Fête Médiévale 2012

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/482010 248271445275501 1995269734 nLes chevaliers.

Prêts à partir en croisade.

Fête médiévale 2012 1Entrainement aux combats.

Avant de partir en croisade.

Maintenant à travers toute la France puisque les croisades se sont terminées depuis 1244 contre les Albigeois, elles avaient commencées avec la première croisade en 1096 par Pierre l'Hermite vers Jérusalem, décidée par Urbain II en 1095.

FM 1Retour à Briançon.

Place d'Armes qui a retrouvé son puits d'origine.

Autour duquel se rassemblent les badauds.

Il n'y a pas d'heure mais au soleil il doit être aux alentours de 11/12 heures.

Pas trop de monde, dommage, mais je ne sais si c'est le samedi ou le dimanche.

FM 10Formation des jeunes recrues.

Dans le parc Chanoine Notte ou jardin d'été.

FM 11bisLes Gueux.

Plus soignés qu'au moyen-âge où l'hygiène n'était pas la qualité principale du peuple.

D'où les grandes épidémies (La peste entre autres) qui faisaient des ravages parmi la population, y compris chez les seigneurs qu'on n'appelait pas encore des nobles.

La France, jusqu'à Hugues Capet n'était que morcellement de contés divers, la Gascogne, la Bourgogne et la Bretagne étant encore indépendantes jusque sous François 1er, le pays de navare jusqu'à Catherine de médicis. (Charles IX)

La Picardie étant sous domination anglaise avec une partie de la Normandie et de la Vendée, jusqu'à La rochelle, jusqu'à Henri II.

FM 12Des chevaux et leurs destriers.

Moyens de locomotion multimillénaire jusqu'à la découverte des énergies fossiles et l'avènement des machines. (Pas forcément plus heureux mais revenir en arrière est totalement utopique, quelque part c'est bien dommage)

Place Blanchard en bas de la Grande gargouille.

Les Chevaux d'Estéban, de Val des Prés que je salue au passage. (Estéban et Val des Prés, où je connais beaucoup de monde)

FM 13D'autres aussi.

Je connais de vue mais je suis bien incapable d'y mettre un nom. Je m'en excuse.

Belle allure.

FM 14Toujours agréable à voir dès le matin.

Jardin d'été.

FM 15Remontée de la Grande Gargouille.

Par les troupes "réquisitionnées" suivies des habitants de la vieille ville.

FM 16Les riverains se sont investis.

Les costumes d'époque de toute beauté.

FM 17Diverses associations se sont également investies.

Très belle "brochette" de gens costumés.

FM 2Plus vrais que nature.

Bien que je n'ai jamais connu les vrais ou alors c'était dans une autre vie que ma mémoire n'aurait pas gardé.

Sur l'accès à la porte Dauphine. (Pas ma mémoire, les chevaliers)

FM 3Chevalier combattant sur fond de Prorel.

Il semble y avoir un peu de vent, la tente en souffre.

A côté, une "baliste", type de catapulte qui envoie de la pierraille, la catapulte, en elle-même est plus conséquente et peut propulser des projectiles "unique" de grosse taille.

FM 4Aubade d'instruments anciens.

En costume d'époque. (Pas les instruments, les joueurs)

Place Dauphine, devant chez Gisèle ou le café de Mme Juge.

FM 5Tir à l'arc dans les fossés.

Sous l'avenue Vauban.

FM 6Arcs à l'ancienne.

Rien à voir avec les arcs super-sophistiqués des concours actuels.

Ce qui prouve la dextérité de ces gens d'époque à manier un armement aussi rudimentaire.

Mais comme à ces époques la mortalité ne laissait devenir adulte que les plus forts et les plus résistants, nulle doute que chacun s'employait à se montrer compétent dans ses attributions.

Ce qui donnait aux seigneurs de l'époque le privilège d'octroyer les postes fonction de ces compétences.

Ç'à a bien changé. (Mais pas de sous-entendu, ce n'est pas une page pour)

FM 7Les artisans des métiers d'antan.

Je ne vois pas de forgerons et autres, y aurait-t-il eu défection ?

FM 8Jouer de la harpe ne doit pas être aisé.

J'admire la dextérité de ces gens passionnés de ces instruments qui me sont pratiquement inconnus, je sais que ça existe mais je serais bien incapable d'en jouer.

Comme toutes choses, chacun s'accorde avec sa passion.

Ou alors  la passion s'accorde avec une façon de vivre et de se divertir.

Moi je fais de la photo, mais en amateur.

La-Caponniere.jpegMartine et Bruno, de la Caponnière.

Restaurant gastronomique rue du Commandant Carlhant, près de la place du temple.

Le petit serveur, en première place, c'est mon fils Cédrik, 19 ans, qui prépare son Bac Pro au lycée Sévigné de gap.

Derrière, un employé saisonnier.

Ces photos m'ont été envoyées par Mr Alain Prugne sauf la dernière, ne manquez pas de visiter son site très bien construit sur http://www.briancon-vauban.com/

Bien sûr je n'étais pas là, mais je constate une certaine défection cette année.

L'an prochain je ferais le voyage quelques jours pour m'investir un peu dans cette fête.

Je suis surpris de ne pas voir Mr le Maire et certains éléments du conseil municipal pas plus que bien des commerçants.

Leur présence est certaine, ils y sont tous les ans, et leur costumes magnifiques. (Non, je ne passe pas la pommade je reconnais ce qui est avec justesse et discernement)

Ce qui est dommage puisque ce sont, en partie, des fonds de la municipalité et des commerçants qui font cette fête.

Il y a d'autres photos que j'ai pu avoir sur Internet mais je ne suis pas autorisé à les diffuser. (En fait je n'ai pas demandé l'autorisation)

Bientôt d'autres photos dont certaines de la fête médiévale que je mettrais en album.

Bonne journée à tous.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article