Travaux 2

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/  & http://francois.ihuel15.over-blog.fr/  &  http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN7824A l'automne, j'avais pris ces "Moloks" tout neuf installés à Saint Blaise.

Début Avril, ils y sont toujours, heureusement, mais ils sont toujours "emballés".

Les riverains, satisfaits de ces réceptacles, les utilisent puisqu'ils sont en place.

Ce qui m'interpelle, c'est qu'ils sont toujours emballés (Les Moloks, pas les riverains) et je me pose la question de savoir comment on les vide. (Toujours les Moloks, bien sûr)

Les travaux, longs à exécuter ne sont finalisés que quand on pense à le faire, c'est à dire pas souvent.

DSCN7888Un bidon d'acide éventré sur la gargouille d'écoulement neuve.

Mais dans un état de délabrement très inquiétant.

Entrée porte Dauphine.

Un travail commencé et non fini ! Je n'en sais strictement rien.

Une merde de plus dans le paysage briançonnais, patrimoine mondial de l'humanité classé UNESCO.

Un riverain m'a dit que la mairie aurait été plus avisée de tailler cet écoulement dans les débris de l'ancienne, celle qui était dans la grande rue.

Effectivement, matériaux plus solide et non poreux.

Allez, encore une facture de plus.

Photo0093Travaux de mise à niveau des trottoirs pour handicapés.

Il ne reste plus à l'hôtel qu'à construire une rampe d'accès.

Photo0092Et là, apprendre aux handicapés à "jouer à "saute voiture".

Anachronique cet emplacement de stationnement à l'endroit pile ou un accès handicapé a été installé.

Hier j'ai parlé de jugeote, chacun interprétera ces lignes comme bon lui semble mais l'exécution de travaux doit aussi faire l'objet d'études des incohérences.

A signaler que le véhicule n'est pas en infraction, il y a bien trois emplacements de stationnement à cet endroit.

C'est rue Alphand à l'intersection de la rue du Gal De Gaulle.

Photo0085Je ne suis pas Préfet ni Sous-Préfet.

Pourtant ce camion de 42 tonnes, semi-remorque, transport de matières dangereuses, a passé le col du Lautaret sans aucune contrainte. (Je suivais depuis là-haut mais je ne fais pas de photos en roulant)

Ce col, limité au véhicules unitaires de 26 tonnes est traversé journellement par une multitude de semi-remorques de 42 tonnes.

Dans le cadre écologique je suis dubitatif.

Panneau d'informations-copie-1

Dans le cadre législatif je le suis encore plus.

Comment demander à un jeune de porter un casque en scooter quand il constate les innombrables infractions graves en toute impunité.

Il ne s'agit pas de punir mais de mettre en oeuvre les moyens de faire respecter la réglementation et les Lois.

Hier, je suivais un véhicule de gendarmerie qui était précédé d'un véhicule l'obligeant à s'arrêter.

Ce précédent véhicule attendant la possibilité d'emprunter le sens interdit du chemin du Barry.

Plusieurs dizaines par jour et objet d'une précédente page.

Ce sens interdit a été mis en place pour protéger les nombreux collégiens et lycéens empruntant cette rue.

L'aveuglement de la municipalité est déconcertant et le laxisme de ces fonctionnaires de l'Etat, dans leur véhicule, est surprenant.

Il est vrai aussi que si ce n'est ni leur secteur ni leurs attributions, impossible d'intervenir.

Allez-y, loubards en tout genre, les forces de l'ordre n'ont de consignes que pour des tâches bien spécifiques à des heures déterminées.

DSCN7885Allez, un petit Mélézin pour se faire plaisir.

DSCN7887La porte d'Embrun.

DSCN7889La Collégiale et sa collection de voitures.

DSCN7884Pour finir.

En garant mon "carrosse" j'ai touché une des bornes totalement illégales d'un très iracsible riverain, très connu sur la place 

Je me suis fait abreuver d'injures et de menaces de violences physiques. (Puériles il est vrai vu la sénilité de l'individu)

Tout le monde, autour, est d'accord pour dénoncer cette emprise sur la voie publique et les dégâts volontaires que ce riverain occasionne aux véhicules qui le gêne. (A 80 ans passé et ne sortant pratiquement jamais)

Il semblerait, d'après mes informateurs, que même la municipalité est indisposée par cette emprise.

Mais qui commande à Briançon et qui fait quoi ?

Je vais effectuer une pétition pour qu'enfin cette même municipalité fasse son travail.

Pour information, il y a plus de quarante ans que c'est comme ça.

Passe-droits ou rien dans le "froc" ? Les autorités !

A demain ou un autre jour, pour autre chose.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article