Elections. Tout est à faire ? Ou tout est fait ! (1)

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN9485Ce sac plastique.

Qui doit valoir, à la production, fini, près à l'expédition, environ 0,10 €.

Et encore, je suis très large.

Et bien il est vendu en boulangerie à 1,60€. Oui vous avez bien lu, soit 1600 % de son prix initial de production.

Ce n'est plus un malaise, c'est une gigantesque arnaque.

Je ne vous dirais pas où je l'ai acheté pour ne pas porter préjudice au magasin mais je pense qu'à ce niveau les périodes de fermeture peuvent effectivement durer longtemps, il y a de la marge financière.

En fait, cette page ne va pas contenir beaucoup de photo, même très peu.

Devisant, de droite à gauche (sans jeux de mots), j'enregistre ce que j'entends et j'en fais la synthèse.

Si on prend l'aspect commercial qui intéresse tous les citoyens, bien entendu, à quelques exceptions près certains ne sachant même pas qu'il existe des magasins.

J'ai constaté, il y a trois jours, que les échalotes valaient 3,95  le kilo et l'ail 8,50 € le kilo. 

Magasin Géant Casino à Briançon.

Dans le rayon des charcuteries sous vide (Ou censé l'être puisque certaines de ces denrées sont périmées par manque de soins à la manipulation) nous trouvons des tranches de jambon, par deux et très fines, ayant sensiblement le même poids que l'emballage qui les contient.

Sauf que l'emballage est tarifé au prix du kilo de jambon donc un bénéfice substantiel pour la marque et pour le distributeur.

J'ai fait l'expérience d'en acheter, de dissocier les produits, emballage et consommable ce qui me permet cette conclusion en notant le prix du kilo soigneusement indiqué sur l'affichette.

DSCN9912.JPGDans un autre domaine.

Le prix de ce produit n'a pratiquement pas changé, par contre je me suis aperçu, au toucher, que la consistance était plus molle qu'avant.

C'est tout simple, on n'a pas augmenté le prix mais on a diminué la quantité.

Il y a toujours neuf rouleaux, mais ces derniers sont plus courts que précédemment. 

Suivant la cadence d'utilisation (Je ne rentrerais pas dans les détails) on constate qu'il faut alimenter plus souvent le distributeur de cet article. (Pas la grande surface, le bac à papier)

Au rayon fruits et légumes, beaucoup de denrées sont abimées, pommes talées, mandarines à moitié pourries, Poireaux "baobab" hors de prix et au feuilles pouvant servir à balayer le sol, etc.

DSCN9913.JPGAchetée le 30 janvier 2012 passé en caisse à9h31.

Caisse 007 (C'est encore un coup à James Bond) magasin CG244.

Ou, plus simplement Géant Casino à Briançon.

Il y a des mois, voire des années, que je signale certains problèmes dans ce magasin, j'ai laissé des notes de signalements     (Restées sans réponse) et j'ai écrit à plusieurs reprises à la direction. (Toujours sans réponse)

Comme il est très facile de faire de la publicité, il est également loisible de faire de la contre-publicité.

En fait c'est plus un sentiment de "ras-le-bol" partagé qu'une quelconque dénonciation puisque de toutes les façons il est largement loisible de vérifier sur place.

Quant à l'état d'hygiène, il est préférable de ne pas en parler puisque j'ai également signalé le fait à la direction et ai fait constater par un responsable, il y a environ un an, l'état de crasse des présentoirs à fromages emballés.

Quant à l'extérieur, il est préférable de ne pas trop approcher des quais de déchargement, la sanie y est souvent présente. (Informations privées d'un membre du personnel)

Bref, ce qu'on retrouve aussi dans d'autre grandes surfaces locales, Géant Casino n'en n'ayant pas l'exclusivité.

Quel rapport avec les élections ? J'y viens.

Il y a, à cette heure, quinze candidats déclarés à l'élection présidentielle de 2012.

Sur les quinze, quatorze sont en mesure d'apporter à la population française du "lait et du miel" comme le disaient certains empereurs romains de -27 à 476 sachant que Jules César, assassiné le 15 mars 44 avant JC, n'a jamais été empereur (ou Impérium, la signification d'empereur de cette époque n'ayant rien à voir avec ce qu'on pourrait s'imaginer aujourd'hui d'un empereur comme le fut napoléon 1er)

Revenons à nos potentiels présidentiables.

Il est coutumier de dénigrer ce qui ne va pas en faisant abstraction de ce qui va.

Ou, comment se mettre la tête sous terre comme une autruche pour avoir une place que tous ces braves présidentiables considèrent à hauts risques.

Franchement, pour aller au charbon avec de telles "casseroles" il est remarquable de constater que pas un homme censé (scientifiques, philosophes, grands patrons de multinationales et autres) ne sont assez cinglés pour aller au "casse-pipe" puisque c'est ce que laisse entendre le leitmotiv de ces rhéteurs.

Alors quoi ? Le fric.

Eh oui, non content d'avoir l'aisance et les avantages de la politique politicienne il faut que ces gens dans "l'inmisère" (Mot nouveau inventé par moi-même qui veut dire le contraire de la misère sans spécifier si c'est de la richesse) puissent arrondir leurs fins de mois avec des émoluments mensuels (plusieurs mandats bien sûr) que beaucoup de travailleurs ne gagnent pas en dix ans de labeur.

Pour être un bon politique il faut être un bon rhéteur (J'allais mettre un bon menteur) et y ajouter une pointe de théologie puisque la théologie n'est pas spécifique à une religions contrairement à ce que j'ai entendu.

La rhétorique (Ou prouesse de la persuasion) est très proche du mensonge chronique.

Ne pas confondre avec la mythomanie, qui n'est que l'invention d'un fait que seul son auteur croit la plupart du temps.

Attention, ce que je vais écrire maintenant n'engage que moi, ce n'est qu'une synthèse superficielle d'observations et d'écoutes.

Sarkosy.jpgActuellement Président de la République.

Nicolas SARKOSY, un temps adulé puis critiqué puis honnit.

C'est le lot de tous ceux qui sont parvenu à la dernière marche (dixit lui-même) avant le "casse-gueule" puisqu'il n'y a plus d'autre marche.

Sauf si une construction nationale adhérente permet d'en rajouter une.

Ce qui est bien, en politique, c'est de se faire connaitre dans les fonctions que l'on a tant cherché à exercer.

En fait, un homme est un homme avec ses qualités et ses défauts.

Il faut faire avec.

Maintenant, il n'y a pas, en politique, que les ménages qui souffrent, les usines qui ferment et les agriculteurs en détresse entre autres problèmes, il y a aussi les relations extérieures et la coalition internationale au milieu desquelles nous ne vallons pas autant qu'on voudrait bien nous le laisser croire.

Toutefois, dans ce gigantesque maelstrom politique mondial, il faut tenir la route.

L'ENA est faite pour cela entre autres. (Ecole Nationale d'Administration que certains critiquent mais à laquelle ils n'ont jamais pu accéder)

Sans tendance d'opinion particulière, il faut reconnaitre que Nicolas Sarkozy, dans ce dernier domaine, est à la hauteur comme le furent Jacques Chirac et Charles De Gaulle.

Maintenant, aussi comme ses prédécesseurs, en politique intérieure il y a eu quelques "couac".

Cependant, il faut aussi réaliser que pour avoir une économie forte donc dans l'intérêt des habitants d'un pays (Quel qu'il soit) il faut des relations internationales qui tiennent la route.

Nous relions donc la politique intérieure en passant par les relations internationales.

Pour ma part, le bilan est mitigé mais contenant plus de positif que de négatif.

J'entends par là que la situation mondiale désastreuse de ces trois dernières années nous a relativement épargné surtout grâce à une cohésion Européenne assez homogène malgré les apparences.

Maintenant, je suis loin d'être érudit pour en tirer des conclusions.

Demain la suite avec d'autres candidats.

Et aussi avec ceux qui mènent réellement "la barque".

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article