Vous avez dit travaux !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

0401-pontUn nouveau pont sur la Durance. (Photo Alain Prugne)

Du moins un passage pour tuyauteries dans le cadre de la réfection du réseau et, certainement, dans le cadre du projet Coeur de ville.

Ces travaux, commencés en octobre 2012, ont été interrompus par l'hiver, particulièrement long cette année.

Tout le monde sait, bien sûr, que les travaux se font en période d'intempérie !

Au lieu de programmer ces derniers de façon à ce qu'ils soient le moins contraignants possible par une "fourchette" de neutralisation de l'espace environnant la plus courte possible, l'emprise sur l'espace public déjà bien compliqué à Briançon s'étale sur plus de huit mois.

Vu les moyens mis en oeuvre pour effectuer ces travaux, et bien que je ne sois pas ingénieur du BTP, laissent à penser qu'en deux mois on aurait pu libérer la totalité de l'emprise indispensable pour exécution.

La réfection du réseau d'eau est toutefois devenu une urgence, les travaux qui vont débuter au Champs de mars n'en sont qu'une étape.

0401-pont0Pont de l'avenue du Gal De Gaulle. (Photo Alain Prugne)

Entre le Pré-du-Moulin et la rue Jean Moulin qui mène à la zone d'activité Sud.

Pour qui suit régulièrement mon blog j'ai diffusé quelques pages concernant ce pont et les dernières polémiques concernant le financement de son remplacement. (Sur Facebook site de Mr Dusserre)

Le projet, "abandonné" par la municipalité faute de finances (Mais ça n'a pas le même impact médiatique que le Skate-Park) fait que dans peu d'années ce pont va se trouver limité en tonnage de façon drastique, son état n'est plus à démontrer et, bien qu'une signalisation existe, des véhicules de fort tonnage continuent à l'emprunter.

Sous ce pont sont fixées différentes canalisations qui perdent leur "plumage" antigel. On peut l'apercevoir sur la présente photo et sur des photos antérieures sur ce même blog.

D'avoir investi les finances des travaux actuels dans le remplacement de ce pont comme il en était question en considérant que le nouveau serait adapté aux passages de tuyauteries (Ce qui se fait pour pratiquement tous les ponts) aurait permis deux avantages indéniables, d'une part l'élargissement de cette avenue très utilisée, d'autre part éviter de défoncer l'espace Durance pour en arriver à un résultat visuel médiocre.

Si les futurs travaux du projet Coeur de ville sont exécutés de la même façon, Briançon est condamné à devenir un vaste chantier hétéroclite pendant plus de quinze ans.

En fait, de vouloir laisser sa marque (Spécialité socialiste, on a encore une marque couteuse à Briançon (Prorel)) sans se préoccuper de savoir si la génération qui monte n'en sera pas pénalisée replonge la ville dans l'angoisse de savoir de quoi sera fait demain.

Le téléphérique créé par la municipalité DE CAUMONT, avec pour adjoint aux finances Mr FROMM, a endetté la ville pour une quarantaine d'années.

Comme déjà écrit je suis dubitatif sur ce projet "Coeur de Ville", non qu'il soit mauvais mais de penser à établir de nouveaux axes de circulation pour libérer l'emprise des futurs travaux serait la première étape et la plus importante sans pénaliser les finances de la ville.

Connaissant bien les méandres de fonctionnement d'une quantité de villes et villages, il est fort probable qu'on va foutre le "bordel" dans la ville pendant des années sans pouvoir canaliser le flot toujours grandissant d'une population en augmentation.

Il n'y a déjà qu'à constater le cirque dès qu'il faut intervenir pour des travaux d'urgence.

Ce qui est faisable en plaine ne l'est pas à Briançon, ville de haute montagne donc soumise à des impératifs, comme dans tout ce qui touche une tâche on doit prévoir les conséquences de ce que va générer cette tâche.

Sur Place Publique on nous montre force photos-montages ce que sera le Coeur de Ville sans qu'une seule ligne n'aborde le complexe problème des nuisances incontournables de cette grande transformation.

Cette propagande "poudre aux yeux" pour préparer les prochaines élections ne fait non plus état d'un possible changement de municipalité. (C'est la propagande qui est poudre aux yeux, la rénovation est indispensable)

L'actuelle fait des projets souvent douteux qui laissent supposer que la gauche est persuadée d'être à la tête de la municipalité pendant quatre ou cinq mandats successifs.

Vu les dettes qu'elle laisse à chaque mandat, je me pose la question de savoir à combien se montera cette dernière avec cinq mandats successifs si la Chambre Régionale des Comptes ne met pas la ville sous tutelle avant. (Ne pas oublier qu'en France, tout ce qui touche les dysfonctionnements est toujours la responsabilité des prédessesseurs, qu'elle que soit l'obédience, pas un n'aura un jour les couilles d'admettre qu'il aurait pu faire une connerie)

Briançon a "frisé" ce dernier recours pour redresser les comptes, la gauche n'en fait pas mention dans Place Publique et pour cause, quand on est l'adjoint aux finances d'un maire qui dépense sans avoir (Téléphérique du Prorel), devenu maire à son tour mais employant des méthodes similaires (Grands projets sans un seul sous en caisse) n'est pas très valorisant pour une pré-campagne électorale. 

0401-pont1Carrefour Gal De Gaulle. (Photo Alain Prugne)

A l'intersection de la rue Jean Moulin.

Aux heures, de plus en plus longues dans la durée, où les gens rentrent du boulot en coïncidence avec la sortie des écoles, c'est un des plus gros points noirs de la ville.

"The Big Bordel" de 07h00 à 08h30, de 11h30 à 13h00 le mercredi (jour de marché parking Durance, comme par hasard ce jour fatidique des sorties scolaires à 12h00) et de 16h30 à 18h00 du lundi au vendredi avec la pollution qui accompagne.

Vous remarquerez, à droite, un emplacement sur lequel il y a un "chalet" provisoire, cette emprise inconstructible (Propriétaire la SNCF semble-t-il) ne pouvant recevoir de bâtiment en "dur".

Faisant office de parking (Mais gaffe aux pneus vu ce qui traine au sol) la récupération de cette parcelle, conjuguée à la place libérée suite à la destruction partielle des anciens bâtiments de la DDE (Aujourd'hui DIR) aurait permis de créer un vrai giratoire qui, conjugué au remplacement du pont, aurait donné à ce secteur la bouffée d'oxygène qu'il attend depuis des années.

Réduction des coûts en conjuguant trois indispensables remaniements des infrastructures urbaines dans le même secteur par une seule intervention donc économie non négligeable au grand soulagement d'une population déjà étranglée par les impôts, surtout locaux.

Ce n'est pas, non plus, assez médiatique (Puisqu'entrant dans une logique de fonctoinnement et d'évolution) pour avoir sa photo à chaque page du bulletin municipal de propagande socialiste. (J'assume ce que j'écris)

0401-poubelleRue Jean Moulin. (Photo Alain Prugne)

Vous voyez quelque chose ?

Je ne parle pas de la poubelle baladeuse d'un bâtiment des services techniques tout proche (Pas de ramassage un Lundi de Pâques), je parle de l'aspect incongru des poteaux de supports électriques le long de la Durance.

J'en ai aussi fait une page courant 2012, j'ai aussi précisé que d'enterrer ces câbles électriques permettrait de supprimer les poteaux qui les supportent permettant par là même d'évacuer dans la Durance la neige de tout le secteur, particulièrement sensible durant les fortes chutes, sans sel pour ne pas empoisonner les petits poissons de la Durance nourri aux mégots briançonnais.

Du coup on élargi la route puisqu'un trottoir suffit amplement dans ce secteur ce qui fluidifie la circulation automobile particulièrement intense dans ce même secteur ce qui libère de la place pour les cyclistes qui risquent leur vie sur cette avenue particulièrement dangereuse pour eux.

Ces petites choses basiques et innombrables à Briançon c'est ce qu'attendent les briançonnais plus pressé de voir améliorer leur quotidien que d'être emmerdés par des travaux d'utilités secondaires.

Bien entendu ça n'a pas, là non plus, d'intérêt médiatique.

Il est d'évidence que certaines de mes pages ont inspiré quelques interventions, il est aussi fort probable qu'elles seront l'objet de récupérations politico-municipales à fin de propagande. (Le but de mon blog étant d'attirer l'attention sur ce qui n'est pas vu par les responsables, donc logique qu'il puisse y avoir  des similitudes)

Sauf que mon blog est consultable en permanence, qu'il y a force photos démontrant ce que beaucoup ne veulent pas voir.

Ce curieux fonctionnement municipal ne répond qu'à un objectif ambitieux de valoriser un parti politique qui se dit du peuple en oubliant ce même peuple.

Si la ville continue ainsi de ne dépendre que des appétits politiques de partis Briançon va encore rester un bon moment abandonnée de la région (Sauf en période électorale qui va voir venir Mr Vauzelle et consort qui se foutent royalement de la ville) sauf de vanter l'excellent résultat du mandat socialiste qui s'achève. 

Je mets excellent résultat mais ce n'est pas mon point de vue, c'est ce que semble propager généreusement le journal du parti socialiste déguisé en journal municipal, Place Publique ça s'appelle.

Il faut revoir dans la totalité le financement des dépenses de la ville, il faut refondre en profondeur la restructuration de Briançon autrement qu'avec des effets d'annonces faisant l'apologie d'une ville lumière pour demain.

Soyons réaliste, si Louis XIV a fait un palais d'un pavillon de chasse (Sur trente ans quand-même 1664 à 1695 à l'achèvement) on ne transformera pas Briançon en ville pivot d'une région.

La modestie et la préoccupation envers les autochtones passent avant la gloire et l'ambition, qui plus est ça coûte nettement moins cher.

0401-veloBriançon ville sportive.  (Photo Alain Prugne)

Le cyclisme fait partie intégrante du sport et si la ville n'a plus été ville étape depuis bientôt cinq ans (Il est vrai que ce sont des finances mais aussi des retombées économiques) il reste le Hockey qui nous donne l'illusion que la ville n'est pas encore totalement oubliée.

Ces vélos géants achetés sur commande en 2005, utilisés quelques jours par an à l'occasion du passage du Tour de France ont aussi coûtés une petite fortune, (Municipalité de droite) non que je sois contre puisque c'est valorisant c'est le manque d'appel d'offre qui m'achoppe, sont dispatchés un peu partout en ville et à sa périphérie à chaque édition cycliste régionale ou nationale.

0401-velo1Vestiges cinquantenaires. (Photo Alain Prugne)

Du moins le Tour de France, les dessins sont ultérieurs.

C'est assez original, bien vu mais assez mal placé, peu de touristes empruntent cette avenue.

Ce survol partiel ne nos petits et grands problèmes n'engage que moi bien sûr mais vu le nombre croissant de visiteurs sur mon blog il est probable que c'est partagé.

P7270036.JPGBriançon Vieille ville. 

Une photo que j'ai prise il y a trois ans, pour se rappeler que Briançon c'est aussi une belle ville qui vaut le détour.

A bientôt, pour autre chose.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article