Encore trois jours

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/


2009 ElectionsUne équipe, des gens.


Ça, c'était en 2009 quand il a fallut voter de nouveau.


Une équipe rapidement constituée, pour des élections marathon, ayant en son sein des gens de toutes obédiences désirant travailler ensemble.


J'en faisais partie ainsi que d'autres qu'on retrouve aujourd'hui dans une équipe UMP.


J'ai toujours les oreilles qui entendent encore le leitmotiv de cette union disparate, se désengager d'un parti politique pour avoir plus de mouvement à accomplir un potentiel futur destin.


Avec moins de 10 % on a été balayé comme des confettis ce qui n'est pas étonnant vu le climat de l'époque, les petites vacheries et quelques dégâts sur des véhicules personnels de certains colistiers de diverses listes.


Cette année, pas encore de dégât matériel, la sagesse semble être au rendez-vous à ce niveau.


Fort de cet élan nous avions créé une association qui s'est éteinte avec une rapidité surprenante, dès que j'ai quitté cette association je me suis désengagé de ma place de secrétaire, je n'ai plus animé le site Internet puisqu'il semblait que mes initiatives ne soient pas appréciées de certains membres internes à cette association.


Depuis le site est en l'état, il n'a pas bougé d'un pouce et l'association est devenue une vaste rigolade, il semble même que celui qui m'a remplacé pour animer ce site ait oublié les identifiants et mots de passe, comme quoi quand c'est suivi avec aussi peu d'intérêt la mémoire ne suit plus non plus.


Bref, c'est dommage parce que si j'avais continué à l'alimenter en l'animant, ce site aurait perduré comme perdure mon blog très suivi, il est possible, voire même probable, que les équipes candidates aujourd'hui, du moins tendance droite, ne seraient pas constituées de la même façon.


1964991 217482051791809 1687037722 nUne page du Dauphiné Libéré.


Retraçant fidèlement l'atmosphère querelleur de cette campagne, mais ce n'est pas spécifique à Briançon, même dans les petits villages de 150 ou 200 âmes les querelles existent et croyez-moi, j'en ai fait l'expérience il y a des dizaines d'années, ce n'est pas tendre non plus d'autant que tout le monde connait tout le monde de façon souvent très intimes ce qui avive fortement les tensions.


A Briançon l'intimité est à peu près sauvegardée, chaque candidat évitant de se prononcer sur la vie privé d'un autre, ce qui amènerait à savourer de croustillantes pages de sites et de blogs. (Il n'y a pas que moi qui ait un blog, la vie privée des autres ne m'intéresse pas)


Mais ce n'est pas pour autant de tout repos, les candidats connus, du cru depuis longtemps, se mesurent à un arriviste prétendant au "trône".


C'est très animé, je déguste à pleines cuillères les récits, les déclarations, les promesses, les journaux de campagne et les scoops radiophoniques ou/et télévisuels locaux. (Internet)


Internet c'est un outil formidable, je suis bien content de pouvoir suivre, de ma provisoire retraite forcée (Qui va bientôt prendre fin pour que je retrouve mes habitudes briançonnaises) grâce à mes contacts et les réseaux sociaux.


Inutile de réécrire l'article tout est dedans mais c'est très révélateur de l'état d'esprit général.


Capture d’écran 2014-03-18 à 07.53.4815 mars 2014.


J'ai écouté de bout en bout.


Du classique, des hésitations qui caractérisent l'indécision et une recherche de maitrise de soi, un peu comme Mr hollande lors de ses élocutions.


La ville ne peut pas emprunter ! Ah bon, il a fallut tout ce temps pour s'en rendre compte alors qu'il y a peu, et c'est sur son journal de campagne (Du moins c'était récemment), il est prévu d'emprunter 15 millions d'Euros pour désendetter la ville, comprenne qui pourra.


Fini les envolées médiatiques et les clips Internet qui feraient que Mr Murgiat soit le sauveur de Briançon par sa prouesse à résoudre tous les problèmes du fait de sa simple présence, il change de stratégie et de fonctionnement, un peu "girouette" comme attitude, se plier aux instances colistières et suivre l'info à la lettre.


Désendetter la ville c'est le mot clef de cette campagne, mais c'était aussi le mot clef de la campagne 2009 comme celle de 2008 avec d'autres candidats et ainsi avant depuis 1991.


Cette dette, héritage douloureux de la gestion socialiste de 1981 à 1991, d'un montant dépassant 500 millions de francs, près de la moitié du prix d'un porte avion à l'époque, est devenue la référence électorale de tous les mandats suivants.


Chacun veut réduire la dette, autant celui qui en a été le coresponsable que ceux qui se targuent d'en venir à bout tout en faisant de généreux investissements dans tout et n'importe quoi.


Autre mot clef, les investisseurs.


Qui va venir à Briançon, ville enclavée et certainement une des plus mal desservies de France de par sa position géographique, investir de l'argent à perte dans le seul secteur potentiellement rentable, le tourisme d'hiver ?


Ce secteur est bouché, d'une part du fait d'un quasi-monopole de la Compagnie des Alpes, d'autre part par l'impossibilité de transformer une ville ancienne et bien ancrée historiquement en stations de ski rentable telle qu'on pourrait la concevoir sauf investir des fortunes considérables et sacrifier le peu qui reste aux habitants au profit de l'exclusivité touristique de masse.


C'est une connerie monumentale et un mensonge, tous ces prétendants au "trône" le savent mais n'ont d'autres arguments que cette seule utopique possibilité. 


Pour assainir les finances de la ville il n'y a pas trente six moyens et surtout pas injecter des finances exsangues et encore inexistantes dans ce qui ne fonctionne pas, Briançon n'a pas vocation à devenir une station de ski, son climat ne lui permet pas du fait de son orientation par rapport à la vallée de la Durance.


La vallée de la guisane répond parfaitement aux critères indispensables parce que élaborée dans cette optique. Montgenèvre, très proche, est aussi indiscutablement célèbre et focalise un tourisme qui lui est bénéfique.


Rien à Briançon ne répond aux exigences indispensables, de le faire croire est un mensonge.


Des candidats achètent des dettes pour résoudre l'actuelle.


Mr Murgiat a accompli l'exploit de faire presque une année de campagne en n'ayant été parachuté qu'en juin 2013, les années UMP n'ont pas la même duré que les autres.


Qu'est-ce qu'un candidat entend par "fiscalité" normale ? Qu'est-ce donc qu'une fiscalité normale ? Qui défini la norme, sur quels critères ces gens s'appuient-ils pour trouver qu'une fiscalité est normale ?


Sachant qu'une bonne partie des impôts est détournée de ses destinations initiales (C'est général dans tout le pays pour toutes les institutions), je me demande ce qui peut réduire une fiscalité si ce n'est de faire des économies !


Pourtant on n'entend qu'investissement, créations, extensions. C'est gratuit tout ça !!!!! 


- Mr Murgiat n'a pas dû solliciter beaucoup de RDV à Mr Fromm mais il suit mon blog régulièrement depuis son atterrissage (Pas au blog, au parachute), c'est ce qui lui a été suggéré par un ou plusieurs de ses colistiers actuels avant que nos échanges brutalement interrompus par lui-même ne nous opposent.


Il m'ignore, il a raison du reste c'est ce qui me permet d'être actif, on m'avait proposé une approche du personnage pour, peut-être, venir grossir sa liste en création, fin juillet et surtout en octobre. J'ai décliné je ne sentais pas le personnage et grand bien m'en a pris.


Les RDV ignorés avec Mr Fromm sont ceux de mon blog sauf à pourvoir prouver le contraire.


Obnubilé par les logo "Sport et Santé", pour qui ? 


- Une mutuelle à 47 Euros, c'est ce que se targue de proposer Mr Murgiat alors que les tarifs les plus courants tournent autour de 28 Euros.


En effet, à ce tarif là il peut demander aux compagnies éventuelles une mesure spéciale, c'est peut-être un bon inspecteur des finances mais certainement pas un bon courtier.


Cet interview, du vent, des mots passe-partout qui ne veulent rien dire sinon tout et n'importe quoi.


Capture d’écran 2014-03-18 à 13.59.46Mr Murgiat s'alarme....


...Des projets avancés de son adversaire de droite.


Ce n'est plus une liste c'est un programme de propagande et de dénigrements qui frise l'incompétence, ce n'est pas fort pour un inspecteur des finances, je commence à avoir des doutes sur ce qu'il prétend être, les chiffres sont gonflés et détournés de leur objectif initial.


C'est un petit jeu dangereux Mr Murgiat, si par malheur vous êtes élu je vous garanti des pages de blog salées.


Liste fabriquée et farfelue comme on en connait depuis longtemps, l'UMP sort les mêmes régulièrement à l'encontre du PS en oubliant ses dépassements de frais de campagne généreusement remboursés par les adhérents.


Pour celui qui lit le programme de Mr Gryzka on ne retrouve pas toute cette splendide liste comme on peut aussi penser (Précisé d'ailleurs) que d'importants financements autres interviennent exactement comme les mêmes qui financeront les propres visons d'avenir de Mr Murgiat.


Comme je l'ai déjà écrit je ne partage pas la totalité des projets de ce premier, ce qui est normal et ce qui justifie que les gens soient différents, mais j'ai bien plus confiance envers ce qu'il est toujours possible de modifier avec un véritable interlocuteur que ce qui ne sera plus possible de modifier avec un non-interlocuteur qui refuse le dialogue et le débat bien qu'il accuse Mr Fromm de cette même maladie.


Avec quoi donc Mr Murgiat va-t-il financer sa station de ski concurrente de toutes celles qui existent alentour ?


Avec quoi Mr Murgiat va-t-il financer ses projets pour les forts parce que je doute qu'il trouve des "sponsors" mais je sais d'où ça vient, j'en parlerai en temps utile si c'est nécessaire.


1926719 10203640171869639 361776145 nA lire attentivement et comprendre.


Voici ce que propose Mr Gryzka, c'est quand-même plus réaliste que ces attaques tronquées et ne découlant que d'une haine à peine contenue, la suffisance de Mr Murgiat devant les caméras, "Je suis sûr d'être élu".


Lequel vole donc les élections à l'autre ?


1982025 10203640171789637 460056031 nDes chiffres réels et plus cohérents.


Evidemment ça ne plait pas à tout le monde, c'est aussi une façon de mieux appréhender les problèmes que de se servir de colistiers plus avides de leurs intérêts personnels que de ceux des habitants.


1458607 10203640171669634 330117131 nEffectivement.


Mr Murgiat se trompe de cible, il égratigne à peine Mr Fromm dans son interview, il en ressort nettement une vengeance à prendre qu'un réel consensus, c'est aussi une preuve que Mr Murgiat est dangereux pour la stabilité de Briançon.


Il invite Mr Gryzka à se rappeler qu'il l'avait invité sur sa liste sans préciser que Mr gryzka était déjà en lice avant même l'arrivée du parachute, comme il oublie de préciser que Mr Copé l'a imposé à Briançon pour servir la politique UMP de Mr Dusserre et des instances parisiennes.


Il savait que Mr Gryzka serait balayé par les instances régionales puisque c'est pour cette raisons qu'il a été envoyé. Ce vote de départage c'est une grosse mise en scène pour respecter le protocole et faire croire à Mr Gryska qu'on le pressentait, les dés étaient joués avant même ce "départage" se finissant obligatoirement devant le pantin Copé.


Ces propos agressifs, cette haine à peine rentrée, ses prétentions publiques à être maire avant les élections laissent entendre une forme de dictature implacable qu'il utilisera contre tous ceux qui lui feront de l'ombre si par malheur il est élu.


Il est important d'écarter ces individus instables dirigés par des instances supérieures venues d'ailleurs.


C'est bien pour ça que je voterai pour Mr Fromm si par malheur Mr Murgiat arrivait au deuxième tour, et je suis loin d'être seul.


C'est un avis et une décision exclusivement personnels, je n'ai besoin de personne pour aller pisser tout seul, je le mets donc en garde s'il lui venait l'idée de se servir de mes déclarations pour éclabousser les autres comme il le fait depuis son atterrissage.


Capture d’écran 2014-03-18 à 14.29.3817 mars 2014, D'ICI TV.


Intéressant cet interview.


Si je comprend bien avant l'avènement du poulain UMP de Mr Copé les candidats volent les élections, amusants rapprochement avec son incursion.


- Les élections ne se font ni avant ni après, c'est dans les urnes que ça se passe et les candidats ne vont pas aller chercher des électeurs chez les convaincus, "les seuls qui assistent aux réunions donc de quoi être plébiscité", mais chez les indécis, ceux qui croient et espèrent encore que le prix du Kg de carottes peut baisser.


- Baisser le prix de l'eau de 10 % ? Il revient à de plus modestes prétentions, serait-ce qu'il aurait vu trop grand ? 


- A deux minutes de l'interview il dit ce que je met sur mon blog, cette source qui semble lui convenir sauf qu'il le lit trop assidûment, la mairie en centre ville ce n'est pas Mr Gryzka, c'est d'abord Mr Ihuel.


Que ce soit repris par ce précédent pour servir la population ne peut qu'être bénéfique, c'est d'abord aux briançonnais qu'il faut penser et de rendre les services publics administratifs à la porté de tous n'est qu'une réponse positive aux voeux des briançonnais pour leur faciliter la vie administrative. 


- Retrouver des capacités d'investissement en épongeant la dette, j'ai de gros doutes que ce soit pour demain, il y a peu il disait qu'il fallait l'abaisser à 50 millions d'Euros en six ans en empruntant 15 millions supplémentaires, maintenant il veut retrouver de quoi investir dès que la dette serra épongée (C'est du moins ce qu'il laisse entendre) donc potentiellement en 2030, à l'origine tout devait être réglé en 25 ans, nous sommes aujourd'hui à une échéance sur 50 ans depuis le début de cette dette empoisonnée. 


- Avec tous ces investissements potentiels utopiques je crains que d'ici un siècle les briançonnais soient toujours à la peine, c'est bien pour ça que je soutiens le programme de Mr Gryzka qui oeuvre pour la population, ça va nous changer un peu.


En fait, si j'analyse bien ce que dit Mr Murgiat, avant de refaire les routes et autres indispensables travaux courants dans une ville, il faut d'abord rembourser la dette. Est-ce à dire que la totalité des finances passeront dans la dette ? Amusant d'écouter attentivement.


- Il nous annonce qu'il va baisser la fiscalité, ce depuis le début mais il ne dit ni comment ni sur quelle durée, avec ce qui est déjà mis en route par l'actuelle municipalité ce n'est pas envisageable à court terme et il le sait très bien.


- Les contrats signés avant les élections c'est ce que je mets dans mon blog depuis des mois, il est bien pratique quand-même ce blog.


- Il semble que l'augmentation drastique du prix de l'eau, en 2010 alors qu'il n'était pas encore un briançonnais bien ancré ni même arrivé, soit sa seule valeur de refuge, il nous la sort à chaque interview en oubliant de dire que ces sommes ont été indispensables pour reprendre la totalité du réseau d'une vétusté irresponsable. Sur ce sujet je soutiens la démarche de l'actuelle municipalité, il était impossible de faire autrement.


- Faire des économies sur les réformes des régimes scolaires pour baisser le prix de la cantine, une goutte d'eau dans un océan d'incongruités, il s'approprie l'électorat le plus défavorisé par des promesses puériles qui ne couteront rien à la collectivité locale mais qui n'avantageront personne non plus, le prix de la cantine n'est pas une préoccupation majeure des ménages et doit être pris en compte dans ce contexte. 


Du vent, encore du vent, toujours du vent.

 


- Il revient sur sa mutuelle municipale, une idée induite par un de ses colistiers, ça ne marche pas et surtout pas à ce tarif, déjà exposé plus avant dans cette page, proposer aux compagnies de casser leurs tarifs. Quel visionnaire ce "messie". Il prend ces organismes pour des amateurs !


- Un soutient de Mr Dusserre, c'est bien mais je doute que ce dernier ait attendu Mr Murgiat pour se rendre compte de l'état de la ville, en fait ce sujet n'est exposé qu'aux élections, un peu comme le tunnel sous le Montgenèvre. Tient il n'a pas été mentionné cette fois !


- Si Mr Dusserre avait eu une préoccupation majeure pour l'état de la ville de Briançon ça se saurait et il se serait manifesté avant, pas au moment des élections.


Cependant ce dernier a fait une proposition pour le remplacement du pont sur la Durance de l'Avenue du Général de Gaulle en 2012, offre déclinée par Mr Fromm pour des raisons qui demeurent obscures, aujourd'hui plus personne n'en parle, je doute que l'état de la ville empêche Mr Dusserre de dormir, ce dernier reçoit des ordres de Paris et il les exécute.


- Le quotidien des briançonnais, une idée également induite, c'est normal, le potentiel futur maire, s'il gagne les élections et s'il se présente aux cantonales, sait très bien que le quotidien des briançonnais n'est d'actualité qu'avant les élections, s'il était assez ancien en ville il ne sortirait pas de genre de niaiseries.


- Une équipe renouvelée avec des gens bien en place certains avec l'expérience des affaires municipales. Elle est renouvelée ou elle est bien en place ??


En effet, cette expérience n'ayant pas été concluante pour préserver une municipalité "potable" on remet ça avec une autre tête de liste.


J'en connais de ces gens responsables et bien placés, je m'abstiendrais de tout commentaire les concernant mais les intérêts personnels sont la finalité de cette élections, (Déjà mis dans une page récente) du sang neuf avec des globules usés ayant déjà bien servi la transfusion va être douloureuse. Si cette équipe passe on va vite s'en rendre compte, j'y serai très vigilant.


- Mr Bayrou ! Il élude la question, se répond de la dignité et du respect de la famille, c'est bien sauf pour les enfants de femmes de ménage, il a une conception du respect et de la dignité assez particulière.


En fait c'est bien, Mr Murgiat se répondrait d'un homme qu'il n'a pas connu avec lequel il n'a jamais travaillé, heureusement que dans sa liste certains sont restés quelques mois aux affaires municipales, pas assez cependant pour avoir une vraie vision des problèmes de la ville (Je sais beaucoup de choses). Décidément, Mr "Je suis sûr d'être élu" récupère tout ce qu'il peut un peu partout.


Qui plus est c'est assez malhonnête de la part des colistiers qui le conseillent et l'éduquent à cette place de maire dont il ne connait absolument rien, pour se garantir une place au soleil ils n'hésitent pas à investir un parfait opportuniste ignorant de beaucoup de choses au détriment de  la population.


Ces gens bien dans leur situation ne se soucient guère des difficultés réelles de ceux qui attendent d'un maire un soulagement de leur quotidien.


- Mr Murgiat ne se réclame de personne, il invite juste des copains qui, bizarrement, sont soit députés, soit anciens ministres, soit président de parti et autres, Mr Jean-François Copé, Mr Bruno Lemaire, Mr David Douillet, Mr François Fillon, Mr Jean-Yves Dusserre, Mr Patrick Ollier, Quelle brochette ! Mais alors ! S'il a besoin d'un véritable appui, il va aller chercher qui ? Le Pape !


- Un ancrage politique gaulliste, cette expression reprise par des gens indignes du général se voudrait bénéfique sauf que les jeunes de maintenant placent De Gaulle dans l'Histoire de France, place bien mérité et que peu auront, les jeunes voudraient ne plus vivre avec le passé mais avec l'avenir qu'ils se construisent.


Il est alors contradictoire de parler avenir en se référant au passé, j'ai bien connu le Général De Gaulle (j'adorais ces conférences de presse, son "aura" et sa prestance), il foutrait aujourd'hui tout ce petit monde dans le panier des crabes qui constituent la mauvaise politique d'aujourd'hui.


- Sans prendre la défense de Mr Fromm, si, ce dernier a bien assumé l'augmentation du prix de l'eau (et oui, ça revient encore et toujours) comme le prix du Skate Parc, prix effectivement très excessif mais tout ce qu'on vient d'entendre c'est ce qui est dans mon blog depuis des années.


- Pour finir cet interview j'ai hâte de voir le comportement de Mr Murgiat s'il n'arrive pas, comme je l'espère, au premier tour.


Capture d’écran 2014-03-18 à 14.17.58La continuité d'une politique en impasse.


On prend presque tous les mêmes et on continue de ne travailler que pour des personnages bien précis, des consortiums complaisants (Et lucratifs) et des idées très personnelles.


Pour réécrire ce que j'ai déjà énoncé, ce qu'à largement reprit Mr Murgiat, les derniers évènements d'investissements en ville ne sont que ce qui devait être fait mais aussi ce qui n'aurait pas du être fait. 


Pour ceux qui me suivent depuis le début de ce blog, c'est à dire depuis le 20 septembre 2009 (Il existait bien avant mais je n'y mettais pas de politique, que je cesserai après ces élections de 2014 jusqu'à l'approche des suivantes en 2020) j'ai dénoncé le laxisme municipal de cette nouvelle équipe qui se cherchait encore.


C'eut été une autre tête de liste, en 2009, que j'aurais laissé passer un peu de temps, j'aurai largement préféré Mr Cirio plus humain et plus ouvert, mais vu les personnes très informés des choses de la ville il n'est pas normal d'avoir autant délaissé la population pour ne réaliser que ce qui était déjà prévu bien avant ces élections dites.


Ce charriot bien huilé devrait, si le PS repasse, continuer à glisser sur les rails de l'ignorance de la population comme cela a été durant trois ans, la dernière année servant d'écran de fumée aux précédentes. (Ce n'est pas spécifique à Briançon d'ailleurs, c'est une méthode très utilisée et ça marche)


Je ne vais pas réécrire ce qu'il y a dans mes pages précédentes, je vais juste reprendre certaines pages du programme de l'équipe en place.


Capture d’écran 2014-03-18 à 14.21.26Alors là, ils sont gonflés.


D'oser écrire que le bilan est positif c'est déjà excessif mais de prétendre que ça dépasse les attentes des briançonnais c'est envoyer le bouchon un peu loin.


Des socialistes, j'en connais des centaines à Briançon, beaucoup ne voient pas les choses de cette façon et pas mal m'ont dit regretter leur vote de 2009.


Les investissements porteurs d'emplois nouveaux ! Ça c'est de l'autosatisfaction, on aimerait bien connaitre les bénéficiaires, briançonnais à n'en pas douter, et combien d'emplois nouveaux ont été créés ?  

 

Tous les gens que je connais, à la recherche d'un travail, ne voient pas les choses de la même façon.


Que la municipalité admette le problème briançonnais découlant de la particularité de la ville serait acceptable, de prétendre avoir créé des emplois l'est moins, voire pas du tout sauf peut-être à avoir remplacé des agents de la droite par des agents de la gauche, d'avoir joué aux chaises musicales de la même façon qu'on déplace une adjointe pour la pistonner à une place préférentielle où elle était loin d'exceller, alors là oui, on a créé des emplois, existants, parmi les sympathisants politiques.


Toujours aussi gonflé Mr Fromm, les copains d'abord ça cadre bien avec Brassens qui était un sympathisant de gauche comme Jean Ferrat et d'autres "poètes" de l'époque, c'était la mode mais ça n'enlève rien à leur talent que j'admire.


Ce n'est d'ailleurs pas spécifique à la gauche, Mr Sarkozy, premier monarque de la cinquième République, a largement placé les siens aux postes clefs, ce que s'est d'ailleurs empressé de faire aussi son hélas successeur. 


De créations d'emplois pour la population laborieuse, point.


Si Mr Murgiat fait venir de Paris des "notables" politiques Mr Fromm est plus modeste, il se contente de Mr Giraud député-maire de l'Argentière-la-Bessée (Pour qui j'ai du respect pour son travail accompli et la sympathie du personnage).


Mais il fait aussi dans la préférence et le "casement" (De caser, de mon cru personnel) des copains qui l'aident à s'insérer dans la ville, Mr Murgiat ne veut-il pas placer Mr Stéphane Richard à la tête des Services Techniques ! Une promesse personnelle de campagne, c'est ce qui cours comme bruit à Briançon, encore un bruit, alors info ou intox ?


Capture d’écran 2014-03-18 à 14.23.57C'est en effet assez comique.


UMP renforcé "provisoirement" par l'UDI mais avec quelques distances.


Le PS semble se satisfaire de cette "communion" contre nature, suffisamment d'ailleurs pour en faire un commentaire.


Cependant ?


Logo-PS.pngSept mouvements.


Rien que ça pour faire une majorité de gauche. (Ou supposée l'être)


Je n'irai pas jusqu'à dire que le PS racole mais ça y ressemble furieusement.


Mr Fromm, pour les leçons de ce genre merci de vous abstenir.


Capture d’écran 2014-03-18 à 14.23.03L'art d'exploiter les mots.


Elle est très bien cette page, c'est la caricature d'un dénie accablant pour l'auteur.


Il est effectif que la population française ne constate pas les effets immédiats du redressement de Mr Hollande, deux ans c'est court quand on est novice, par contre il y a d'autres effets immédiats qui, eux, se font bien sentir.


Vous êtes un peu gonflé Mr Fromm de pondre de pareilles lignes, toujours la petite touche personnelle pour excuser l'incurie d'un Chef d'Etat totalement incompétent qui apprend sur le tas le métier de Président comme Mr Murgiat apprend le métier de Maire mais pas sur le même tas.


Cependant en effet, ce n'est pas en faisant venir des tas de preuves, "discréditées" d'ailleurs, qu'on assoit une légitimité inexistante.


L'équipe actuelle a repris la commune en 2009, au bord du gouffre !!


Effectivement ce gouffre creusé par le PS entre 1983 et 1991 dans lequel Mr De Caumont assisté de Mr Fromm ont précipité la ville se devait d'être comblé, si la municipalité Bayrou n'en était plus qu'au bord c'est que déjà du positif s'est fait jour mais connaissant la haine de Mr Fromm et de certains de son équipe à l'encontre de Mr Bayrou je ne doute pas un instant que le marchand de fleurs du coin fasse faillite.


C'est très bas comme méthode, Mr le Maire, de se servir de votre incurie passée pour la rejeter sur un autre.


N'importe quel gestionnaire qui est passé après vous en 1991 n'aurait eu que l'idée de ressortir de ce gouffre. Que la dette diminue c'est un bien mais pas assez vite, là, effectivement, il a été maladroit de la part de la droite de restructurer des prêts qui se sont alourdis, vous avez esquivé ce piège en 2009 en toute connaissance de cause.


La suite c'est de la politique politicienne, ce virus qui affecte tous les candidats.


Cette page bien garnie pour conclure que la seule façon de voir une vraie lueur pour les années à venir c'est de confier la gestion municipale à Mr Gryzka et son équipe très jeune, un atout non négligeable pour la jeunesse de Briançon, jeunesse qui monte, dont font partie mes enfants et mes petits enfants. 


J'espère que dans quinze ans tous ces problèmes de dettes ne seront plus qu'un mauvais souvenir pour peu qu'on arrive à avoir des finances positives à Briançon.


Dimanche, l'avenir vous appartient, non pas à voter pour un homme notable ou parachuté mais à voter pour un avenir réel, celui qu'il faut construire en s'exonérant des partis politiques "vérolés" actuels.


A bientôt. 

 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article