Briançon avant l'hiver 3 (Modifié)

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

Ainsi que je l'ai annoté en fin de page précédente, j'ai effacé, par erreur, la page Briançon avant l'hiver 3. Je la refais donc et pour ceux qui auraient pu visualiser la précédente, il peut y avoir quelques différences. Sans mon matériel informatique, je n'ai pu sauvegarder les dernières pages.

DSCN0097Porte de Pignerol.

Le fort des Salettes et le Janus, la tête dans les nuages.

DSCN0098La Collégiale Saint Nicolas.

Au-dessus des remparts Nord de la vieille ville.

Remparts qui ont et rénovés et étanchéifiés sur une période de plus de dix ans, tout n'est pas fait et beaucoup reste à faire.

D'étanchéifier des édifices c'est bien mais de les rendre totalement imperméables a ses revers.

DSCN0101Dans cette vieille ville....

....Les points non étanches sont justement ceux qui devraient l'être.

Rassurez-vous celui-ci n'est pas solitaire, les trous dans les rues et routes est une institution briançonnaise inscrite au patrimoine de l'humanité.

Et que se passe-t-il quand l'eau rentre d'un côté mais ne peut pas ressortir par un autre ?

Et bien elle reste prisonnière des éléments dans lesquels elle s'est installée et comme un mètre cube d'eau pèse une tonne, les quantités d'eau d'infiltration dans les remparts commencent à peser si lourd que ces derniers sont déstabilisés.

DSCN0103La combinaison des deux masses.

Remblais et eau, font pression sur les édifices au point de déformer leur structure d'origine.

Qui plus est elle déstructure leur cohésion et d'un remblai solide il ne reste qu'un paquet de boues prisonnières de deux murs.

L'écartement constaté entre la chaussée et cette partie des remparts ne laisse planer aucun doute.

Je connais particulièrement bien l'endroit pour constater le lent mais inexorable déplacement des masses.

DSCN0102Et ce n'est pas une illusion alarmiste.

C'est une réalité que seuls ne voient pas ceux qui ne veulent pas voir.

En se penchant un peu, au bout de ce mur, on peut constater une incurvation de l'ensemble vers l'extérieur, la légère courbe est très nette et n'a pas été prévue par l'architecte de Vauban.

Ce n'est pas le seul emplacement accusant cette déstabilisation, au droit de la salle des mariages c'est la même chose, un trou dans le rempart en plus, voir mes pages de l'automne de l'an passé.

En fait, pour ceux qui se rendent régulièrement à Oulx, en Italie, ils constatent que les murs épais qui préservent la route, entre Molières, Fenils et Oulx, le long de la Dora, sont tous équipés de tubes de décharge, ce qui permet aux eaux accumulées de s'écouler afin d'éviter que la masse, que ces murs retient, ne prennent trop de poids et écroule l'édifice, préservant également la route des coulées de boues ou des affaissements de terrain.

C'est une base physique appliquée dans toutes les constructions routières montagneuses.

D'avoir réparé les remparts de la vieille ville est louable, ce qui l'est moins c'est l'étanchéification de ces remparts, l'eau ne s'écoule plus et augmente le poids de l'édifice par infiltration supérieure puisque l'état des chaussées de la vieille ville n'est pas racontable.

DSCN0104Et comme la marche est haute....

....Les dommages pouvant en résulter risquent de prendre des proportions impliquant la totalité de la vieille ville, même si les constructions sont assises sur de la roche, la vieille ville étant construite sur un verrou glaciaire après retrait des glaces lors de la dernière glaciation, l'Islandsis ce cette région datant d'environ 22 000 ans.

Un verrou glaciaire est le carrefour de deux moraines creusées par les glaciers en déplacement.

Ces roches résiduelles sont particulièrement solides et les constructions des hommes ne risquent pas grand-chose en dehors des séismes.

Pour ceux qui descendent sur Gap, on remarque un verrou glaciaire très caractéristique et d'une grande beauté, c'est après Saint Clément sur Durance, à hauteur de Châteauroux les Alpes, le panorama est magnifique et fait le bonheur des géologues, ce n'est pas Mr Cirio, élu de la municipalité actuelle, qui me contredira même si ses qualités de géologue dépassent très largement mes maigres connaissances en ce domaine.

Mais revenons dans la vieille ville.

DSCN0107Place Dauphine.

Classée avec la vieille ville elle ressemble plus à un quartier de banlieue abandonné qu'à un patrimoine classé à l'UNESCO.

Ces bouchons d'asphaltes entassés les uns sur les autres depuis des décennies ont rendu la chaussé poreuse.

Cette place n'est pas posée sur de la roche mais sur un remblai qui fait partie des remparts des fortifications Vauban.

Le percement de cette porte, en 1933, a permis une fluidité du trafic intense mais aussi une déstabilisation de l'ensemble, d'autant que la Croix de Toulouse qui glisse doucement vers le verrou glaciaire impose des contraintes aux structures "fabriquées" par les hommes.

C'est, bien sûr, imperceptible sur la durée de vie d'un homme mais en quelques siècles la déformation devient perceptible.

Il n'est pas à écarter que le phénomène de subduction des roches qui constituent le sous-sol du Champ de mars déforme les éléments récents construits de part et d'autre. (Récent à l'échelle géologique, c'est à dire des constructions de plusieurs siècles sont récentes au regard des déplacement géologiques millénaires)

Le déplacement des montagnes étant inexorable et incessant.

DSCN0108Ce qui expliquerait les affaissements de la chaussée.

Sur cette même place qui doit avoir son sous-sol totalement désordonné depuis le temps qu'on y rebouche les trous tassés par la noria des camions de fort tonnage pour le lieu.

Cette désolidarisation de deux structures différentes est nuisible aux édifices adjacents.

DSCN0109Et ce n'est pas une illusion d'optique.

Mais qu'y faire, le laxisme affiché de l'actuelle municipalité concernant l'entretien de cette vieille ville, en dehors des urgences, n'est plus à démontrer.

Toutes mes conversations, en ce domaine, sont unanimes, le dédain affiché par la presque totalité de la municipalité envers les administrés est perçue comme du mépris, ce qui n'est pas bon à un an des élections municipales et ce qui amplifie un climat malsain au sein même de la population.

Il n'est pas utile de revenir sur la "salade" briançonnaise qui a souvent fait l'objet de quelques-unes de mes pages.

Mr le Maire, qui prend pour exemple la ville de Carcassonne pour comparaison, n'a peut-être pas "percuté" que ces villes du réseau Vauban sont entretenues, qu'elles sont accueillantes par les dispositions prises par leur municipalité. (Ce n'est ni le même budget ni la même gestion)

A Briançon, en trois ans on a chassé les touristes par l'abandon des foires et autres divertissements autres que des expositions de peinture ou activités "culturelles" que ne sont pas venus voir ces mêmes touristes.

Très récemment, il m'a été confié qu'il était déplorable que le tour de France 2013 fasse le détour et évite Briançon, ville qui, ces années passées, a été ville étape et de passage, le nombre de personnes qui suivent le tour de France est très important, ce sont des gens qui restent plusieurs jours, qui consomment, qui visitent aussi et qui augmentent l'afflux touristique.

Briançon ville fantôme. Ce sera bientôt la devise à appliquer, rien n'est engageant à Briançon, des parkings rébarbatifs et souvent mal orientés, des murs gris et lépreux, des accès sales et défoncés, un urbanisme désordonné, des constructions neuves qui jouxtent des immeubles des années soixante, souvent limite normes et exploités par des marchands de sommeil à des prix prohibitif, etc..

DSCN0110Navrant spectacle de commerces "éteints".

Certains pour des raisons de santé, la plupart pour des raisons plus rationnelles, taxes excessives, impôts locaux délirants, désaffection de la clientèle que la crise n'explique pas en totalité.

DSCN0021Navrant spectacle de délabrement.

DSCN0027Navrant spectacle d'incivisme.

DSCN0168Navrant spectacle d'incivisme persistant.

Et flagrant abandon municipal.

DSCN0169Inqualifiable et la honte d'une société.

Entre le 2 et le 7 novembre du changement, oui mais pas dans le sens où on l'attend, un peu comme à la tête de l'Etat français, enfin ce qu'il en reste.

DSCN0171Complaisance ou incapacité municipale.

Une galette et une roue crevée, en place depuis un lustre.

Environnement immédiat exécrable, apport d'une population défaillante et sous perfusions financière caritative perpétuelle, le socialisme s'étant fait le champion de l'anti-social en entretenant un climat de tension entre les gens qui veulent et ceux qui se laissent vivre aux frais des autres avec la bénédiction municipale.

DSCN0159Un des atouts défectionnaires.

Qui, à cette époque de l'année va payer pour visiter une ville "morte", des connaissances m'ont rapporté que les touristes logés dans des hôtels du bas de la ville sont dépités de rentrer dans une rue déserte, classée à l'UNESCO et inscrite au patrimoine.

Ils pensaient trouver autre chose que des magasins fermés et désertés, des édifices délaissés et des odeurs inappropriées.

Cette vieille ville devient un "ghetto" qui n'a plus rien à envier aux chenils les plus sordides. (Il sufit de rentrer dans les cours, ce n'est pas visible de la rue)

Cette réserve de population délaissée et enclavée par des moyens mécaniques douteux et controversés fuit une ville en déclin que n'explique pas, non plus, uniquement la crise.

Seuls quelques riverains et commerçants bien encrés font de la résistance à cette descente, ils ont bien du mérite et, qui sait, pourront peut-être être les garants de ce patrimoine quand la ville ira mieux. (Difficile de tomber plus bas)

DSCN0111Avenue du Lautaret.

Pour ne pas penser que je stigmatise sur la seule vieille ville.

Qui ne connait cette avenue, une des plus pourries de Briançon.

Et oui, hélas, il y en a d'autres et ce n'est pas l'utopique projet "Coeur de Ville" de Mr le Maire qui va changer quelque chose, il met en route un BB que devra supporter ses successeurs, je vois mal un nouveau mandat pour une équipe aussi incompétente et inconséquente. (BB à interpréter selon ses fantasmes, bébé ou beau bordel, le second ne me déplait pas)

En 1992, il a déjà laissé un BB très embarrassant, la mémoire est volatile et les jeunes ne se rendent pas compte que leur précarité dans cette ville est en partie consécutive à ces fautes du passé.

Oui, je parle bien de Mr FROMM, candidat aux élections de 2009 suite à invalidation du précédent maire par des montages vicieux visant à l'évincer, même si son action ne répondait pas toujours aux demandes (Cause, dette de 1992, plus avant citée), il avait un autre charisme que l'actuel.

Prouesses socialistes, virer quelqu'un pour le remplacer par du médiocre, on voit ce que ça donne aujourd'hui à la tête de l'Etat.

Non, je ne fais pas du prosélytisme politique, je constate simplement que quand je rencontrais Mr Alain Bayrou dans la rue, il avait toujours un petit mot et serrait la main avec conviction, non par obligation hiérarchique.

Non, je ne fais pas non plus campagne pour 2014, d'une part je doute faire partie d'une équipe municipale, je suis trop rigide sur la discipline et le respect des valeurs et institutions, et puis ma place, en tant qu'observateur, a l'avantage de pouvoir regarder, découvrir ou constater et décrire sans la contrainte d'une appartenance.

DSCN0133Même la place de l'Europe est loin de répondre aux attentes.

J'ai visité et traversé des milliers de villes et villages en France, rare sont celles qui offrent un tel spectacle.

Ça sent l'oubli, l'abandon, la négligence.

Mais je suis allé voir Central Parc, les canettes ont été ramassées mais ce n'est pas suffisant pour redonner une image valorisante, s'il faut un blog ou les signalements persistants des autochtones pour faire bouger les ST, c'est qu'à la tête ça dysfonctionne.

DSCN0106Office du tourisme.

Enclavé dans la vieille ville dans laquelle il ne reste plus qu'un hôtel délaissé par les touristes, allez savoir pourquoi !

C'est place du Temple, pour y accéder il faut passer par des endroits pas trop valorisants, en dehors de descendre la Grande Gargouille et prendre la rue du Dr Vagnat les autres accès sont "dégueulasses" ou foisonnent de trous.

DSCN0134Rue du Commandant Carlhant.

Ou petite gargouille.

Cette rue de la vieille ville, pourtant très d'époque, ne fait jamais l'attention de réfection, ces pavés qui sont désolidarisés de leur socle se baladent de mains de gosses à mains de gosses pour atterrir ailleurs, rue Mercerie par exemple, pour boucher les trous dans l'asphalte. (Certainement par les gamins d'ailleurs)

Je ne connais pas le coût de la rénovation de l'office du tourisme mais si autant d'énergie était dispensée au patrimoine il est certain que ce patrimoine s'en porterait mieux.

Début 2010 je m'étais donné une année pour pouvoir tirer des effets de la nouvelle municipalité, ce que je pressentais s'est produit, les finances de la ville, du moins celles normalement allouées au patrimoine et à la culture sont passées dans la culture.

Non que ce soit un mal, ce qui ne va pas c'est l'abandon de ce patrimoine, même si la municipalité effectue ce qui ne peut plus attendre. (Porte d'Embrun)

DSCN0099Ici ça peut attendre.

D'ailleurs ça fait deux ans que ça attend, bizarrerie des choses, on met des pavés rue Mercerie pour boucher les trous dans l'asphalte (Pour rien d'ailleurs, c'est le sous-sol qui s'effondre) et on met de l'asphalte pour remplacer des pavés manquants.

Comprenne qui pourra, cet égarement dans l'exécution des tâches laisse douter du professionnalisme des dirigeants. (Pourtant avec le salaire qu'ils perçoivent on pourrait penser que c'est justifié)

DSCN0100Quinze mètres plus loin.

Il n'y a pas que la chaussée qui mérite des trous, les trottoirs (quand ils existent) y ont droit aussi.

En fait, si c'eut été ponctuel je n'aurais même pas fait de photo, c'est ce qui dure que je photographie, c'est la raison pour laquelle, en trois ans j'ai des milliers de photos.

Cependant, il n'y a plus de merde de chiens, non que ces charmantes bêtes ne "caguent" plus, c'est seulement qu'enfin il y a du personnel consciencieux à nettoyer cette vieille ville dont un homme, un temps à la dérive, qui a pu repartir dans le cycle social par son embauche au sein de la municipalité, pourvu que ce ne soit pas du CDD.

Je le voyais souvent trainer avec son chien, il a su se retrouver et il fait du travail exemplaire, même si la tâche est titanesque dans cette vieille ville, ce qui est tout à son honneur.

DSCN0141Pourtant de cette vieille ville....

....On a un spectacle exceptionnel, le potentiel de notre environnement pourrait faire revivre cette cité moribonde.

Le Mélézin, du moins la base.

DSCN0104La vallée de la Durance.

Côté Provence et la ville de Briançon.

D'accord, c'est gris mais nous sommes en novembre.

DSCN8141Allez, une au soleil.

Pour vous prouver que ça vaut le coup de s'atteler à la tâche.

DSCN0112Mais c'est gris aussi dans la vallée de la Guisane.

Les Têtes de Sainte Marguerite.

Qui accueilleront mes cendres quand j'aurais disparu, mais je ne suis pas pressé.

DSCN0105Les mêmes vues de Briançon, sur les remparts.

Et oui, une belle ville délaissée et un environnement exceptionnel.

DSCN0113Chantemerle.

Commune de Saint Chaffrey.

En haut à gauche, le Prorel.

La piste "Luc Alphand", sans neige mais ça ne va pas tarder.

DSCN0118Entrée de Villeneuve La salle.

Qui comprend aussi les villages de La Salle les Alpes et du Bez.

Sous le Bez, le village de vacances du Club Méditérranée, voir quelques pages plus avant.

DSCN0119Village du Bez.

Village typique de haute montagne, j'y ai habité quelques mois, trop froid, pas de soleil durant près de trois mois. (Ou si peu, levé à 11h30 couché à 13h00 au plus fort de l'hiver)

2009-01-13-Fontaine-Le-Bez---copie.jpgUne de ses fontaines.

Je ne vais pas remettre toutes les belles photos de nos villages du briançonnais, elles sont dans mes pages, il y en a des centaines.

Mais à visiter et séjourner, c'est super sympa et tellement authentique, à l'instar de Val des Prés, Plampinet, Névache, Cervières, Le Monétier, Le Casset, Le Lauzet, j'en oublie mais notre région est si belle.

DSCN0128Flanc de la Cucumelle.

Vu de la route du Granon.

DSCN0129Pièce d'eau du Pontillas.

A Villeneuve la Salle.

Vidé de son eau, les touristes, l'hiver, ne distinguent pas les surfaces gelées sous la neige et le risque de s'y enfoncer est important pour qui s'y aventure si la glace n'est pas assez épaisse.

DSCN0130Le pic de Rochebrune.

Vu du Pontillas.

DSCN0131Le même au zoom.

Incitation à venir nous voir et apprécier la beauté de nos montagnes.

DSCN0162Lever de soleil.

Sur le Mélézin et le Montbrison.

Demain ou après-demain une autre page avec d'autres photos.

Bonsoir à tous en rêvant à des jours meilleurs.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Commenter cet article