L'homme est-il une erreur de la nature !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

À considérer suivant ce que chacun estime vouloir en déduire. 

Merci Alain de ces quelques tableaux.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !

Je ne suis pas psychanalyste.

 La normalité n'existe pas dans la nature, c'est l'homme qui a créé les normes, en se basant sur un modèle synthétisé à partir de chaque étude et observation il rend anormal ce qui n'est qu'une des incalculables "bizarreries" de la nature, à partir de cette base simpliste on peut considérer que la nature engendre de tout sans distinction ni particularisme, c'est l'évolution des espèces dans la continuité avec quelques bizarreries naturelles qui interpellent ceux qui sont persuadés, dans l'erreur, que la normalité l'est, naturelle.

 Chez l'humain la considération faite de chaque individu par d'autres individus ne consiste qu'à imposer de la part de ces derniers, ultra-minoritaires, ce qu'ils autorisent ou interdisent aux autres dans leur globalité. C'est la particularité humaine et l'anormalité qui est la seule réelle. De là naissent les religions parce qu'il est plus facile de rendre mystique ce dont à quoi personne ne croirait autrement. De là la politique, puisque la politique c'est une forme de religion qui se réfère d'ailleurs aux différentes religions suivant les régions de la planète et ce depuis que l'homme a commencé à s'auto-gérer, dès les premières "civilisations" donc. 

 L'anormalité humaine c'est de créer ce qui le détruit, dans un sens c'est aussi bien comme ça puisque la multiplication exponentielle de l'homme, depuis qu'il a réussi à enrayer la sélection naturelle, va aussi être son déclin jusqu'à la limite de l'extinction, qui sera d'une extrême rapidité et tant mieux.

 Un copain de la marine nationale, qui était sur le même navire de guerre que moi il y a maintenant 50 ans exactement, m'a envoyé quelques extraits que je vous expose à la suite.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

3 300 millards par an.

3 300 000 000 000.

 Une canette vide pèse en moyenne 15 grammes, soit environ 50 millions de tonnes de canette jetées chaque années mais pas de façon immuable puisque la population grandissante augmente ce chiffre tous les ans.

 Considérons que 10% est recyclé, puisque ce recyclage ne se fait que dans les pays dit évolués, on en déduit que la destruction d'un environnement ce n'est pas de l'évolution, mais ça reste un grand débat. 

 Je constate journellement, autour de moi, l'incroyable gaspillage et l'imbécile désinvolture qui consiste à négliger par fainéantise quelques gestes simplistes, ceux de ne pas fournir l'effort de bouger de quelques mètres pour accéder à un réceptacle de recyclage, il est vrai en quantité insuffisante et très mal géré.

 50 millions de tonnes d'acier qui nécessitent des quantités d'énergie énormes, donc production de CO2 et autres gaz divers, pour les produire, les remplir, les transporter pour en finalité être vidées en quelques secondes et jetées de leur subite inutilité.

 Ce qui n'existait pas quand les récipients étaient en verre, donc récupérés et réutilisables à l'infini.

 La simplicité génère une nuisance colossale, ça rapporte gros à ceux qui ont tellement de fric qu'ils ne savent même pas combien ils ont ni comment l'utiliser, juste pour se montrer dans les médias afin qu'on voit la gueule de ceux qui profitent des autres en étant pourtant adulés par ces autres, parce que la connerie humaine c'est aussi ce genre de paradoxe. 

 Maintenant il faut considérer que si ces canettes n'étaient pas produites ça obligerait les utilisateurs à fonctionner autrement et à se rendre responsables d'actes qui ont presque disparus, prendre soin de son environnement. 

 Bien entendu ceux qui produisent ces canettes ne vont pas abonder en ce sens, ce qu'il veulent c'est vendre pour s'enrichir, pas pour se préoccuper de ce que vont devenir les résidus.

 Parce que les nuisances ce n'est pas jeter, c'est produire ce qu'on va jeter, les vrais responsables sont les producteurs, pas les consommateurs qui ne sont responsables que de leur indifférence à ce problème. 

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Le flop des clopes.

 Je crois que de tout ce que l'humain a pu générer comme conneries c'est la plus destructrice sans absolument rien apporter en dehors de ceux qui en tirent profit, les mêmes que précédemment.

 Ça tue plus qu'une bombe atomique, plus que les virus, plus que les guerres.

 Là aussi le sujet est titanesque mais reste insoluble, de tout ce qui détruit un organisme c'est le pire de tous puisque si de boire et manger - même si c'est de la merde - reste indispensable, fumer ne l'est pas.

 Juste y inclure des additifs qui modifient le cerveau pour rendre le besoin de fumer indispensable, ce sont ces drogues - puisque le tabac c'est une drogue mais légalisée parce que ça rapporte aux États - qui n'apportent rien au développement d'un organisme puisqu'à l'inverse elles le détruisent. 

 L'anormalité humaine c'est justement d'insérer dans le métabolisme ce qui n'a strictement rien à y faire.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !

Les paquets de clopes.

 J'affirme donc que les États qui tirent profits de la vente des drogues diverses afin de s'enrichir sont des criminels et mettent la vie de leur concitoyens en danger en autorisant la vente et la consommation de ces produits hautement nocifs et destructeurs. 

 Bien évidemment les résidus divers de ces combustions ont aussi un effet néfaste sur l'environnement, par les mégots mais aussi par la pollution de l'air. Considérant trois milliards de fumeurs à 20 cigarettes par jour, sachant que la combustion d'une cigarette pollue 50 m3 d'air, ça fait chaque jour 300 millards de mètres cubes d'air pollué de fumées de cigarettes qu'il faut ajouter à la pollution par les gaz d'échappement, par la combustion des diverses industries, des centrales à charbon, des gigantesques navires à la pollution inimaginable que personne n'ose dénoncer - toujours ce fric - et aux milliers d'avions qui polluent la haute atmosphère sans possibilité de compenser ces résidus de carburations par la végétation n'existant pas à ces altitudes.

 Pour ceux qui me connaissent ils savent que je ne vais pratiquement plus nulle part où il y a du monde dans peu d'espace - marché, fêtes diverses, réunions, visites familiales, etc. - à cause justement de ces émanation de fumées de cigarettes que je supporte de moins en moins, je ne vais même plus en famille à cause de ces nuisances parce que même si personne ne fume en ma présence l'imprégnation tabagique des fumeurs est difficilement acceptable, mais ils ne s'en rendent pas compte puisque la particularité du tabac c'est aussi de détruire l'odorat. 

 Et puis c'est bien connu, ce sont ceux qui ne fument pas qui sont des emmerdeurs, puisque d'une nuisance sociale on en a fait un droit dont se répondent ceux qui interdisent le droit de non fumer, qui n'est d'ailleurs qu'un devoir envers les autres mais ce serait fastidieux à développer, et puis ceux qui enfument ne supporteraient pas qu'on leur fasse voir la réalité en face. 

 Parce qu'un fumeur ça pue, l'haleine, les fringues et leur merde quand ils vont chier parce que le système digestif aussi en prend un coup, la merde d'un fumeur ça sent la clope. (Oui, je sais, je fais toujours dans la poésie de basse condition) Il y a aussi le coût mais c'est encore un sujet tabou, se passer de bouffer d'accord, mais pas de fumer.

 Les emballages de cette drogue autorisée vont aussi dans la nature, s'il y a du carton il y a aussi des plastiques et des solvants qui composent l'impression de ces cartons pour les rendre attractifs.

 Bref, il est inutile de disserter sur le sujet.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !

Laver un verre c'est fatigant.

 Je vois ça aussi tous les jours, ces gobelets en plastique c'est une plaie parce que ça ne se recycle pas, sur la présente image on ne fait mention que des gobelets utilisés dans les avions, comme en dehors de mon baptême de l'air en 1956 (photo) je n'ai jamais emprunté l'avion, et ne l'emprunterai jamais, j'ignore totalement le sujet.

 Là également la production phénoménale de ces déchets plastiques génère une dépense d'énergie qui pourrait être évitée, c'est aussi une nuisance incohérente qui pollue jusqu'au plus profond des océans, ce qu'avalent les poissons et autres mammifères aquatiques.

 J'ignore les conditions de fonctionnement dans un avion en vol, certainement une question de poids, peut-être qu'un gobelet type "canette aluminium", de poids presque insignifiant et recyclable serait un bon élément de remplacement, voire en papier résistant aux liquides, ça existe.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Les piles électriques.

 Ça fait 6 milliards de piles par an mais j'ignore si ces "statistiques incluent la totalité des piles produites, je pense que ce chiffre est loin du compte. 

 Une pile standard AAA pèse 11 grammes, AA pèse 15 grammes, etc.. Je ne m'amuse pas à les peser toutes il y en a trop de modèles.

 Pour faire une moyenne, en y incluant les piles boutons, on va prendre 10 grammes de référence avec une marge d'erreur potentielle.

 Ça fait tout de même 60 000 tonnes par an en restant en-deçà de la réalité.

 L'avantage des piles c'est qu'elles sont recyclables en presque totalité, l'inconvénient c'est qu'il n'y en a qu'une sur cent qui est recyclée, ce qui veut dire que 59400 tonnes de piles se retrouvent dans la nature, soit une fois et demi le poids du porte-avions Charles De Gaulle tous les ans, considérant que plus nous serons nombreux et plus il y aura de piles à produire.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Pire que les gobelets.

 Les sacs en plastique qu'on ne peut pas recycler.

 Soit environ 380 milliards par an, on peut comprendre la présence du septième continent au milieu du Pacifique; 

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Sac_plastique

 Très légers, petits, simples d'utilisation, ils s'ingèrent aussi très facilement dans l'estomac des mammifères marins, je ne vais pas refaire les innombrables sujets à ce propos, juste regarder sur Internet et cliquer sur le lien que j'ai mis ci-dessus.

 Quelques enseignes ont supprimé ces sacs aux caisses mais les conservent pour les autres produits, surtout aux rayons "fruits et légumes" parce qu'il n'y a rien d'autre.

 En fait si, il y a une solution mais ça impose d'avoir du personnel en plus, ce qui est incompatible avec la rentabilité. 

 Donc ces enseignes on créé des sacs "cabas" réutilisables, sauf que ces deniers ont une durée de vie très limitée et se retrouvent également dans la nature, c'est très juteux parce que les précédents étaient gratuits, les "cabas" sont payants - oh combien - et supposés être échangés, pourtant il est rare que les gens les ramènent et il est encore plus rare que les grandes enseignes acceptent de les reprendre pour, de toutes façon, les jeter aux ordures, donc le problème non seulement subsiste mais il prend de l'ampleur. 

 Quand j'étais môme les divers produits étaient emballés dans du papier, parfois même du papier journal, j'ai survécu. Un miracle ?

 

L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Une fumisterie.

 Pour contourner La loi.

 Tout est dans les deux articles.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Bouteilles plastiques.

 Vu les quantités colossales de bouteilles utilisées il devient difficile, voire impossible de les supprimer.

 Le problème, là encore, réside dans la finalité de ces bouteilles, la presque totalité est jetée dans la nature ou aux ordures ménagères, ce qui revient au même. 

 Je vois ça également tous les jours et j'y fait la "chasse mais je ne peux obliger un débile à tenter de s'améliorer. 

 Par là je cible ceux auxquels je préconise de mettre ces bouteilles en bac jaunes, les réflexions qui me sont faites dépassent l'imaginable, c'est vrai que l'humain est pourri dans sa grande majorité. 

 Il en va de même pour les cartons, le papier, et bien d'autres qu'on pourrait recycler pour peu que chacun fasse en effort.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Les avions.

 Là non plus, s'en passer devient impossible, du moins sur le court terme.

 Ne serait-ce que pour le commerce, je confirme donc que j'ignore absolument tout de l'aviation mais je me demande ce qui se passerait si subitement plus un seul avion ne puisse prendre l'air.

 Une chose est sûre, on diminuerait de façon considérable l'influence sur le climat, parce que si les voitures polluent les avions sont certainement plus responsables directs de sa dégradation. 

 

L'homme est-il une erreur de la nature !L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Allo ???

 Si les voies du seigneur sont impénétrables celle des ondes sont polluantes.

 Le téléphone portable j'en ai un, surtout pour le boulot parce qu'il faut reconnaitre que l'instantanéité de communication est un bien pour l'entreprise, du moins dans certains secteurs.

 Maintenant l'obsolescence programmée des appareils de communication permet d'en vendre toujours plus et toujours plus performants, sauf pour l'environnement. 

 La téléphonite aigüe, cette maladie virale difficile à éviter, il n'y a pas de vaccin.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

L'utilité dangereuse.

 Le formatage des populations passe par cet expédient génial, avec le gavage télévisuel c'est ce qui contribue à inhiber les humains de ce qui les entoure. 

 User sans abuser ne dépend que de l'utilisateur, plus de réunion familiale, plus de rencontre pour partager un moment de vie, tout passe par Facebook et Twitter, les rencontres familiales via les écrans tactiles ça permet de prendre des nouvelles sans les considérer.

 Dans mon proche entourage aussi c'est très préoccupant. 

 Comme Internet que j'utilise pour passer ce message, toutefois je doute qu'il y ai quelques intéressés pour venir écouter une conférence que je donnerais en chaire si les possibilités m'en étaient offertes. 

 J'aimerai bien participer humainement à un débat, avec de vrais interlocuteurs en chair et en os, en dehors du spectacle plus guère de monde se fend d'assister à un meeting en dehors des lavages de cerveaux électoraux mais les moyens financiers sont à la hauteur, et puis c'est aussi du spectacle avec des acteurs souvent minables. 

 

L'homme est-il une erreur de la nature !
L'homme est-il une erreur de la nature !

Je fais donc passer le message.

 

L'homme est-il une erreur de la nature !

De tous les maux.

Il y a les mots.

 Le seul qui a un sens c'est SURPOPULATION", non qu'il n'y ait la place, il y a le seul fait que l'humain doit être une erreur de la nature parce que c'est le seul être vivant qui détruit ce qui l'entoure. 

 C'est aussi le seul qui entretient ses tares et le seul qui tue les autres êtres vivants pour le plaisir. 

 C'est aussi le seul à abuser de ce qui l'entoure sans réelle nécessité.

 Il parait que c'est l'évolution.

 Il veut donc coloniser la Lune pour y installer des bases, peut-être aussi essayer sur Mars, alors qu'il est incapable de réguler, protéger et entretenir son propre vaisseau qui est le seul et unique navire de cet univers en mesure d'entretenir cette vie qu'on détruit.

 À méditer.

 Je remercie mon copain Alain Charbonnier de m'avoir fait parvenir ce petit extrait de reportage photographique.

 Bonne journée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article