Ça fait peur.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Hier, j'ai vu un camion "éventré".

Le Dauphiné Libéré a d'ailleurs fait un petit article.

Je suis allé, ce matin, "interroger" le chauffeur, un espagnol, pas trop difficile à comprendre même si on ne maitrise pas la langue.

Ça fait peur.
Ça fait peur.
Ça fait peur.
Ça fait peur.

Il m'a donc dit !

Que son chargement s'est affalé tout seul dans la "semi", aucune autre cause extérieure.

Je lui ai demandé où il allait, il m'a dit vers Milan mais sans plus de précisions.

N'étant ni de la police ni journaliste je n'ai pas insisté, il venait de se réveiller et avait encore la tête dans le cul, comme on dit quand on est encore dans le "vase" de la nuit.

Je lui ai demandé l'autorisation de faire des photos de son chargement, ayant son assentiment j'ai vu çà.

Ça fait peur.
Ça fait peur.
Ça fait peur.
Ça fait peur.
Ça fait peur.

Un chargement à "l'arrache" comme on dit dans le métier.

Des conteneurs, vides de marchandise, mais en contenant d'autres plus petits contenant eux aussi d'autres boites vides.

Donc un retour d'emballage vides à une usine de conditionnement, rien d'extraordinaire en dehors du trajet comme je l'ai écrit hier.

Par contre aucune sangle, juste des conteneurs posés sur le plateau et n'étant "retenus" que par les seules ridelles et la bâche, pour un chargement qui frise quand même plus de dix tonnes c'est un peu léger.

Je ne sais pas si aux frontières ce genre de vérifications rentre dans le cadre des contrôles, ce serait fastidieux vu le nombre important de PL qui les franchissent. 

Je ne peux que frémir constatant la légèreté du transport, il n'y a aucune sangle pour ne serait ce que maintenir les conteneurs sur le plateau, ce qui me laisse très interrogateur, surtout dans nos contrées géographiquement accidentée où les chargements sont soumis en permanence à la force centrifuge qui déplace le centre de gravité.

Je ne sais pas non plus si, à l'occasion des contrôles de poids-lourds, à la bascule, ce genre de critères est pris en considération, juste se dire qu'un accident de ce genre, dans le col, au milieu des touristes d'hiver très nombreux, les conséquences seraient catastrophiques pour les automobiles qui recevraient ce genre de chargement, des morts, puis des interrogations, puis des batailles juridiques interminables pour enfin n'avoir qu'un rappel à l'ordre au transporteur, plusieurs années après, pour peu qu'il y soit réceptif.

En fin de compte, la vie des gens, sur la route, tient à peu de chose.

Vu le nombre de camions qui passent par le col du Montgenèvre, vu le pourcentage de ces camions qui sont assez superficiels avec la réglementation et la qualité du transport, il serait bon que les autorités prennent des mesures en conséquence, quand on va en vacances de neige ce n'est pas pour enterrer de la famille suite à ces navrantes entorses aux plus basiques règles de sécurité.

Et s'il n'y avait que çà !

A très bientôt pour autre chose.

Bon dimanche à tous.

Publié dans Sécurité routière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article