Seul contre tous

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

270460253,9 % - 46,1 %.

Il est difficile de faire l'impasse sur une telle victoire, un seul parti contre l'ensemble des autres n'ayant plus assez de pudeur pour éviter le ridicule de l'alliance avec un adversaire chronique. (Je mets ridicule pour rester dans la bonne mesure, ma pensée est toute autre)

Le PS balayé au premier tour ce n'est pas une surprise, depuis dix sept mois que ce parti est en place à la tête de l'Etat français il n'a fait que se discréditer sur la presque totalité des sujets essentiels qui préoccupent les français.

L'UMP paye la guéguerre Copé - Fillon, les sympathisants UMP n'ont pas digéré la fraude flagrante de leur chef "par-dessus tout" autoproclamé vainqueur d'une primaire houleuse et discutables.

Les comédies qui ont suivi durant des mois cette scène tragi-comique n'ont pas arrangé les choses.

Le perdant des présidentielles de 2012 qui refait surface à grand renfort de "Je vous ai compris" et se posant comme sauveur d'une république mal en point ça ne passe pas franchement non plus.

L'UMP est morte, comme un navire privé de moteur elle continue sur sa lancée, les vagues de ses représentants les plus marquant aidant à la ralentir jusqu'à l'arrêt complet.

De partout les gens commencent à réaliser que le démon si souvent montré du doigt est certainement la solution pour les prochaines années, sans vouloir faire de l'optimisme forcené il faut reconnaître que ce n'est plus que la seule alternative.

Les populations réalisent aussi que de privilégier l'immigration intensive à leurs dépends leur coute de plus en plus cher, partager c'est bien, c'est même fortement recommandé quand ceux qui n'ont pas peuvent avoir un peu de ceux qui ont.

Par immigration intensive il faut relativiser, il n'est pas question de remettre en question la présence de ceux qui sont en France depuis des décennies pas plus que de leur laisser entendre qu'ils sont étrangers, j'ai beaucoup d'amis algériens, marocains et autres qui sont, pour moi, des français à part entière et il serait très déplacé de vouloir affirmer le contraire.

Par contre ces gens sont aussi pénalisés que les autres, voir plus du fait que cette immigration intensive récente fragilise leur statut, l'amalgame est vite fait pour qui ne sait ce qu'il en est.

L'accueil des populations qui fuient leur pays au lieu de le défendre laisse entrevoir une forme d'assistanat chronique, il n'est pas rare d'entendre ces nouveaux arrivants affirmer qu'il sont venus se réfugier pour bénéficier des avantages de nos sociétés, hier encore des syriens rescapés de Malte veulent aller en Suède pour avoir une maison, des soins et des aides financières. (BFMTV à 19h38)

La charité doit avoir ses limites puisque les peuples autochtones doivent se restreindre pour laisser leurs avantages et droits à d'autres, c'est justement là que ça coince.

De tous temps divers pays accueillent des immigrés, c'est une situation ancienne qui ne pose aucun problème tant que le phénomène ne déborde pas.

Actuellement ça ne fait pas que déborder, ça sature de toutes parts.

Comment expliquer à un salarié licencié de fraiche date qu'il devra se "démerder" pour continuer à vivre et payer ses traites alors que ceux qui arrivent par bateaux bien plein chaque jour bénéficient d'avantages que ne peuvent prétendre les licenciés ? (Dans le temps s'entend et il faut relativiser, ce n'est pas une preuve c'est une image)

Ce phénomène de société qui prend de l'ampleur à en devenir incontrôlable est dénoncé "racisme" par ceux qui y trouvent avantages, c'est à dire quelques politiciens qui commencent à trembler pour leur chère place si facilement acquise à grand renfort de promesses mais surtout de mensonges.

Il n'y a pas de racisme résurgent en France, le racisme pur a été importé avec certains immigrants qui y trouvent là de quoi conforter une position défendue par quelques associations en mal de notoriété, France terre d'asile ce n'est pas France refuge de toutes la misère du monde.

Ce coup de canon dans la politique française était attendu et redouté par les partis traditionnels qui pourtant ont tout fait pour qu'il en soit ainsi.

0fded66ab920eefb902ac6942551e74465e3fed9Les chiffres qui font trembler l'UMPS.

L'UMPS c'est l'UMP et le PS dans un seul sigle, ça va plus vite et comme ils ont la même politique ça ne mange pas de pain, il n'y a que la couleur qui change.

Le FN. Depuis deux ans que Marine Le Pen a pris en main les commandes de ce mouvement politique les choses ont bien changé, Jean-Marie Le Pen faisait peur de par son passé qui n'a pourtant rien de répréhensible mais soigneusement exploité par ceux qui ont une bonne place à ne surtout pas perdre.

Il est flagrant que la France est bradée à tous vents et à toutes les communautés, s'il est normal de prendre en charge certaines misères il est anormal de se voir imposer une façon de vivre venue d'un autre continent, il n'est pas normal que des gens accueillis nous imposent leur mode de vie, leur culture et leurs doléances irréalisables.

Trop c'est trop et de plus en plus de monde le réalise.

Quand en plus l'Etat français trahit son peuple en ayant des préférences laxistes mettant en danger la patrie il devient urgent de réagir.

Personne n'est réfractaire à la bonté et à l'entraide, par contre presque tout le monde est réfractaire à devoir se sacrifier pour en subir de lourdes conséquences, dont acte.

Une bonne partie des sympathisants du PS s'est laissé berner par de belles paroles et des approches tertiaires trompeuses, la crise qui a frappé le pays et la communauté internationale a eut de curieuses conséquences, c'est ce qui a couté la place à Nicolas Sarkozy (Il n'y a pas que ça mais c'est la plus grosse part) et mis en place un homme que personne, quelques mois avant, ne voyait assez capable pour faire un bon président.

C'est bien d'avoir viré celui qui s'est sabordé mais c'est grave d'avoir mis à la place un homme totalement incompétent dans la tâche à accomplir.

François Hollande se forme sur le tas avec l'aide de ses ministres, certains capables mais bâillonnés, d'autres absolument incompétents également aux ordres sans discuter sauf, peut-être, les trois à peu près valables qui tiennent encore à peu près debout ce gouvernement à la dérive.

Les querelles incessantes internes au gouvernement, bien que dissimulées sous de faux sourires, ne permettent plus au président de présider ni aux ministres de gouverner, ce gouvernement est en quasi-permanence sur la défensive, c'est très grave pour un pays devenu instable, en perte de vitesse économique et politique.

Mr Montebourg a voulu se substituer aux industriels et aux grands patrons en oubliant que le vrai gouvernement de la France c'est la finance et l'industrie, il a fait exactement tout le contraire de ce qui aurait permis au pays de passer la crise sans trop de bobos.

Le gouvernement à focalisé l'attention du monde ouvrier sur ces patrons qui ne sont pas disposés à ramasser la merde des autres, résultat un chômage en forte hausse même si des chiffres trafiqués viennent, comme par hasard peu avant les élections, tenter de prouver le contraire.

Les sommes considérables que la France gaspille aux diverses aides de tous les pays demandeurs ainsi que la participation impressionnante à l'Union européenne ne font qu'augmenter la dette du pays, les impôts de plus en plus nombreux et lourds ne compensent même pas les déficits et les dérives de ce gouvernement qui ne gouverne d'ailleurs plus rien.

On embauche dans le corps enseignant, à tout va pour apprendre à nos enfants que "papa porte une robe" mais on vide les autres institutions, pourtant capitales pour l'équilibre du pays, afin de compenser ces dépenses inconsidérées.

La France est la risée du monde, nos voisins ne se foutent pas de nous ouvertement mais n'en pensent pas moins et ils ont bien raison, quand on donne à quelqu'un l'occasion de se marrer un bon coup on ne laisse pas passer cette occasion.

Mais il n'y a pas qu'au niveau national, plus restreintes viennent les politiques communales.

1050338Marseille, deuxième ville de France.

Une des plus belles villes aussi, non par sa réputation sulfureuse et érronée mais par son histoire et sa beauté.

Dirigée d'une main de fer par Gaston Defferre, socialiste, actuellement par Jean-Claude Gaudin, UMP, c'est devenu la plaque tournante de tous les trafics et de tous les dangers.

La politique d'immigration est majoritairement responsable de cette situation, accueillir des gens sans pouvoir les assumer c'est du suicide.

Pour faire bonne mesure on les met tous dans les mêmes quartiers et on laisse faire et se développer une économie interne parallèle, à tel point que même les autorités n'ont plus droit d'accès à ces quartiers.

De mini-Etat dans l'Etat, un peu comme en ex-Yougoslavie.

Est arrivé ce qui devait arriver, délaissés depuis des années par les autorités, confortés par des promesses et des allocations diverses, un électorat de choix pour des gens qui pensaient y trouver un appui, les enfants de ces enfants d'immigrés se sont organisés pour survivre dans une ville qui les rejette faute de pouvoir les assumer.

Maintenant que c'est fait il n'y a plus de solution autres qu'une fausse répression absolument inutile, ce n'est pas quand il n'y a plus rien à brûler qu'on crie "au feu".

Alors ?

Le Front National se place deuxième à Marseille devant le PS.

Pas encore un remède mais déjà une parade parce que la population marseillaise sent le vent tourner, cette ville prend la crise de plein fouet.

Les syndicats ont sacrifié le port, alors un des plus importants de france il y a encore trente ans, pour servir la gauche de laquelle ils se sentaient très proche.

D'avoir voulu le beurre et l'argent du beurre il ne reste plus que quelle trainée de semblant d'activité.

Ce qui avait attiré l'immigration c'était le travail, il n'y a plus de travail même si le chef de l'Etat a promis qu'il y en aurait de nouveau.

Il est vrai que ces temps-ci on parle de reprise, de timides frémissements, à l'approche d'élections c'est toujours le même plat qu'on nous ressert.

Et Briançon dans tout çà !

Ce sera une page des tous prochains jours, si l'impact migratoire n'y a qu'un frémissement il n'en reste pas moins que la politique du FN doit s'y faire sentir, rien que de constater ce qui nous est promis par un des candidats laisse présager de sombres jours s'il est élu.

Bonne soirée à tous. 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article

Marcel 14/10/2013 21:32


Les dernières lignes me laissent sur ma faim. Pourquoi tant de suspense ? Quel projet ? A quoi faites-vous allusion ?

francois.ihuel15.over-blog.fr 15/10/2013 08:29



Vous n'êtes pas seul à me le demander. Je préfère diffuser des infos sures que des suppositions. Les allusions concernent essenciellement les raisons pour lesquelles l'UMP glisse son poulain à
Briançon. Très bientôt, promis