Taré

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

En fin de compte j'ai compris.

 

TaréTaré

Véhicules sans éclairage sous une pluie battante.

Vous ne les voyez pas ? Logique sans éclairage ! (Cliquez sur les photos pour les voir en entier)

Je suis con aussi d'allumer mes phares alors que je pourrais économiser 0,05 euro de carburant par jour en m'en abstenant. 

Cet état d'esprit spécial, le mien bien entendu, me fait réaliser que je suis un vrai taré de m'insurger de ces détails. 

Deux clichés mais il y en a tellement tous les jours.

 

TaréTaré
Taré

Entrée de ville.

C'est à Briançon.

Bien entendu ce ne sont pas les employés communaux qui ont déposé ces fringues usagées à cet endroit, juste que ce n'est pas ramassé par ceux qui devraient le faire.

Comme déjà écrit il y a quelques jours une ville sale ce n'est pas une ville salie, c'est une ville qui n'est pas nettoyée.

En y ajoutant les saloperies qui jonchent le sol, papiers gras, bouteilles plastiques écrasées, puis d'autres merdes jamais enlevées, c'est un spectacle à ne pas manquer.

C'est une des images de la ville que Mr le Maire ne mettra pas sur sa brochure propagandiste "Place Publique", ce n'est pas le genre de spectacle préféré de ses médias aux ordres.

Ça fait un moment que ces vêtements usagés sont là, imbibés d'eau, en état de putréfaction, personne ne les ramasse mais par contre ceux qui les déposent ne se posent même pas la question de savoir si ce qu'ils pensent réutilisable n'est pas récolté, comme quoi quand on est intelligent, instruit et réfléchi on ne fait pas comme moi qui suis taré de m'insurger de ces faits, c'est vrai quoi, c'est sympa comme image pour la ville ces détritus en entrée de ville. 

Je suis vraiment débile de ne pas laisser à l'abandon aux intempéries mes vêtements que je pense utiles à d'autres dans le besoin.

 

TaréTaré

Effondrement en cours.

Semaine après semaine je constate que les éléments se désolidarisent.

Signes caractéristiques de l'écartement de deux structures, donc affaissements devenant de plus en plus importants.

De temps en temps les services techniques passent pour y ajouter quelques pelles d'enrobé, pour cacher la merde et les misères sans se poser la question de savoir pourquoi ces fissurent sont résurgentes.

C'est en vieille ville de Briançon, classée à l'UNESCO. 

Les causes : Infiltrations importantes d'eau par négligence d'entretien, passages fréquents de véhicules lourds sur des éléments non prévus pour ce faire, stationnement incessant sur une maçonnerie ancienne non conçu pour ce faire, mouvements géologiques naturels, travail de la végétation incrustée entre les pierres.

Remèdes : Réagir en urgence, mettre en sécurité, interdire les stationnements et les passages de véhicules lourds, c'est-à-dire tout le contraire de ce qui est permanent.

Ma foi, quand ça se sera écroulé on va encore entendre geindre, se lamenter, chercher des responsables, des travaux pour dix ans, une image phare de la vieille ville à terre, et bien d'autres conséquences, tout ça pour des négligences, tout ça parce qu'une municipalité est dirigée par des incompétents incapables de réaliser que la notoriété de la ville c'est justement son patrimoine historique.

Navrant.

 

TaréTaré
Taré

Autres signes.

Déjà rafistolés ces fissures continuent de s'écarter, je suppose que la ville a envoyé un expert, mais c'est quoi un expert ?

Quelqu'un d'intègre qui rend un rapport réel ou quelqu'un de soudoyé pour minimiser des causes ?

Il n'y a pas d'argent dans cette ville, que des dettes en augmentation mais il ne faut pas le dire, du moins pas avant les élections. 

Ah si, il y a du fric, d'emprunts bien entendu, pour les conneries culturelles afin d'amuser le public et le distraire des lamentables dégradations de cette ville qui ne fait plus que des pansements mais qui a en son sein un quartier qui sort de terre pour finir de détruire une autre partie du patrimoine de la ville. 

Et puis on a les réfections électorales obligatoires mais on ne va pas s'en plaindre, il faut bien préparer la campagne électorale.

 

Taré

Fissures.

Sur toute la hauteur.

Déjà mises sur une autre page il y a quelques mois elles s'accélèrent.

Quand l'échauguette va descendre j'espère au moins qu'il n'y aura pas un touriste dedans, soit pour constater l'état de ces pissotières gratuites, soit pour guérir un rhume des bonnes odeurs de pisses ammoniaquées, soit pour prendre quelques photos, mais se dépêcher pendant que c'est encore debout.

 

Taré

Mais si !

C'est bien un arbre qui pousse sur cette muraille.

C'est bien connu, les racines pour retenir une structure c'est tout indiqué.

Dans ce cas de figure elles écartent les éléments structurels de ces maçonneries, conjugué aux infiltrations, aux désordres dus aux passages des véhicules conjugués à l'action du gel et de la surchauffe en été, tout est réuni pour que ça s'écroule.

Franchement ils font fort dans cette ville de négliger pareils détails.

Mais non, je suis con, c'est moi qui suis taré de m'inquiéter de ces petites insignifiances.

 

Taré

Tiens...

Là aussi je suis con, je me demande pourquoi, lorsque je me gare quelque part, je m'efforce à considérer qu'il puisse y avoir aussi d'autres automobilistes qui seraient susceptibles de se garer également ; quand on est seul au monde !!!!

Et puis je suis encore plus con de m'inquiéter de ce que plus personne ne voit puisque c'est devenu un comportement habituel.

 

Taré

C'est beau.

C'est neuf mais ce n'est pas lavé avec MIR laine. (clin d'œil à une ancienne publicité)

En fait ce n'est pas lavé du tout mais comme là ça ne se voit pas, du moins sur la vue d'ensemble.

La réfection de cet arrêt de bus est une des réussites de la ville, puisqu'il y en a quand même, c'est face à la misère précédente.

En fait ce ne sont pas des réussites, ce ne sont que des travaux courants d'entretien et de maintenance qui répondent à ce que les administrés attendent en échange de leurs impôts levés pour ce faire, mais comme à Briançon on laisse pourrir afin de rendre la maintenance exceptionnelle on peut alors se gargariser d'être le chantre de la perfection en ne faisant que rarement ce qui devrait être fait en permanence, bien entendu on invite des journalistes pour faire de belles photos des réussites à défaut d'en faire des négligences.

 

Taré

Balayeuse où es-tu !

Cette machine, que je vois parfois en centre ville passer et repasser au même endroit pour parfaire une rue propre, on aimerait aussi la voir œuvrer dans d'autres secteurs oubliés de la ville.

Je n'ai mis qu'une seule photo d'un seul endroit au hasard de mes déplacements, c'est juste pour faire le pendant aux autres d'autres pages sur la crasse chronique de certains quartiers de la ville.

Putain qu'est-ce que je suis con à faire des pages aussi nulles, c'est vrai que maintenant je fais partie des vieux cons un peu liquéfiés par l'âge, ce qui me rassure c'est que je ne suis pas tout seul sauf que d'autres, aussi liquides et abrutis que moi, ne voient que de belles choses idylliques, un peu comme une ivresse permanente, où une dose de shit, qui ne fait ressortir de la merde que sa belle couleur. 

Et puis c'est vrai quoi, être taré c'est se comporter comme ces gens des temps anciens, c'est à dire il y a une cinquantaine d'années, qui respectaient les autres, les règlements, ce qu'on considérait à l'époque comme normal.

Mais c'est quoi être normal ?

C'est fermer sa gueule et se plier aux bons vouloirs de ceux qui décident.

Pourtant des gens des temps anciens il y en a aujourd'hui qui se sont liquéfiés au point de ne plus faire la nuance, où alors il sont complètement dégradés, comme leur environnement d'ailleurs.

En fin de compte j'ai compris, ce ne sont pas d'autres qui ne sont pas normaux, c'est moi qui suis taré.

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article