Concarneau fin de visite

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN9136Marée haute.

Par rapport à la matinée la marée haute donne une autre image de la ville fortifiée.

Un peu comme le Mont Saint Michel pendant les grandes marées.

La création des digues pour protéger les ports a aussi des effets pervers, l'action naturelle de "chasse d'eau" engendrée par l'écoulement des rivières est entravée par ces mêmes digues. (Ce qui a ensablé le Mont Saint Michel)

Il est probable que les fonds sont remontés de plusieurs mètres en quelques siècles, ce qui ne permet plus d'aborder avec des navires de grandes dimensions comme c'était le cas au XVIIème siècle.

C'est aussi un des gros problèmes du lac artificiel de Serre-Ponçon qui se rempli de sédiment bloqués par le barrage plomb.

Ce dernier lac a un fond qui est remonté de façon spectaculaire en cinquante ans, la plupart de ce qui avait été enfoui, vestige des anciens villages engloutis, disparait sous l'épaisseur du limon.

DSCN9137L'Abeille Bourbon s'apprête à appareiller.

Je l'ai vu partir au large vers 17h00 alors que je me reposais sur une autre plage.

Appareiller vient de l'action de hisser les voiles, (mettre les appareils de navigation en place) ce qui était avant les navires à vapeurs (Maintenant certains à propulsion nucléaire mais c'est toujours la vapeur qui actionne l'arbre d'hélice), action de mettre le navire en position de naviguer de façon autonome avec tous les appareils en ordre de marche.

Appareiller une voilure c'est mettre au vent la totalité des voiles disponibles, a éviter par grand vent, la mature en souffre. (C'est intéressant mais trop long à expliquer, je ferais une page spéciale)

Ce terme, aujourd'hui, c'est l'instant où on largue les amarres pour ne dépendre que de la machinerie du navire en ordre de marche.

DSCN9138De n'importe quelle taille.

Tous navires ou bateaux qui larguent les amarres appareillent, ce petit caboteur n'y fait pas exception.

DSCN9139Petit chalutier.

Ou plutôt bateau de pêche destiné au relevage des casiers (Spécificité de la pêche aux crustacés)

Une connaissance des fonds marins exploités est indispensable, on ne mouille pas les casier n'importe où, (Mouiller les casiers, les mettre à l'eau, lestés, avec des appâts) en général on relève les casiers le lendemain ou à la marée suivante.

Des flotteurs permettent de repérer l'emplacement du mouillage, pêche qui nécessite une grande dépense physique (J'e l'ai fait, pas longtemps mais c'est une expérience) il y a souvent des dégâts sur le matériel.

DSCN9140Barcasse à fond plat.

Bateau n'ayant pour seule vocation que de faire passer les gens d'un bord à l'autre, un peu comme un bac mais motorisé et autonome. (A l'origine un bac était uniquement destiné au passage d'un bord à un autre sans motorisation, un cordage tiré à la main lui permettait d'être mû par les hommes)

Pour accéder au plus près des points de débarquement il est indispensable de n'avoir que très peu de tirant d'eau, la plupart de ces barcasses n'ont d'oeuvres vives que sur un mètre, voir moins. (Oeuvres vives, partie immergée de la coque)

DSCN9141Courte mais agréable.

Tous ceux qui empruntent ces navettes sont ravis, c'est une expérience unique même si elle ne dure que quelques minutes.

Par contre, dans presque tous les ports vous aurez la possibilité de faire "un peu de mer" sur des bateaux conçus pour l'agrément.

Rejoindre un point à un autre, faire une visite de rade (Brest, Lorient par exemple) ou rejoindre une des très nombreuses iles bretonnes.

A ce jour les ponts remplacent ces navettes, anciennement, la traversée des estuaires se faisait grâce à ces bacs, devenu rares c'est un moment inoubliable. (Estuaire de la Loire, de la Seine, accès aux iles d'Oléron et de Ré, que j'ai connu sans les ponts actuels pour ces dernières)

DSCN9143A l'approche du débarcadère.

Comme on peu le voir sur la photo les fonds sont très peu profond, à marée basse c'est encore plus impressionnant, là, on est à marée descendante, loin de la haute mer. (Terme qui désigne aussi le large, voir une de mes précédentes pages sur Concarneau)

Il est donc indispensable d'avoir des bateaux à fond plat.

DSCN9144Chenal d'abordage.

Qui ne sert plus beaucoup.

Ces chenaux étaient indispensables pour pouvoir ravitailler la ville même à marée basse, leur envasement est aussi très révélateur des problèmes des digues.

Les grands ports qui accueillent de grands navires n'ont que des "digues de bris", pour casser les lames importantes sans risquer l'envasement, les ports en eau profonde sont très surveillés.

DSCN9145Centre ville, fortifié.

Le granit domine, ce minéral, qui foisonne en Bretagne, est un des éléments les plus solides pour la construction.

Seul inconvénient le poids.

Avantage indéniable l'isolation, aussi bien acoustique que thermique, l'intérieur des maisons reste à la même température tout au long de l'année, c'est une particularité non négligeable.

DSCN9146Port de plaisance.

Peu de bateaux, la plupart sont encore "rangés", beaucoup de propriétaires les emmènent avec eux, les frais inhérents à l'amarrage annuel sont assez élevés.

DSCN9147Vestige d'un canon de marine.

Il n'y a plus de canon qui défendaient la ville, ces derniers ont été refondu pour des besoins militaires autres, surtout pendant la révolution.

Pratiquement tous les canons exposés ont été remontés des épaves de navires coulés près des côtes.

Je voulais faire une vue d'ensemble mais les "traines-lattes" qui sont la vérole de notre vie moderne m'en ont empêché, non qu'ils m'aient interdit de photographier, (Mon caractère ne s'en serait pas accommodé) mais de mettre sur des photos ces parasites de la société aurait détruit la substance de la photo.

Cette société moderne qui a créé un assistanat permanent entraine des situations insolubles, peu de gens parmi ces "mendiants professionnels" n'ont de réels besoins, ceux qui sont dans la misère, la vraie, ils se cachent.

DSCN9148Fortifications en granit.

J'avais déjà mis cette photo dans une précédente page.

DSCN9149Les deux drapeaux bretons.

Dans une précédente page sur Concarneau j'ai décrit la signification de ces drapeaux.

DSCN9150Chemins de ronde.

Qui courent tout autour de la cité.

Visitables dans leurs presque totalité.

DSCN9151Accès au tours de guet.

Interdit au public, trop dangereux.

Les tours de guet ne sont pas caractérisées, comme à Briançon, par des guérites ou échauguettes, la mer est à elle seule une bonne défense, même à marée basse se risquer dans les vases aurait été trop dangereux pour l'envahisseur.

DSCN9152Un petit air de saint Malo.

Même architecte (Vauban) et même conception.

Les murs de protection ne font pas partie de la masse des fortifications, ils reposent sur des plots insérés dans la masse des remparts.

Le bas est donc ajouré ce qui permet beaucoup de chose, de viser les envahisseurs mais aussi, nécessité fait loi, pourvoir pisser sur place sans inonder ses "pompes".

DSCN9153Une meurtrière.

DSCN9154Une autre. 

je ne vais pas toutes les mettre, juste en constater l'utilité.

DSCN9155L'intérieur de la ville fortifiée.

les toits étaient en lauze ou en ardoise suivant la richesse des propriétaires, il n'y avait pas la télévision.

Il est heureux que les nouvelles techniques remplacent ces plantations d'antennes télé, j'espère que dans très peu de temps la fibre optique, certainement la plus performante des transmissions, permettra d'éradiquer tous ces éléments qui défigurent une vue, antennes et paraboles.

DSCN9156Le passé face au présent.

DSCN9157On se sent presque insulaire.

DSCN9158Ajourement des remparts.

Ce qui permet, entre autres choses, de pisser sans problème. (Oui je sais je suis toujours cru dans mes propos mais je n'ai pas pour habitude d'habiller des termes pour les dissimuler) quand on est un garçon on est content de pouvoir se soulager sans s'arroser les chaussures. (Sauf le vouloir pour les décrotter par exemple. Quoi j'exagère vous n'avez jamais été scout ? Bon d'accord, passons à autre chose)

DSCN9159Murs de défense.

Qui reposent sur les plots précédemment décrits.

Assez intéressant vu l'épaisseur des murs, un poids non négligeable.

DSCN9160Les plots sont conséquents.

Les forces semblents réparties sur l'ensemble de la maçonnerie des fortifications, un peu comme les forces des toitures des cathédrales sont réparties sur les arcs boutants.

DSCN9161Chalutier musée.

Complément du musée qui se trouve en ville fortifiée.

DSCN9164Ancien bastion.

Qui donne sur la mer.

Très agréable pour se détendre et se reposer.

DSCN9165Duquel on domine la rade.

Petite rade, ce n'est pas Brest.

DSCN9166Duquel on surplombe aussi le chalutier musée.

DSCN9167Qui ne navigue plus.

Vous remarquerez, sur la plage avant de ce bateau, les doubles bittes d'amarrage autour desquelles on love les aussières. 

Suivant le nombre de tours on laisse filer ou on bloque l'amarre, laisser filer c'est exécuter un nombre de tours insuffisant pour bloquer l'amarre, utilisé surtout aux postes d'amarrage quand le navire vient d'accoster.

Il faut laisser un temps de stabilisation pour permettre aux amarres de compenser les mouvements du navire, tenir compte aussi de la marée.

Quand on love une aussière on la mouille pour éviter l'échauffement donc qu'elle prenne feu (Rare mais c'est arrivé) et lui donner plus de souplesse.

Le marin chargé de l'amarrage sur une double bite doit savoir doser l'effort de cette amarre, un poste que j'affectionnais quand j'étais de manoeuvre d'accostage dans la royale.

DSCN9168D'autres bateaux.

"Rêve de mousse", je n'ai jamais été mousse, c'est dommage, ça m'aurait beaucoup plu et j'aurais certainement fait carrière dans la marine.

La vie en a décidé autrement, pas des regrets, non, de la nostalgie d'une vie hors du commun.

DSCN9169Petit chalutier.

Sorties journalières, très prisées des amateurs de produits très frais.

Je ne doute pas un instant que la pêche ne soit immédiatement vendue dès l'arrivée au port, les restaurateurs locaux sont friands de ces produits, sitôt péchés sitôt mangés.

Je raffole de ces restaurants privilégiés bien qu'ils soient un peu chers.

DSCN9171Un bastion.

DSCN9174Vue rapprochée des murailles.

C'est un peu du vu et revu mais comme j'ai programmé les photos je les mets.

Par contre, la visite de la ville vaut le déplacement.

DSCN9175Chemin de ronde.

DSCN9176Porte Ouest.

Ce ne sont pas des douves, ce sont des fossés comme à Briançon.

Comblés et agrémentés par de la végétation et des parterres de fleurs, c'est très joli.

DSCN9177Beaucoup de monde.

Il est certains que la vieille ville de Briançon aimerait avoir autant de monde à pareille époque de l'année, ce n'est qu'une question de volonté et d'organisation.

DSCN9131.JPGToilettes publiques gratuites.

Et très bien entretenues.

Photographier des "chiottes" ce n'est pas spécialement un agrément je veux simplement souligner que ça fait partie de l'accueil des touristes, celà ne les empêche nullement de consommer dans les établissement de la cité.DSCN9178Une fontaine.

Comme une de mes photos précédentes, l'attroupement de zonards autour de cette fontaine ne m'a pas permis de la prendre entièrement. Quand j'y retournerais je recommencerais.

DSCN9179J'attends de nouveau le bac.

Pour récupérer ma voiture de l'autre côté.

DSCN9180Je regarde passer les bateaux.

Pour patienter.

DSCN9181Pour rêver aussi.

Ici un garde côte de la "royale" poussé par un remorqueur.

DSCN9182Ça ne me déplairait pas de reprendre la mer.

DSCN9183Mais il y a si longtemps.

Le pourrais-je encore ?

DSCN9184Oui, le temps d'une traversée.

Une petite traversée.

DSCN9185De cinq minutes.

Juste le temps d'admirer les fortifications. 

Si c'était à refaire, fort de ce que je sais maintenant, je n'hésiterais pas.

Retourner sur mon escorteur d'escadre, qui git maintenant au fond de la mer au large des côtes bretonnes.

Des fois j'y retourne, dans mes rêves, c'est bien les rêves c'est ce qui permet d'échapper, le temps d'une nuit, à nos vicissitudes journalières.

Bientôt quelques photos agréables de Briançon.

Bon week-end à tous.

 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

edouard 01/06/2014 08:25


je suis de CC et je vous dis bravo pour ce p'tit tour en photos de CC

francois.ihuel15.over-blog.fr 07/07/2014 18:55



Merci de votre compliment



marie pascal 27/07/2013 12:13


C'est bien les rêves.... merci pour cette jolie ballade !


La Bretagne est bien trop loin de Briançon, et je crains de ne jamais y retourner... si d'aventure vous passez du côté de Lomener (Ploemer) faites-nous un beau reportage ! merci.

francois.ihuel15.over-blog.fr 27/07/2013 13:27



Je n'y manquerais pas