Etrons, le retour.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8599Tout le monde connait.

Du moins mes habitués et les briançonnais.

Pourtant ma prise de vue n'est pas de nature à valoriser un édifice qui serait plus agréable à contempler dans son intégralité.

DSCN8600Je l'ai donc repris sous un autre angle.

En y intégrant une échauguette, également du patrimoine et en bon état.

Mais c'est quand même une image écrasée que je n'apprécie pas spécialement.

Alors pourquoi la mettre ?

DSCN8601A cause de cela.

Et uniquement à cause de cela.

Ce véhicule de location Intermarché, sans vignette, stationne à cet endroit depuis trois jours.

J'ai fait le tour, 21 véhicules et quatorze vignettes.

Bien entendu je ne dénigre pas ceux qui ont eu la chance ou la malice de pouvoir rentrer, surtout ces jours sans police.

Cependant, un des buts des installations draconiennes des bornes d'entrées est justement d'avoir une vue dégagée de cet édifice, le plus important de la ville et le point de mire de Briançon.

Cette camionnette, on la voit de partout lorsqu'on fait le tour de la cité.

Sauf publicité préconisée par le diocèse, l'auteur de ce stationnement ne doit pas avoir, de sa ville, une très haute opinion et aucun respect, ni pour la cité ni pour ses contemporains.

DSCN8542Même de loin on ne voit que cela.

Photo de la veille.

Cette publicité pour Intermarché, on ne voit qu'elle. 

Allons voir la raison de cette page et la justification de son titre.

A la demande, il m'a été préconisé de faire les clichés à fin de diffusion.

Dont acte.

DSCN8602Un peu de tout.

Etrons (ou merdes pour ceux qui ne savent ce que sont des étrons), pisses, gaines en attente (depuis des années) rafistolages urbains.

DSCN8603Nous les avions oubliés.

Mais depuis que notre unique employée municipale affectée à la vieille ville est en congé, la résurgence de ces incivilités (Puisque les maitres sont responsables de leurs animaux) a été pratiquement instantanée.

Ce qui me fait marrer c'est que j'ai eu un entretien avec un responsable de la municipalité, justement sur ce sujet délicat et cette dernière semble prendre le problème à coeur.

Cependant, entre ce qui est décidé en haut n'est pas forcément suivi d'effet en bas et l'astreinte supposée en place semble n'avoir d'efficacité que par la luminosité de ses absences chroniques.

Alors attendons puisqu'un membre de ma famille a loupé un train en marche pour lequel il n'avait pas le billet voulu (certainement rose) ou, pour être plus clair, la carte d'un parti politique quelconque, sésame obligatoire pour pouvoir accéder à ce qui a été laissé miroiter. (Mais c'est pareil pour toutes les couleurs)

Ce n'est pas une énigme, ceux qui savent de quoi je parle sauront se reconnaitre et je n'ai pas à citer les détails de cette précédente "parabole".

Ce fut pour moi un test qui a répondu exactement à ce que j'attendais.

DSCN8604Cette page scatologique n'est pas appétissante.

D'autant que, dans un passé pas si lointain, j'en ai déjà diffusé quelques-unes.

Nous avons, là, du frais écrasé et du moins frais également écrasé puisque ceux qui ont pris l'habitude d'avoir une rue entretenue par une personne consciencieuse ont également pris l'habitude de ne plus regarder au sol en marchant.

Grave erreur, les moquettes et autres revêtements de sol vont être à la peine.

DSCN8605C'est la rue du Temple.

Pour ceux qui ne la connaissent pas et pour compatir à l'endroit de ceux qui connaissent, surtout ceux qui y habitent.

DSCN8606Elle part du Grand Colombier pour aboutir place du Temple.

Là où il y a l'office du tourisme et la collégiale, avec sa brochette de "clodos" comme tous les dimanches, accompagnés de quatre chiens qui eux, ne font pas l'aumône.

Ces gens, délaissés, volontairement ou non, ne s'attachent pas à savoir si la cité Vauban est habité, le seul fait que la collégiale leur permet d'améliorer leur petit pécule suffit. (Une des raisons pour laquelle je n'y vais plus à ces heures)

Les chiens, eux, font ce qu'ils veulent sauf à ramasser les canettes de bière de luxe laissés par leur maitre et ramassées par mes soins pour les mettre dans un réceptacle prévu à cet effet.

Ce n'est pas un effort épuisant puisque ces réceptacles ne sont qu'à quelques mètres du parvis.

Cependant, suivant l'intensité des brumes personnelles, il n'est pas toujours facile de discerner ce qui nous entoure.

DSCN8607La température de cette saison nous prive d'effluves.

Les émanations olfactives sont donc neutralisées pour nous laisser le seul spectacle de ces retours d'habitudes.

Maintenant, pour être précis, il n'y a pas que les toutous qui lèvent la patte, pour les autres il n'y a qu'à se servir de ses mains pour soulager les vessies trop pleines. (En ouvrant les braguettes ce que certains n'arrivent même plus à faire. Ce n'est pas très poétique comme explication mais le spectacle est au rendez-vous, et pas seulement la nuit)

Pour un peu, ça sentirait la bière.

DSCN8608Sur deux mètres carrés.

Est réuni la presque totalité de ce qu'il est possible de trouver ailleurs qu'en vieille ville.

Je n'irais pas plus loin dans les détails, il y a suffisamment de pages descriptives sur mes blogs pour n'avoir pas à y revenir.

Au milieu, ce n'est pas de la pisse, c'est une magnifique tache d'huile de moteur.

Et vu l'aspect de l'huile, ce n'est pas d'un moteur en bon état.

DSCN8609Coin de porche classique de la rue du Temple.

C'est aussi à ça qu'on la reconnait facilement.

Pas besoin de lever la tête pour en chercher sa dénomination.

C'est crade, hein ! Et oui, c'est la vieille ville.

DSCN8610Je mettais, à l'instant, que sur deux mètres carrés....

....On trouve de l'huile de moteur, de la pisse, quelques crottes écrasées séchées, des mégots en pagaille et l'aspect d'une rue abandonnée depuis longtemps par la municipalité.

DSCN8611J'ai pris cette photos pour :

Montrer ce que nous avons de nouveau l'habitude de voir en plus des multiples morceaux de verre non discernables sur le cliché.

Mais c'est dimanche, lendemain de soirée arrosée et pas de personnel d'astreinte pour donner à cette cité Vauban un aspect lui permettant d'accueillir des touristes pour leur montrer autres choses que de la merde.

DSCN8612D'autant que....

....Tout près, il y a un restaurant et je tire mon chapeau aux gestionnaires de pouvoir survivre dans ce merdier municipal.

D'autant qu'ils payent leur patente, leurs impôts, l'emplacement d'une terrasse, très chère la terrasse, qu'il faut bien disposer au milieu de ce capharnaüm dû aux carences municipales.

Et comme ça fonctionne plus facilement l'été, quand "Josse" n'est pas là, bonjour les odeurs.

DSCN8613Mais ici on voit bien les verres cassés.

Une routine quoi !

DSCN8614Double choix.

Fumer de la merde ou "chier" des mégots.

Il est cru mon langage ?

C'est un langage courant que tout le monde utilise mais qu'il n'est pas décent d'inclure en littérature. Mais comme mon blog ce n'est pas de la littérature, je mets ce que tout le monde comprend.

DSCN8615C'est dimanche.

Et ça se voit.

Les autres, je ne sais pas. Mais moi je n'entre pas dans un établissement avec une telle crasse en terrasse. Et puis ça sent la pisse malgré les températures fraîches.

DSCN8616En remontant par les remparts.

Quelques merdes au séchage.

DSCN8617Derrière le Choeur de la Collégiale.

Il en a d'autres mais je ne vais pas toutes les mettre.

DSCN8618Ou ce sont d'anciennes qui ressortent des pavés disjoints ?

Ou ce sont de nouvelles qui vont remplacer les joints de ces pavés !

Vu l'état du mur et la merde étant revenu je préconise de faire "chier" les chiens sur les remparts, un coup de truelle et hop, un trou de rebouché.

DSCN8619Cette gamine a failli marcher dedans.

Je l'ai avisé à temps.

DSCN8620Allez, brave gens, à la messe.

Attention aux merdes, aux trous et autres désagréments de cette avenue, qui porte un nom célèbre, que son état n'honore pas. (L'état de l'avenue Vauban, bien sûr)

DSCN8637Porte de Pignerol.

Côté "demi-lune".

Des mois que c'est en l'état. 

DSCN8638Même endroit mêmes causes.

Herbes folles, merdes et dégradations.

Berwick-1.jpegQuel contraste avec les promesses d'un avenir meilleur !

En fait, cet effet d'annonce avant les élections présidentielles est de nature à vouloir prouver que le PS semble s'intéresser à la population locale.

Raté, ce n'est pas ce qu'attendent les briançonnais.

Sauf ceux qui en tirent profits, bien sûr.

Berwick-3.jpegPépinière d'entreprises.

Excellente idée et bonne initiative mais avant tout il serait judicieux de repenser l'urbanisme routier si on veut que des entreprises investissent à cet endroit.

Vaste débat puisque le remaniement de l'urbanisme n'est prévu que sur un minimum de vingt ans alors que les présents travaux sont censés commencer au printemps.

Maintenant, l'année n'est pas précisée ce qui laisse la possibilité d'avoir un alibi et de ne pas se retrouver comme des couillons, ce qui fut le cas pour La Shappe, et autres projets "Anglais" au centre-ville.

Demain sera un autre jour et puis j'ai pris plus d'une centaine de photos de la ville, de Cervières et du Laus.

Je vais les diffuser dans les prochains jours ainsi qu'une brochette de ronds-points.

A bientôt donc et bonne lecture.

A apprécier sans modération.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article

cocoboy 31/10/2011 19:11



Un petit com a propos des etrons avant de faire l'éducation du chien faisons l'éducation du maître.Ce n'est pas agréable de marcher dedans mais il parait que cela porte bonheur.Merci pour votre
travail sur votre site et merci pour les beaux paysages.Un fidéle amicalement



francois.ihuel15.over-blog.fr 01/11/2011 08:28



Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000001189 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000001173


Oui,
il est vrai que certaines images dénotent par rapport à mes habitudes mais il est bon, parfois, de remuer ce qui dort. Quand à l'éducation des maîtres c'est effectivement un long travail, s'ils
étaient aussi réceptifs que leur animal il y a longtemps que le problème serait résolu. Merci de votre commentaire qui enrichit mes pages et me permet de cibler ce que mes visiteurs attendent.
Bien à vous. Mr IHUEL Fr.