Pau, quatrième page

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN9470Parlement de Navarre.

Qui daterait de la fin du XVIème siècle.

Je déplore que s'installent des commerces dans l'édifice même, la moindre occasion de "commercer" est exploitée, ce qui ne valorise pas un patrimoine.

Il n'est pas utile de préciser que les prix sont en rapport, payer 2 Euros une carte postale qu'on paye 0,40 Euro ailleurs est une forme d'arnaque.

Mais bon, puisque ça marche autant en profiter.

Il est louable, voir indispensable de valoriser une ville historique par la vente de diverses représentations de cette ville, les touristes sont sensibles à cet état, moi le premier et je ne manque pas d'acheter ce qui est en rapport avec l'historique du lieu visité.

Toutefois, dans beaucoup de commerces du genre, sont vendus des banalités n'ayant aucun rapport avec le lieu et son histoire, vendre 4 Euros une sucette à l'effigie d'Henri IV alors que la boulangerie du coin, à 200 mètres, vend la même à 1,50 Euro est caractéristique d'un piège à touristes et l'exploitation du tourisme non pour satisfaire leur demande mais juste pour leur tirer du "fric".

C'est bien dommage, de trop en faire nuit et de trop vouloir aboutit souvent à ne plus avoir.

Je ne suis pas sûr que ça fonctionne vraiment.

En ce qui me concerne il y a longtemps que ne dépense plus d'argent dans ces "conneries", j'achète ce qui est en rapport avec le contexte à condition qu'on ne me prenne pas pour un gogo bon à plumer.

DSCN9474Hall d'entrée.

Refait plusieurs fois on n'en a pas moins gardé l'esquisse des ornements d'origine.

Edifice occupé par diverses administrations privées il ne m'a pas été possible de mieux me renseigner, qui plus est l'époque ne s'y prête pas. Ce sera une prochaine fois.

DSCN9475Place royale.

Entre le château et le parlement.

C'est du moins comme çà que je la conçois puisqu'elle est actuellement nommée place la déportation.

Les derniers évènements, depuis la révolution française, ont profondément modifié la structure historique de la France, je déplore que des obédiences politiques soient responsables de la destruction partielle de l'Histoire de France, un peu comme si la dernière guerre mondiale eut servi de gomme pour exclure les fondements même de notre très riche patrimoine historique.

Cependant les générations futures ne retiendront, du XXème siècle, que les faits marquants qui ont changé le cours de l'histoire sans détruire ce qui précède.

Les minables gesticulations politiques actuelles (Trente cinq ans), dont beaucoup se font une fausse idée, ne marqueront pas les esprits.

L'histoire ne retiendra que la révolution industrielle, l'essor des communications et la deuxième guerre mondiale qui a transformé presque instantanément, et mondialement, le commerce et l'industrie. 

En France on ne retiendra du XXème siècle que les deux guerres mondiales, faits très marquant occultant la totalité de ce que le reste a apporté, Pétain pour 1918 et Charles De Gaulle pour la période 1944/1970, les suivants n'ayant été que de brefs gestionnaires plus ou moins capables et qui ne risquent de laisser d'eux qu'une image négative.

Cette place sépare le château du parlement, elle est très agréable et offrant un point de vue magnifique sur la chaîne des Pyrénées.

A une échelle autre, on pourrait la comparer à la Place Blanchard à Briançon.

Malheureusement d'énormes travaux sont en cours ne me permettant pas d'effectuer des clichés intéressants, ce sera pour ma prochaine visite.

DSCN9476Un pic majestueux.

Je suis malheureusement incapable de vous le nommer, si je connais bien les Alpes françaises j'ignore presque tout des Pyrénées bien qu'y étant allé souvent pour des raisons professionnelles.

DSCN9477Façade Sud-Est du château.

Et la place, très agréable ce doit être un plaisir de flâner en soirée hors période touristique.

DSCN9478Une agréable pièce d'eau.

En admettant qu'un jour la mairie de Briançon soit plus intelligemment déplacée en bas de la ville, voilà une bonne idée de ce qui pourrait être fait place Blanchard.

La gargouille alimentant une pièce d'eau (Après filtrage grossier pour enlever les mégots) aurait bien sa place avec quelques Arbres.

Sauf de vouloir faire de Briançon une ville industrielle et une cité dortoir.

Ce serait un petit "plus" a mettre en oeuvre après avoir réglé les problèmes courants et importants de la ville et en concertation avec les habitants.

DSCN9479Le parlement de Navarre.

Inaccessible pour cause de travaux.

DSCN9480Accolé au deux édifices du parlement.

Commence la vieille ville de Pau.

Il est regrettable que la pollution dévalorise à ce point les édifices, un nettoyage coute très cher et n'est utile que si on élimine la cause des dégradations.

J'ai connu deux nettoyages de l'Opéra de paris qui subit dramatiquement la pollution automobile, ce sont des coûts pharaoniques que ne peuvent s'offrir des villes plus modestes.

J'ai connu un nettoyage de Notre-Dame de Paris, idem, les coûts sont énormes pour un résultat éphémère.

Le patrimoine français est gigantesque, les municipalités n'ont pas les finances pour entretenir correctement même quand c'est suivi.

Seuls les mécènes sont à même de revaloriser un monument, ils faut juste trouver les mécènes et connaître des dispositions en contrepartie. (Ne cherchez pas c'est bien français)

DSCN9482Un petit restaurants sympa.

Tout près du château mais bien dissimulé des vues d'ensemble.

Une rue tellement bien intégrée dans la cité qu'elle semble tout juste sortir du XVIème siècle.

DSCN9481Subtil.

Mieux vaut prévenir que guérir.

J'ai trouvé cette prose très bien tournée, de quoi attirer la clientèle avec le sourire en la faisant patienter.

DSCN9483Eglise Saint Martin.

Pas bien loin du château en remplacement de la précédente, rasé et remplacée par le parlement de Navarre dont la tour est l'ancien clocher.

C'est d'ailleurs dans cette précédente église (Qui n'était encore qu'une chapelle) que fut baptisé Henri IV en mars 1554 par le Cardinal d'Armagnac.

DSCN9484L'église Saint Martin n'a pas 150 ans.

Mais a été construite dans la tradition des édifices de la renaissance.

DSCN9485Edifice résolument moderne.

La répartition des charges de la toiture se fait par de la maçonnerie intégré à l'édifice, contrairement aux cathédrales des XI et XIIème siècle le poids de la toiture, plusieurs centaines de tonnes pour les grandes cathédrales, a dû être compensé en urgence par l'ajout d'arcs boutants répartissant les charges sur les colonnes extérieures à l'édifice. 

Celle de Chartres et surtout de Beauvais (La plus fragile et controversée point de vue architectural) accusent des signes de fatigue très évident.

Ces constructions étalées sur plusieurs siècles ont vu plusieurs générations d'architectes, chacun voulant imprégner sa marque dans les édifices par des rehaussements et rajouts de maçonneries de hauteurs exceptionnelles pour l'époque.

Celle-ci semble plus "assise" donc plus résistante.

DSCN9486Façade Est du parlement de Navarre.

Face à l'église.

DSCN9487L'intérieur est enchanteur.

Ces nuances de couleurs sont magnifiques, des ocres suivis de mauves pour approcher le rose du choeur.

Les gris profitant du soleil semble créer une fausse asymétrie et à transformer les dimensions, on dirait que le côté droit est totalement différent du côté gauche. 

DSCN9488La profondeur rend bien.

Quand on prend au ras du sol.

J'ai fait ce cliché après avoir vu, sur Facebook "Ville de Briançon", une photo de la collégiale prise sous le même angle par rapport à l'édifice.

Bien évidemment les proportions sont différentes mais les clichés, prenant le mobilier de surface comme premier plan, donnent une impression de majesté qu'on ne découvre pas visuellement durant une visite.

DSCN9489Des contre-allées spacieuses.

Permettant le passage des fidèles durant les offices sans rompre l'ordonnance de la cérémonie.

Un très bel édifice.

DSCN9490Divers autels dédiés à la vierge ou aux saints.

Comme dans pratiquement tous les édifices religieux catholiques.

Une cathédrale est sous la responsabilité directe d'un évêque, l'appellation cathédrale venant du mot "cathèdre" qui est un siège surélevé en bois sur lequel s'asseyait le prélat, un peu comme un trône.

L'ordination des prêtres ne peut se faire que par l'évêque ou l'archevêque dans une cathédrale.

Cependant, durant la période sombre de l'inquisition, du XIIème au XVème siècle, les dérives ont amené certains "prêtres" à n'être ordonnés que pour des raison de terreur. 

Ce fut la période la plus noire de l'Eglise Catholique sous l'impulsion de Grégoire IX vers 1200 jusqu'à 1480 environ.

Le massacre de la Saint Barthélémy en sera un triste résultat résiduel.

Henri IV née catholique et baptisé de même a pourtant été un roi protestant lorsqu'il n'était encore qu'Henri III de Navarre, son baptême l'a sauvé du massacre de la Saint Barthélémy et l'a fait accepter de Catherine de Médicis, Charles IX penchant plutôt pour son élimination.

DSCN9491Le Transept.

Magnifique, l'influence byzantine est perceptible.

DSCN9492Rosace du choeur.

Assez massive, on sent bien que le savoir faire des tailleurs de pierre du moyen-âge se perd.

Elle est toutefois belle mais ne laisse pas passer beaucoup de lumière.

Elle est certes loin dans le classement des plus belles rosaces de cathédrale (Ne pas oublier que ce n'est pas une cathédrale et qu'elle n'existe que depuis peu de temps) mais c'est une figure géométrique colorée très représentative des édifices catholiques d'Europe.

Rosace-Strasbourg.JPGRosace de la cathédrale de Strasbourg.

Une des plus belles d'Europe et certainement la plus belle de France avec Notre Dame de Paris, Chartres et Reims.

Des dentelles de pierres taillées et assemblées sans aucune armature, une prouesse technologique qu'il serait bien difficile de reproduire de nos jours avec les moyens de l'époque.

Il a été émis l'idée que ces dentelles auraient été faites de matériaux "moulés" à la chaux (Un peu comme le plâtre aujourd'hui), argument vite démonté, chaque pierre étant différente d'une autre, révélant des indices très précis de la taille ainsi que la signature de l'artisan, qui plus est, aucun agrégat de l'époque n'aurait supporté les contraintes auxquelles sont soumises ces pierres.

Dire qu'une rosace est plus belle que l'autre est un peu difficile, je dirais plutôt qu'elles sont différentes et surtout inspirées par le concept de l'évêque de l'époque de construction. 

En voici quelques unes.

Rosace-Reims.jpgCathédrale de Reims.

Enchâssée dans un bâtit massif c'est aussi une des plus ancienne avec Paris et Chartres.

La conception de chaque cathédrale répond à des critères bien précis, l'environnement, la disponibilité des matériaux, de la main-d'oeuvre et du climat.

Rosace-paris.jpgCathédrale Notre-Dame de Paris.

De dimension réduite par rapport à d'autres cathédrales. (La rosace)

Rosace-Lyon-2.JPGUne des rosaces de la cathédrale de Lyon.

Rosace-Lyon-1.JPGUne autre des rosaces de la cathédrale de Lyon.

Cathédrale antérieure à Notre-Dame de paris, elle est le symbole du primat des Gaules, évêque qui avait des pouvoirs étendus sur l'ensemble des diocèses des régions.

Ce titre remonte à l'époque Gallo-Romaine peu avant l'avènement de Clovis en 481 à l'époque Mérovingienne, dynastie de plus de deux siècles qui a réellement marqué le début de la monarchie française.

Clovis

Ouvrage à lire, très instructif bien que parcellaire.

(Amazon.fr, Publicité gratuite, introuvable en librairie classique sauf sur commande (payante))

Rosace-Amiens-1.jpgRosace de la cathédrale d'Amiens.

Vue extérieure, pas très nette. 

Vous remarquerez, au centre, une incrustation de l'étoile de david.

Ce qui pourrait sembler anachronique, cependant l'imprégnation judaïque  du moyen âge se faisait sentir, l'effondrement de l'Empire Romain en 476 par l'abdication du dernier Caesar a ouvert des portes à différentes orientations religieuses. (Déductions personnelles tirées de mes lectures)

De cette date et pendant près d'un siècle les religions vont être en balance, l'invasion du Sud de l'Europe par les Maures (Arabes du Maghreb aujourd'hui) aura aussi un aspect décisif sur les religions jusqu'à l'intervention de Charles-Martel qui a mis près de dix ans à épurer la France. (Déductions personnelles tirées de mes lectures)

Rosace-Amiens-2.jpgRosace de la cathédrale d'Amiens.

Vue intérieure.

Comme beaucoup d'autres édifices passant au second plan du patrimoine (Depuis la scission de l'Eglise et de l'Etat en 1907 sous la pression du socialiste Aristide Briand) la pollution a terriblement dégradé ces magnifiques vitraux.

La main-mise de l'Eglise sur le Pouvoir aura duré 1425 ans avec des résultats mitigés mais qui auront préservé la France des désastres européens, ce qui en a fait sa grandeur fortement malmenée ces dernières décennies.

Mais je m'égare, revenons à Pau.

DSCN9493Une rosace dans le Transept.

Nef transversale qui donne à la plupart des édifices catholiques la forme de la croix du Christ.

DSCN9494Premier Autel du choeur.

Les vitraux colorent de façon calculée ces emplacement cérémonials. (On peu dire aussi cérémoniaux, aucun pluriel de cet adjectif n'étant arrêté par l'académie)

Dans les grands édifices il y a plusieurs Autels, le plus important occupant le centre du Choeur et servant pour les grandes cérémonies, mariages (Une femme et un homme) de hautes personnalités, célébrations diverses, Noël, Pâques, et autres. 

Les autres Autels servent pour les cérémonies de moindre importances n'attirant pas autant de monde, les messes dominicales, la plupart des baptêmes, etc..

DSCN9496Le Maitre-Autel.

Le centre "stratégique" de l'église.

Un Autel se considère comme lieu sacrificiel (Sacrifier "à" et non sacrifice païen) et comme table conviviale (De convives)

C'est l'endroit de l'église ou les raffinements sont les plus élaborés.

La richesse de certains ont fait beaucoup de tort à l'Eglise, il est indéniable que le clergé a longtemps été la richesse principale des pays catholiques, cependant cette richesse a permis aux différents souverains de maintenir leur royaume, la plupart des rois n'aurait pas pu régner sans le clergé.

Ce n'est pas l'humanité qui a induit les religions, ce sont les religions qui ont construit (Et parfois détruit) le monde.

C'est le clergé qui a sauvé les monarchies et par la suite les Républiques.

autel_basilique_St-Pierre_Rome_s.jpgLe Maitre Autel de la basilique Saint Pierre de Rome.

La plus riche et la plus raffinée des basiliques.

Contrairement à ce qui se dit par des gens jaloux ou mal intentionnés, la richesse de l'église permet de maintenir un équilibre mondial au même titre que les hautes sphères des autres religions.

Ce n'est pas un enrichissement personnel (Ce serait une secte) c'est la richesse d'une communauté de plus d'un milliard d'humains qui sert à la communauté toute entière, même si ça ne semble pas "palpable".

Pour maintenir une autorité et une prépondérance il est indispensable de l'entourer de magnificences, quelle soit religieuses, politiques ou/et laïques.

L'Etat français assoit sa puissance et sa notoriété par les "Ors" de la République qui ne sont que les héritages monarchiques donc religieux.

Où, le changement dans la continuité. 

On vire ceux qui y sont mais on se garde bien de détruire ce qui est une marque de puissance, comme quoi nos Rois n'étaient pas si néfastes qu'on voudrait bien nous le faire croire.

DSCN9497Très forte influences "Maures".

La Navarre englobait plusieurs régions à cheval sur les Pyrénées.

C'est aujourd'hui l'héritage des basques, cette communauté très riche en histoire et culture tente de se réorganiser pour "reconstruire" les frontières d'antan.

Quelque-part c'est un peu légitime sauf que l'évolution ne laisse plus de place à la régionalisation autonome.

Les espagnols sont plus réticents que les français à admettre qu'une communauté peut garder ses racines sans pour autant porter une révolution qui sème la terreur et fait, aujourd'hui encore, beaucoup de victimes.

On pourrait aussi penser que les Savoies retourneraient dans le giron suisse d'où elles sont issues.

La Bourgogne, une des plus riches région de France, serait, dans ce cas, légitimement en droit de demander la même chose.

Pour suivre le mouvement la Bretagne et l'ancien Conté-de-Nice pourraient également exiger la même chose.

L'Alsace suivrait le mouvement, la Lorraine et les régions du Nord redeviendraient belges, ce qu'elles étaient jusqu'en 238 sous la dénomination de "gaules Belges".

Bref, détruire une cohésion qui a mis 600 ans à se construire et 800 ans à se stabiliser.

La présente photo dévoile de façon indéniable un style mauresque, l'Espagne longtemps sous domination arabe a été fortement influencée par cette culture.

Aujourd'hui encore le "type" méditerranéen (Morphologie, couleur de peau, culture) tel qu'on le décrit s'apparente d'une grande influence arabe.

La prochaine page pour finir avec la ville de Pau.

Très bientôt (Peut-être demain) un survol poussé de la politique briançonnaise et de l'état des "troupes" à ce jour.

Bonne journée à tous.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Une grosse page, huit heures de travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article