C'est Dimanche de nouveau.

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/  &  http://francois.ihuel05.over-blog.fr/

 

100 8695

Dans trois heures ce sera la messe.

 

Pas encore salé le perron mais j'ai vu passer une voiture des services techniques en repartant.

 

Il est vrai qu'il est bien tôt, que c'est dimanche et que l'astreinte a du travail.

 

On ne peut-être partout à la fois et l'hôpital et autres urgences passent avant.

100 8696

Qu'est ce que cela peut-il être ?

 

C'est le fond de la fontaine de la Collégiale sur la place du Temple.

 

Les traces blanches ne sont que les reflets de la lumière sur les vaguelettes de surface.

 

A coup sûr, l'eau est propre. Le fond l'est beaucoup moins et je pensais, il y a peu, qu'on aurait profité de ce que ce réceptacle soit vide pour le nettoyer. Loupé !

 

Résidus de plâtre et de peinture des récents travaux environnants, vous vous rappelez ? Cette fontaine devenue, un temps, bac de nettoyage pour entreprises diverses ayant exercé dans le coin.

 

Et bien personne n'a nettoyé.

100 8697

Dommage, c'est une belle fontaine.

 

J'ai pris une photo sensiblement identique il y a plusieurs mois.

 

Et bien c'est à l'identique !

 

Pas un seul soupçon de potentielle réparation, que ce soit la margelle ou les murs de la Collégiale.

 

Qui est responsable ? La municipalité ! Le Patrimoine ! Le responsable du patrimoine ! Les monuments historiques !

 

Je n'ai pas la réponse mais je suis sur que quelqu'un l'a.

 

La réfection des murs de façade de cet édifice ne doit pas coûter une fortune bien que les dégâts s'amplifient de semaine en semaine.

 

Le gel n'arrange rien sachant que l'humidité de ces jours-ci s'infiltre dans le moindre interstice.

 

Par moins dix degrés le résultat est garantie.

100 8703

Comme ici.

 

Pourtant le revêtement de cette toiture semble être de ce matériau souple et économique que l'on trouve facilement et qui se remplace tout aussi facilement.

 

Une sorte de "toile" goudronnée qui se découpe et se place à chaud.

 

Evidemment, en ce moment c'est un peu tard.

 

Et si ont désherbe les toits on va faire d'autres dégâts.

100 8704

Voyez-vous quelque chose ?

 

Regardez bien !

100 8704 Ciblée

Il manque une ardoise.

 

Il en manque aussi un morceau près de la bordure en étain ou en matériau similaire.

 

Et c'est un peu partout sur l'ensemble de la toiture de la Collégiale, raison pour laquelle il est préférable de ne pas trop raser les murs pour éviter ce qui a failli m'arriver dernièrement.

 

Pas de pot que ce soit sur moi que se soit "tombé"

 

Mais ça permet de "lever un lièvre", qui aurait l'idée de s'intéresser à notre patrimoine et à son entretien en dehors de ceux qui en sont responsables mais ne s'en soucient guère.

 

C'est navrant et ? Onéreux, de plus en plus !

100 8705

Ce qui est également risqué pour les véhicules.

 

Qui se garent à des endroits pareils.

 

Il est vrai que celui-ci a déjà "mangé" dans le jargon populaire, il ne risque plus que la destruction de son pare-brise par chute d'ardoise pour parfaire le "chef-d'oeuvre".

 

Mais avec des pneus comme ça (J'ai regardé de près) je ne m'étonne qu'à moitié de ce choc qui est gravement dommageable pour ce véhicule et onéreux pour son propriétaire.

 

Mais je suis peut-être dans l'erreur, ce n'est qu'une déduction visuelle.

100 8698

La aussi, c'est visuel mais plus joli, même par ce temps.

 

Moins sept degrés, ressenti moins douze sous le vent qui souffle sur la vieille ville.

 

Pour ceux qui n'auraient pas reconnu, c'est le Mélézin à huit heures du matin.

100 8699

Et là le Montbrison au dessus de Briançon.

100 8700

Température idéale pour les canons à neige sur le Prorel.

 

A Chantemerle, ils ne fonctionnent pas sur la piste "Luc Alphand".

 

C'est surprenant mais je suis plutôt "profane" en la matière et il y a certainement une raison.

100 8701

Chantemerle c'est là bas.

 

Dans la vallée de la Guisane. Plus loin c'est La Salle Les Alpes, au pied des "Têtes de Ste Marguerite".

 

Après c'est Monétier les Bains, puis le Lautaret, puis La Grave, puis le lac du Chambon (On pourrait s'en payer une tranche), puis Bourg d'Oisans, puis Vizille, puis Grenoble, puis Lyon, puis Paris, puis la Belgique, puis le Nord et en faisant tout le tour on se retrouve à 40 000 km de chez nous. Merde je vais où moi, ce matin !

 

Restons chez nous sans faire le tour, bien au frais.

 

En attendant demain pour autre chose.

 

Bon dimanche.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article