Prise d'otages locale

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

 

DSCN0991Une belle journée.

 

Un retour annoncé mais décevant.

 

Cette ville n'a pas changé de maire mais n'a pas changé ses problèmes non plus, en fait on prend les mêmes, on continue et on laisse toujours de côté le quotidien des Briançonnais pour continuer dans la démagogie personnelle.

 

Ce n'est pas une nouveauté, tout le monde le savait mais la petite vacherie de l'UMP envers un de ses "membres", entre les deux tours, donne le résultat que voilà. (On y reviendra)

 

DSCN0945Classique.

 

Au pied de la Collégiale, rien d'exceptionnel si ce n'était la triste représentation d'un abandon déjà dénoncé, on ne va pas y revenir.

 

Contraste avec la multitude de chantiers divers, ouverts dans la totalité de la ville, certains utiles, voire indispensables, d'autres ne présentant qu'un caractère de démonstrations d'envies personnelles d'un maire s'exonérant des préoccupations de ses administrés (Les élections sont passées, il ne fera bonne figure que dans cinq ans et demi, pourquoi pas puisque ça marche) en faisant comme d'habitude, ce qu'il a décidé avec l'aval de ses sympathisants même si ces derniers ne sont pas d'accord, la politique c'est aussi cette méthode.

 

DSCN0946Juste considérer....

 

....Que si la réfection de la vieille ville se chiffre en dizaines de millions d'Euros (Comment en est-on arrivé là !) de mettre un peu d'ordre dans des dégradations légères ne doit pas couter une fortune, ça ne coute que quand ces détails s'accumulent.

 

Ce n'est évidemment pas ce genre d'interventions qui vont satisfaire la notoriété constamment remise au gout du jour du maire de Briançon qui préfère frapper les esprits (Et les porte-monnaies) par de beaux chantiers importants mais aussi très perturbants.

 

Non qu'il ne faille les faire, les vingt dernières années ayant été rempli de vide et d'immobilisme, juste faire la relation entre la précipitation dans ce qui n'était pas indispensable, surtout après avoir dépensé dans du provisoire. (Parking du Champ de Mars)

 

La volonté de recettes de tous bords implique une politique anti-sociale qui ne bénéficie qu'à ceux qui en tirent profits personnels sans que la population locale en bénéficie, paradoxe d'être obligé de payer pour ce dont on ne peut jouir.  

 

DSCN0947Jouissance locale rare.

 

La gratuité du stationnement.

 

Le mot gratuit ne sera bientôt plus qu'un souvenir à Briançon, l'emprise de la municipalité sur ce qui reste encore de disponible se soldera par la taxation pour de nouveaux chantiers, mégalomanie socialiste de construction avec des finances inexistantes, les enfants et les petits enfants des briançonnais de maintenant paieront, n'est-ce pas la raison d'être de la politique !

 

DSCN0948Le moindre coin exploitable.

 

Cette rue du Général Colaud est caractéristique de l'exploitation outrancière de l'espace public, rue douteuse, en mauvais état, peu passante, le moindre emplacement lucratif est "squatté" par la municipalité.

 

DSCN0949Stationnement double file.

 

Non, ce n'est qu'un riverain (Du moins je le suppose) qui vient déposer divers déchets.  Il va falloir que la municipalité s'acquitte du paiement des deux places ainsi utilisées en permanence. 

 

Où plutôt non, ce sont encore les contribuables qui vont être pénalisés.

 

DSCN0950Pas très touristique cette rue.

 

A la limite je peux comprendre qu'on fasse payer le stationnement là ou les emplacements sont "ventousés" par des automobilistes peu scrupuleux, permettre l'homogénéité des emplacement est indispensable dans une ville touristique pour peu qu'elle soit accueillante (Ce sera une prochaine page)

 

Par contre pénaliser les gens qui travaillent dans ce secteur en leur faisant payer le droit de venir travailler à Briançon pour ceux qui viennent de l'extérieur, ou en remettre une couche en plus des impôts exorbitants de la ville, c'est vraiment la politique antisociale de notre social magistrat.

 

DSCN0951Ralentisseur "Fromm".

 

Ce brave homme, démuni d'idée devant la folle vitesse des véhicules, se réfugie derrière un paravent d'incongruités pour justifier son incapacité à résoudre les problèmes basiques de la ville.

 

De toute évidence la configuration de cette voie incite à pousser l'accélérateur au point de ne plus pouvoir maitriser sa vitesse, heureusement le maire "Zorro" est là avec ses trous tellement nombreux qu'il ne sait même plus quoi en faire, alors il invente les ralentisseurs lucratifs, ceux qui permettent de faire l'économie de travaux d'amélioration pourtant financés par les impôts des briançonnais.

 

Franchement c'est lamentable mais il fallait y penser.

 

Il garde donc cet argent pour d'autres destinations en justifiant, par des réponses de collégien attardé, son incapacité à faire son travail dans ce domaine précis.

 

Ou, la politique du fait accompli et celle de l'absolutisme décisionnel, comme quoi quand on est réélu par défaut autant en profiter au maximum.

 

DSCN0952PA, comme passage.

 

Abrévié vu la largeur du passage pour accéder à cette porte, l'esprit de lucre l'emportant sur la logique de fonctionnement, si encore il y avait un trottoir on pourrait comprendre mais là le stationnement se fait "ras du mur" donc impossibilité d'accéder à cette maison, apparemment inoccupé pour cette raison ou d'autres, le quartier n'étant pas spécialement valorisant. 

 

En fait le prix du stationnement n'étant pas destiné à l'entretien de la voirie, comme cela devrait être dans la logique, on n'investit pas non plus en peinture, cette matière onéreuse n'étant pas destinée à cette rue de si peu d'importance, sauf pour le "péage" bien entendu.

 

DSCN0953Stationnement payant limité à 7 heures.

 

C'est à dire la durée calculée de ce stationnement payant, CQFD.

 

DSCN0954Trousville en montagne. (Un "s" puisqu'il y a plus d'un trou)

 

Tient, ce sera une page, je viens de faire en deux jours une collection de trous digne de mes anciennes pages, identiques, avec, en plus, des beaux et bien formés, les ralentisseurs "Fromm" homologué par le Parti Socialiste à défaut de l'être par les autorités compétentes.

 

Si si, c'est payant aussi mais sans peinture au sol, contrevenants de mauvaise foi s'abstenir.

 

Dans quelques semaines je vais monter une association sous l'égide du FN, je la ferai officialiser puis mettrai en oeuvre les dispositions aptes à intervenir contre ces aberrations municipales, je vais aussi m'employer à présenter au tribunal administratif des recours contre les prévisions sur la chaufferie, entre autres, les anciens candidats déchus des dernières municipales n'ayant pas, apparemment, pris des dispositions en ce sens.

 

DSCN0955Les arbres poussent.

 

Les plaques de rue s'estompent et les signatures des débiles locaux fleurissent.

 

DSCN0956Place de l'Europe.

 

Bouchonnée comme un mauvais vin.

 

Prévu dans le projet "Coeur de Ville" cette place devrait disparaitre tel qu'elle existe.

 

Juste attendre.

 

Payante aussi, même si ça ne se voit pas plus qu'ailleurs.

 

DSCN0960Esplanade le l'Avenue du 159ème RIA.

 

Partie de parking qui était gratuite, devenu payante à l'avènement socialiste local, donc une mesure sociale de plus pour les autochtones.

 

Ces petites choses paraissant insignifiantes mais qui, accumulées, font la mauvaise réputation de la ville.

 

Dès 2009 la municipalité reconduite à pris les briançonnais en otage, ces derniers mis devant le fait accompli s'en trouvent pénalisés mais curieusement satisfaits puisqu'il en redemandent.

 

Non, ils n'en redemandent pas mais les querelles UMP contre ex-UMP ont créé un curieux phénomène puisque cette UMP locale à demandé aux sympathisants de ne pas voter Gryzka au deuxième tour des élections (Démarchage direct auprès de bon nombre d'entre eux (Confidence sûre d'un sympathisant)), cette UMP qui voulait à tout prix "virer Fromm" "sic" a préféré se saborder en préconisant de voter blanc ou Fromm, justement.

 

C'est presque marrant cette guignolade orchestrée par un Copé "viré" de la tête de son parti, ce que j'avais senti depuis longtemps (Voir mes pages sur les élections municipales d'Octobre 2013 à Mars 2014), le parachuté est étrangement silencieux, il attend les élections départementales pour retrouver un semblant de légitimité, et puis d'ici là il connaitra mieux Briançon.

 

Mais j'y serai certainement aussi, j'ai bien envie de m'y présenter sous l'étiquette du Front National.

 

DSCN0991Le Mélézin.

 

Qui commence et termine cette page incomplète, la suite demain ou après demain.

 

Bonne semaine à tous.


 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article