Mais encore !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/


Capture-d-e-cran-2014-02-26-a--10.24.55.pngUn clip audible et intelligent.

 

Qui nous change des niaiseries récitées sur l'air d'une chansonnette infantile.

 

Seulement voilà, ce sujet hautement électoral est le même pour tous les candidats, qui, de Briançon, voudrait voir disparaitre l'hôpital !

 

Le fonctionnement de cet établissement n'est pas, à proprement parler, un sujet municipal, c'est bien plus vaste et bien plus complexe.

 

C'est un sujet sensible qui alimente tous les fantasmes et toutes les dérives récupérationnelles électorales.

 

Fonction de l'appartenance politique chaque candidat a sa petite idée sur ce qu'il pourrait apporter pour sauvegarder et améliorer cet établissement indispensable pour les trois vallées et le Piémont italien.

 

Rien qui fasse changer les choses en dehors de pouvoir être assez puissant pour faire pencher la balance du bon côté.

 

J'ai, personnellement, fait quelques pages sur le sujet mais, n'étant pas dans le contexte, mes références sont limitées.

 

Donc du tout-venant électoral comme le front de neige, le tourisme et les services généraux qui font le ciment d'une ville.

 

J'attends, je n'entends ni ne lis ce que les briançonnais attendent réellement qui soit constructif pour eux, pas des salades constructives aux coûts plus ou moins élevés suivant ceux qui en avancent les élaborations, non, ce qui va rendre la vie plus facile et plus agréable à la population.

 

Sur ce sujet, rien, pas un mot ou si peu.

 

Surprenant ces éternels scoops électoraux usés jusqu'à la corde, ça marche mais ça ne fait pas avancer les choses.

 

Jusqu'à maintenant on n'entend qu'investissements, dépenses, tourisme mais jamais de ce qui touche le point sensible.

 

Il y a bien sûr le prix des cantines, l'accession aux logements sociaux, etc. mais ce sont exactement les mêmes phrases qu'en 2008 et 2009, elles n'ont pas pris une ride.

 

Concernant les nouveaux venus dans la course électorale on peut le comprendre mais concernant le PS qui a eut quatre ans passés pour mettre ce genre de promesses à exécution on peut se poser la question de savoir pourquoi repromettre ce qui fut déjà il y a quatre ans, en en faisant une priorité, alors que rien en ce sens n'a été fait en dehors de la construction de dernière heure de logements sociaux sponsorisés par le consortium Leclerc. 

 

Je suis prêt à prendre le pari que dans six ans on ressert les mêmes laïus après avoir de nouveau augmenté une dette qui commençait seulement à diminuer de façon significative.

 

On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre.

 

A bientôt pour ma page "tourisme" en cours de montage, c'est très long, j'y passe beaucoup de temps.           

    

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article