Tournée des rues de Briançon 9 - Rue Pasteur 1

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Autre blog :  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

 

Rue Pasteur.

 

Mr Pasteur mérite mieux qu'une rue aussi délabrée donc potentiellement insalubre.

 

Louis_Pasteur-_foto_av_Fe-lix_Nadar_Crisco_edit.jpgPhysicien, 1822 - 1895.

 

Connu, entre autres, pour ses travaux sur les moisissures et les bactéries générées par la putréfaction.

 

Célèbre pour avoir découvert le vaccin contre la rage, maladie mortelle et répandue se transmettant à l'homme essentiellement par les morsures d'animaux de compagnie.

 

Mais il est aussi à l'origine de quantités d'autres découvertes à l'origine de la salubrité publique.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue-Pasteur 4Ça commence mal.

 

Pour faire mes photos je me déplace à pieds, j'ai donc garé ma voiture sur le petit parking encore gratuit du rond-point Queyras.

 

Première impression qui m'a incité à prendre cette photo qui va à l'encontre de mon petit texte précédent, la salubrité publique.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-1Rue Pasteur.

 

Côté centre ville.

 

Le revêtement à été refait il n'y a pas longtemps mais déjà la salade se fait jour, c'est ce qui rentrait dans le cadre pré-électoral, chemin obligé pour se rendre à Fontchristianne. Un hasard ? 

 

Je ne saurai le dire puisqu'il faut bien que ce soit fait un jour ou l'autre, prendre comme exemple cette réfection pour penser que ça sert Mr le Maire serait excessif mais il n'est pas interdit de se poser la question.

 

D'autant que descendant de la mairie le chemin logique c'est La Chaussée, la Rue Centrale et l'avenue du Col de l'Izoard, itinéraire en bon état bien que La Chaussée se dégrade trop vite.

 

Pour revenir à Pasteur, la logique veut que de l'ordre s'imposse la salubrité et inversement, c'est un phénomène bien connu et à y regarder de près les deux tiers de l'humanité vit dans le désordre d'une gestion inexistante.

 

A toutes les échelles on trouve l'ordre et le désordre, aussi bien dans la matière que dans le fonctionnement ou la religion, la base de tout ce qui existe c'est l'ordre et son contraire, le désordre.

 

De ces deux facteurs essentiels dépendent les conditions qui dominent l'existence.

 

Cette photo semble suivre la logique de l'ordre ou du moins s'en approcher.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-2Un miracle briançonnais.

 

Mais si court.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-4Frontière bitumeuse.

 

Qui laisse peut-être entrevoir une future continuité et un désordre perceptible.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-5Face au chantier du "mur de l'Atlantique".

 

Bâtiment financé par le consortium Leclerc, le reste par la ville.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-6Partie en état.

 

Mais déjà verdoyante.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-7Se dégradant très vite.

 

A l'approche de la Gendarmerie (PGHM), un paradoxe, c'est avoir peu de respect pour ce corps d'armée.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-8Déjà dégradée. (La rue, pas la Gendarmerie)

 

Après seulement 80 mètres.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-9Les dents de la pierre....

 

....Ont encore sévi.

 

Vu l'ampleur des dégâts, c'est presque de la gourmandise de tractopelle.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-10Un gros appétit même.

 

On risque d'y trouver aussi le désordre qui est le chemin de la facilité.

 

La facilité consiste à produire le moins d'énergie possible afin d'économiser cette énergie pour autre chose, c'est la base du fonctionnement.

 

A Briançon on économise beaucoup d'énergie qu'on essaie de compenser par des finances inexistantes ou plutôt existantes mais détournées de leur destination initiale.

 

Vient se greffer là-dessus la notion de profit personnels au détriment du bien public qui consiste, pour ce dernier, à répartir les dispositions fonction des besoins.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-11Répartition défaillante.

 

Ou plutôt la gestion défaillante, ce qui est étonnamment contraire à la bonne exécution d'un mandat qui veut qu'on mette en place la personne la plus capable de gérer les finances d'une ville pour satisfaire ceux qui alimentent ces finances, les contribuables.

 

Ou, pour être plus précis, le détournement des finances indispensables au profit de finances superflues ou inutiles pour le fonctionnement public, on dit aussi du gaspillage ou de l'abus de confiance.

 

En fait, si on prend les termes tels qu'ils doivent être employés et utilisés dans des circonstances précises, on peut affirmer sans se tromper que le premier gestionnaire municipal détourne l'argent public à des fins qui n'entrent pas dans les dépenses publiques indispensables sauf s'il y a des excédents de finances, à Briançon ça se saurait.

 

Pour faire plus court Mr le Maire se fiche éperdument du bien-être de la population qui l'a élu pour satisfaire, en partie, ses caprices personnels et certains de ceux de ses proches conseillers.

 

Pour justifier le tout il est de bon ton d'accuser le prédécesseur de gabegies financières afin de justifier les siennes propres, ou, s'exonérer de scrupule pour avaliser une situation qui est anormale mais qu'on fait passer pour indispensable.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-12Donc laisser le désordre s'installer.

 

Cette partie de la rue Pasteur n'est pas la plus dégradée, loin s'en faut, pourtant on a là des échantillons de chaque élément de rue pouvant laisser entendre une négligence coupable pour ne pas dire fautive.

 

Sans aller exiger des rues à la chaussée aussi plate qu'un billard, sans aller exiger des trottoirs sur lesquels on pourrait faire rouler une bille sans qu'elle ne rencontre d'obstacle, sans aller soigner presque médicalement les caniveaux au point de les rendre aseptisés, sans aller fondre dans le revêtement des plaques d'égout au point de ne plus les voir il y a quelques obligations qui échappent totalement à l'ensemble du conseil municipal.

 

Ce sont ces obligations "oubliées" qui rendent la vie des briançonnais exécrable et qui génèrent des situations conflictuelles dont le maire se fout éperdument si persuadé de ses exécutions autres, du haut de sa suffisance et sa prétention presque imbécile.

 

Hors Mr le Maire n'est pas un imbécile mais il passe pour tel puisqu'il se comporte comme tel partant du principe que celui qui ne comprend pas les nécessités dont il est responsable résulte d'un problème comportemental assimilé au crétinisme ou à l'imbécilité.

 

Il est d'autant moins imbécile qu'il a réussi à persuader une bonne partie de l'électorat qu'il les prenait pour des crétins sans leur dire en les persuadant qu'il avait raison en ayant tort, prouesses de tous ceux qui sont légèrement plus évolués que d'autres.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-13Le résultat ne se fait pas attendre.

 

Non qu'il soit responsable des dégradations mais il est responsable de ne pas les traiter comme son devoir de premier magistrat de la ville l'y oblige.

 

Obligation toute théorique puisqu'il s'en exonère, du moins dans ce domaine puisque cette fonction, ouvrant d'autres possibilités, lui sert largement dans d'autres domaines qui le servent, comme imposer ses directives fort de son mandat directement lié à l'éxécution des textes de la constitution.

 

Pour justifier cette photo (Et d'autres d'ailleurs) il faut considérer que Briançon est une ville de haute montagne aux hivers neigeux, les moyens mis en oeuvre pour dégager les rues et routes ont des conséquences sur les infrastructures surtout si la désinvolture accompagne ces méthodes de déneigement.

 

La majeure partie des dégradations urbaines sur les équipements est due aux engins de déneigement.

 

La majeure partie des conséquences de ces dégradations est due au laxisme municipal et à l'abandon des responsabilités pourtant primaires et indispensables dans ce genre de circonstances.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-14Ce pourrait être n'importe où....

 

....Dans n'importe quelle ville de pays dit "émergents" mais certainement pas dans une ville qui se targue d'être touristique dans laquelle on voit, de temps en temps pour ne pas dire à chaque fois, Mr le Maire parader en photo à des endroits biens précis étonnamment propres et bien entretenus, rares à Briançon raison de mes photos.

 

Sa réputation n'étant pas à la hauteur de ce qu'il attendait de la part de ses administrés il se sert des médias locaux pour se "faire mousser", depuis plus de cinq ans que je vous montre les photos de tous les coins de la ville qui sont dégradés, pas une ne fait la "une" de Mr le Maire, seuls les administrés délaissés sont autorisés à vivre dans leur environnement "merdique" que ne voit pas celui qui en est responsable. 

 

Inutile de vous décrire l'état de ces environnements, les photos parlent d'elles-mêmes.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-15C'est la dixième rue de cette série.

 

Qui n'est pas finie, il y a de la réserve.

 

Il n'est pas utile de ré-écrire ce que j'ai mis dans les précédentes pages sur le sujet, toutes les rues sont désastreusement identiques.

 

En fait il est bien que Mr le Maire parade sur les photos de son journal de propagande appelé aussi "Place Publique" afin que nos visiteurs d'ailleurs sachent à quoi ressemble un irresponsable, socialiste de surcroit.

 

Je me demande quel impact aurait une émission télévisée nationale sur l'opinion publique si on faisait un reportage uniquement dédié à ce que je vous montre presque quotidiennement.

 

L'image déjà bien terne de briançon descendrait encore de quelques crans dans l'échelle des villes et sites classées au patrimoine mondial (UNESCO), peut-être même à en être déclassée.

 

Parce qu'entre les Chutes du Niagara, les Pyramides d'Egypte, et autres sites classés UNESCO, et la ville de Briançon la relation devient difficile à faire, ceux qui sont venus pour constater devaient être soit "bourrés", soit aveugles, ou achetés ce qui serait certainement la meilleure explication !

 

Savoir toutefois que le classement a été validé en 2008, sous une municipalité de droite qui a laissé aussi sa part de dégradations et négligences, après des années de discutions et tractations parfois obscures, beaucoup n'y croyaient pas moi le premier. 

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-16Bouche d'égout.

 

Il y en a près de quatre-vingt sur la longueur de cette voie, certaines en essaim.

 

Est-il besoin d'écrire quelque chose ?

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-17Non.

 

Qu'on fasse dix mètres ou cinq cent (Longueur approximative de cette rue) tout est à l'identique.

 

Vous dire que les riverains sont contents serait excessif, vous dire que les véhicules ne sont pas mis à rude épreuve serait aussi excessif.

 

Faire le rapprochement entre l'état de la chaussée et les accidents est vraisemblable mais c'est un peu comme ça dans la France entière en dehors des autoroutes et routes à grandes circulation. (Quoi que !)

 

Ralentir la vitesse c'est bien. En agglomération c'est 50 km maximum pour ceux, nombreux, qui l'aurait oublié et pour rappel également ce n'est pas une vitesse imposée obligatoire mais une vitesse à ne pas dépasser, çà c'est pour ceux qui me colle au cul quand je roule à 40 en s'énervant derrière moi. (Nombreux aussi d'ailleurs)

 

C'est certainement pour çà aussi que Mr le Maire à dévoilé sa stratégie urbaine le jeudi 27 Mars 2014, sur D'ICI TV, en déclarant (sic) que la non-refection des voies de la ville servait à ralentir les automobilistes, pourquoi donc l'Etat français n'emploie-t-il pas les mêmes méthodes sur le réseau routier du pays au lieu d'investir une partie de l'argent des PV en appareils hyper-sophistiqués ?

 

Peut-être pour gagner plus d'argent !

 

Ces nouveaux ralentisseurs "Fromm" n'ont pas fait d'émule dans les communes voisines dans lesquelles rouler devient un plaisir une fois sorti de briançon.

 

Ce sont pourtant des communes de haute montagne ayant les mêmes couches de neige qu'à Briançon, voir plus à mesure qu'on monte.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-18Pas moins de huit bouches d'égout.

 

Sur trente mètres carrés.

 

Le réseau d'évacuation de Briançon comportant plus de conduits que le métro parisien.

 

Ça frise l'inconcevable.

 

Pas utile de préciser quel impact ça a sur l'état de la chaussée.

 

Comme Briançon est une ville constituée de multiples petits quartiers accolés les uns aux autres il devient presque logique que chaque ait son statut personnel.

 

En ce sens le Coeur de Ville répondra peut-être à la nécessité de tout réunir unitairement, un de mes projets de campagne ((Pas le coeur de Ville, prévoir des galeries) Page du 31/03/2014 La cause, le remède) , en y incluant les passages prévus pour des installations futures, y compris pour l'électricité et le téléphone, voire la fibre optique si elle arrive enfin à Briançon pour tout le monde.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-19Angle rue Morand.

 

Refaire un bout de chaussée pour le peindre, il fallait y penser, peut-être que d'avoir trop dénoncé les trous peints en vieille ville a-t-il eut un effet !

 

Là aussi, dix accès divers insérés dans la chaussée sur 15 mètres linéaires, presque une exception cette rue, à présenter pour le livre des records du nombre d'accès souterrains au mètre.

 

2014-08-09-Tourne-e-des-rues-de-Brianc-on-9---Rue--copie-20Rue Morand.

 

Très passante.

 

Ce sera la limite de cette page du jour, trop de photos à mettre sur la même.

 

Bientôt la suite.

 

Bon dimanche à tous. 

 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article