Perce neige

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

Capture-d-e-cran-2013-09-11-a--15.34.16.pngOu une émergence.

C'est en effet la façon qu'ont les perce-neiges de surprendre par leur apparition, là où on ne les attend pas forcément.

L'entrée en matière c'est le temps dont semble disposer les candidats pour se faire choisir, antérieurement tout ne doit certainement être que futilité.

C'est très clair comme approche, effectivement les derniers mois préélectoraux sont cruciaux pour les candidats, c'est la période de bourdonnement, de règlement de compte et de petites phrases bien choisies.

D'ailleurs rien que ce premier bulletin n'y déroge pas.

Se répondre d'un parti politique "propulseur" et prôner la liberté c'est assez anachronique, la liberté c'est de pouvoir se dispenser d'avoir des conseillers hiérarchiquement supérieurs qui donnent les directives afin que soit appliquée la déontologie du parti concerné.

En celà il devient contradictoire de se répondre de deux ministres et de se faire présenter dans une ville par un pilier de l'UMP qui ne connait ni la ville ni la région.

Travailler dans la finance pour être induit d'une mission "civilisatrice" d'une ville "mal gérée" pourrait effectivement être un atout, cependant il n'y a pas que la finance dans cette ville, à moins que Mr Murgiat ne puisse personnellement participer financièrement aux budget de la ville je doute fort qu'il puisse détenir la clef qui réduira la dette et qui exécutera à Briançon ce que les électeurs attendent.

Il est vrai que de ses quelques semaines d'expérience en qualité de briançonnais lui ouvrent des perspectives qui auraient échappées à la population.

Bref, ce préambule pour dorer le blason et se passer la pommade est assez classique pour qui n'a d'autres arguments.

La fin de la troisième phrase c'est pour moi, mon aventure personnelle, comme il l'insinue sans me nommer, doit lui paraitre fiable pour qu'il en fasse état à mots couverts.

Ce pourrait aussi être pour Mr Gryzka puisque ces deux candidats d'un même parti ont été départagés par des gens qui ont une approche de la ville assez personnelle.

J'entends assez souvent dire qu'il faut "virer" Mr Fromm, je met Monsieur parce que je respecte tout le monde, la nouvelle mode étant d'interpeller les gens par leur nom directement sans passer par la politesse d'usage.

Je n'ai pas de sympathie particulière pour Mr Fromm mais je n'ai pas non plus d'animosité particulière, mes sujets traitant de la vie municipale y font référence du fait qu'il est le maire de la ville, en dehors de ça je m'abstiens de toutes allusions.

Le fait d'exercer des responsabilités nationales à l'UMP n'est pas forcément un gage de bonne conduite, ce parti n'a pas spécialement brillé ces derniers mois et ne brille pas plus en ce moment alors que c'est une urgence nationale, les querelles internes ont occulté le devoir de l'opposition, on voit dans nos porte-monnaies ce qu'il en est.

En politique internationale non plus l'UMP ne brille pas, la France est écartée (Même si la tête semble vouloir nous faire croire le contraire) et n'est sollicité que par nécessité pas pour sa bonne gestion des affaires, internes comme externes.

Bref je ne suis pas si sûr que de se répondre de l'UMP soit la bonne solution pour résoudre les problèmes briançonnais, ces derniers ont donné largement avec les résultats qu'on connait.

Tous les échos qui me parviennent sont loin d'être flatteurs, si le PS a poussé le bouchon très loin l'UMP ne fait pas mieux.

Je ne doute pas un instant que Mr Murgiat soit expérimenté dans la politique politicienne nationale, ce qui me surprend c'est cette apparente modestie à ne prétendre qu'à une fonction de maire. 

Toutefois je me suis laissé dire qu'il était très intéressé par de plus hautes fonctions départementales aux prochaines élections qui suivront les municipales.

Un meilleurs tremplin pour accéder à des fonctions nationales, ce qui est l'ambition de tout homme politique émergeant et tout à son honneur.

Cependant gérer une ville en difficulté comme Briançon sans la connaitre (Du moins pas plus que depuis quelques semaines avec une antériorité parentale de dix ans) n'est pas accessible aux opportunistes en mal de notoriété.

La liste UMP de Mr Murgiat ne sera pas une liste partisane, il m'a claqué la porte avant même que j'ai pu me faire connaitre, c'est effectivement une façon très démocratique d'être à l'écoute des citoyens, lesquels ? Ceux qui sont susceptibles de voter pour lui ou ceux qui n'auraient que le droit de ne rien dire.

Nos infimes échanges sur Facebook ont été très brefs, évincé aussi rapidement qu'il m'a invité il n'a pas du avoir beaucoup l'occasion de savoir à quoi je pourrais être utile mais il va rapidement s'apercevoir à quoi je peux être nuisible.

Capture-d-e-cran-2013-09-11-a--16.14.03.pngChanger la ville.

Ma foi c'est ce que chaque candidat avance et c'est l'incontournable phrase clef pour les élections, rien de nouveau mais c'est incontournable.

Je constate que la préoccupation primaire de Mr Murgiat réside en peu de chose, du moins dans cette première approche.

Si la passerelle du télécabine du Prorel est un des nombreux projets des précédentes campagnes électorales ce n'en est pas moins qu'un problème très secondaire, si la réalisation n'a pas été effectuée c'est certainement pour des raisons techniques particulières que semble ne pas connaitre notre candidat.

Je ne suis pas si sûr que de passer par dessus la rue René Froger (Le nom n'est pas précisé par l'intéressé, sa connaissance de la ville n'est pas instantanée mais il existe aussi Internet et des plans de Briançon, c'est ça d'être resté trop longtemps en ville, on mélange le nom des rues) puis de créer un ascenseur soit une priorité, je vois mal aussi, esthétiquement, la création d'un tel ouvrage, à l'origine était prévu un autre dispositif qui aurait relié Central parc.

Je ne sais si c'est un manque de bon sens, ce secteur est toujours très prisé à chaque élection, il faut bien garder quelques coins en mauvais état pour avoir de la matière première à ressortir dans les campagnes électorales.

DSCN0305Candidat potentiel aux élections municipales.

C'est passé dans le journal il y a quelques temps.

Oohh pas un grand candidat appuyé par des partis politiques ou des notables régionaux certes, mais avec un programme autre et qui tient certainement plus la route que les foutaises qui remplissent du papier.

Il sera présenté dès que je serais sûr de ma candidature définitive, quand ce sera favorable

Si les projets pour la ville de Briançon sont financés par l'argent des contribuables c'est peut-être parce que les impôts c'est aussi un peu fait pour ça, en dehors de financer avec sa fortune personnelle (ce qui est d'ailleurs interdit ou sous certaines conditions).

Les projets mal ficelés ce n'est pas ça non plus qui manque dans la ville, certains utopiques, d'autres réalisables et quelques-uns réalisés.

Si la ville n'a pas reçu de la municipalité actuelle ce qu'attendent les briançonnais il y a quand même des points positifs, on peut être adversaire sans pour autant dénier ce qui a été intelligemment fait.

Mr Murgiat veut être le candidat qui sera à l'écoute, c'est effectivement ce qui manque le plus à Briançon, le maire actuel entend mais n'écoute pas.

Maintenant on n'écoute que ce qu'on a envie d'écouter et surtout ce qui sert les ambitions.

Je suis près à proposer à chaque candidat de signer une charte d'engagement fidèle aux promesses électorales, il risque d'y avoir des surprises.

Capture d’écran 2013-09-11 à 16.15.56Un bilan mitigé.

Je ne suis pas sûr que les impôts ont servi à créer un poste pour la première adjointe de Mr Fromm, que sa place ait été préférentielle et qu'elle ait été "pistonnée" c'est indéniable cependant il faut être prudent sur ce qu'on avance.

Que la première adjointe soit rémunérée pour ses fonctions ça semble logique, sauf de vouloir céder la totalité des indemnités d'élu c'est un avantage qui attire plus que la fonction en elle-même, ce n'est pas nouveau et il est connu que certains élus de la liste Bayrou en 2008 se sont trouvés piégés par un crédit auto qu'ils pensaient régler sur ces indemnités justement, c'est connu, j'en connais, et l'invalidation de Mr Bayrou en 2009 en à mis quelques-un dans la merde.

Ça me fait sourire puisque certains qui tiraient leurs indemnités de l'élection de 2008 se sont trouvés justement privés de ces indemnités dès l'invalidation, pourtant de ceux qui ont oeuvré pour cette invalidation.

D'aller avancer que la municipalité actuelle se sert dans les finances publiques c'est dangereux, avant de causer on se renseigne sauf à réciter bêtement ce que l'entourage colporte, de vrai comme de faux.

Mr Murgiat, parfait inconnu à Briançon, s'est entouré de gens qui sont, eux, des connaisseurs du fonctionnement briançonnais, cependant ce n'est pas suffisant pour avancer des hypothèses aussi délicates, on se retrouve vite devant les tribunaux pour moins que ça.

Bref les finances publiques seront, s'il est élu, SA priorité et celle de SON équipe, malheureusement pas celle des briançonnais et c'est là que ça pêche.

Je suis pressé de voir le programme, j'ai hâte de savoir si la priorité de Mr Murgiat et son équipe est le destin à construire de Briançon ou le dessin à instruire des instances nationales de l'UMP sur ce que peut rapporter Briançon pour les autres élections ultérieures.

A la limite c'est presque dangereux de se fier à de telles promesses, de relier, encore une fois, le gouvernement au fonctionnement municipal reflète déjà la préemption des partis sur la vie politique locale.

Donc, je vois juste quand j'avance que Mr Copé va gérer Briançon par Mr Murgiat interposé.

La plupart des augmentations locales d'impôts l'ont été par décision du conseil municipal, la plus grosse c'est la flotte mais il faut aussi reconnaitre que les gestions antérieures n'ont rien fait pour éviter cela.

Si je déplore que l'augmentation de l'eau a été un coup dur pour les briançonnais je déplore aussi que les politiques d'occultation de Mr Bayrou et de Mr De-Caumont aient abouti à cette mesure, j'étais présent à la réunion du conseil municipal le jour où cette augmentation a été voté, l'opposition n'a fait que reprocher à la majorité municipale son manque de discernement mais a aussi soigneusement évité le sujet de la SAUR, sous la précédente municipalité, dont tout le monde connait les conséquences.

Opposition qui soutient aujourd'hui Mr Murgiat.

Mr Murgiat semble reprocher à la municipalité actuelle les problèmes inhérent à l'Etat français mais fera-t-il baisser les impôts lorsqu'il sera élu s'il l'est.

L'augmentation de l'eau s'est faite dès la première année de mandat de Mr Fromm alors que la défiscalisation n'est que toute récente, je m'étonne d'un tel manque d'information par quelqu'un qui touche de si près des ministres, j'en ai connu des ministres, ce n'est pas forcément toujours une référence.

Je m'étonne que Mr Murgiat, entouré de gens qui touchent de très près la politique locale briançonnaise, soit aussi peu informé de la chose publique, d'exceller dans les finances ne font pas tout ce serait même presque suspect.

Pour baisser les charges des briançonnais il ne faut pas s'engager dans l'inconnu ni dans les projets excessifs, actuellement le projet (Déjà partiellement commencé) Coeur de Ville va avoir de grosses répercussions sur les finances des ménages de la ville, les premières approches de Mr Murgiat, qui ne date que du mois de Juin, sont toutes aussi inquiétantes, de faire des forts une continuité des "Relais et Châteaux" laisse présager des dépenses toutes aussi inutiles dans l'état actuel des finances de la ville.

Les urgences restent au placard, elles figurent dans mon programme mais je ne sais pas encore si je serais toujours en lice pour le mois de mars 2014.

Mon programme sera, si je ne suis pas en lice, partiellement médiatisé, je ferais auprès du Dauphiné une déclaration en ce sens, non pour en tirer quelques gloires dont je me fout royalement mais pour que l'opinion publique briançonnaise fasse pression sur les élus pour mettre à bien certains de mes projets qui sont aussi les leurs.

Maintenant, si je ne persiste pas dans mon objectif municipal je n'exclus pas de m'intégrer dans une liste, pas en 33ème place pour boucher les trous mais pour pouvoir travailler dans l'intérêt de la ville sur des sujets cruellement d'actualité et délaissés par ceux en place et certains qui voudraient cette place.

Le redressement budgétaire, même s'il n'est pas satisfaisant en sa forme est solide sur le fond, je reproche à la municipalité actuelle d'en remettre une couche avec ce projet coeur de ville qui pouvait attendre des jours meilleurs, il y a d'autres priorités qui vont encore passer à la trappe.

Capture d’écran 2013-09-11 à 16.16.06

Attirance d'entreprises.

Moi je veux bien mais quelles entreprises ?

Briançon ce n'est pas Paris, les entreprises qui veulent investir c'est pour gagner de l'argent, pas pour en perdre.

La position géographique de la ville n'est pas un facteur positif, si les PME arrivent tant bien que mal à s'en sortir ce n'est pas non plus l'eldorado,

Comme je l'avais déjà mis sur une page antérieure, l'emploi à Briançon ne doit pas être un pari sur les grosses entreprises, c'est une erreur.

La municipalité actuelle poursuit le même objectif sauf qu'elle met la charrue avant les boeufs, elle fait venir de la main-d'oeuvre avant de lui trouver du travail, c'est dangereux et risque de couter cher à la ville, l'assistanat est l'objet de grosses dépenses locales, ce n'est vraiment pas le moment d'en remettre une couche.

S'engager pour la ville c'est le minimum quand on est candidat, s'engager pour le tourisme c'est déjà fait, la vallée "Serre Chevalier" n'a pas attendu un débarquement parachuté pour s'apercevoir que le potentiel prépondérant de la région c'est le tourisme.

L'hôpital ! J'ai un projet très solide et qui tient la route, je ne sais pas encore ce que veut faire Mr Murgiat pour l'hôpital mais si c'est la même litanie qu'avait sorti Mr Bayrou sur le même sujet on risque fort d'attendre encore six ans sauf si l'hôpital disparait avant, ce qui se profile, j'ai quelques informations inquiétantes à ce sujet.

Enfin, ce n'est pas d'une alternative qu'ont besoin les briançonnais, c'est d'une stabilité et une gestion qui verra la fin du cauchemar de la dette.

1175746 10202155506433931 2032091630 n

Qui a piqué la photo de l'autre ?

Certainement Mr Murgiat, il ne doit pas s'être rendu compte que le 9 septembre il n'y a plus de neige sur le Mélézin.

C'est ça d'être un ancien de la ville, on s'habitue à tout et n'importe quoi.

Et puis le même décor laisse songeur, ce ne sont pas les sites qui manquent chez nous.

DSCN0302 DSCN0303

Ce sont deux autres possibilités.

Parmi d'autres.

Le Prorel avec la Collégiale aurait été bien mais les travaux n'arrangent pas le cliché.

La Croix de Toulouse aurait aussi été pas mal mais l'état du mur m'a incité à la rejeter.

C'est pourquoi j'ai choisi la vallée de la Guisane en arrière plan, photos faites en juillet 2013, SANS NEIGE sur les sommets.

C'est pourquoi j'ai nommé cette page perce-neige, le miracle UMP  d'avoir le Mélézin autant enneigé début septembre c'est génial.

Bientôt autre chose. 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Francine 18/09/2013 14:12


Rebonjour François,


Ce que j'ai bien aimé dans le dernier paragraphe : le mot "alternative" qui n'envisage que 2 solutions... ou 2 idées complètement opposées


mais lesquelles concrètement ?????????


Pour ma part, mais cela reste très personnel : Briançon ne devrait pas s'agrandir, cesser toutes constructions de lotissement champignon, alléger considérablement les taxes et rendre davantage
attrayante cette cité médiévale méconnue.


cette ville a trop axé son économie sur les pistes de ski environnantes : dommage ! Avec l'Italie à côté, les écoles maternelles et primaires pourraient pratiquer le multilangages . En Alsace,
les enfants de maternelle apprennent l'alsacien et l'allemand... Que dire du cinéma ??? les films proposés sont peu nombreux par rapport à Gap ou Embrun - Avec toutes ces terres en friche,
pourquoi ne pas développer davantage les jardins familiaux - Fleurir davantage


Ok , c'est vrai c'est loin des réalités économiques de notre ville ! c'est assez utopique ...

francois.ihuel15.over-blog.fr 18/09/2013 21:12



C'est effectivement le principe de mon objectif mais les briançonnais sont frileux, ils n'osent s'opposer à ce qui les pénalise. Vaste débat. Si je me lance j'aurais besoin de beaucoup de
compréhension, ce n'est pas dans la poche. Merci