Visions financièrement dangereuses

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

fichier montgenevre 876x366 26Montgenèvre à ce jour.

C'est le côté non "touché" par l'immobilier expansif, le vieux village et les quelques bâtiments plus récents y compris l'Hôtel Napoléon qui a été rasé et en cours de reconstruction.

Je connais Montgenèvre depuis plus de quarante ans, je l'ai vu se transformer ces dernières années, une extension rapide, utile bien que j'en déplore ce que je considère comme une anarchie immobilière.

Mais ça n'engage que moi puisque ce village très connu est également très prisé des vacanciers d'hiver et surtout des italiens tout proche.

Presque uniquement dédié aux sports d'hiver ce village à une âme et une population. J'en connais bien certains.

planpistes-montgenevreUn domaine justificatif.

On peut aisément comprendre l'extension de Montgenèvre, seule station française du secteur à une altitude si élevée.

C'est ce qui m'inquiète justement, non que Montgenèvre s'étende mais de prendre cette station de haute montagne pour exemple à mettre en oeuvre dans des secteurs bien moins équipés.

Nos deux candidats de droite se montrent particulièrement friand d'étendre les infrastructures de la station de Briançon pour la rendre concurrente de celles déjà existantes à Montgenèvre mais aussi dans toute la vallée de la Guisane.

J'ai déjà expliqué, dans de précédentes pages, l'incohérence de la ville de Briançon avec sa situation géographique, Briançon bénéficie plus facilement d'un climat méditerranéen que d'un climat propice à exceller dans les sports de glisse comme le sont les stations environnantes.

La prudence financière actuelle n'incite pas à investir dans l'amélioration hasardeuse d'un équipement existant prouvant par ses chiffres désastreux l'inutilité de persévérer dans l'erreur.

Le tourisme d'hiver n'est pas à flot constant comme le sont les autres activités de vacances, mer et randonnées.

Tabler sur des recettes aléatoires c'est dangereux, la trésorerie briançonnaise ne peut se permettre de miser sur de "l'éventuel" surtout que ça ne ramènera pas beaucoup d'emploi si toutefois ce projet voit le jour.

L'emploi saisonnier est fluctuant, les contrats saisonniers sont toujours soumis au aléas climatiques, certains de mes enfants en savent quelque chose.

La masse salariale des vallées du domaine de Serre Chevalier ne change pas beaucoup d'une année à l'autre, de créer des infrastructures supplémentaires ne veut pas dire augmentation de la fréquentation, nos vallées sont assez mal desservies en matière de transport, particulièrement en ce moment avec les problèmes accidentels que rencontre la SNCF sur la relation Paris-Briançon.

Les routes sont en bon état et suffisantes pour une population locale et un passage habituel touristique, en pleine saison d'hiver ces routes se montrent nettement insuffisantes mais de les adapter aux mouvement saisonniers serait une "connerie", l'investissement n'est pas de mise pour quelques jours d'engorgement par an.

Qui plus est depuis que la Nationale 91 a été déclassée en départementale 1091 le col du Lautaret est négligé les jours de fortes chutes de neige, le personnel insuffisant en ces périodes ne peut faire face à la demande, ce col est donc assez fréquemment fermé par sécurité.

Quand on passe Jarrie puis Vizille avec des panneaux lumineux "Col du Lautaret ouvert" alors que ce dernier est encore à plus de 80 km, accessible seulement par des routes sinueuses de montagne, il n'est pas rare que ce col se voit fermer dans cette plage horaire, arrivés à La Grave des vacanciers se voient donc obligés de rester sur place dans ce village ou faire demi-tour, l'hôtellerie locale ayant ses limites.

Par temps de neige il s'en passe des choses en deux heures de trajet, une heure et demi en temps normal à une allure raisonnable, certains vous diront qu'il font le trajet en une heure, risquer sa vie pour un concours imbécile c'est courant, risquer celles des autres pour la même raison c'est criminel.

Bref il y a aussi le passage par l'Italie, le tunnel du Fréjus, fort cher, les péages autoroutiers, chers également, tout ce qu'il faut pour mal commencer un séjour à la neige.

De plus le col du Montgenèvre n'est pas élastique, comme toutes les routes de haute montagne enneigées les risques sont accrus surtout les jours de grande affluence.

Pour peu que les chaines soient neuves dans leur emballage, que l'intéressé(e) ne sache pas comment les monter, qu'il fasse nuit, les doigts gelés à subir les réflexions de madame qui tient la lampe électrique et les gosses qui bieurlent dans la voiture voilà les conditions idéales pour être en position d'aborder nos routes de montagne dans des conditions loin d'être sécuritaires. 

Reste la route de Gap, la plus accessible par temps de neige, les rampes de l'Argentière étant particulièrement soignées par le personnel départemental.

Toujours dans les mêmes conditions c'est deux à trois heures de plus, les mêmes encombrements et l'affolement de ne pas arriver à temps pour trouver une place de parking près du lieu de villégiature, encore un motif de s'énerver et mal commencer un séjour toujours trop court.

En fait, pour en revenir au sujet, l'extension du Prorel c'est une dangereuse connerie qui risque de couter cher aux briançonnais.

J'ai écouté Mr Gryzka à la radio, j'ai sensiblement le même objectif pour la population mais pas l'ambition de continuer à dépenser, il est indispensable que Briançon marque le pas financier pour souffler et recharger les batteries, du moins les finances publiques.

Je me demande si ???

Capture-d-e-cran-2013-11-08-a--16.11.46.pngMr Murgiat n'aurait pas la baguette magique !

Une page creuse et nettement incomplète.

Mr Murgiat veut la transparence de l'équipe en place en oubliant de faire état de l'opacité de son parachutage et le montage vicieux de l'UMP pour mettre Briançon dans l'escarcelle de ce parti en déconfiture.

Cette page c'est du copier-coller, rien d'innovateur, rien de sensationnel sauf la découverte par le parachute qu'il faudrait penser les emplacements de parking à l'hôpital.

C'est très léger comme décisions d'autant que ça date pas mal et que j'en fait état depuis des années dans mon blog.

Le reste c'est amalgame de politique politicienne nationale avec gestion locale.

Investit UDI, MODEM et UMP voilà de quoi avoir du poids si toutefois ces partis en ont aussi.

Exceptionnel de savoir que ces gens, Mr Borloo et Mr Bayrou, se sont désolidarisés des autres pour faire cavalier seuls mais qu'à l'approche d'élections (N'importe lesquelles) ces gens se rapprochent de nouveau les uns vers les autres en enterrant, pour un temps, la hache de guerre.

Se répondre d'un parti éclaté (UMP), d'un autre dissident (UDI) et d'un autre qui appelle à voter contre ses convictions (MODEM) laisse à penser que la politique qui risque d'en sortir ne sera pas franchement claire, c'est peut-être aussi çà, la transparence.

presentation-domaine-montgenevreRevenons aux utopies.

Un front de neige à Montgenèvre c'est déjà en place il y a longtemps, de la place, de la neige, des accès, de l'accueil, du soleil.

Bref tout ce qu'il faut pour ce village station réputé.

Capture d’écran 2013-10-22 à 10.44.31Un front de neige à Briançon.

Où ???

Sauf investir massivement pour tout "foutre" en l'air et restructurer un quartier complet il va être difficile de concurrencer ce qui existe déjà.

Je frémis devant les potentielles dépenses à engager, même si la volonté veut se faire rassurante j'ai du mal à imaginer ce secteur accueillir quantité de vacanciers, le peu qui vient a déjà beaucoup de mal à accéder aux installations je pense plutôt que le commerce local fait pressions pour rendre ce quartier attractif.

Qui en voudrait aux commerçants ? Ils se sont installés avec l'espoir de bien travailler dans un secteur crasseux, rébarbatif et très difficile d'accès, je me doute qu'ils aimeraient bien revaloriser leur environnement commercial.

De là à soutenir un projet le pas est vite franchi mais c'est dangereux, si pour des raisons électorales certains candidats promettent l'impossible c'est aller vers des lendemains difficiles, j'ai d'énormes doutes sur la faisabilité d'un front de neige et encore plus sur l'effet attractif, même à grand renfort de canons à neige pour peu qu'il y ait assez de réserves d'eau et qu'il fasse assez froid.

Or Briançon c'est un climat tendance Provence, les courants chauds qui remontent la vallée de la Durance donnent à la ville ce climat si favorable pour une ville d'altitude, j'ai des doutes sur l'avenir sauf en ce qui concerne l'augmentation drastique des dettes.

Je réserves mes "scoops" pour les pages suivantes, pas tout le même jour d'autant que je ne suis pas venu durant deux semaines.

Bonne soirée à tous.                        

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article