Forum d'un jour. Problèmes toujours.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Il est intéressant, mais aussi inquiétant, de constater certaines réponses navrantes.

Facebook n'est pas un forum mais peut à l'occasion s'y substituer.

Forum d'un jour. Problèmes toujours.
Forum d'un jour. Problèmes toujours.

Extrait.

Bien entendu j'ai caché les noms et pseudonymes, "délateur" mais jusqu'à un certain point.

Délateur parce qu'il semblerait que constater une situation potentiellement dangereuse soit de la délation.

En fait de la délation pour ceux qui pourraient se sentir concernés, pas pour ceux qui se comportent correctement.

D'avaliser une situation c'est une forme de complicité, si cette situation est de nature à faire l'objet d'une constatation, voire d'une remarque, le "complice" rentre dans ce cadre de ceux qui ne supportent pas qu'on puisse leur dire qu'ils sont parfois en tort ou du moins en situation de l'être. 

La délation c'est dénoncer quelqu'un de bien précis, anonymement, en divulguant aux autorités de vrais ou fausses informations dans le but de nuire.

C'est un peu comme ces gens qui sont pris en photo dans un contexte global mais qui réclament le droit à l'image.

Bref, passons, l'instruction c'est fonction de ses capacités, je ne vais pas en faire un plat, chacun fait ce qu'il peut comme il le veut.

Ça c'est suite à mon petit commentaire d'hier, rien de bien méchant puisque c'est quotidien et irrésoluble. 

Ce qui, en fait, est inquiétant, c'est la banalisation de situations anormales et la négation qui en est faite par ceux qui se sentiraient investis d'un droit de réponse.

Faire référence à Zorro, personnage peut-être un peu dépassé en 2016, est aussi un peu décalé, si mes très lointains souvenirs de 1958/60 sont exacts, ce "justicier" d'un autre temps oeuvrait pour la justice contre l'injustice des autorités du moment, n'étant pas fanatique de la télé ce sont les seuls "épisodes" que j'ai vu étant tout môme avec les "Rintintin" sur la télé de la salle d'étude de la caserne de Gardes Mobiles dans laquelle j'ai passé ma prime enfance.

Dans le cas présent il ne s'agit pas d'injustice vis à vis de quelques pauvres hères nécessiteux, mais juste de démontrer, images à l'appui, les aberrations de comportements, tellement rentrés dans les habitudes que les infractions sont presque devenues des droits.

Là, en effet, il n'est pas en infraction, du moins visible concernant la signalisation au sol, il ne l'est que par sa vitesse excessive par rapport à la réglementation mais ça je m'en fout, je suis ni flic ni gendarme. 

Que je sois doublé je n'en ai rien à faire, avec ma voiture fatiguée je n'ai pas la prétention de rentrer dans le livre des records des excès de vitesses, pour çà il y a suffisamment de monde sur la route, les gendarmes en savent quelque chose.

Je ne fais pas non plus partie de ces gens qui ne supportent pas que quelqu'un soit meilleurs qu'eux ou ait un véhicule plus performant, ou soit devant, mais si effectivement le tracé au sol est anachronique, vu l'endroit et la géographie de la route, il reste le bon sens et l'appréhension de la conduite d'un véhicule.

Première "image", on peut y lire une interrogation légitime mais aussi, d'un autre internaute, une finalité de non recevoir.

Deuxième "image", on y découvre le texte dans son intégralité et on y lit aussi ce qu'il y avait avant le retrait du commentaire, par son auteur sans doute suite à intervention, je devine, du premier internaute qui soulève une interrogation logique, sur Facebook il est parfois prudent de ne pas marquer n'importe quoi.

Forum d'un jour. Problèmes toujours.

Curieux rapprochements.

Si l'expérience de la conduite "autorise" à rouler vite, voir trop vite, c'est qu'il y a une routine inconsciente qui s'installe et exonère certains de rester prudents en toutes circonstances, la route c'est tous les jours quelque chose de nouveau, il n'existe aucune situation identique, la conduite d'un véhicule c'est une permanente remise en cause, c'est une vigilance de tous les instants qui ne souffre pas d'écart.

Je dois donc faire partie de ces jeunes conducteurs inexpérimentés qui ne maitrisent pas encore suffisamment le volant pour pouvoir me répondre d'une aussi performante dextérité, celle qui permet de rouler vite, voir trop vite, en toute sécurité, c'est ce que laisse apparaitre un des textes des "images" jointes.

Mon expérience d'antan (J'ai mis quelques secondes à traduire "d'en-temps") est celle d'un chauffeur routier professionnel, depuis 1975, qui a passé un CAP et qui passe tous les 5 ans la FCO, cette expérience perdure aujourd'hui puisque je roule toujours professionnellement en qualité de chauffeur de car.          

Il est vrai qu'il n'y a même pas encore quarante sept que j'ai mon permis de conduire, pas facile en effet d'acquérir la maitrise des vitesses excessives en si peu de temps.

De la même façon je me sens donc obligé de faire preuve de délation et de surveillance des autres par l'ajout d'une caméra embarquée à bord de ma voiture, c'est vrai quoi, je n'ai que çà à branler que d'épier les autres !

Juste savoir que la région est particulièrement accidentogène, l'été les motards qui prennent leurs virages à gauche, "couchés" sur la route, augmentent très largement les risques de collision avec d'autres véhicules, dans un accident de ce type, qui génère presque tout le temps des victimes corporelles, il est souvent difficile de départager les responsabilités, c'est la seule et unique raison de mon ajout vidéo.

Si  Ph-Le, "ami" de mon "correspondant" C-B-G lit cette page je l'invite à me préciser quel genre d'activité professionnelle il exerçait pour avoir une si parfaite maitrise de tout en toutes circonstances, des leçons j'en accepte si elles sont utiles et justifiées.

De même qu'il serait intéressant de connaitre ce nouveau "job" qui permet de tirer d'aussi lumineuses conclusions, en l'espèce ceux qui roulent doucement seraient plus dangereux que ceux qui roulent trop vite.

Surtout prenant exemple des comportement à l'approche des radars, vous savez, ces machins qui font chier le monde surtout ceux qui s'exonèrent de la réglementation, situations où effectivement les chauffeurs qui ont l'habitude de rouler trop vite ralentissent exagérément.

C'est pratiquement un aveux d'infractions permanentes cette petite phrase à la con de Ph-Le, c'est la caractéristique de ceux qui considèrent que les panneaux de limitation de vitesse sont des panneaux d'obligation de vitesse, j'entends çà tous les jours "vas-y ici c'est 50" ou "ici c'est 90", considérant qu'il faut au moins rouler à la vitesse indiquée, occultant le fait que c'est avant tout une limite à ne pas dépasser.

Alors s'il y a des gens qui roulent à 70 au lieu de 90 ça n'en fait pas des dangers de la route, les dangers ce sont ceux qui, habitués à rouler trop vite, arrivent derrière comme des bombes, tous phares allumés, klaxon à fond pour demander le passage. 

Lequel est le plus dangereux ?

Forum d'un jour. Problèmes toujours.

Extrait d'une "image" précédente.

Encore une confusion des genres et des situations.

N'étant jamais allé en URSS (Dissoute depuis 25 ans) je ne sais pas si les automobilistes de l'époque avaient des caméras embarquées, d'autant que les automobiles n'étaient pas à la portée de tout le monde.

On devine presque le sous entendu "Gestapo" si cher à ceux qui vont fouiller dans les poubelles du III Reich pour trouver des arguments similaires et accusateurs.

Si je devais passer le temps nécessaire à relever, mettre en page et divulguer tout ce que je vois et enregistre tous les jours il me faudrait des journées de 72 heures.

Que ce chauffeur de l'entreprise "OLIVE" me dépasse ne m'a pas spécialement déplu, j'ai plutôt extrapolé la situation si je m'étais trouvé face à ce véhicule, en plein virage, en considérant qu'éventuellement j'aurai pu également rouler trop vite (Dépasser donc une vitesse d'approche supérieure à 180 km/h, ce qui justifierait qu'effectivement ce secteur ait une signalisation horizontale plus appropriée au profil de la route).

Il faut considérer le secteur pour ceux qui le connaissent, en direction de Briançon c'est limité à 70 km/h, dans l'autre sens ce n'est pas limité en dessous de 90 km/h, un anachronisme considérant que cette sinuosité de la route est aussi dangereuse dans les deux sens.

De la même façon je me demande comment j'aurai pu faire part d'un éventuel mécontentement sauf à lui faire la "courette" (Ça se voit hélas), le dépasser, l'obliger à s'arrêter (Ce qui, vu le véhicule, l'heure et les circonstances aurait été risqué) pour lui faire une leçon de morale inutile, ce genre d'individu, qui s'exonère de la réglementation et de la prudence la plus basique, ne doit pas être très réceptif à ce genre de remarque, et puis ce n'est pas de mon ressort.

Toutefois, on devine, à travers cette deuxième petite phrase à la con, un habitué des courettes et des interventions musclées, celles qui génèrent des bagarres de rue, qui maintiennent la société en état conflictuel et qui remplissent les tribunaux déjà surchargés.

Je n'irais pas jusqu'à considérer ces gens comme des primaires mais il pourrait éventuellement y avoir une relation de causes à effets. 

Mais je suis content, avec une petite réflexion négationniste et deux petites phrases à la con j'ai pu faire une page de blog.

Forum d'un jour. Problèmes toujours.
Forum d'un jour. Problèmes toujours.
Forum d'un jour. Problèmes toujours.

La "cam", des fois c'est utile.

Ce matin, j'ai remarqué un camion éventré sur le parking "De-Caubrière" de La Vachette et une bonne quantité de marchandises métalliques lourdes sur le bord de la route.

Comme j'avais remarqué qu'il y avait du verglas en sortant des Alberts je pense qu'il a dû glisser, rattraper son camion ce qui a déstabilisé son chargement.

Si ce dernier avait été arrimé correctement il ne se serait pas couché ni n'aurait déchiré la bâche sur la moitié de sa longueur pas plus qu'il ne se serait répandu sur la route.

Des conteneurs métalliques de plusieurs centaines de kilos pièce contenant d'autres plus petits conteneurs également métalliques se renversant sur la route c'est une chance qu'il n'y pas eut une voiture arrivant en face, les dégâts auraient été corporels.

Je me suis arrêté et j'ai appelé la gendarmerie, ces dernier étaient déjà avisés et la DIR est venu dégager la route au petit matin.

Quand arrive ce genre d'accident les autorités ont besoin d'éléments pour déterminer les circonstances, j'ai mis qu'il avait glissé mais je n'en sais pas plus, il est aussi possible que le chauffeur se soit assoupi, venant d'Espagne la route est longue.

C'est le problème de cette route très dangereuse, 70% des camions internationaux qui y passent n'ont rien à y faire, leur parcours c'est par le littoral et Vintimille, seulement à Vintimille le contrôle à la frontière est bien plus surveillé qu'à Montgenèvre, qui plus est il faut prendre obligatoirement l'autoroute, la plus chère de France, pour un camion c'est un coût bien que les transporteurs le répercutent sur la facture du client, c'est toujours ça de gagné.

Là aussi il y a matière à réflexion et à considération, le laxisme des autorités préfectorales permet l'interdit, d'une part il y a un panneau qui limite le col à 26 tonnes, mais en plus le pont de Savines est limité à 19 tonnes, ne pas oublier que ce pont n'a jamais été homologué officiellement.

Tans que tout va bien, comme les dépassements dangereux et les vitesses excessives, rien ne se passe.

Quand il se passe quelque chose on commence par déplorer que la réglementation n'est pas respectée alors que cette dernière n'est applicable que s'il y a des contrôles, ces contrôles qui font si peur à ceux qui s'exonèrent de la réglementation.

Il y a quelques années j'ai posé la question sur le franchissement du col de Montgenèvre par des semi-remorques de transport de gaz, il m'a été dit que ce n'était pas normal mais ce n'est pas pour autant que ces passages ont disparu, on attend la catastrophe pour se plaindre du non respect des réglementations.

Je ne suis pas Préfet, sinon j'aurais pris des dispositions visant à faire faire demi-tour à tous les véhicules lourds en infraction dans ce secteur des Hautes-Alpes, quand un gars aura perdu une journée de route à redescendre sur Aix et consommé 300 litres de gasoil pour avoir enfreint les règles, la fois suivante il prendra la route prévue par la législation et par le bon de transport. (Carnet de TIR)

Plus de la moitié des camions internationaux qui font le trajet Espagne - Italie en passant par le Montgenèvre se rendent à Milan et au-delà, d'économiser 700 à 800 Euros sur un trajet, pourtant facturé au clients, c'est tout bénéfice pour prendre des risques, surtout en cette saison.

Donc encore et toujours le fric qui dégrade nos routes de montagnes déjà en piteux état et mettent potentiellement en danger les populations autochtones.

Sans compter les traversées de petits villages, comme La Roche de Rame, qui ressemblent à un paysage lunaire de la noirceur des murs, l'abandon des habitats riverains, les nuisances sonores et les dégradations dues aux "tremblements" incessants générés par ces véhicules lourds.

La "cam" peut aussi servir à localiser un véhicule recherché, une situations pouvant être utile aux secours, etc..

C'est si facile de ne voir que le côté négatif des choses.

De la même façon mes photos ont aidé à localiser un camion qui avait détruit l'entrée du parking du Champ de Mars il y a quelques années, non que je l'ai dénoncé, on m'a juste demandé si des fois je n'aurais pas une trace du véhicule incriminé, c'est ce qui a permis de localiser le fautif et faire payer à son entreprise les dégâts occasionnés (Du moins ce qui m'a été dit), c'est donc une charge de moins pour le contribuable.

C'est valable aussi en cas d'accident corporel avec délit de fuite, nous sommes tous concernés.

Bientôt une autre page, "Josiane", du Moulin Rouge.

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Publié dans Sécurité routière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article