laissés après lecture comme pas mal de journaux une fois "lus" ; torchon pour moi, chacun est libre de lire ce qu'il veut et d'aduler les modèles de son choix.

Ça s'appelle la liberté d'expression, du moins ce qu'il en reste en France parce qu'au rythme où on nous les supprime les unes derrières les autres à coup d'ordonnances d'urgence on va bientôt concurrencer la Corée du Nord.

Caricatures ? Pourquoi pas ! Sauf que des caricatures provocatrices et insultantes ça sort de la liberté d'expression pour entrer dans la provocation explosive, je ne défend personne, je ne vise personne, juste qu'il y a une limite à tout et que cette limite est allègrement franchie en quasi-permanence par les rédacteurs de ce "canard", que ce soit envers des hommes politiques, des artistes, des mouvements divers ou des communautés.

Connaissant les différences de culture des communautés qui sont en France on peut deviner que la tendance à l'insulte fréquente ressort souvent dans les pages de ce torchon, ce qui m'étonne c'est que le supposé défenseur de ces communautés, ce Président pourfendeur des islamophobes, ce "juste" parmis les justes qui pense avoir la science infuse et la réponse sans appel, soutient publiquement médiatiquement ce qui justement frise l'islamophobie à travers des caricatures véhémentes, insultantes pour ceux qui les perçoivent comme tel et provocatrices à cause de l'escalade de ces dernières semaines qui consiste à cibler justement ce qui créés des tensions.

Cette incohérence entre ce que M Macron défend et son soutien à ce qu'il pourfend révèle une instabilité certaine qui laisse apparaitre une grande instabilité ne cadrant pas avec sa fonction, soit il écoute trop chanter les sirènes, soit il est déconnecté et réagit épidermiquement dès qu'on le sollicite en ce sens.

Les attentats de Charlie-Hebdo c'est la réponse démesurée et disproportionnée de quelques exaltés religieux qui en on fait une affaire personnelle au nom d'une communauté toute entière, ce qui laisse entendre que seraient concernés tous ceux qui ne seraient pas d'accord avec la liberté dite de ce journal satirique.  

La religion catholique est elle aussi salie et insultée en permanence par ce torchon, sauf que les catholiques sont devenus des moutons formatés qui ne réagissent même plus, il n'y a guère qu'à l'encontre des juifs que la réserve semble de mise. 

Il a tout de même une question d'importance, la religion musulmane ce sont des États sans autre fonctionnement, à travers les caricatures ce sont donc des nations entières qui sont visées et je doute que les rédacteurs de Charlie Hebdo l'ignorent.

Alors pourquoi continuer ?

Pas pour le fric, j'en doute fort, c'est plus profond que ça et ça révèle une forme de rejet de l'existence de certains et de leur fonctionnement.

 

Savoir se taire

Macron c'est Néron.

Il n'y a que lui qui compte, il n'y a que lui qui voit juste, il n'y a que lui qu'il faut suivre ; ce n'est pas un fonctionnement républicain dans un pays démocratique mais une dictature personnelle qui s'exprime à travers un mandat officiel.

En fait depuis son élection par défaut il s'impose par la persuasion, il ne persuade que les faibles et les adorateurs puisqu'il en faut, il soumet les autres par la force et la peur, comme cette épidémie de grippe-covid qu'il exploite à fond pour avoir provisoirement la paix sociale sans réaliser qu'il allume la bombe sociale qui va lui péter en pleine gueule, Covid ou pas. 

Là aussi ça relève de la médecine spécialisée, surtout qu'il change souvent ses ministres pour mettre les plus nuls afin de s'en croire supérieur ; au pays des aveugles les borgnes sont rois.

Ce qui est inquiétant ce sont ses réactions épidermiques, depuis plus de deux ans il favorise l'intégration islamique en France et d'un seul coup il réalise qu'il y a danger avec quelques-uns de leurs religieux qui ne sont venus en France que pour propager le Djihad et foutre le bordel, ça marche mieux qu'il ne l'aurait cru et il est subitement dépassé. 

Il met de l'huile sur le feu en confortant les insultes et les provocation du torchon Charlie-Hebdo sachant très bien qu'il va heurter les pays musulmans qui s'insurgent à juste titre de ces insultes provocatrices.

Il ne sait pas se taire M Macron ! 

Je ne sais comment sont ses ambassadeurs et diplomates mais la diplomatie il ne connait pas, la meilleure attitude à adopter, en ces temps de tensions à cause des excès invasifs de la Turquie en mer Égée, c'est l'apaisement en laissant les journaleux débiles se démerder avec leur problèmes, quand on fait de la provocation permanente il faut savoir assumer tout seul, pas mobiliser des forces de l'ordre aux frais des contribuables pour inciter Charlie-Hebdo à aller de plus en plus loin sous couvert de liberté d'expression bidon et fort d'une protection policière d'ampleur.

La liberté d'expression c'est dénoncer une situation réelle aux dépends de celui qui en est responsable - ce que je fais à travers mes lignes - et non pas encourager la provocation.

S'il y a du grabuge, ce que je pressens, M Macron en sera le seul réel responsable.

 

Savoir se taire

Médias et effets boule de neige.

Plus on en raconte et plus il s'en passe, c'est pareil dans tous les pays du monde, quand il y a le bordel dans une banlieue les médias tartinent à outrance pour que ce bordel prenne de l'ampleur, M Macron fait la même chose avec ses prises de positions. 

Ma foi ce sont des effets d'annonces et plus un coup de semonce politique de la part des divers pays musulmans qu'une réelle sanction d'autant qu'à travers les produits boycottés c'est M Macron qui est visé sauf que ce sont les producteurs et exportateurs français qui sont pénalisés, une fois de plus il joue au débutant en faisant d'un caprice une affaire d'État et un conflit commercial international, ce n'est pas très malin juste pour soutenir une douteuse liberté d'expression. 

Déjà que l'économie en a un coup dans l'aile à cause de la crise sanitaire qu'il amplifie aussi pour faire peur, il saborde la France et son économie, nos industries sont moribondes, notre commerce extérieur est déficient depuis quelques mois, et pourtant il en remet une couche.

 

Savoir se taire

La santé mentale de M Macron.

Tant que ça reste interne au pays il s'en fout, depuis des années déjà beaucoup mettent en doute ses capacités réelles, mais émises depuis l'étranger ça le vexe, alors là aussi il en remet une couche, si en qualité de Chef de l'État il n'a pas encore constaté que les pays musulmans ne fonctionnent pas du tout comme les pays occidentaux c'est qu'il y a effectivement un problème, encore une provocation à laquelle il répond par une autre provocation, cette escalade depuis quelques mois ça laisse présager des lendemains difficiles. Va-t-on "entrer en guerre" à cause de quelques caricatures provocatrices ?

Il y a eu des conflits pour moins que ça, que cherche-t-il ?

Si encore il avait été comme Charles VI, avec des périodes fastes et des périodes de prostration, mais non, il est en continuité avec ses incohérences. 

 

Savoir se taire

Encore une incohérence.

Un État qui subventionne des associations qui infiltrent massivement des clandestins en France ne peut pas en même temps prétendre vouloir faire le tri, un Chef d'État qui fait presque l'apologie de la migration africaine et qui semble ne pas savoir ce qui se passe aux frontières passoires du pays qu'il administre ça fait désordre.

Il n'est pas nouveau que l'islamisme prétend envahir l'Europe, ça fait 1500 ans que ça dure, il n'est pas inconnu non plus que les pays musulmans verraient avec satisfaction s'accomplir cette invasion qui a d'ailleurs bien commencé grâce à Mitterrand dès 1981 en créant des associations racistes dites antiracistes afin de faciliter l'entrée en France des extrémistes de tous bords en muselant ceux qui s'y opposaient déjà.

Depuis que je suis dans le monde du travail, c'est-à-dire depuis 1967, j'ai connu des centaines de musulmans, la plupart m'ont laissé une très bonne impression mais c'était à l'époque où ils venaient en France pour travailler et trouver protection, jusqu'en 1985 on ne parlait pas de différence sur des sujets imbéciles comme le porc, à table avec eux ça ne les dérangeais pas que je boive du vin et que je mange du cochon, pas plus que ça ne me dérangeais de les voir faire leur prière au heures dites, chacun sa religion du moment quelle respecte les autres, ils n'exigeaient pas des passe-droits, des repas spéciaux à l'école, des piscine réservés pour eux, etc..

Depuis les premiers réels problèmes qui ont commencé aux USA avec Ben Laden, paradoxalement appuyé et financé par ces derniers dès 1980 pendant la guerre d'Afghanistan contre l'URSS, l'islamisme radical s'est développé dans le monde, subventionné au tout début par les USA, c'est un peu plus compliqué mais dans les grandes lignes c'est le déroulement qui abouti à l'explosion du Djihadisme, des attentas terroristes un peu partout et des problèmes ethniques dans notre pays.  

La presque totalité des pays occidentaux ont réagit sauf la France qui s'est attribuée le logo "terre de refuge" pour tout ce qui est supposément en danger dans des pays où ceux qui le fuient sont responsables de ce danger qu'ils ont créés.

La suite on la connait, quarante ans après un Président français veut faire le ménage, le ménage ça se fait quand on peut passer le balais, quand c'est trop dégueulasse il faut les grands moyens, Sarkozy a sorti le karcher mais contre ses administrés, il a fait une erreur de visée sauf pour ses intérêts personnels.  

Puis on a eu Neu-neu premier qui a laissé couler le pays en s'amusant de sa place de chef incapable, il a juste facilité l'accession à la tête de l'État de celui qui saborde aujourd'hui la France. 

Alors la question qui est dans beaucoup d'esprits : M Macron est-il un malade mental qui s'ignore ?

Je ne suis pas médecin mais certains qui le sont abondent en ce sens, bien entendu ça se sait et ça s'utilise à l'intérieur comme à l'extérieur.  

Je pense que s'il continue à nous prendre pour des cons il va vite s'en rendre compte.

Bonne soirée à tous et à très bientôt pour autre chose. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article