Des exemples inutiles.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

 

Les journaux sont un relais précieux pour faire prendre conscience de certaines situations.

Sauf que ces exemples ne sont pas assez dissuasifs.

Il est vrai que ça n'arrive toujours qu'aux autres. 

Et puis j'ai mes livres.

Des exemples inutiles.
Des exemples inutiles.

Un débat ?

Qui hélas ne changera rien. 

D'abord il faut prioriser les comportements, ceux des motards et ceux des automobilistes, sur un commentaire Facebook il m'est fait réflexion que les remontées de files de voitures sont tolérées, je ne doute pas un instant que les intéressés voient dans cette tolérance une autorisation, mais c'est plus compliqué.

La nature humaine, ayant tendance à considérer comme un acquit une simple tolérance, on en arrive à créer un droit là où il n'y a qu'une mansuétude, au niveau des assurances ça ne se passe pas de la même façon, dès lors qu'un véhicule enfreint la réglementation, ayant pour conséquence un accident, le refuge réglementaire l'emportera, le problème c'est que l'administratif s'exonère du facteur humain dans un accident.

Il est hélas connu que les impatients, coincés dans des bouchons, font demi-tour en pleine voie pour trouver plus rapide, une erreur mais c'est comme ça, les embouteillages rendant agressif l'attention est occultée par la nervosité induite par ces ralentissements. Il est également connu qu'une partie non négligeable de motards s'exonère de la plus élémentaire prudence, on voit ça tous les jours, remonter une file de voitures à vitesse réduite permet d'anticiper sur un obstacle subit, comme réduire le choc quand il y en a, c'est ce qui a couté la vie à Coluche et lancé des tas de suppositions jusqu'à aller prétendre que c'était un attentat.

Le vrai problème est ailleurs, c'est la longue dégradation du respect des règlements qui est la responsable des comportements.

Quand on voit l'attitude insensée de certains motards on se demande même s'ils ont encore un vague souvenir de ce qu'ils ont appris en passant leur permis de conduire, à se demander même s'il n'existe pas un permis spécial motards qui laisserait entendre que tout est permis, vitesse très excessives en ville, franchissement de ligne blanches continues, circulation à gauche, prise de risques inconsidérés, gymkhana entre les voitures, dépassements par la droite, etc..

Mais c'est aussi valable pour une part non négligeable d'automobilistes, quand on voit la façon dont ils s'exonèrent presque totalement de la réglementation on peut comprendre que la conjonction des comportements réciproques amène à des accidents graves, voire mortels. Le motard n'a pas grand chose pour se protéger, ce qui est aussi souligné dans le commentaire reçu et justement, se sachant vulnérable il devrait redoubler de vigilance, c'est tout le contraire qui se produit.

J'ai eu une moto, j'ai fait de la moto, c'est sûr que galérer dans les bouchons à attendre sagement derrière une file de voiture ça fout les boules, quand on a une réserve de chevaux entre les jambes la tentation est grande de tourner la poignée, juste savoir si c'est possible sans danger.

Eternel débat entre motards et automobilistes qui sont persuadés, chacun respectivement, que ce sont eux qui ont raison.

Mourrir à 28 ans de cette façon c'est le lamentable résultat d'une trop grande confiance en soit et d'une dégradation réglementaire.

 

Des exemples inutiles.

Encore un motard qui paye.

Chacun à la limite dans le virage, c'est classique, c'est aussi pour cette raison que j'ai une caméra embarquée dans ma voiture, pas pour faire la chasse aux contrevenants, je ne suis pas de la police, mais pour pouvoir départager les responsabilités, la mienne comme celle d'un autre, je ne suis pas infaillible.

D'autant que sur nos routes de montagne il n'y a souvent pas de matérialisation par signalisation horizontale d'une ligne blanche centrale, ce qui pourtant serait déjà un point positif, surtout la nuit et dans le brouillard.

Ce pourrait être un facteur aggravant de cet accident où, là encore, un gars est maintenant peut-être handicapé à vie.           

 

Des exemples inutiles.

La nuit on est pressé. 

Alors pour être plus vite au lit on conduit dangereusement, c'est partout. 

Dépassement dangereux, un blessé grave, il paye pour l'imprudence d'un autre.

Même le plus prudent et le plus consciencieux des conducteur est à la merci de la désinvolture d'un autre.

Arriver plus vite dans un lit d'hôpital c'est possible.

Ou dans un tiroir métallique réfrigéré d'une morgue.

 

Des exemples inutiles.

La route des Alpes.

Ayant habité à Sigale je connais bien le secteur, la route n'y est pas spécialement difficile mais incite à la vitesse.

Ce qui est certainement la cause de cet encastrement dans un arbre même si ce n'est pas précisé.

Perte de contrôle d'un véhicule à ces heures de la nuit c'est fréquents, quand on se sent seul au monde sur une route déserte c'est grisant et.....Mortel.

Un gamin de quinze ans paye, encore et encore un gamin.

 

Des exemples inutiles.

Un secteur très accidentogène.

On le voit fréquemment dans le journal.

Là aussi je connais bien le secteur, j'y ai assez roulé en camion.

Endormissement, c'est aussi une cause sérieuse de piquer du nez sur le volant par manque de sommeil, c'est plus fréquent qu'on pourrait le croire, ça m'est arrivé quand j'étais routier PL, ça ne prévient pas, on a les yeux ouvert mais on dort.

En 1981 j'ai frotté un rail de sécurité avec mon camion, ça réveille, heureusement que j'étais seul, ça m'a aussi appris à être plus attentif à mes heures de conduite, à l'époque je roulais 14h00 par jour, 6 jours sur 7.

La réglementation dans les transports a sérieusement réduit ces risques sur PL et TC, en voiture on fait encore ce qu'on veut, quand on me dit "j'ai fait Bayonne - Strasbourg dans la journée je me dis que le bout de la route devait être très difficile.

Plus de 1150 km sans se reposer ni dormir c'est possible. En train.

 

Des exemples inutiles.

18 ans, le bel âge.

Mais pas pour mourir.

Encore une heure propice à la vitesse, j'en entends parfois, la nuit - je dors mes fenêtres ouvertes à l'étage - monter le col en poussant les régimes à 8000 tours.

Ça me réveille, pour ces fois là ce ne sont pas mes voisins.

Et puis on voit ça tous les jours sous nos contrées, là encore, ça n'arrive qu'aux autres. 

 

Des exemples inutiles.

Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Il n'y a pas un gendarme derrière chaque citoyen, on peut considérer que la maréchaussée ne constate qu'une infraction grave sur 50, ce qui laisse imaginer la dangerosité de la route.

Ce qui n'empêchera pas certains, la plupart concernés par les excès, justement, de fustiger les contrôles.

Je suis très rarement contrôlé, disons une fois par an et encore, ce qui laisse une plage de non contrôle considérable, donc ceux qui se font "piquer" souvent c'est parce qu'ils sont en infraction souvent.

C'est aussi pourquoi je refuse de signer des pétitions qui demandent la suppression des radars, après tout, quand on respecte la réglementation on n'a rien à craindre de la répression.

 

Des exemples inutiles.

Encore un motard.

Rien qui laisse apparaitre qu'il serait en infraction.

Mais je voudrais soulever un problème, l'état des routes est souvent responsable des chutes de motos.

Mais il ne faut pas le dire, on ne peut pas investir l'argent public dans des conneries et de la communication inutile et en même temps entretenir le réseau routier, bouchons d'enrobé, tranchées affaissées, gravier ou sable sur la route, peinture au sol glissante quand il pleut, etc..

Ça, par contre, les journaux ne le mentionnent jamais.

 

Des exemples inutiles.

Motard, encore.

Beaucoup d'automobilistes n'ont pas de rétroviseurs, certainement les mêmes qui n'ont pas de clignotant.

Normalement les motards roulent phare allumé, pour eux c'est une façon très judicieuse d'être vu, maintenant rien ne dit comment roulait le motard ni pourquoi l'automobiliste ne l'a pas vu.

Deltaplane.

Un domaine qui m'est totalement étranger, je n'y connais strictement rien. Toutefois quand j'en vois évoluer dangereusement au-dessus des routes je me dis que les contrevenants ne sont pas tous au sol.

Je suppose que pour ce genre de sport il doit falloir une sorte de permis comme pour le parapente. Si quelqu'un parmi mes lecteurs peu éclairer ma lanterne !

 

Des exemples inutiles.

Faits divers.

Hélas dramatiques.

16 coups de couteaux c'est de l'acharnement pour s'assurer que la victime est bien morte.

Des scènes de ménages avinées ? Des problèmes relationnels ? En arriver au meurtre laisse supposer un état anormal.

Une bagarre de rue ! J'ai connu, les provocations dérapent vites, surtout sur fond d'alcool.

Des antagonismes bénins qui sont amplifiés, du relationnel qui se dégrade, de la provocation volontaire, je baigne dedans depuis quelques jours.

Quand un voisin vient m'engueuler chez moi à 21h50 parce que je manifeste mon mécontentement d'entendre, pendant une heure et demi, du chahut extrêmement bruyant au dessus de ma chambre alors que je me lève à 4h00 du matin, il y a de quoi se poser des questions, surtout quand ce voisin - voisine dans le cas présent - vient me donner des leçons d'éducation consistant à accepter le bordel que font ses enfants à une heure relativement tardive au lieu de les éduquer à respecter le voisinage.

Surtout en m'invectivant à faire les démarches auprès de mon propriétaire pour qu'il isole la maison, sans réaliser qu'il ne suffit que de demander aux enfants bruyants de modérer leur fougue. Le manque d'éducation, c'est souvent une lacune également responsable de conflits.

Comme son chien qui vient déféquer sur le devant de ma porte, j'avise mais personne ne vient ramasser. C'est aussi comme ça qu'on démarre un conflit qui parfois dégénère.

Depuis je suis considéré comme un être malsain, on me regarde avec cette haine si caractéristique de ceux qui n'ont qu'un poids chiche à la place du cerveau.

Comme elle tient un salon de coiffure à Briançon, cette voisine, je crois que je vais aller déposer les merdes de son chien à l'intérieur, quand il y aura du monde. C'est aussi une forme d'escalade mais je ne vais pas me laisser emmerder sous prétexte de minimiser des antagonismes dont je ne suis pas responsable.

 

Des exemples inutiles.

MSF.

Ou Médecins Sans Frontière.

Cet organisme qui fait appel aux dons du 1er janvier au 31 décembre, je ne suis pas non plus très érudit sur ce fonctionnement mais il laisse apparaitre qu'une partie des dons ne servent pas vraiment à ce dont pourquoi ils seraient sollicités. 

Sauver des vies bien sûr, aller chercher des migrants sur les cotes Libyennes ça commence à ressembler à une dérive.

Pour aider les peuples en difficulté on ne les fait pas venir chez soi, on les éduque à mieux fonctionner dans leur environnement au profit de leurs familles dans leurs pays.

Vaste débat insoluble.

 

Des exemples inutiles.

Il y a la journée de la femme.

Mais pas de l'homme, cet être abject qui bat les femmes.

Il y a la journée de l'enfance.

Il y a la journée de ?????

Attendez, je vous les mets toutes. 

janvier

février

mars

avril

mai

juin

juillet

août

septembre

octobre

novembre

décembre

Soit 460 jours sur 365 ???????

Ou 3 en 1, voire plus.

Des exemples inutiles.

Et bien vous ne savez pas !!!

Il n'y a pas de journée mondiale de la connerie.

Etant forcément le con d'un autre, voire de plusieurs autres, voire même d'une énorme quantité d'autres, je me demande si je ne ferais pas la journée mondiale de la connerie.

Mais j'y renonce, je suis bien trop con pour çà.

Et bien il y a plus con que moi, celui qui a créé la journée de la pile.

Vu mon état d'esprit un peu dérangé, vu ma tendance à avoir parfois un langage sous la ceinture, je me demande si je ne ferais pas la journée de la bite, après tout c'est l'élément indispensable pour les humains, c'est même la plus grande fabrique de cons que l'humanité puisse avoir puisqu'on passe tous par la bite pour être con, il faut quand même être con pour passer par une fabrique de cons.

Alors la pile c'est de la gnognote à côté, c'est juste pour faire prendre conscience aux gens qu'il faut recycler les piles, bien entendu ça s'adresse à ceux qui ne sont pas trop con, les cons ne s'intéressent pas à la journée de la pile, ils sont bien trop cons pour ça, un peu comme moi.

Par contre, quand j'ai une furtive lueur de lucidité, un peu comme je l'ai mis pour Mr le Maire dans ma précédente page, je réalise que dans l'article qui vante l'utilité de recycler il y a ce qui existe déjà. Comme quoi il n'est jamais trop tard pour réaliser que ça existe.

Et puis, pour sensibiliser sur l'utilité de ne pas gaspiller et d'être attentif pour la planète, du moins ce qu'il en reste, on n'hésite pas à produire tout un tas de supports pas forcement recyclables, ou, comment dépenser beaucoup pour économiser un peu.

Que vont devenir tous ces supports après usage ?

Qu'est ce c'est con.

Maintenant, comme il y a la journée mondiale du Nutella, je me dis que dans le domaine de la connerie on n'a pas encore atteint le Nirvana. 

Maintenant on a aussi la journée mondiale du travail invisible, pour la France ça colle assez bien, je vois tellement de gens visibles travailler de façon invisible qu'on dirait presque qu'ils ne travaillent pas.

 

Des exemples inutiles.
Des exemples inutiles.

Dans le domaine du visible.

On a la connerie perpétuelle, celle qui laisse à penser que l'encéphale de certains doit être aussi venteux que celui du ministre de l'écologie.

Voire aussi que dans la ville de Briançon le domaine du visible est toujours présent, contrairement au travail la merde s'y révèle dans son intégralité.

Deux causes, la première les cons qui laissent leur merde, mais c'est normal quand on est con, et puis ceux qui ne la ramassent pas, à classer dans une catégorie encore à définir pouvant laisser supposer que la connerie y a une place déjà bien confortable.

Bon, ça va, j'ai assez déconné pour aujourd'hui.

A bientôt pour d'autres conneries.

Vous pouvez aussi acheter mes livres, série ADHOMO tomes 1, 2 et 3, le 4ème chez l'éditeur pour une parution mi octobre, là aussi, ma connerie dépasse des limites mais comme j'aime ça et que je suis assez con pour les écrire c'est que je suis vraiment le roi des cons.

Putain ça fait du bien.

Bon dimanche à tous.

 Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, suivre mes délires scabreux et mes voluptés de jeunesse, inscrivez-vous rubrique "s'abonner", bandeau droit du blog. 

 

Pour commander mes livres (Cliquez sur le lien)

http://www.editions-saint-honore.com/…/adhomo-premiers-bou…/

 AMAZON.fr

Etc. Etc. 

Publié dans Société

Commenter cet article