Il y avait déjà un moment....

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

....Que je n'avais pas mis un peu de politique.

gouvernement w350Gouvernement actuel presque au complet.

Mais ils ne sont pas tous là, au total j'ai dénombré 39 Ministres dont le Premier, qui n'a pas de ministère puisqu'il est le chef du gouvernement.

Mais il a quand-même une résidence officielle, l'Hôtel Matignon qui est aussi son lieu de travail et de rencontre avec ses ministres.

 

 

Portail du gouvernement Français

Le 1er Ministre

57, rue de Varenne 75700 Paris SP 07

Téléphone : +33 1 42 75 80 00

 

Les Ministres

 

 

Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères

 

Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale 

 

Christiane Taubira, garde des sceaux, ministre de la justice

 

Pierre Moscovici, ministre de l'économie et des finances

 

Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé

 

Cécile Duflot, ministre de l'égalité des territoires et du logement

 

Manuel Valls, ministre de l'intérieur

 

Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur

 

Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif

 

Delphine Batho, ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

 

Michel Sapin, ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de la défense

 

Aurélie Filippetti, ministre de la culture et de la communication

 

Geneviève Fioraso, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche

 

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement

 

Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

 

Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique

 

Victorin Lurel, ministre des outre-mer

 

Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme

 

Valérie Fourneyron, ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

 

Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget

 

George Pau-Langevin, ministre déléguée auprès du ministre de l'éducation nationale, chargée de la réussite éducative

 

Alain Vidalies, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement

 

François Lamy, ministre délégué auprès de la ministre de l'égalité des territoires et du logement, chargé de la ville

 

Bernard Cazeneuve, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes

 

Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l'autonomie

 

Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation

 

Dominique Bertinotti, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée de la famille

 

Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion

 

Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé du développement

 

Thierry Repentin, ministre délégué auprès du ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargé de la formation professionnelle et de l'apprentissage

 

Yamina Benguigui, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée de la francophonie

 

Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche

 

Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du redressement productif, chargée des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique

 

Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants

 

Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée auprès de la ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, chargée de la décentralisation

 

Guillaume Garot, ministre délégué auprès du ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, chargé de l'agroalimentaire

       

Hélène Conway, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères, chargée des français de l'étranger


Il y a donc les ministères classiques, indispensables.

Il y a des ministères résurgents des années Mitterrand et de nouveaux ministères dont certains presque farfelus, il faut bien caser les copains et les copines.

17-femmes-font-partie-du-gouvernement-ayrault-(photos-afp)Ces dernières sont au nombre de 17.


Oui, je me demande qui a mis cette photo sur Internet puisqu'il semble que Mr Eyrault est un homme, même s'il défend farouchement le mariage homosexuel pudiquement nommé mariage pour tous. (Dans tout ça ce n'est que le symbole "mariage" pour tous qui m'achoppe, je suis très large d'esprit et tolère à peu près tout sauf de mettre en peril la vie d'un enfant par manque de repère génétique)

 

En fait comme il n'y a que deux catégories d'individus, les hétérosexuels et les homosexuels, homme ou femme, pas trop de risque de se tromper sauf y inclure la zoophilie.

 

Ou plutôt il défend une promesse de campagne, sa place étant déjà instable il est prudent de suivre la ligne de conduite du "chef" pour garder cette fonction très lucrative mais très difficile dans laquelle il n'excelle pas.

 

Concernant les ministères, plusieurs attirent l'attention, une ministre déléguée auprès du Ministre des affaires étrangères, chargée des français de l'étranger.

 

Heureusement d'ailleurs puisque le contraire est un travail de titans, être chargé des étrangers de France, naturalisés ou non, revient au même que d'essayer de repeindre la Tour Eiffel avec un pinceau pour écolier.

 

On a aussi un Ministre de l'agroalimentaire, délégué d'un autre Ministre.

 

Avant on appelait ces gens des chefs de cabinet, avec l'avantage d'une rémunération moindre qu'un ministre et surtout non payée à vie.

 

Pour ceux qui l'ignoreraient décrocher un poste de Ministre octroit d'office la pension de Ministre à vie, au frais des contribuables et comme FH a beaucoup de copains (Du moins sa notoriété passagère) ça fait beaucoup de ministères.

 

Je ne vais pas tous les énumérer mais il y a beaucoup de Ministres délégués à d'autres Ministres qui sont débordés de travail et ne peuvent tout faire.

 

Un peu comme un PDG nommerait un autre PDG adjoint avec les mêmes avantages pour faire une partie de son travail.

 

Ou, pour faire plus simple, mettre tout le monde au même niveau mais seulement par le haut.

1783830 3 2058 le-premier-ministre-israelien-benjamin 1c68dNotre Président.

 

Pas le mien (Du moins je ne l'ai pas choisi) mais il est là, il faut faire avec.

 

Il prend des leçons de démocratie auprès d'un de ses homologues (Du moins dans le fonctionnement respectif de chaque institution), ce dernier se posant la question de savoir s'il a tout compris.

 

Très représentative cette photo Internet.

20.12-Francois-Hollande-en-Algerie-930620_scalewidth_630.jpgEt prendre des leçons partout.

 

Du moins là où la France ne passe pas encore trop pour un pays en décadence politique. (Je voulais mettre "pour un con" mais la décence me retient)

 

En Mai 1992, j'attendais de voir ce qui allait se passer avant d'avancer des critiques ou des évidences (Souvent liées d'ailleurs), après huit mois de fonctionnement le gouvernement actuel a réussi les exploits de diviser les français, de décrédibiliser la France aux yeux du monde entier, de plonger le pays dans un marasme à l'issue très incertaine, de faire fuir les potentiels industriels, de créer des problèmes secondaires en les mettant au premier plan de l'actualité, de s'aliéner une bonne partie de l'Europe (Les ronds de jambes et les sourires de circonstance ne trompent personne).

 

De faire sombrer un peu plus ceux qui étaient déjà dans une situation difficile, de mettre dans une situation de pré-précarité ceux qui étaient juste limite entre la vie et la survie, d'enrichir des copains en les mettant à des postes qui leur vont aussi bien qu'un tablier à une vache, de pouvoir se dire que "je" ne parvient pas à faire le ménage dans le gouvernement de son Premier Ministre.

 

Sur les réseaux sociaux c'est un déchainement, jamais je n'ai vu d'hommes politiques se discréditer autant en si peu de temps, non par leur passé qu'on fouille pour trouver une faille mais par leur attitude vis à vis d'un peuple dont une minorité l'a élu. (Considérant qu'une majorité ne se calcule que sur un tout, non sur du partiel, ce que depuis bien longtemps les Présidents successifs se sont contentés) 

 

Mais il n'y a pas que les réseaux sociaux, il y a la rue, les relations, les journaux papier ou télévisés, jusqu'aux "ados" (15/18 ans) qui se demandent ce que c'est que ce gouvernement souvent appelé de "guignols".

 

Pourtant ces ados ne connaissent pas grand-chose des trente dernières années, déjà que ceux qui ont trente ans n'ont pas ce recul il est facile d'endoctriner des jeunes avec de belle paroles et de belles promesses ! Et bien même là ça coince.

e4868158-4f6e-11e2-8edb-f21234471230-493x328Ce qui ouvre la porte aux donneurs de conseils.

 

Ce qui était encore inimaginable il y a seulement un an s'est banalisé, un gouvernement d'une puissance mondiale (Pourvu que ça dure) soumis au chantage de quelques égarés islamistes radicaux (Ne pas faire d'amalgame avec la religion musulmane, ce sont deux mondes totalement différents) qui se sont habitués à recevoir, de la générosité française, des subsides monétaires en échange de quelques malheureux qui se trouvaient à un endroit précis au mauvais moment.

 

Si les prédécesseurs, Mr Mitterrand, Mr Chirac, Mr Sarkozy, n'avaient soi-disant rien payé des rançons exigées, il n'y aurait plus d'enlèvement inutiles de nos ressortissants.

 

L'argent n'étant que le seul mobile de ces groupuscules terroristes qui en ont besoin pour acheter des armes pour pouvoir faire d'autres actions, une spirale dangereuse dans laquelle la France s'est engagée sans trouver la solution pour y mettre fin. (Il y en a deux mais je serais "taxé" de "facho" si j'exposais l'une et d'intégriste si j'exposais l'autre)

 

Si ça continue et s'amplifie c'est que c'est très "juteux". CQFD

 

Notre dépendance énergétique grandissante est un puissant sédatif pour nos hommes politiques, nos importations massives également (Puisque nous ne produisons plus nos besoins essentiels) acier, charbon, tissus, alimentation, informatique, etc..

 

Donner des leçons de démocratie à un pays au bord de la guerre civile (Centrafrique) est anachronique quand on lamine son propre peuple sous les taxes et impôts qui déstabilisent l'économie, non seulement celle de la France mais aussi celle de l'Europe.

humour-politique-1393560Ce n'est pas de moi.

 

Etre Ministre en ce moment c'est de se croire dans un train, alors qu'on est debout sur un quai désert.

 

Le train est passé ils l'ont tous loupés.

 

De locomotive de l'Europe il y a déjà deux décennies, nous sommes maintenant un des wagons de queue.

 

Le déchainement médiatique, de toute obédience, est unanime sur un point, nous allons droit dans le mur.

 

Mr le Président a promis d'inverser la barre du chômage, il est clair que plus le taux monte moins ce sera difficile d'arriver à cette évidence.

 

Si au 31 décembre 2013 il y a 10 000 chômeurs de moins ce sera déjà un redressement, cependant sur plus de trois millions de chômeurs (Déclarés, il faut compter plus de quatre millions de sans emploi) soit 3 pour 10 000 c'est à dire assez pour avoir inversé la courbe.

 

Je m'imagine déjà les parades d'autosatisfaction de certains membres du gouvernement actuel (Si toutefois ils sont encore là mais ce n'est pas grave la rente à vie est assurée) si toutefois Mr FH est encore en place, au rythme actuel de déchéance tout est possible.

politique-ecologiqueCe que caricaturent les uns....

 

....Est ce qu'ils font aujourd'hui.

 

Les écologistes au gouvernement ont largement contribués à la dispersion de ce dernier dans les premiers mois d'incertitudes de fonctionnement, ils ont autant leur place dans un ministère qu'un éléphant dans un magasin de porcelaines. 

 

Les écologistes se sont discrédités par leurs pantomimes (On dit aussi pantomines) d'avant élection et par l'éloignement de leur objectif primaire, l'écologie, la vraie, qui aurait certainement donné crédit à ce mouvement. (J'ai du mal à dire "parti politique" puisque c'est incompatible et qu'on est vraiment fort qu'en étant qu'adversaire)

 

Il est certain que les socialistes ont pris les rênes d'un pays en pleine crise, ce n'est pas spécialement un cadeau mais c'est le monde entier qui est concerné.

 

De vouloir sans pouvoir est une trahison, il n'y a pas la moitié des gens en place qui ont des compétences dans le poste qu'ils occupent.

arnaud-montebourgMr Montebourg.

 

Ministre du redressement productif (Il a fallu vachement gamberger pour trouver un ministère pareil) il n'y a pas encore de ministère des "chiottes" bouchés puisqu'aucun candidat n'a accepté d'en être responsable.

 

Pourtant, la merde dans laquelle nous sommes aurait de quoi boucher tous les "chiottes" de France et de Navarre.

 

Maintenant il sort son "faf à train", ou papier toilette pour les non-initiés à l'argot, pour aller récurer les débrits industriels laissés par les départs des investisseurs et des industriels étrangers qu'il a un peu contribué à faire fuir.

 

Et comme dans cette foire il n'y a pas qu'un âne qui s'appelle Martin il  en a trouvé un autre pour parader devant les caméras, comme ce dernier est plus préoccupé par ses prestations médiatisées que par son rôle réel (Inutile d'ailleurs) son avenir est assuré à défaut de ceux qui gobent ses salades et qui le rémunèrent sans le savoir.

 

Il ne doit pas être riche sans être dans le besoin, le syndicalisme ça rapporte pour ceux qui en douteraient.

 

Ce Ministre est un de ceux qui se sont le plus distingués depuis huit mois et pas toujours avec bonheur, loin s'en faut.

 

Les riches ne sont pas ceux qu'on pense.

depardieu poutineIl y a des "bouc-émissaires".

 

Gérard Depardieu, plagié ou adulé selon les cas, se voit sous les feux de l'actualité depuis quelques semaines, sur les réseaux sociaux c'est du délire où ressort très nettement la jalousie, voire la haine et la vindicte de ceux qui n'ont pas, qui voudraient avoir mais n'auront jamais, sachons rester simple.

 

Il est plus adulé que dénigré, personnellement ça ne me fait ni chaud ni froid, son argent il l'a gagné par son travail même si c'est disproportionné aux salaires du commun.

 

Est-il le seul ? Non et de loin mais on ne parle pas des autres pour des raisons d'appartenance politique, ce qui nous ramène au particularisme que doit observer un individu s'il veut être bien ou mal vu de la tendance du moment.

 

Là-dessus s'est enchainée une incroyable accumulations de sujets divers sortant complètement du cadre d'origine.

téléchargementLa seule chose que j'ai retenue....

 

....C'est la petite phrase de Mr le Premier Ministre (Puisque c'était dans le cadre de ses fonctions ce n'est pas un homme qui apostrophe un autre homme c'est un haut magistrat dans l'exercice de ses fonction qui insulte un de ses administrés) qui ne m'a pas spécialement étonnée, les "bides" de certains Ministres, depuis plusieurs mois, battent un dangereux record.

 

Que Mr Depardieu devienne Franco-Russe (Ne pas confondre avec les entremets) lui appartient, je doute qu'à ce niveau de médiatisation ce ne soit que pour des raisons fiscales comme si bien cité.

 

Maintenant, si je devais (C'est une image) être amputé de 75 % de mes excédents de revenus (Mais qu'est-ce donc qu'un excédent de revenus !) je ferais salement la gueule puisque c'est la somme qui me reste pour rester en surface après avoir tout payé.

 

Mais alors, les autres acteurs, les sportifs surpayés, les hommes politiques de l'aristocratie, les grosses fortunes des multinationales, etc., ne font-il pas la même chose ?

 

J'ai relevé, très récemment, une vidéo qui explique très clairement ou sont certaines arnaques et qui se planque vraiment pour éviter le fisc.

 

Allez sur You-Tube et tapez http://youtu.be/JZapO4LL8xg première fenêtre qui apparait, c'est édifiant et révélateur. (Durée environ 45 mn mais ça vaut le coup d'aller jusqu'au bout)

 

Nos hommes politiques sont-ils riches ?

 

Certains oui, même très riche et bien implanté dans le monde de la finance et de la fortune, demandez à Mr Fabius il a des tuyaux.

 

D'autres, ne le sont pas encore mais un passage par les "affaires" comme on dit et la porte est ouverte, c'est d'ailleurs leur principale motivation puisque leur rôle semble ne pas être à leur porté. (Hommes ou femmes du gouvernement, même combat)

 

Mr Sarkozy a ouvert une dangereuse porte (Par définition, à l'origine, le Chef de l'Etat n'avait pas de salaire mais une indemnité de fonction ce qui revient au même) en augmentant généreusement son salaire de Président, son successeur s'est engagé à le réduire pour lui-même.

 

Mais est-il perdant ? Non et de loin.

 

Prochaine étape pour FH baisser les salaires des ministres et le siens. Il avait annoncé 30% de baisse. Aussi, sauf si je me trompe, sous Sarko il y avait 20 ministres plus lui soi 21 dirigeant. ...on a 34 ministre plus lui soit 35. Si je fait le rapport 35/21 j'ai une augmentation d'environ 67% des effectifs en plus. Je pense que même avec une diminution de 30% de leur salaire, le budget de fonctionnement de tout ces ministre va forcément être plus conséquant que sous Sarko. Personnellement j'arrive à une augmentation de presque 17% de l'ensemble des salaires des ministres. Si ça c'est pas une volonté de payer des gens à rien foutre... 

 Message édité par RMC-B le 22/06/2012 21:59:00

 

Ce texte n'est pas de mon cru mais rejoint ce que subodorais. (J'ai laissé les 5 fautes c'est un journaliste qui l'a écrit)

 

Il n'y a pas 35 mais 39 Ministres dont le Premier, ce que j'ai déjà précisé en début page.

 

Ce sont des sommes énormes à prélever sur le budget de fonctionnement de cette institution, il faut ajouter à cela les milliers de postes qu'a promis de créer Mr Hollande dans la fonction publique donc trouver de l'argent pour payer tout ça.

 

Il est probable que si le fonctionnement de l'Etat était resté dans une ligne de conduite acceptable et calquée sur les précédents, la fuite des capitaux n'aurait pas eu lieu, les emplois s'en seraient mieux portés et les gens détenteurs de fortunes, acquises ou héritées, seraient restés en France

 

C'est à l'identique de ce qui s'est passé après l'élection de Mr Mitterrand en 1981 sauf que la France ne traversait pas une des plus graves crises financières de son histoire contemporaine.

 

N'en déplaise mais Mr hollande l'a joué comme un amateur, et ça continue d'ailleurs puisque de ne pas reconnaitre une erreur c'est y persister et enfoncer le pays dans une chute qui va mettre longtemps à s'arranger.

 

Toutes personnes réalistes se rendent bien compte que nous sommes sur le déclin, la situation sécuritaire joue également un rôle important, le Président de la République et son gouvernement ont allumé un pétard inextinguible.

 

Tout ce déballage de linge sale, avec les affaires et les chasses aux sorcières, ne va pas avoir un effet positif sur nos enfants, quand ils vont prendre les commandes ils n'auront pas de beaux exemples à quoi se rapporter.

 

Il y a l'opposition, du moins ce qu'il en reste.

h-20-2675334-1325970348Il y a Mr Propre.

Qui sort aussi des petites phrases à la "con".

Ou Mr Copé qui s'accroche à une branche pourrie par une présidence litigieuse.

Cette comédie qui a duré plus d'un mois ne laisse pas que des dettes au sein de ce parti, elle laisse aussi des adhérents et sympathisants écoeurés et démissionnaires.

Si le pays se trouve dans une situation de crise d'une telle ampleur il y est aussi pour quelque chose, la "majorité", sans opposition, a le chemin libre pour accumuler les conneries qu'elle pond en moyenne une fois par semaine.

Voilà un parti financièrement en difficulté (Qui veut redresser la France financièrement, cherchez l'erreur) qui va s'offrir de nouvelles élections pour savoir si enfin de l'un ou de l'autre de ses deux guignol (Mr Fillon s'est discrédité aussi dans cette guéguerre) est capable de mener un parti à la défaite parce que dans l'état actuel de la pensée française ni l'un ni l'autre n'est représentatif d'un futur Chef d'Etat.

Et bien vous voulez que je vous dise ??? On n'est pas dans la merde !!!!

Ces lignes n'engagent que moi mais sont la synthèse de ce que je récolte comme informations depuis quelques semaines.

Je referais une autre page politique après mon voyage interplanétaire, je retourne dans l'espace et je suis persuadé qu'en lisant ça quelques-uns diront "bon vent".

Normal on ne peut pas plaire à tout le monde.

Bonne semaine.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article