Croire en Briançon

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8466Un porte-bonheur.

Du moins la légende le veut-elle mais je doute qu'un bouquet de muguet fasse l'affaire.

En fait pour que Briançon retrouve son image, pour qu'elle se retrouve dans sa réputation éteinte, pour que les habitants puissent enfin croire en quelque chose, il est indispensable de prendre un virage.

C'est une formule à la mode, employée souvent mais jamais réalisée.

En fait, il faut virer à droite, puisque d'avoir viré à gauche n'a abouti qu'au désastre de la ville, il faut reconnaitre que les trois dernières années sont nettement marquées par le marasme et il serait déplacé de la part des socialistes d'avancer l'effet de la crise qu'ils ont déniés durant le quinquennat de Mr Sarkozy.

Lorsque la gauche est arrivée à la municipalité, en septembre 2009, j'ai, dans un cadre citoyen, proposé des idées puisque la volonté affichée de cette même nouvelle municipalité était de prendre en compte l'avis des habitants de Briançon, les réunions de quartier n'ont donné aucun résultat réels et la défection des auditeurs semble avoir stoppé cette utopique partage.

En fait ne seraient entendus (Pas forcément écoutés) que les citoyens ayant une franche obédience socialiste, ce qui est un paradoxe pour un parti dit d'ouverture et de changement.

Pour l'ouverture c'est raté, ce serait plutôt les fermetures qui domineraient (Commerces, parkings, réserve d'indien que constitue la vieille ville, etc..), pour le changement, effectivement ça a changé, la ville n'a jamais, depuis longtemps, touché le fond à ce point, beaucoup disent "ville morte".

Depuis que la municipalité et les ST ont fermé les portes étanches des "sous-marins" plus rien ne fuit, rien ne rentre mais rien ne sort non plus puisque beaucoup d'autochtones m'ont dit se demander s'il y avait toujours un maire à Briançon. 

C'est peut-être la raison pour laquelle il fait mettre sa photo à la moindre occasion, avec les personnes âgées, avec les petits enfants, au milieu de groupes culturels payés avec les impôts pour animer Briançon. (Pardon, pas Briançon, une certaine catégorie de briançonnais qui sont dans ses papiers) mais curieusement pas avec des interlocuteurs sur des débats inexistants puisque Mr le Maire fuit les contacts qui pourraient lui rappeler qu'il va droit dans le mur et, par effet la ville aussi.

Il est aussi à remarquer que depuis que la gauche est en place à la mairie, la page sucrerie du Dauphiné Libéré ne nous sert plus que du culturel, expositions de peinture, théâtre, animations culturelles, etc..

La culture c'est bien, mais si ça ne mène à rien c'est inutile.

C'est bien beau d'avoir sa photo au moins une fois par semaine dans le journal, mais ça ne fait pas avancer le "smilblic" pour autant (C'est Coluche qui serait content).

Certains élus d'aujourd'hui reprochaient à Mr Bayrou d'être trop envahissant, il est certain que ce n'est pas le cas depuis trois ans et cette absence de contact avec la population laisse supposer que Mr Bayrou, bien qu'envahissant, savait se rapprocher d'une population et qu'il acceptait les remarques, ce que semble ne pas supporter Mr Fromm, raison, à l'époque, des réunions de conseil municipal houleuses.

DSCN9040Briançon c'est une ville.

Mais pas n'importe quelle ville, elle est enclavée, elle est sujette à de fortes variations de climat, elle est en mouvement démographique permanent (Tendance à la baisse ces derniers temps, impôts excessifs obligent), sa situation géographique et sa position dans le secteur de l'économie (En berne) en fait un carrefour touristique d'hiver et d'été.

N'en déplaise à l'actuelle municipalité, la plupart des gens avec lesquels je discute me disent que le Maire a tué la ville, ce qui ne me surprend pas mais que n'ont pas voulu voir ceux que la propagande préélectorale a aveuglé.

Les projets à l'étude et ceux en cours ont été validés en conseil municipal pour une durée d'environ vingt ans, l'opposition municipale, minoritaire, aurait-elle avalisé ces projets qui incluent au moins trois mandats successifs, la majorité municipale tablerait-elle sur une continuité lui permettant de mettre au jour ces projets dont certains controversés ?

Le gaspillage financier de la ville semble ne pas perturber cette dernière, il est vrai que, par définition, le socialisme se réduit à promettre sur des finances fantômes, on verra bien une fois en place.

La dette si décriée, si malmenée de part et d'autre, semble ne jamais voir le bout, les impôts briançonnais ont explosés et les taxes municipales aussi.

Résultat une ville en déliquescence.

Mais alors, ou va cet argent ?

Quand un navire fait "eau", on ne repeint pas la coque, on bouche les trous et on répare.

La façade affichée de la municipalité n'a pour but que de faire prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. La municipalité actuelle ne fait que de la parade.

J'ai été informé, par les intéressés et par d'autres sources, de la création d'un mouvement sur Briançon, c'est http://www.croireenbriancon.fr/ (Clic sur le lien)

Je suis allé sur le site et, effectivement, il serait vraiment temps que ça change positivement à Briançon. Je vous invite à consulter ce site et en tirer les conclusions qui vous appartiennent.

DSCN9041La vieille ville de Briançon.

Celle qui fait sa réputation et pour laquelle les touristes se déplacent.

Je ne compte plus les sujets que j'ai sortis sur les innombrables pages de mes blogs concernant cette vieille ville.

D'aucun me diront que je focalise particulièrement sur cette dernière, c'est un peu vrai dans le sens où j'y ai un appartement et que c'est le fleuron de la ville, sans la cité Vauban, Briançon devient une petite ville sans importance comme les autres.

Bien que critiqué, Mr Bayrou avait pour cette vieille ville un soin particulier, il n'a pas attendu que les ponts s'écroulent pour faire de l'urgence.

Les rues étaient nettoyées au jet tous les matins en été, il n'y avait pas ces odeurs de pisses et de crasse très perceptible ces dernières années.

J'exagère ? Non, il suffit d'y aller pour se rendre compte, dans les petites rues, dans les cours ouvertes, dans les édifices, tout semble être frappé de lèpre.

Rien que la façade de la mairie donne une idée de l'abandon de cette cité.

C'est une des raisons qui m'aurait incité, si j'avais été à la place de Mr Fromm, de déménager la mairie à la caserne Colaud, d'une part pour satisfaire la totalité des briançonnais en rapprochant l'administratif du centre-ville.

Le coût revenant nettement moins cher que la réfection de l'actuelle qui pourrait être vendue, ce qui couvrirait largement les frais de déménagement et d'aménagement des abords d'une mairie plus adaptée à une ville de 12 000 habitants.

D'autre part pour revaloriser et réanimer un quartier qui ressemble plus à une ville bombardée qu'à une ville touristique. 

Les murs éventrés de la caserne Berwick parlent d'eux même, commencer un travail mais le finir, ces trous béants dans ces murs sont du plus mauvais effet sur l'image de la ville qui en a déjà pris un sacré coup dans l'aile.

Si les prochaines élections font rebasculer la ville à droite, je ne doute pas un instant que les actuels élus iront critiquer les maux dont ils sont responsables, habitudes briançonnaises.

Cette page, politique locale, pour soutenir un mouvement populaire croissant que j'approuve, j'ai cherché parmi tous les gens que je connais ce qui se rapproche le plus de la possibilité de remonter la ville, pas en un jour, certes, mais j'ai plus confiance en des gens convaincus qu'on peut avancer qu'en des gens uniquement avides de pouvoir et de "m'as-tu-vu".

J'avais envisagé, un temps, me représenter en faisant une liste ou en faisant partie d'une liste, pas à la 33ème places mais pour avoir la possibilité de faire bouger les choses et de rendre aux briançonnais le retour de ce qu'ils attendent.

Maintenant, comme déjà mis récemment, je suis trop rigide pour répondre à un poste qui demande de la souplesse, sauf à m'occuper du transport et de l'urbanisme, domaine dans lequel j'excelle.

Oui, je sais, je fais ma petite promotion mais qui ne risque rien n'a rien.

DSCN9097Revenons à Briançon.

Il est très important, pour toute la population, de développer les atouts de cette ville, il y en a en pagaille et le retour du tourisme est la clef majeure du développement de la ville.

Pour commencer, il faudra démonter les barrières du parking du Champ  de Mars, aménager l'arrêt des bus de ce même Champ de Mars au-delà de la porte de Pignerol, ajouter un arrêt des bus route de Fontenil pour desservir ce quartier également délaissé en créant une voie de bus qui longera le glacis du champs de Mars.

Recréer l'accès facile à la vieille ville et par là relancer le commerce.

Et puis des tas d'autres choses aussi, j'avais déposé en main propre, à Mme Daerden, un dossier pour déplacer l'arrêt des bus du chemin Fanton, en Mars 2010, il est toujours à l'étude, je pense plutôt qu'il est parti à la corbeille, mes points de vue n'étant pas dans les papiers de la municipalité bien que ce projet est plus d'utilité publique que pour me faire mousser d'autant que j'avais précisé qu'il n'était pas utile de mentionner mon nom.

La notoriété, je m'en fous, ce qui importe le plus c'est le bien-être des briançonnais en répondant à leurs demandes et non à exécuter des fantasmes personnels que permet une place à la mairie, ceux qui se sentent visés se reconnaitront facilement.

Le temps de régler quelques affaires en Alsace et en Bretagne et je reviens plus remonté que jamais, j'espère être entendu et me rendre utile à la ville autrement qu'à travers un blog.

Concernant l'incident d'eau d'hier, j'ai mis un petit mot sur le site de la mairie, j'invite les briançonnais à saisir cette opportunité pour parvenir à compenser ces déboires. Le voilà :

Bonjour. Ce malheureux incident a pris fin et tant mieux. Toutefois, je me pose la question de savoir si les m3 d'eau qui vont servir à la purge des installations des particuliers, jusqu'à obtention d'une eau potable, va faire l'objet d'un geste commercial de la part de la RBEA. En effet le prix de l'eau sur la ville est très onéreux sur le budget d'un ménage modeste, ces litres d'eau gaspillés, pour nettoyage des installations, sont facturés de la même façon puisqu'ils sont débités au compteur de chaque ménage. Ce serait une mesure appréciée de la population et rentrerait dans le cadre d'une politique sociale telle que définie par l'obédience en place à la tête de la municipalité. Un geste symbolique de 5 Euros par ménage sur la prochaine facture aurait un impact positif en faveur de la municipalité qui a déjà déployée des efforts certains pour la distribution d'eau durant cet épisode qui n'est, hélas, pas le premier. Bien cordialement. Mr IHUEL François

J'ai également mis quelques réflexions à ce sujet sur Facebook, la défection municipale des installations urbaines étant la cause de problèmes pouvant être graves (Câbles aériens, conduites d'eau attachées le long des ponts, etc..)

Demain, un petit tour en Alsace.

Bonne soirée à tous en attendant des jours meilleurs.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article

Elise 17/11/2012 21:03


Bonsoir (ou Bonjour peut etre)


J'ai lu avec attention différents post ici, et je ne puis dire qu'une chose : quel dommage, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire c'est tout le mal
que je vous souhaite.


Ceci venant d'une Lorraine (région emproi aux veines promesses) qui est restée un peu amoureuse de Briancon après y avoir vécu... Dommage que mes finances ne me permettent pas d'y revenir, même
en tourisme...


Un bon week end à vous

francois.ihuel15.over-blog.fr 17/11/2012 21:53



Merci. Si ce mal peut nous faire du bien je vous rassure, les vaines promesses sont généralisées et on en a pour un moment. Mais tout arrive à qui sait attendre. Bonne soirée et merci de votre
visite