Si au moins, même en payant, on pouvait se garer.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/DSCN9436Premier jour de l'hiver.

Sur le calendrier, bien entendu.

A partir de demain les jours rallongent.

DSCN9437Le mélézin au rendez-vous.

DSCN9438Ainsi que le Montbrison.

DSCN9439Briançon.

Du moins une partie.

DSCN9440La place Blanchard.

Un lendemain de neige.

Dur dur pour garer mais c'est public.

DSCN9441Nettoyage de la Grande Gargouille.

Par les déneigeurs volontaires.

L'eau de la gargouille coule à "gros bouillons", ce qui est indispensable pour évacuer la neige.

DSCN9442Toujours bouché sur le Lautaret.

DSCN9443Le Grand Aréa.

Et la grue.

DSCN9444La vallée de la Durance.

DSCN9446Place Dauphine.

La borne, à l'entrée de la vieille ville, semble ne pas aimer le froid.

Plus souvent en panne qu'opérationnelle il apparait que ces dépenses sont de trop.

Payer la vignette de stationnement, avancer une caution pour un "Bip" qui ne sert qu'à faire rentrer ceux qui n'en n'ont pas et les frais d'installation d'un matériel inutile.

Est-ce à dire que toutes ces gesticulations, toutes ces installations sont inefficaces, c'est la réaction qui vient à constater ce "ratage".

Je m'en doutais, je l'avais écrit et c'est arrivé.

DSCN9451Trois jours, pas de vignette.

Donc pas de "Bip".

DSCN9452Trois jours aussi, pas de vignette.

Donc pas de "Bip" mais je les aie vu repartir en leur posant la question, réponse :

"Ah bon ! C'est payant ! "Bouche du Rhône".

DSCN9453Quatre jours, pas de vignette.

Donc pas de "Bip".

DSCN9454Du jour, pas de vignette.

Donc pas de "Bip".

Au pire aller, je m'en fous royal mais qui se fait aligner ?

Les riverains puisque les touristes sont "intouchables".

C'est du moins la réponse qui m'a été faite. Je tairais la source.

DSCN9455En fin de compte, payez le droit d'aller vous garer ailleurs.

Il est difficile d'accueillir des touristes et de leur demander d'aller se garer ailleurs alors que la plupart sont locataires en vieille ville.

Depuis longtemps de payer n'est plus un droit d'avoir une location pour une semaine, un mois ou plus, de payer est devenu le droit de faire à peu-près tout ce que l'on veut puisque s'est installé cette sorte d'acquit qui fait que tout se monnaye. 

Il en découle une situation où les gens qui payent sont persuadés d'avoir payé ces droits octroyés, qui étaient à l'origine une complaisance, qui sont devenus un dû puis un droit.

Difficile d'aller verbaliser ceux qui sont persuadé d'être de bonne foi, ou de mauvaise foi.

Plusieurs municipalités successives se sont attachées à résoudre ces problèmes qui en fait n'en sont pas.

Un lieu touristique est avant tout une attraction commerciale qui exploite un patrimoine de façon lucrative.

Ce n'est pas d'aujourd'hui ni même d'hier mais la résolution d'un problème qui s'amplifie est inversement proportionnel à cette résolution puisqu'on veut accueillir le maximum de touristes en leur donnant le minimum de moyen.

C'est absolument insoluble en l'état du fait qu'on neutralise les moyens qui nous permettent d'évoluer.

Cependant, les riverains se sentent floués d'un droit qui est légitime par un autre droit qui est complaisant.

On n'a pas fini d'en parler.

Il existe des solutions, j'en avais fait état mais ce qui émane d'un simple citoyen n'est pas suivi, du fait que justement, c'est un simple citoyen.

Dans les jours à venir, autre choses, en rapport direct avec le patrimoine.

Je ne suis guère disponible ces jours-ci.

Bonne soirée.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article