Des arrêts de bus pas comme les autres 4

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Autre blog :  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ 

 

Et quelques pots d'égouts bouches de verdure.

(Ou le contraire)

 

DSCN2743Loin de l'avenue du Lautaret. (Dernière image de la précédente page)

 

(Pas très loin en fait, Briançon ce n'est pas la mer à boire, surtout aussi haut, d'ailleurs je dis toujours que quand il y aura la mer à Briançon il y aura du monde sous l'eau, et si j'ai déjà fait la traversée de Paris à pieds, sans Gabin ni Bourvil ni De Funès je préfère celle de Briançon pour la distance mais plutôt celle de Paris pour la beauté et la culture (La vraie))

 

Pas très loin, donc, il y a la zone d'activité Sud (Je ne sais pas où est celle du Nord) avec ses arrêts de bus "horaires".

 

C'est à dire qu'il y passe un bus toutes les heures de 7h30 à 18h30.

 

C'est la ligne 3, peu utilisée du fait des horaires très espacés, les potentiels utilisateurs se font conduire par des amis, ne pouvant être tributaires d'horaires aussi clairsemés.

 

Arrêt de bus écologique dans la verdure, ça me fait penser à ce film avec Jean Carmet et Pierre Richard, "Un chien dans un jeu de quilles" où la gare de destination (Fin fond de la Bretagne et ça existe toujours j'en ai desservis en conduisant le car de remplacement des Michelines (Que j'ai aussi conduit en 1970 mais souvent en panne) entre Guingamp, Carhaix et Quimper aller et retour) se trouve dans une nature on ne peut plus végétale.

 

Maintenant, sachant que Mme Daerden, assistante sociale écologiste chargé de la mobilité, donc des transports urbains, ne veut pas entendre parler de désherbants, sel et tous autres produits issus de l'industrie chimique (Quoi que le sel ?) ce qui nous permet, à Briançon, de bénéficier d'un urbanisme verdoyant qui ferait pâlir les animateurs de "Côté jardin".

 

Sa voiture doit fonctionner au "gazogène" alimenté par du crottins de cheval, l'essence et le gasoil étant issus des industries chimiques.

 

Elle s'abrite dans une caverne, s'éclaire à la lampe à huile animale, elle bouffe cru avec les doigts, se passe de tout de qui est phytosanitaire, s'habille de peaux de bêtes (Je veux une photo), non tannées (Il faut des produits chimiques pour être aux normes) etc. etc..

 

Ce doit être passionnant de vivre avec elle comme çà, en réunion du conseil municipal ce serait un spectacle à ne pas manquer. (Bon je déconne)

 

Et encore, sur la photo la tondeuse a été passée récemment (Pas trop près de la borne), comme ce n'est fait qu'une fois par an il faut profiter de ce spectacle rare.

 

L'hiver c'est un régal, j'en ferai des photos parce que je doute que ça change.

 

Ici, c'est direction "Champ de Mars".

 

DSCN2744Là c'est direction "Pont de la Durance".

 

Il y monte rarement du monde puisque le terminus n'est qu'à trois cents mètres.

 

Mais il y descend des utilisateurs (On ne dit plus voyageurs puisque ce n'est pas un voyage, on dit clients mais ça me gène parce qu'on n'y achète rien, on paye un service, et quel service)

 

Pareil, la tondeuse est passée mais c'est comme de l'autre côté, une fois par an, d'ailleurs sur certaines pages de ce blog (Je ne sais plus lesquelles il y en a tellement mais vous pouvez déjà regarder celle du 30 Septembre 2010 "Salade briançonnaise)

 

Cherchez les poubelles vous trouverez l'arrêt de bus mais regardez bien, des fois les deux se confondent (Page précédente) au risque d'attendre le bus dans une poubelle puisqu'on met les détritus dans les arrêts de bus. (Ce qui n'est pas de la responsabilité de la municipalité, elle n'est responsable que de ne pas entretenir)

 

Maintenant, si ceux qui se comportent comme des salopards avaient un tant soit peu d'amour propre et de civisme ils profiteraient des unes pour éviter de transformer les autres.

 

Et puis, plus profondément, si l'industrie fournissait moins d'emballages nocifs et "presque" indestructibles en amont il y en aurait moins en aval. (Voilà qui va faire plaisir aux écologistes, les vrais dont je fais partie, pas les guignols politisés)

 

DSCN2745Maintenant, la qualité des trottoirs....

 

....Pourrait laisser comprendre qu'on puisse attendre le bus pour faire trois cent mètres.

 

Cependant, la zone d'activité est gérée par la CCB ou plutôt par le département mais ce dernier, fort de l'exemple municipal qui consiste à tout laisser aller à vau-l'eau, se garde bien d'investir dans le nettoyage et l'entretien, ce serait inciter la municipalité à faire la même chose.

 

Cette surenchère dans l'abandon et le laxisme laisse perplexe connaissant le montant des impôts qui est destiné au fonctionnement, tant municipal que départemental.

 

Je n'ai vu aucun reportage "D'ICITV" sur la zone d'activité, du moins l'environnement et l'état de cette zone, avec ou sans casque encore un loupé Mr le Maire.

 

DSCN2746Pourtant !

 

En y regardant bien on peut passer à pied, dans la poussière ou la boue en été (Suivant la fréquence des pluies) ou sur la glace ou les tas de neige en hiver.

 

Ce que vous voyez sur cette photo c'est un trottoir provisoire non viabilisé, et si, c'est un trottoir.

 

Mais il ne va pas bien loin, un bout de "trottoir" un peu comme les réfections de la route de Grenoble, un petit bout par-ci, un petit bout par-là.

 

DSCN2747A l'instar de l'A51.

 

Fin provisoire définitive de trottoir.

 

Pour mes lecteurs d'ailleurs, en France ainsi que de Belgique, d'Angleterre d'Allemagne (2 seulement mais bon) et d'Italie, l'autoroute A51 se termine provisoirement à Tallard, dix kilomètres avant Gap, sa continuité reprend à Lus-la-Croix-Haute en Isère, 90 km plus au nord.

 

La connerie humaine étant une spécialité hautement perceptible en politique il n'y a pas un seul cornichon élu qui a eut les couilles de taper du point sur la table et d'enfin utiliser les finances dédiées à cette jonction pour la terminer, l'arrêt provisoire d'autoroute à Tallard n'étant provisoire que depuis un peu plus de trente ans à l'échelle des décisions régionales c'est une période acceptable d'autant que les élus de gauche se heurtent toujours aux élus de droite pour les décisions mais s'entendent très bien pour partager le gâteau financier qui en découle.

 

En finalité, les guéguerres politicardes pénalisent les populations qui pourtant élisent ces nullités bien plus avides de finances faciles que de décisions courageuses.

 

Les finances prévues pour cette jonction ont été détournées ailleurs un peu comme les finances de la déviation d'Embrun utilisées par le Cabinet Vauzelle (Président socialiste à "presque" vie de la région PACA) pour la culture et autre superflus. (Information journalistique marseillaises de 1999)

 

C'est la France.

 

DSCN2748Fin provisoire définitive de trottoir....

 

....Des deux côtés.

 

Pour bien montrer la différence entre une connerie accidentelle et LA CONNERIE étudiée et voulue.

 

DSCN2749Arrêt des bus terminus....

 

....Pont de la Durance.

 

Face au centre commercial CARREFOUR.

 

Desservi toutes les demi-heures par les omnibus qui passent par la ZA et par les directs qui longent la Durance au grand "DAM" des usagers de la zone où il y a quelques commerces.

 

Un abribus en bois, propre sur un dégagement bien fait, à souligner.

 

Fréquentation non négligeable, le centre commercial en est la raison.

 

DSCN2750Fin provisoire de trottoir provisoire non viabilisé.

 

Au-delà c'est l'aventure, en hiver, avec la neige, c'est féérique.

 

DSCN2751A cet endroit....

 

....J'avais suggéré de déplacer l'arrêt des bus "Grand-Boucle" direction "Les Garcins".

 

C'était dans le dossier que j'ai remis à Mme Daerden, dossier qu'elle n'a probablement jamais consulté (Avec photos pourtant) et pour lequel elle m'a dit l'avoir transmis aux services concernés, juste savoir lesquels.

 

j'ai quelques doutes sur la véracité de cette affirmation partant du principe que l'administration répond toujours aux demandes (Quoi que, à Briançon !!!!) et on m'aurait, au minimum, informé ne serait-ce que d'un rejet de projet. (On dit aussi de la politesse)

 

Dans ce même projet j'avais avancé l'idée de déplacer l'arrêt des bus de "Pont de Cervières", ce qui a été fait fin 2012. (Pas forcément en rapport avec mon projet mais des fois !!!!)

 

Ici, il ne suffit que de remonter l'abribus existant, le placer à cet endroit en créant un "balcon" sur lequel il reposerait pour ne pas empiéter sur la route, comme cela a été fait au Champ de Mars en 1999.

 

De cette façon tous les bus tournant à gauche à l'intersection "chemin Fanton - Avenue du Dauphiné" se trouvent sur la bonne voie sans couper la route aux autres usagers.

 

Les personnes âgées ou à mobilité réduite se trouvent, de cette façon, directement sur une surface plane (Parking supérieur) pour peu qu'on trace un couloir piétons, accès aux ascenseurs qui donnent directement dans le hall du centre commercial Grand-Boucle" ce serait très apprécié l'hiver d'autant que le déneigement des espaces des centres commerciaux est toujours soigné. (Privé)

 

L'arrêt des bus de retour pourrait également trouver son emplacement en face, il y a la place, juste aménager. Ce qui libèrerait l'accès aux "Moloks" et à la sortie de l'espace commercial "GO SPORT".

 

Cette place libérée verrait alors la création d'un giratoire qui supprimerait le cisaillement de l'avenue du Gal Barbot et de l'avenue de Provence. (Travaux financés par la région responsable de cet axe)

 

Bref, du réalisme et du bon sens qui manque cruellement à la municipalité en place.

 

DSCN2753Arrêt "La Bérard".

 

Direction "Les Garcins", dans un renfoncement près des poubelles.

 

Un accès sauvage s'est formé à force de passages entre la boulangerie et l'avenue du Lautaret c'est absolument incompréhensible que la municipalité n'ait pas eut l'idée d'aménager des escaliers à cet endroit très très utilisé, l'hiver c'est un franchissement à risques.

 

Je rappelle à mes lecteurs d'ailleurs qu'à Briançon, l'hiver, il y a énormément de neige avec tous les inconvénients qui s'y rapportent surtout connaissant le soin apporté par la municipalité pour satisfaire les administrés, l'été c'est à peine acceptable, l'hiver c'est hautement critiquable. Non que les ST ne s'en occupent, il n'y a pas assez de personnel et il est mal distribué.

 

A cet endroit, donc, il n'existe pas de trottoir pour rejoindre l'avenue du Professeur Forgues, ni provisoire ni définitif, aménagé ou non.

 

DSCN2754Arrêt des bus "La Bérard".

 

Direction "Chantoiseau" en passant par le Champ de Mars.

 

C'est tout et n'importe quoi mais il est très peu utilisé.

 

Pareil donc, poussières, boues ou glace suivant le temps.

 

DSCN2763Arrêt Champ de Mars.

 

Le plus mal placé de tout Briançon.

 

Arr-ts-de-bus-sur-rond-point-dangereux.jpgLa preuve.

 

Photo de juin 2010, bien avant la transformation du rond-point.

 

2010-01-08-Brianc-on-arre-t-de-bus-Champ-de-Mars.JPGAvec quelques flocons.

 

Dégagé un premier temps par les ST mais de nouveau rechargé en neige par la DDE (devenue DIR) 

 

La ville dégage les trottoir en mettant la neige sur la route, neige que remettent sur le trottoir les engins de déneigement du département. Comme quoi faire et défaire c'est toujours travailler.

 

Hiver 2008/2009 particulièrement enneigé, 40 cm tous les trois jours pendant quatre mois.

 

Les services de déneigement sont débordés, les urgences sont les rues et routes stratégiques au détriment du reste, contre çà il n'y a rien d'autre à faire que de faire preuve de civisme en déneigeant devant chez soi (Prévu dans les textes mais très rarement appliqué) sans en remettre une couche sur la route.

 

2010-01-14-Arre-t-de-bus-Champ-de-Mars.JPGEn fin de journée ça va mieux.

 

DSCN2762Grâce à l'ADUTUB.

 

Association dont j'étais membre directeur, créée en 1998 pour défendre les usagers des transports urbains briançonnais.

 

Avant il n'y avait qu'un simple poteau sur le trottoir et un marquage au sol.

 

Cet abribus sur "balcon" m'a induit à proposer la même chose pour le Centre Commercial Grand-Boucle. (Plus avant)

 

Ça permet aussi l'écoulement des eaux de fonte à travers le plancher à claire-voie, un peu comme une bouche d'égout sans conduit puisque le jardin est dessous. Juste repeindre de temps en temps pour préserver la qualité résistancielle de l'ouvrage.

 

D'ailleurs, des conduits, on en arrive à ces fameuses bouches d'égout d'eaux pluviales ou de fonte.

 

AZvenue du Lautaret 1J'en ai photographié quelques-unes.

 

La salade s'y sent bien, ce n'est pas le désherbant qui fera du mal, le balais non plus d'ailleurs.

 

AZvenue du Lautaret 2La même.

 

Vue de dessus pour constater qu'elle est bouchée.

 

Chemin Fanton 1Celle-ci aussi.

 

Chemin Fanton 2Et celle-là.

 

Chemin Fanton 3Ou cette autre.

 

En fait un nombre non négligeable d'évacuations négligées.

 

Toutefois la balayeuse passe de temps en temps, et c'est bien là que ça coince, la "merde" est rejetée vers le trottoir et aspirée par la machine.

 

Ce qui n'est pas aspiré reste dans les interstices, dont acte.

 

C'est Chemin Fanton.

 

Mais il y en a d'autres ailleurs, nous les découvriront dans d'autres pages, passée et à venir.

 

DSCN2703Grille d'évacuation.

 

Rue du 153ème RIA, quartier sainte Catherine, elle n'évacue plus grand-chose mais permet l'accumulation de compost fort utile à la culture de la salade briançonnaise.

 

DSCN2706Celle-ci évacue bien.

 

Elle en est même gavée. 

 

DSCN2710Un morceau de trottoir....

 

....Se retrouve à cinq mètres, une explosion sans doute.

 

DSCN2711Une explosion ?

 

Non, de l'entretien courant dans cette ville où il se passe des choses qu'on ne voit nulle part ailleurs (Don Camillio avec Fernandel) sauf peut-être à Calcutta ou dans les favelas de Rio.

 

Les passages des camions de livraison, trop lourds pour l'endroit, et les coups de chasse-neige (Dents de la pierre) dégradent énormément, le problème c'est que ce n'est ni réparé ni prévu pour.

 

Sans les photos on ne me croirait jamais.

 

Et bien vous ne savez pas, Mr le Maire passe là à chaque fois qu'il va au marché, il ne voit rien, d'ailleurs personne ne voit quoi que ce soit dans cette ville puisque c'est dans l'état depuis des années, même les ST semblent n'être pas informés, le contraire pourrait laisser croire que tout le monde s'en fout.

 

Quoi que, à Briançon, plus rien n'étonne !!!!!! les briançonnais.

 

Demain ou plus tard, la Chaussée, le haut. Puis quelques beaux clichés parce que Briançon, vu de haut, ce n'est pas que des horreurs.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me suivre, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. 

Publié dans Briançon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article