Travaux et patrimoine.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

100 84989h15 ce 4 Novembre. Place Dauphine.

Etranglement de l'avenue Vauban par deux causes, une aléatoire, véhicule en stationnement (souvent le même) et emprise sur la voie publique par un riverain qui semble jouir d'un statut particulier le mettant hors la Loi officiel avalisé par toutes les municipalités qui se sont succédée depuis des décennies. 

Une preuve de plus que la Loi n'est pas la même pour tout le monde et que les "passe-droits" sont toujours d'actualité.

Et si jamais vous effleurez un de ces plots d'origine incertaine, c'est une bordée d'injures qui vient en retour.

Mais Mr le Maire préfère soutenir un journaliste Tibétain que de s'occuper du bien être de ses concitoyens, comprenne qui pourra et je propose à ce dernier de se faire naturaliser Tibétain pour pouvoir aller se battre sur ce sol et libérer ce pays hélas oppressé. 

Mais comme il semble plus passer pour un "Loukoum" à la botte de ses subordonnés qu'un foudre de guerre, je doute que cette utopie devienne réalité.

Donc ne pas se garer à cet emplacement officiel et payant sans prendre le risque de se faire "esquinter" son véhicule par les nombreux camions qui viennent livrer.

100 8500A savoir aussi.

Les riverains se sont vu imposer une vignette de stationnement mais ils ne peuvent accéder qu'aux endroits normalement interdits puisque qu'une bonne partie des places qui leur sont réservées sont occupées par d'autres.

100 8501Le Mélézin vers 9h30 ce 4 Novembre.

100 8503Briançon en pleine lumière matinale.

100 8502Et le Grand Aréa qui refond (La neige bien sûr)

100 8508Les travaux de la pompe à fric sont en bonne voie.

100 8509Et l'installation du péage aussi.

100 8512Tout comme la réfection du rond point du Champ de Mars.

100 8513Sur lequel on colle des pavés à même l'alsphate.

Un an de travaux pour ce genre de résultat laisse incrédule, il est connu qu'à cet endroit la résurgence d'eau est fréquente et avec le gel ça risque de ne pas tenir longtemps. 

Ajouté à cela les semi-remorques qui vont rouler là-dessus, la nuit bien sûr, nous allons avoir des surprises coûteuses avant longtemps.

J'ai déjà observé la construction de ronds-points, c'est la première fois que je constate que le support n'est pas préparé et que des pavés sont posés de façon si aléatoire. (Ou ailleurs, Thouars, dans les Deux Sèvres, étant, un temps, la capitale de la construction de jouets. (Pour les érudits))

Mais je ne suis pas maçon, attendons ! 

100 8521Et puis il y a de la réserve. Trop d'ailleurs.

100 8504Peut-être pour réparer les remparts,

100 8505Ou un des Bastions.

Mais ce ne sont pas les mêmes matériaux ni la même façon de travailler.

Et puis depuis le temps que c'est dans cet état et que ça continue à se dégrader, attendons donc que tout soit tombé pour, peut-être, intervenir.

Trop tard d'ailleurs, la note, maintenant, va être salée.

Et puis il y a, justement, d'autres ruines à remettre en état dans la vieille ville, voir dans mes blogs plus avant.

Compter entre 30 000 000 et 40 000 000 d'Euros.

La grande question est de savoir sur quels critères la ville a été classée quand on constate un tel abandon du patrimoine.

Au livre des records du laxisme on est sûr d'être en tête.

100 8511Un cadran "sale air".

Pour rester dans la lignée des cadrans solaires dont nous abreuvent certains magasines et magasins.

Je n'irais pas parler d'abandon puisque même l'abandon est abandonné, comme la caserne Colaud, comme la caserne Berwick toujours encore balayée mais soigneusement vidée de tout ce que certains ont pu récupérer (Légalement !) pour s'en resservir ou revendre. (Source informelle mais il n'y a pas de fumée sans feu)

Je suggère à Mr le Maire d'écrire au Président de la République (Française, le drapeau Tibétain qui flotte à la mairie pourrait prêter à confusion) pour lui demander quelques pots d'enduit pour nos monuments et quelques pots de peinture pour notre mobilier urbain.

Rassurez-vous, le bus rouge d'un temps n'était qu'en remplacement d'un des neufs qui sont récemment rentrés et parti en maintenance. Donc pas de peintures privilégiées.

100 8514Le carré ombragé (pas trop en ce moment) a été soigneusement nettoyé.

C'est devant les remparts entre la porte de Pignerol et la porte Dauphine.

Cet anachronisme entre ce qui ne se fait pas d'habitude et l'excellent travail accompli mérite des compliments pour le personnel exécutant.

100 8515Et puis pour cette journée cruciale il valait mieux donner bonne impression.

100 8516Pour le "pot" offert par la municipalité, on n'a pas cueilli toute la salade. 

Arrosée à l'urine pour lui donner du goût. Canine ou humaine, ça dépend des heures.

100 8517On n'a toujours pas "lasuré" les boiseries.

Pour garder intact un patrimoine moribond.

100 8518Entrée de la rue du Temple.

Abandonnée depuis longtemps.

100 8520Aux façades très représentatives de la crasse et du laisser- aller.

C'est périodes fraîches neutralisent les odeurs, tant mieux pour les visiteurs.

Si toutefois cette rue est visitée !

100 8519Mais qui débouche sur la place du Temple ou de la Collégiale.

Il y a l'office du tourisme qui vient de s'équiper d'une belle porte toute neuve pour handicapés.

Il ne reste plus qu'à construire la rampe d'accès.

Un peu haute la poignée pour qui est en fauteuil roulant et l'ouverture vers l'extérieur ne va pas lui faciliter la tâche.

Attendons avant d'être critique.

100 8522Surtout que le parking spécial handicapé est plein.

C'est normal, l'entrée de l'autre est neutralisée pour l'installation de la pompe à fric.

100 8510Rencontre insolite aux Alberts. (Commune de Montgenèvre)

Moins trois degrés à 8h15.

100 8523Village "Les Alberts" à 16h10 ce 5 Novembre.

100 8524Que c'est calme et reposant.

100 8525Si beau à voir, on ne s'en lasse pas.

100 8526Un pré en lisière de foret sur fond de montagnes.

Encore des sorties agréables à faire, même s'il fait "frisquet", avant les premières neiges. 

Les pistes de ski de fond seront alors ouvertes et d'autres touristes arriveront.

Avec la misère à voir en ville et la beauté à admirer en dehors, le choix sera vite fait. 

Donc, aujourd'hui la municipalité accueille les visiteurs pour admirer ce qui reste du patrimoine briançonnais, j'espère que l'itinéraire est soigneusement prévu pour cacher nos misères.

A bientôt, pour autre chose.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article