Marée basse à la mairie

Publié le par François Ihuel

 

On n'a plus de municipalité à Briançon

Marée basse à la mairie

Un de trouvé dix de perdu.

Décidément rien ne va à la mairie, il est vrai que peu de choses allaient mais là le maire en remet une couche.

L'équipe municipale, déjà boiteuse depuis pas mal de temps à cause des dissensions et des interdits imposés par le maire, n'existe plus, dans l'état actuel de la municipalité rien ne peut plus fonctionner mais qui s'en étonne.

Pourtant, depuis quelques années le maire aurait dû sentir le vent tourner, sa politique "monarchique" et son fonctionnement presque totalitaire ne plaisent pas à quelques élus de son bord, si une partie de ces derniers n'ont rien manifesté pour garder leur place ils lui ont fait savoir en constituant une liste que tout le monde devinait, sous couvert d'écologie politique, qui n'a rien à voir avec la véritable écologie, ils ont monté cette liste qui a eu un échos attendu mais on devine pourquoi.  

Déjà, au lendemain du résultat du premier tour, le maire à ramené à lui les scores des listes qu'il dit républicaines bien que je ne suis pas certain qu'il sache ce que veut dire "républicaines", puisque tout ce qui ne cadre pas avec ses objectifs personnels est proscrit et mis dans le même panier. 

Mais c'est connu, surtout à gauche ; tous ceux qui ne sont pas socialistes sont forcément des fascistes puisque l'unité nationale d'un peuple est, pour ces socialistes, contraire à leur générosité envers les invasions diverses aux frais bien entendu des "nationalistes" qui sont d'ailleurs les seuls à payer.

Il semblerait que les élections municipales, fortement compromises par les problèmes sanitaires de ces deux derniers mois, pourraient être refaites en totalité en Septembre. 

Je ne suis pas sûr que ça avantage ceux qui ont démontré trop rapidement leur platitude cynique à s'approprier une victoire presque certaine au second tour, il n'est pas exclus que la liste "A Poyau" n'ait pas digéré le fait qu'un candidat de droite fasse de la lèche au maire sortant de gauche pour obtenir un poste d'adjoint, ce qui prive les sympathisants socialistes de la liste sortante du poste qu'ils occupent, la girouette Gryzka, d'une affabilité maladive et d'un cynisme écoeurant, aurait donc "sucé" le maire pour se rapprocher de lui et lui offrir les voix qui lui ont été favorables au premier tour.

Sauf que ces voix sont plus à droite qu'à gauche et qu'une partie non négligeable de ses électeurs se sentent trahis par ce basculement à gauche juste pour la satisfaction personnelle d'un seul. Je ne suis pas sûr que de nouveaux appâts gustatifs arrosés soient assez suffisants pour rattraper une telle trahison, même pour ceux qui ne sont allés à ces "réunions" gastronomiques que pour se faire rincer gratuitement, après tout une petite bouffe et quelques verres de bons vins ça aide parfois à obtenir des voix, il faut parfois si peu de choses pour s'attirer un électeur.  

Donc, Mr le Maire de Briançon a gagné une girouette inconsistante mais il a perdu une dizaine d'appuis potentiels, je me demande comment vont pouvoir se dérouler les prochaines réunions de conseil municipal sans aucune majorité, d'une part parce que le maire a évincé ceux qui faisaient sa majorité mais aussi parce que la tête de file de l'opposition a changé de bord pour se rallier au maire sortant contre lequel pourtant il n'était pas tendre il y a encore peu de temps.

La ville est en panne mais franchement on n'a pas besoin de conseil municipal pour fonctionner, juste qu'il faut geler toutes les décisions qui viendraient à être prises fort de celles du maire qui s'est défait de sa majorité.

J'espère seulement que les briançonnais vont réagir si des fois le maire sortant encore en place prenait des décisions arbitraires comme il en est coutumier ; sans majorité, du fait qu'il a "limogé" une partie de ses adjoints, plus rien en peut être décidé et appliqué avant le prochain mandat par celui - ou celle - qui sera élu. 

Pour le moment le fonctionnement de la municipalité est à marrée basse.

Demain ou après-demain la plus grande pièce de mauvais théâtre de France.

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NICOLAS FAURE 07/05/2020 09:36

Der Kaiser Fromm...

François Ihuel 07/05/2020 10:12

Empereur, presque