Encore trois ans et demi, Mr le Maire.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

100 8588Accès piétons, sophistiqué, à l'hôpital de Briançon.

Partie haute.

100 8589Accès piétons, sophistiqué, à l'hôpital de Briançon.

Partie basse.

Pour ne pas être obligé de faire le tour en marchant sur une chaussée sans trottoir (A Briançon c'est courant) et empruntée par les bus en plus des stationnement anarchiques qui font que notre CH est certainement le plus inaccessible de la France entière.

En tenant compte de son déficit chronique (Et oui, lui aussi) des travaux qui durent depuis des années, de sa desserte déplorable et de l'incivisme total de la plupart des utilisateurs concernant le stationnement, vous avez l'établissement de toute la région PACA le plus délaissé de cette même région.

100 8590On ne voit pas l'hôpital de cet endroit.

100 8591Mais de l'hôpital on a cette vue.

En fait l'établissement, absolument indispensable pour toute la région et pour la partie Italienne du piémont tout proche, mérite plus d'attention des pouvoirs publics.

Il n'est pas besoin d'être devin pour savoir que le pays est dans une situation financière critique où, comme à Briançon, tout le monde se renvoie le "Bébé" ou les responsabilités.

J'ai parcouru avec attention le "Coup de gueule" de Mr le Maire.

Dans plusieurs domaines j'abonde en son sens concernant la quasi-totale déffection des pouvoirs publics régionaux et nationaux pour assister la ville la plus haute d'Europe, classée à l'UNESCO et atout non négligeable d'un potentiel de rapport.

Toutefois, pour remettre les choses en place, il faut se rappeler que Monsieur FROM a été adjoint au finances de Mr DE CAUMONT, qu'il a démissionné suite au scandale financier du téléphérique du Prorel et qu'il a vu la ville se dégrader durant près de vingt ans.

Il a voulu la place de maire, ce qui est respectable quand on a fermement l'intention de redresser la barre.

Malheureusement, la barre est coincée, l'état laisse pourrir une ville socialiste d'autant plus que l'ancien président de la CCB, Mr Patrick OLLIER, s'est désengagé de ses promesses pour aider la ville parce que sa "pouline" briançonnaise a perdu les élections de 2009.

Du fait que maintenant ce Monsieur est ministre d'état, il ne va surement pas lever le petit doigt et pourrait peut-être même se réjouir de la dégradation de notre ville.

Pour faire passer, aux prochaines élections, un poulain de droite qui va se retrouver dans la même situation catastrophique que notre maire actuel.

100 8592De l'autre côté du Mélézin.

Mais assez loin, le Président de Région, Mr Michel VAUZELLE, empêtré dans des affaires récentes, vraies ou pas, a bien d'autres chats à fouetter que les petites misères briançonnaises dont il se fout royalement.

La dégradation de la ville, qui pourtant devrait recevoir des subsides à plusieurs titres, patrimoine dépendant d'un ministère et de l'Europe, départ de l'armée, en deux temps, Colaud et Berwick.

La fermeture de la presque totalité des établissements de soins pulmonaires en quelques dizaines d'années (Il parait que "ville pour tuberculeux" défrisait des gens biens placés, briançonnais de souche pour la plupart), fermeture d'autres maisons de santé qui ont fait la renommé de Briançon, menaces sur le commissariat, problèmes résurgents surtout à l'approche d'échéances électorales.

Puis bien d'autres choses encore.

Si l'opposition actuelle a réellement écrit à la présidence de la république pour confirmer que Briançon n'avait besoin de rien ? C'est du suicide et franchement dégueulasse, parce que Briançon, ce n'est ni Mr CEZANNE ni Mr FROM ! C'est une population de 11 000 habitants environ, (on en a perdu pas mal)  qui donnent leur confiance à des gens qui sembleraient les tromper. 

Ne nous leurrons pas, nous sommes dans une sacrée merde et pour un bon bout de temps.

Les profits personnels ayant été la priorité de la plupart de ceux qui sont passés, il serait intéressant de savoir où son passées les aides diverses versées ces dernières années.

100 8594Pas dans l'entretien de la ville, ça c'est sûr.

100 8595Pas dans le nettoyage ni la réfection des écoulements, ça c'est sûr aussi.

100 8596Pas dans la sauvegarde du patrimoine pour le valoriser. 

C'est sûr aussi et cette porte Dauphine se fend comme celle de Pignerol mais comme je l'ai déjà signalé, je ne vais pas m'étendre de nouveau sur le sujet.

Je pense que notre maire actuel s'est attelé à une tâche qui le dépasse, non qu'il soit incompétent mais il n'est pas secondé ni appuyé autre que par des gens qui veulent mettre Briançon au palmarès de tel ou tel parti politique.

Cette politique politicienne qui nous pourri et laisse sur la touche la totalité de la population de la ville.

Ressurgissent également les postes prioritaires et de complaisance, l'attribution de marchés divers à des organismes ou sociétés qui ne répondent pas toujours aux critères définis pour se faire.

100 8606La population est donc en attente d'amélioration depuis plus de vingt ans.

Certains s'y sont essayés avec plus ou moins de bonheur mais entravés par les directives de leur parti politique.

100 8600Briançon, ville à l'attrait incontestable mais à la gestion déficiente.

Au fond, une autre ville, ou plutôt un village qui s'épanoui.

100 8608C'est Montgenèvre.

A l'extension vertigineuse, avec, il est vrai, un potentiel incontestable mais aussi par une gestion rigoureuse et allant dans le sens des intérêts de la population.

100 8605A Briançon, aucun intérêt perceptible ne va dans le sens de l'amélioration de la population.

Ce n'est pas la mise en chantier d'une pompe à fric très impopulaire qui va améliorer le quotidien, ce serait plutôt l'effet inverse.

J'ai lu, récemment, dans le journal, que le parking du champ de Mars avait reçu l'aval des commerçants.

On ne parle plus des habitants, de plus les commerçants sont très loin de faire l'unanimité sur ce projet utopique qui va plomber les commerces de la vieille ville et du Champs de Mars.

Je n'ai pas souvenir des réunions prévues, pas plus que la dernière que Mme DAERDEN à négligée, certainement son emploi du temps écologiste trop chargé.

Peut-être pour faire nettoyer la ville ? Qui sait !

100 8609En arrivant d'Italie, un panorama pareil ne peut laisser indifférent.

De là à se dire que Briançon est un paradis ne dépend que la façon dont cette ville fonctionne.

Désillusion.

J'ai écris cette page sur plusieurs jours, mes occupations ne me laissant plus autant de temps qu'avant.

L'opposition de Briançon publie un rectificatif sur le journal de ce jour, 18 novembre, se défendant d'avoir écrit une lettre au gouvernement, contrairement à ce que j'annonce précédemment.

Tant mieux, c'eut été impardonnable.

Vous allez me dire mais pourquoi ne pas ôter le paragraphe ? 

Parce que je prends l'actualité comme tous les autres citoyens et qu'il est bon que chacun réagisse à certains propos.

Maintenant, à savoir si Mr le Maire s'est fourvoyé dans ses informations, s'il a été victime d'une de ces très nombreuses rumeurs qui circulent ou ?

Si les uns comme les autres n'ont pas attrapé le virus politique qui fait dire n'importe quoi à n'importe qui. (J'en fais peut-être parti, qui sait !)

L'étanchéité municipale laisse beaucoup de monde perplexe, les effets d'annonces sont assez nombreux mais la désillusion est souvent en tête du palmarès.

Nous sommes fin Novembre, la vieille ville tombe en lambeau et j'apprends qu'à Pompéi un des bâtiments historiques s'est écroulé faute d'entretien. 

D'un côté, c'est presque rassurant sachant que cette dernière à plus de deux mille ans d'existence. (Dont une bonne partie en conservation volcanique)

Maintenant, le reste de la ville est aussi dans un état pitoyable et si Mr le Maire est inquiet, il n'est pas tout seul.

Encore trois ans et demi, Mr le Maire ! Pour nous convaincre ou nous abandonner.

2010 11 16.Bon d'accord, elle est d'hier matin mais je ne pouvais pas louper le Mélézin.

A bientôt, pour la suite. 

100 8607J'allais oublier, le Montbrison vu de Puy St Pierre le 17 à 7h15 du matin.

Bonne nuit à tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article