Quand le positif est visible.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

100 8688Le salage de l'avenue Vauban.

Je ne pensais pas trouver "non glissante" cette rue ce matin.

Comme quoi tout arrive et ce geste envers les riverains est positif.

Maintenant, il n'est tombé que très peu de neige et si cet effort est suivi nous éviterons le bordel indescriptible de l'an passé.

Ce salage est d'ailleurs continu jusqu'à la Collégiale ce qui est aussi nouveau puisque l'an passé cette place du Temple était un peu oubliée.

100 8689Autre point positif.

Des barrières toutes neuves sont venues remplacer les précédentes, très anciennes, qui n'allaient pas jusqu'au bout ce qui a déjà occasionné des chutes, surtout la nuit. Pas la totalité mais ce n'est déjà pas mal. 

Il reste bien encore un peu de salade mais nul n'est parfait. L'enlever aurait été encore mieux perçu.

Place du Temple, une nacelle a été mise en place, il y a peu, pour "tuber" le conduit de cheminée de la Collégiale, ce qui laisse à penser qu'elle va bientôt être de nouveau chauffée.

Peut-être en a t-on profité pour savoir d'où pouvait bien provenir les morceaux d'ardoise qui se détachent de la toiture et envisager d'y porter remède.

100 8694Encore un autre point positif, le déglaçage intégral de la place Dauphine.

Du moins la partie accessible par les engins puisque le stationnement ne permet pas de traiter l'ensemble.

Cependant, les "Moloks" sont toujours aussi sales et je me demande s'il ne faut pas faire abstraction des particularismes inhérents à chaque prestataire pour qu'enfin ces réceptacles soient entretenus.

J'avais abordé le sujet, verbalement et rapidement lors d'une rencontre fortuite, avec Mr le Maire qui m'a répondu en avoir pris note. (Il y a plusieurs mois et seulement concernant l'état des "Moloks)

Mon appel téléphonique qui a suivi, auprès de la CCB, n'a pas, lui, été suivi d'effet. Dommage !

Après, libre à la municipalité de facturer le temps passé et la main d'oeuvre employée pour effectuer un travail qui est négligé par ceux qui sont chargés de l'exécuter !

100 8686Place Dauphine. 

Huit places de stationnement, matérialisées.

100 8687Et dix voitures stationnées.

Sans problème majeur en dehors de la ventouse à droite qui est là depuis dix jours.

Si cette place garde ses stationnements, ce qui ne gène pas puisqu'invisibles de l'extérieur et donc des photos potentielles, le prochain traçage des places pourra tenir compte de neuf possibilités de stationnement puisque c'est ce qui est sur la photo précédente.

Le "carré" au pied de l'échauguette, c'est de la place perdue et preuve est qu'il est possible de l'utiliser à condition que ce ne soit que des "VL" et non des camionnettes ou autres véhicules de plus grand gabarit qui s'y mettent.

On peut également accueillir des véhicules plus grands sur la place matérialisé à côté de la pension des Remparts.

Il faut juste supprimer le chainage illégal d'un riverain qui, en plus, semblerait "s'amuser" à créer des dégâts sur les véhicules qui auraient la malchance de lui boucher la vue (Mais il habite au dessus), ou de toucher un tant soit peu une de ses immuables chaines qui empiètent sur le domaine public.

Je ne citerais pas, tous les riverains voisins connaissent et j'en avais déjà parlé dans d'autres articles. Par contre quand il lâche son chien qui va déposer ses étrons dans le jardin d'été, il semble s'en foutre royalement. Le chien ne sait pas lire. Le maître ? Je ne sais pas ! 

Deux emplacements matérialisés pourraient être créés devant les "réservations" des maisons à vendre, près de la collégiale, là où ont eu lieu les travaux plus avant cités.

Du domaine public également et de cette façon on compenserait un peu la suppression des stationnements derrière le coeur de la Collégiale et plus rien ne serait visible des points de vues photographiques extérieurs.

Ce qui est le plus imparfait, en matière de stationnement à cet endroit précis, c'est l'émergence des véhicules visible de l'extérieur.

Il est impossible de supprimer tous les stationnements des remparts, mais dans la mesure où les véhicules garés sont invisibles du cadre extérieur tout est envisageable. (Voir mes nombreuses photos)

Il est probable que la dénivellation actuelle des remparts de l'avenue Vauban n'existait pas à l'origine, la surélévation de la chaussée et les nombreuses interventions immobilières durant quelques siècles ont, non pas abaissé les remparts mais remonté la chaussée.

Raisons possible de la fragilisation de ces mêmes remparts non prévus, à l'origine, pour supporter un tel poids.

C'est d'ailleurs les travaux effectués place Eberlé pour remettre les remparts à leur état d'origine.

100 8692J'espère que dans un temps pas trop lointain on pensera à s'occuper de ces fissures.

J'ai pu admirer des photos des années soixante où la Collégiale était en parfait état de conservation et d'entretien.

Le gel n'arrange rien et de laisser en l'état va accélérer le processus insidieux de destruction.

100 8693Pratiquement en face en contrebas.

Certes les réparations sont visibles mais c'est un moindre mal quand on connait la rapidité de destruction d'un abandon.

Le temps aura vite estompé ces différences de teintes.

100 8691Pour finir, le Mélézin ce matin vers huit heures.

Moins neuf degrés et un ciel chargé.

Malheureusement, quelques voitures visibles qui dégradent visuellement, entre autres, un beau point de vue.

Les façades de cet endroit étant en parfait état et entretenues. (Des maisons, bien sûr)

Bref, quand on s'en donne la peine, le simple citoyen s'aperçoit qu'il s'est passé quelque chose de positif, ce qui n'était pas arrivé depuis un certain temps.

A bientôt et bon Week-end.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article