Tournée des rues de Briançon 14 - Ave du Lautaret 2

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Autre blog :  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

 

Qui m'a été signalée

 

DSCN2013Ces tranchées rebouchées....

 

....Sans qu'il y ait de ragréage post-travaux (Mais c'est la presque totalité des tranchées) consistant à recharger l'effondrement naturel de toutes les tranchées rebouchées.

 

J'envisage d'ailleurs de faire une page spéciale "tranchées de briançon".

 

Donc un affaissement, des trous, (Certains bouchés pas d'autres) consécutifs au "bâclage" du travail (Parce que je considère que c'est un travail bâclé) et un trappon, que je suppose de visite pour la RBEA, n'ayant plus pour bouchon qu'un peu d'enrobé. (Très pratique pour fermer l'eau en urgence)

 

Une rue traditionnelle de Briançon donc.

 

DSCN2014Petite route de campagne.

 

Où avenue fréquentée en centre ville, la différence n'est pas perceptible.

 

Dans ma Bretagne profonde, il n'est pas rare d'avoir des petites routes dépourvues de trottoirs qui seraient d'ailleurs bien inutiles et onéreux à entretenir.

 

Il n'y a pas qu'en Bretagne d'ailleurs, la plupart des zones rurales françaises sont semblables à ce qu'on voit sur cette photo, des petites routes inter-villages sur lesquelles il ne passent que cinquante véhicules par jour. (Et encore)

 

Ici c'est une voie de centre ville sur laquelle passent une cinquantaine de véhicules toutes les dix minutes en moyenne et empruntée par de nombreux piétons dont des collégiens et lycéens.

 

"Tenez, une question-réponse". Certains diront mais pourquoi SA Bretagne puisqu'il est né à Paris de parents bretons et champenois, çà c'est pour ceux qui me connaissent.

 

Mes origines étant divisées en deux comme beaucoup de monde (Sauf les enfants de couples gays dont la paternité ou/et (On ne sait plus) maternité est troublante), une branche bretonne par mon père et une branche champenoise par ma mère ce qui fait de moi un gaulois qui n'en est peut-être pas un vrai sachant comment la Champagne a été traversée de nombreuses fois par les multiples invasions venues de l'Est et de l'Empire Romain.

 

On peut donc aussi ajouter des origines grecques et perses puisque ces civilisations très anciennes ont essaimé pendant des siècles sur toutes les côtes méditerranéennes dont sont issus les Romains de l'antiquité par les étrusques et les troyens.

 

On peut donc en déduire que j'ai des gènes multiples venus de Russie et autres polonais, teutons, iraqiens, iraniens donc potentiellement grecs mais sans aucun doute romains, comment voulez-vous en lisant tout çà que je soit normal et pondéré et que je ne me répande pas en conneries comme la présente (Ou des vérités dont personne ne veut parler) comme le sont les sages politiciens actuels, ceux qui sont de vrais gaulois (Quoi que, Sarkozy, Fabius, etc (La majorité en fait)).

 

Du côté de mon père je reste persuadé que c'est pur Breton, du côté de ma mère je suis servi en multiples ascendants indo-européens. (Pour ceux que ça intéresse il y a des livres très intéressant sur le brassage des populations, dans les siècles passés, pour lesquelles une bonne partie est issue des "viols de guerre et d'invasions", ce qui fait de nous des descendants de bâtards)

 

Ce qui fait donc aussi de moi un descendant d'immigrés de longue date surtout si on considère que l'origine des Bretons est également en grande partie étrangère mais ça remonte au VIème siècle, depuis on a été accepté par les gaulois de souche desquels, finalement, il ne doit plus rester grand-chose.

 

Ce qui pourrait laisser aussi envisager que j'ai des racines nordiques venant des Cornouailles, d'Irlande, d'Ecosse donc très probablement de Norvège puisque les vikings ont d'abord envahit la Bretagne (Angleterre actuelle) bien avant la Normandie française dont une partie de la Bretagne de France actuelle, mais il y a déjà un moment.

 

La Norvège ayant été antérieurement une terre d'accueil des invasions mongoles proches des Huns et des Goths, donc ancêtres des russes actuels, la boucle est bouclée. (C'est nettement plus complexe mais si je me lance là-dedans ma page va être interminable)

 

En fait, si on fait tomber les frontières politiques de l'Europe nous sommes en grande partie issus des mêmes peuplades eurasiennes d'il y a quelques milliers d'années.

 

Partant de ce principe on pourrait admettre que le brassage des populations est bénéfique, ce que ne contrediront pas les spécialistes en la matière, mais en restant dans un système de fonctionnement religieux, très influent par les caractéristiques raciales, sensiblement proches.

 

Ce qui ne cadre plus avec les "importations" invasives autres qui ont des cultures différentes issues d'Afrique.

 

A merde on n'est plus à Briançon !  Je ferai une page sur ce sujet et puis quand je vais présenter ma candidature aux élections départementales je ne doute pas un instant que quelques "journaleux" revanchards fouillent dans mon passé mieux que n'importe quel généalogiste chevronné.

 

J'ai d'ailleurs donné mon parcours professionnel à un journal à l'occasion des précédente élections, me doutant qu'on chercherait à me nuire en fouillant dans mon passé professionnel et fort de ce que j'aurai éventuellement inventé (Pourtant c'est vérifiable) j'ai envoyé la totalité de mon CV afin que ces braves gens fassent le tri dans mon passé (1967 - 2013), ils en tireront tout ce qui peut m'être préjudiciable en se gardant bien de produire un minimum de ce qui pourrait m'être bénéfique, mais n'est-ce pas le travail des journalistes que d'imiter les mouches à merde pour que ça sente bien mauvais ? 

 

DSCN2031Photo classique connue.

 

C'est d'ailleurs parce que c'est devenu trop classique que je fais du remplissage, au moins ça me défoule et puis ça peut être utile, des fois !

 

Couche d'enrobé après couche d'enrobé on arrive à faire un support de route qui n'en n'a pas d'origine, ces anciens chemins "encaillassés" pour faire circuler des charrettes et carrosses, hors des ornières boueuses des siècles passés, sont devenus des artères de villes sur lesquelles circulent, de façon intensive, des véhicules de fort tonnage.

 

DSCN2015Cabinet de radiologie bien connu.

 

Et desservi par des parkings dignes de ceux de l'hôpital mais n'est-ce pas une spécialité briançonnaise que d'avoir les dégradations préférentielles justement là où on est susceptible de pouvoir faire intervenir des spécialistes de la médecine ?

 

Quelque part c'est rassurant de savoir que des inconvénients on peut y voir aussi quelques avantages.

 

L'état de la chaussée est classique, on ne va pas y revenir, surtout avec tous ces trous, les allers et venues sont néfastes pour la colonne vertébrale et pour la colonne de direction des véhicules, comme quoi on peut faire un rapprochement entre deux significations différentes ayant la même appellation pour leur trouver un point commun, les conséquences des trous.

 

DSCN2016Ancien cabinet de kinésithérapie.

 

Pour faire bonne mesure et puis autant rester dans les colonnes, si la mécanique n'en bénéficie pas encore les vertèbres sont à la bonne adresse.

 

Ah non, c'est fermé et à vendre.

 

DSCN2017Il y a pourtant....

 

....Juste en face, de la matière première, publicité devenue inutile.

 

DSCN2018Mais l'honneur de briançon est sauf.

 

Il y a une culture intensive de salades.

 

Sur ce trottoir....    Pardon ?....   Ce n'est pas un trottoir ?....  Si, c'est un trottoir, mais un trottoir briançonnais, il faudra s'habituer à s'en rappeler.

 

J'écrivais donc, sur ce trottoir il y a des emplacements spécifiques dans lesquels sont protégées des bouches à incendie, le miracle de ce jour c'est qu'il n'y a pas de voiture garée devant mais vue l'heure ce n'est pas l'heure. (Si ! C'est compréhensible, quand l'heure est venue que ce soit l'heure c'est que ça justifie le fait que l'heure où c'est l'heure c'est celle à laquelle on attache plus d'importance qu'à une autre puisqu'à certaines heures les heures ne sont pas comme les autres heures suivant l'heure. (Vous n'avez pas compris ? C'est normal c'est mon ascendance qui ressurgit))

 

DSCN2019Excès de bouchons.

 

Logique, à la montagne la gravité est plus sensible qu'en plaine, tout ce qui se trouve en surélévation a tendance à redescendre.

 

Les couches d'enrobé à froid, ayant quelques fois un coup de chaud suivant les saisons, la fonte entraine le surpoids vers les cavités en contrebas, l'échelle est différente de celle de nos montagnes environnantes mais l'effet est le même.

 

Donc des "coulées" d'enrobé à froid devenues temporairement chaudes induisant un mouvement imperceptible à l'oeil mais bien réel qui consiste à remplir les cavités avec l'excédent des bouchons.

 

Les différentes couches géologiques chimiques en présence se diluent en une forme plus ou moins homogène qui subit les pressions des pneumatiques également chimiques mais de natures différentes induisant une torsion de la matière qui engendre des cavités nouvelles afin de donner du travail aux services techniques de la ville quand ces derniers sont sollicités, s'ils ont le temps et si les ordres sont compatibles avec la volonté municipale qui consiste à transformer la ville en capharnaüm digne du "Pic de Dante". (Ouf, presque sans virgule)

 

DSCN2020Poubelles de bus.

 

C'est l'arrêt "Avenue du Lautaret", ce n'est pas difficile à retenir. (Tient, je ne l'ai pas mis dans ma série !)

 

Caractérisé par l'environnement habituel des arrêts de bus briançonnais, poubelles, salades, éléments rouillés et absence de trottoir. (Eh là, franchement, mes lecteurs d'ailleurs se marrent de lire et surtout de voir les photos)

 

DSCN2021Sauf peut-être !

 

Là il n'y a pas de poubelles, un désordre municipal sans doute.

 

DSCN2022Mais le principal à Briançon.

 

La peinture sur trous. 

 

Le banc, lui, a échappé à la grande réfection des banc publics municipaux.

 

Mais il y a un banc, c'est déjà pas mal comparé à d'autres arrêts de bus où il faut attendre debout, sous la flotte, la neige ou en plein "cagna".

 

Peut utilisé il est vrai, c'est un des arrêts pour le cabinet de radiologie plus avant cité.

 

DSCN2023Plus loin.

 

Interruption d'enrobé.

 

Tracés au sol ayant glissé avec le déplacement géologique local ou retraçage différent suivant l'humeur du donneur d'ordres à des époques différentes.

 

L'étude du passé géologique ne se fait pas qu'avec les strates, elle se fait aussi à travers les couches de peinture du passé.

 

Bon, aller, c'est bon pour aujourd'hui, j'en garde un peu pour un autre jour.

 

Ah oui, l'en-tête ! Un de mes lecteurs m'a laissé un petit mot me précisant que la municipalité avait pris en compte la réfection de cette avenue, je le remercie de cette précision, j'en avais eut connaissance mais je me demande quand-même pourquoi la municipalité (Et les précédentes), sachant qu'un jour il faudrait refaire cette chaussée, n'a pas prévu de réserver, tous les ans, des finances en ce sens.

 

Si chaque année passée à attendre le bon vouloir des responsables, c'est à dire depuis plus de vingt ans, une somme d'argent avait été bloquée en ce sens puis accumulée au fil des années d'attente, il n'y aurait pas besoin de réunir le Conseil Municipal pour obtenir l'autorisation de demander des subventions qui devraient d'ailleurs être incluses dans le budget de fonctionnement municipal. (On appelle ça de la gestion financière)

 

Ce qui laisse à penser que les finances allouées à l'entretien de la ville sont encore une fois détournées de leur objectif initial au profit de "conneries" personnelles pouvant faire briller médiatiquement ceux qui se sentent en mal de notoriété. (Je ne vise personne, juste regarder qui ont voit le plus en photos médiatiques)

 

Donc les briançonnais paieront encore un peu plus d'impôts puisque les subventions allouées à la ville le sont par le département qui lève des impôts pour ce faire.

 

Les couillons comptez-vous, j'en fait partie.

 

Bonne semaine à tous. 

 

Pour me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Boumati Michèle 13/10/2014 12:07


Monsieur Ihuel bonjour,


 


Habitant Toulon, et ayant une résidence secondaire à Briançon depuis 10 ans, je me permets de vous écrire ce petit mot.


Je vous lis depuis longtemps et à vrai dire c'est un véritable plaisir.


De mes 300 kms, je peux grâce à vous connaître toutes les dernières actualités de Briançon.


Vous m'êtes devenu incontournable car vous avez une verve inégalable, et vous êtes toujours très juste dans vos propos, à mon avis.


Briançon se meurt....autant de richesses à l'abandon.


Vous êtes un amoureux de cette ville, cela se sent.


Je le suis tout antant que vous mais me désole de tout ce qui s'y passe (et ne s'y passe pas aussi d'ailleurs).


Merci encore de pouvoir vous lire.


 


Madame Boumati

francois.ihuel15.over-blog.fr 13/10/2014 18:56



Je vous remercie de votre fidélité et de votre petit mot, ceux qui lisent mon blog peuvent le voir, y compris certains responsables. Bien à vous