Etrons, le retour. Ah non c'est pour demain. Allez autre chose.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8415Chemin d'accès aux deux portes du haut de la cité Vauban.

Avec un distributeur de "sac à crottes" parfaitement inutile puisque !!! 

Non on garde ça pour demain.

Admirons plutôt ces quelques fleurs.

DSCN8510Si tard plantées dans la saison !

Il est préférable d'amortir les dépenses engendrées et laisser le plus longtemps possible.

Et si les jardinières de rambardes sont toujours là en juin 2012 on pourra toujours faire les foins pour le bétail.

DSCN8621Cependant !

La clairvoyance municipale a entendu ma voix qui n'est pas celle du seigneur et donc pénétrable.

Les jardinières de rambardes ont été enlevées.

DSCN8623Ne restent plus que quelques fleurs.

Résistantes aux gelées, perdues au milieu des foins. (Les fleurs, pas les gelées)

DSCN8624Il en reste peu.

Mais celles qui restent sont encore regardables.

Isolées du reste ce serait mieux mais on fait ce qu'on peu, on n'est pas des boeufs.

Il m'a été soufflé que nous avons été surpris par le froid et que les services concernés n'ont pas eu le temps d'anticiper.

Il est vrai, certes, que fin octobre à 1350 mètres d'altitude et un climat de hautes montagnes on pourrait au moins exiger d'avoir une arrière-saison durable qui permette de conserver ce qui a été chèrement acquit.

DSCN8625Et l'avantage de la végétation !

C'est de pouvoir servir deux fois, d'abord comme décoration puis comme réserves de fourrage. (Déjà écrit plus haut)

DSCN8626Insolite ?

Que nenni, ne pouvant installer une "biroute" électronique pour empêcher les véhicules de passer par cette allée, on y a laissé cette jardinière.

L'idée en soi est excellente, mais l'été !

L'hiver elle l'est moins, certainement en attendant que nos têtes pensantes trouvent le moyen de barrer cette allée en permettant aux engins de déneigement de passer.

Maintenant, sachant que ces cheminements sont traités de façon secondaire pour ne pas dire tertiaire, rien ne presse.

DSCN8636Ces jardinières sont inamovibles.

Notons qu'elles ont fait l'objet d'un rafraichissement (Sans jeu de mots, en cette saison !) par application de "lasure", ce que je dénonçais depuis pas mal de temps.

Les bancs y ont eu droit aussi, partiellement il est vrai. (Voir quelques pages plus avant dans ce blog)

DSCN8632Enfin pas tous.

Mais celui-là est loin (facilement à trente mètres des autres) et il ne devait plus rester de "lasure".

Et c'est franchement dommage parce qu'on a une vue imprenable sur les remparts.

DSCN8635.JPGLa preuve.

Bon d'accord, il en manque un bout.

Mais en vous penchant un peu !

DSCN8634.JPGElle est là.

Et ça fait un moment mais c'est lourd, loin, difficile et si par bonheur quelqu'un d'intéressé par ces morceaux de la cité est friand de pierres classées, chez nous il y en a à volonté.

Lamentable.

DSCN8633.JPGEt en plus, c'est éclairé la nuit.

Ah non, c'est vrai, ça ne fonctionne plus depuis des lustres (Toujours sans jeux de mots) (Lustre ; période de cinq ans calculée durant la période romaine, ramenée à une semaine le temps passant) mais vu l'état on s'en serait douté.

Et puis c'est chouette, la nuit, ni vu ni connu. Comme pour le pillage des casernes.

Par contre, pour ces dernières, certains avaient les clefs ! Allez savoir pourquoi et comment ?

Ah "ben merde alors".

Non, c'est vrai, c'est pour demain.

De belles biens fraîches et d'autres plus anciennes, certaines peut-être classées. 

Stop. J'ai dit c'est pour demain !

Bon et bien à demain.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article