Urgence financière.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

100 8392Le Montbrison.

La pluie incessante d'hier nous a gratifié d'une belle couche sur les hauteurs et les Genèvremontains, Genèvremontaines ou Montgervois, Montgervoises ou Montgervas, Montgervases ou Montgenèvrois, Montgenèvroises, enfin les habitants de Montgenèvre sont blanchis à ces heures.

Pas dit que ça tienne longtemps mais ces prémices de l'hiver, fin octobre, sont précurseurs d'une saison attendue.

100 8393Briançon, lavée mais pas blanchie. Trop tôt.

100 8394Mon Mélézin du matin.

100 8395Le temps de me retourner....

....et le Montbrison s'en paye une petit "giclette" supplémentaire.

100 8396Les remparts de la porte d'Embrun.

Les taches blanches, en bas de la photo, ce ne sont pas de gros flocons de neige, ce sont les pierres qui tombent des remparts en désagrégation.

Mais il ne faut pas le dire, c'est "Tabou" et ça fâche ceux qui sont "(ir)responsables"

100 8397Vite !

Il faut se dépêcher de mettre en place le péage à l'année pour le parking du Champ de Mars.

Avant que ces "couillons" de touristes n'arrivent pour pouvoir les plumer un peu plus et, au passage, plumer aussi les briançonnais.

Cette urgence financière c'est la pompe à fric qui doit tourner à plein cet hiver pour renflouer les conneries des années passées.

Je ne suis pas vraiment sûr que les touristes vont accepter d'avoir toujours la main au porte-monnaie et il est plus probable que le commerce va en souffrir qu'en bénéficier.

Mais on a l'habitude, le social commence toujours par ce genre de prouesse dont nous subissons les effets depuis de nombreuses années.

Le patrimoine passera plus tard, trop tard d'ailleurs, il semblerait que les 100 000 000 d'Euros (Vous avez bien lu, cent million d'Euros !) nécessaires à l'assèchement de nos édifices soient un casse tête qui dépasse les projets municipaux. (Source informelle)

Après tout, on n'est plus à une dette près. Il va falloir un siècle pour renflouer, nos jeunes apprécieront puisque ce sont eux qui vont payer la note.

Ce n'est plus jusqu'à soixante deux ans qu'il faudra bosser, ce sera jusqu'au cimetière.

Ce sont pourtant les socialistes en place à la mairie qui sont contre l'allongement de la durée du travail alors qu'ils font tout pour ça. Comprenne qui pourra, pour faire de l'électorat, on n'est pas à une incongruité près.

100 8398Donc creusement d'une deuxième tranchée.

En très peu de temps sensiblement au même endroit, qui ne pourra être rebouchée correctement vu l'avancée dans la saison et les dégâts qui vont en découler cet hiver.

C'est ce qu'on appelle une stratégie de travaux.

C'est quand même malheureux d'avoir dépensé des frais en peinture, qui aurait été bien plus utile ailleurs, pour recommencer à démolir ce qu'on vient à peine de finir.

Mais comme on peint les trous, on peut bien peindre des tranchées, pour pouvoir ramasser un maximum de pognon sur le dos de la vache à lait automobiliste.

Ras le "cul" de toutes ces conneries, on met en place des gens qui ne pense qu'à racketter ceux qui les ont élus.

Parce qu'il ne faut pas rêver, les premiers à payer ce seront les habitants de Briançon.

100 8399Multicolore.

On a même trouvé de la peinture fluorescente pour délimiter les emplacements des barrières.

Peinture sur trous pour bien montrer que ces derniers sont devenus emblématiques.

100 8400Allez, pour finir une photo de voiture sur fond de collégiale.

Un monde à l'envers ? Certainement sauf pour ceux qui se remplissent les poches pour exécuter les éternelles conneries briançonnaises.

C'est tout pour aujourd'hui.

A bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article