La nuit, c'est plus tranquille. Quoi que !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

100 8665Le genre d'attitude totalement incivique et potentiellement dangereuse.

Briançon n'est pas une ville facile à gérer, reconnaissons-le et même s'il m'arrive d'inclure la municipalité dans certains détails flagrants, il est aussi à constater que la majeure partie des problèmes journaliers pourrait être évitée si chacun prenait conscience du rôle qu'il a en tant que citoyen.

100 8666 CachéPar contre le rôle de la municipalité est indéniable pour la sécurité de nos enfants.

Ce parking, ou plutôt rond point, des Garcins est un des endroits les plus dangereux pour les scolaires avec l'école Oronce Fine.

100 8667Le stationnement ou arrêt anarchique des "chers" parents.

Qui amènent ou viennent chercher leur(s) progéniture(s) est facteurs de risques. 

Et de danger, autant pour les leurs que pour ceux des autres sachant que l'égoïsme national qui s'est installé a des répercutions jusque chez nous et du moment que le(s) notre(s) n'a (n'ont) rien ceux des autres on s'en fout un peu.

Un car, mais je l'ai déjà mis plusieurs fois dans d'autres sujets, c'est douze mètres. Il faut de la place pour le manoeuvrer, pour le garer et pour qu'il ne gène pas.

Il y a aussi certains conducteurs de car qui se posent là où ils arrivent et tant pis pour les autres. Mais la présence anarchique des "VL" pose problèmes de manoeuvre et de sécurité.

Une minorité, certes mais c'est là la responsabilité du patron de l'entreprise, quelle qu'elle soit.

La municipalité à une énorme responsabilité dans la gestion des environnements scolaires, il est à parier, qu'en cas de "pépin", elle aurait la plus grosse part.

Ce rond point des Garcins est tout sauf sécuritaire.

Absence de panneaux, absence d'agent de sécurité ou de policier municipal, absence de marquage au sol, absence de discipline concernant les automobilistes et certains chauffeurs de car du fait de l'inexistence de ces précédents éléments rudimentaires mais indispensables.

Etat de la route, une des plus "défoncées" de Briançon.

Indiscipline des scolaires qui font tout et n'importe quoi, traverser sans regarder, jouer entre les véhicules, provoquer les chauffeurs en restant, par défit, dans la surface de manoeuvre, courir après un véhicule encore en mouvement alors qu'il n'est pas à l'arrêt (J'allais dire à sa place mais ces dernières ne sont pas matérialisées)

Un miracle qu'à ce jour il n'y a eu que des incidents mineurs.

Il existe un parking pour les "VL", pratiquement inutilisé.

Il y a ce rond point qui fut gazonné et qui est totalement inutile.

Ajouter là-dessus le chantier voisin, les riverains garés comme il le peuvent et souvent comme ils le veulent, les intempéries, le laxisme communal et les véhicules inutiles (certains viennent chercher leur "petit" alors qu'il y a des cars, des bus et que d'autres n'ont que cent ou deux cent mètres à parcourir) et vous avez la plus belle anarchie municipale de toute la région.

Vauban, c'est beaucoup mieux (Collège et lycée, s'entend), il existe une gare routière (squattée par les automobilistes assez souvent) mais où les scolaires sont quand même plus en sécurité autant pour la montée que pour la descente.

Pourtant, le contexte géographique de Vauban est plus compliqué que celui des Garcins.

Un feu tricolore (A Vauban) ou un agent municipal pour l'évacuation des cars après dépose serait une idée à creuser en mairie, je pense fortement à Mme DAERDEN, responsable des transports.

Il est vrai qu'elle prend plus souvent le "TUB" que les cars scolaires, elle a, comme moi, passé l'âge de l'école.

Les transports, ce ne sont pas que des bus qui tournent en ville, c'est aussi les cars scolaires, les camions de livraisons, les passages sur la route internationale, la gestion des abords des entreprises et l'accès insdispensable pour y parvenir par des véhicules de fort tonnage.

C'est aussi des chauffeurs qui ne voient leurs enfants qu'une fois la semaine, qui vivent avec eux sans les connaître.

C'est aussi un métier très dur, de la vigilance, des contraintes énormes, un métier pour lequel il faut payer pour l'exercer. (Visite médicales, stage FIMO, stage FCO pour chaque type de permis, carte conducteur)

Se priver, pas le petit plaisirs de boire un "canon" de temps en temps à table, être obligé de s'arrêter en fonction de normes drastiques, ne pas pouvoir se garer partout, souvent sauter une douche faute d'infrastructure, des repas à des heures indues, des nuits dans la couchette par tous les temps, etc.

Si en plus on leur fait payer le droit de s'arrêter pour se reposer, c'est l'apothéose. 

Il y en a du boulot !

100 8677 Par ces temps incertains les livreurs ne sont pas à la noce.

Les agents municipaux doivent avoir froid aux doigts, on les voit plus par temps agréable que lorsque les circonstances nécessitent un peu plus leur présence.

Maintenant, ils ont des ordres ! Qui les donne ?

Se garer là est suicidaire et générateur d'accident. (La voiture Jaune/vert, vous l'aurez compris)

Maintenant, vu la couche de glace et les casse-gueules potentiels, ceci explique peut-être cela. 

Depuis le temps que ça dure une concertation avec la municipalité aurait peut-être permis de trouver une solution qui aurait conforté les livreurs, les commerçants et le patrimoine.

Quand on veut, on peut et les finances gaspillées dans des conneries auraient trouvé meilleures utilisations.

Ce n'est pas spécifique à la municipalité actuelle, ce problème est résurgent et décennal. Il ne faut pas tout mettre sur le dos des mêmes et le passé est lourd à reprendre. Mr le Maire s'est chargé d'un gros fardeau et ses adjoints et conseillers sont certainement débordés par l'ampleur de la tâche.

Un qui n'est pas débordé, c'est le responsable des services techniques puisqu'il ne daigne même pas répondre aux doléances mais a l'avantage de me donner de la matière pour blog, non mais sans blag'.

Cependant, ce matin des efforts ont été réalisés pour que les routes soient praticables, il est vrai que deux ou trois centimètres ne sont rien, en dehors du gel bien sûr.  

100 8685Ce qui est plus ennuyeux.

C'est que même une petite couche, non travaillée, se transforme en glace et la future banquise Vauban va refaire son apparition.

Surtout place Dauphine, particulièrement sensible du fait qu'elle conserve le froid et que c'est un des endroits qui gèlent le plus au sol.

Cette rue principale de la vieille ville est quasiment toujours délaissée alors que c'est la plus empruntée par les véhicules.

Et pour les piéton, un casse gueule magnifique.

100 8668La nuit, c'est plus joli et on ne voit plus nos misères.  

100 8676Par contre elles sont bien là.

Pourtant, la nuit c'est plus tranquille, quoi que ?

C'est plus dangereux, on ne voit rien arriver. Ce morceau d'ardoise est tombé un mètre devant moi, pour un peu je le prenais sur la tête. Un morceau pareil de cette hauteur, ça peut tuer ? Certainement.

Ne cherchez pas, il vient du toit de la collégiale, si bien entretenue et inspectée que sa toiture tombe en lambeau.

Mais j'ai déjà fait quelques articles là-dessus, ce n'est pas seulement le patrimoine, c'est aussi la sécurité publique.

Maintenant, si on sécurise tous les endroits potentiellement dangereux dans la vieille ville, on ne pourra même plus y entrer.

J'ai gardé le bout d'ardoise, je l'offrirais à qui de droit avec un emballage cadeau, pour Mr le Maire à  Noël ou pour une victime si jamais cela arrivait.

Par contre une nouvelle chaudière a été installée à la Collégiale, je salue donc les initiateurs de ce remplacement.

Ce matin je ne suis pas rentré, des obsèques en cours.  

100 8669Alors je regarde en l'air, pas à cause des tuiles mais des ardoises.

De ce temps là, les crottes (Ou croquettes pour salades briançonnaises) sont bien gelées et ne collent pas aux chaussures, c'est ma moquette qui va être contente. 

Seulement comme il fait nuit, ce n'est qu'à l'arrivé qu'on s'apercevra de ces chutes d'objets, à moins que ce ne soit radical et qu'on ne s'aperçoive plus de rien du tout.

100 8670Le 24 au soir, Briançon s'endort. 

Enfin, pas tout à fait, il n'est que 17h43. (16h43, heure solaire)

100 8675Ce qui permet d'apprécier la "poterne" de la place du Temple.

Entre la Collégiale et la salle des mariages.

Eclairage subtil et de bons effets. Il n'y a pas que du négatif, pourvu qu'on le conserve, le reste est si dégradé.

100 8680Ce matin le Mélézin.

Dégagement du ciel après cette nuit de petite neige très fine sur un sol gelé. (Tient ! Je me répète !)

Glissant ce matin, j'ai chainé pour redescendre de Puy St Pierre, deux trois virages verglacés.

100 8681Briançon en blanc, c'est reparti.

Avec un beau panorama qui fait plaisir, aux touristes comme à nous, engageant mais quel contraste avec le reste !

100 8682Vallée de la Guisane aussi mais neigeux sur le Lautaret.

100 8683Les remparts, porte d'Embrun.

Et ! Une seule voiture.

En fait, d'accord sur le principe des locations de places pour les hôtels, pourquoi, pour celui concerné, ne pas se garer place Eberlé le long des habitations, invisibles des touristes photographes, et discrètes.

100 8684Et pour finir cette page une échauguette sur fond de porte Dauphine et Grand Colombier.

La montagne ? C'est le Janus.  Et la neige ? Et bien c'est tous les hivers.

En fait presque une belle image. Prise en calculant pour cacher les commerces du Champ de Mars, les travaux de la pompe à fric et les voitures de la porte Dauphine.

Pas celles de l'avenue Vauban mais on ne peut tout avoir.

Et l'échauguette est propre, enfin pas trop sale.

100 8679Et ce texte super, vu dans le journal ce matin.

On peut rêver mais hélas ne pas revenir en arrière.

A méditer et admirer sans modération.

Quand le bon sens est partagé, ça fait toujours plaisir.

A demain peut-être, pour autre chose.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article