Briançon, quelques détails

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

100 8904On appelle cela une institution. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Ou l'obstination bornée à préserver la merde, même en période touristique.

Mon absence provisoire n'y change rien, je pensais (J'ai mal aux chevilles mais tant pis) que le fait de ne pouvoir plus observer, provisoirement, les misères briançonnaises mettrait un frein à l'abandon chronique de la ville.

Et bien non, il n'en est rien !

Situer l'endroit ?

Inutile, c'est tellement étendu, dans cette ville, que ce genre de laxisme se rencontre partout.

100 8905Une des raisons.... (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

.... Pour laquelle j'ai mis, hier, que l'office du tourisme de Briançon est pratiquement inaccessible.

En effet, ce bureau, enclavé dans la vieille ville, place du Temple, n'est accessible qu'après avoir accompli certaines obligations.

Avoir un "Bip" ou suivre un véhicule autorisé, sinon payer le parking du champ de Mars, s'être tordu les pieds avenue Vauban dans un de ces innombrables trous légendaires ou être passé par la rue du temple, sale et nauséabonde.

Une municipalité intelligente aurait créé une annexe dans la ville du bas (ne pas oublier qu'à Briançon il y a deux villes mais un seul maire, raison pour laquelle ça déconne un peu) place de l'Europe, par exemple, accessible en payant mais sans barrière.

Les zones bleues n'étant réservées qu'aux villes pouvant se le permettre et ayant un sens aigu de l'accueil.

J'ai hâte d'être fin août pour régaler mon appareil photos de ces incongruités persistantes.


100 8906Mais il y a des zones grises. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Ou zones de fin de bombardements, comme à la grande poste.

En haut, à droite de la photo, vous avez un vestige pictural d'un passage pour piéton.

Le trou qui avait été peint début 2010 a été rebouché début 2012, à peine deux ans c'est loin les ST, mais le coût de ces travaux pharaoniques n'a pas permis de repeindre le passage pour piéton.

Cependant, comme la vieille ville est devenue une "forteresse" impénétrable sauf force badge et autorisation (Pour rentrer chez soi c'est un comble) les piétons n'ont plus besoin de signalétique pour aller de la réserve à véhicules (Parking du Champ de Mars) au jardin d'été, prioritaire aux nombreux chiens qui viennent y "caguer".

Je constate avec un certain plaisir que la connerie municipale persiste dans l'anti-tourisme en laissant de telles aberrations des années durant. 

Sauf de se contenter d'une fête pour s'autosatisfaire et se dire qu'on a la conscience tranquille.

100 8909 (1)Mais soyons juste, il reste du regardable. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Bastion Nord-Ouest de la vieille ville et la Collégiale saint Nicolas.

100 8910Un des deux cabinets "toilettes" de la vieille ville. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Payants.

L'autre se trouve (quand c'est ouvert) rue Louis Faure face au palais du gouverneur devenu EDSB.

Quand ça fonctionne il y a la queue (dans les toilettes c'est de circonstance) ou alors les petits coins discrets de la vieille ville comme les échauguettes, par exemple.

Pour trouver, par ces chaleurs, suivre les petites odeurs.

Pour les dames c'est beaucoup plus compliqué sauf payer pour consommer pour pouvoir aller pisser, cercle infernal puisque des nécessités l'une s'accompagne obligatoirement de l'autre.

 La nuit, c'est partout où on veut comme depuis des centaines d'année. (La municipalité n'est pas responsable sauf de faire payer les toilettes, bien que payer pour tout, à Briançon, est une coutume locale)

100 8911Mais ce n'est pas cher. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Le prix d'un verre d'eau dans certains établissements dont je tairais l'emplacement mais c'est en bas, dans l'autre ville de Briançon.

La vessie pouvant contenir environ 0,700 litre, c'est à dire trois demis de bière ou six verres d'eau suivant le plaisir du buveur, compter, pour l'eau, 1,40 € vidange comprise si c'est de l'eau et 7,40 € si c'est de la bière (De base sinon c'est plus cher mais comme je n'en bois pas je suppose que le demi est à 2,40 €), vidange comprise également. 

Pour l'eau, l'avantage est de garder l'esprit sain, donc se conformer aux usages ; Pour la bière, passé un certains "cota" il devient difficile de discerner la capacité à utiliser les services municipaux payant ou aller vidanger là où c'est le plus rapide pour refaire un plein jusqu'à ce que la brume cervicale dépasse l'acuité visuelle, passé ce stade c'est la dilatation de vessie par rétention volontaire ou le pantalon une fois dépassé le second stade de brouillard. (Je ne parle pas des établissements, équipés, je parle des "bibines" consommées dehors et achetées par pack de 24 au supermarché du coin, même par les mineurs)

100 8912Visite gratuite. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Des différents monuments de la vieille ville.

Maintenant, il y a monument et monument, là c'est l'angle de l'accès de la Place Dauphine à la Grande Rue. 

Vous remarquerez, au-dessus de ce panneau totalement inutile, l'emplacement de ce qui a pu être, peut-être, une plaque nominative.

Cette dégradation volontaire sur laquelle on a installé, sans se soucier du support, un appareillage qui semblerait être une sonde, soit type "lumandar" soit thermique (je pencherais plutôt dans ce sens), est du plus bel effet et dénote un souci permanent municipal d'entretenir ce qui existe depuis pas mal de temps.

Non que ce soit la municipalité (pas forcément l'actuelle) qui soit responsable de l'état de ce mur, elle est juste responsable de faire appliquer un cahier des charges "draconien" assujetti à une ville classée deux fois, par les Monuments historiques d'une part et par l'UNESCO d'autre part.

Pour les touristes, c'est une image très révélatrice.

100 8913Passage entre le 12 Grande rue et l'ancienne boucherie. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

J'ai cru que c'était la ruelle Jourdan qui, en fait, se trouve un peu plus bas, avant le 28 Grande Rue.

Entretenu, il pourrait être ouvert au public, maintenant, vu les surprises qui descendent des toitures, il est, effectivement, préférable de le condamner.

L'inconvénient est qu'on ne peut l'entretenir mais on peut y déposer à peu près ce qu'on veut.

C'est, là, une image également très représentative d'une ville classée.

Le contraste est représenté par la moulure ancienne enchâssée dans la pile de l'entrée de la boucherie/charcuterie laquelle, est peut-être encore opérationnelle.

Une sculpture ancienne, récupérée et replacée de travers à cet endroit.

Durant les grands désastres de la ville, la récupération des matériaux anciens a servi à reconstruire, même si ce n'est pas à la bonne place.

100 8914Histoire sans parole. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Juste admirer les soins apportés aux compléments modernes.

100 8915Grande Rue ou Grande gargouille. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

En plein juillet, vers 10h30, ce n'est pas l'affluence.

100 8918Vestige moderne. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Emplacement de la borne à incendie de la place dauphine.

Quand on ramasse, on ne peut pas penser à tout.

Et puis sachant que les décorations de Noël restent jusqu'à fin mars, voire début avril, on peut bien laisser quelques mois les restes de la fêtes médiévale de début juillet.

Allez, tolérance Octobre, ça devrait aller.

100 8919Travaux de réfection du fort du Randouillet. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

On ne peut que s'en réjouir.

100 8920La construction avance à Briançon. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Béton, béton, béton, béton.

Comme dans la vallée.

Cette cupidité détruit notre environnement et bien qu'il faille loger les potentiels futurs habitants (Ou résidants saisonniers, une bonne part) ces édifications me semblent excessives, mais ça n'engage que moi.

Mais c'est lucratif, pour les impôts locaux et fonciers voir la mairie.

J'allais mettre qui est un peu plus haut en pensant à la caserne Colaud, mes fantasmes utopiques mettaient déjà la mairie à Colaud.

Quand je vais revenir, parce que je vais revenir, je sens que je vais me régaler.

C'est avenue René Froger, venant des Cros en allant vers Grand-Boucle.

100 8921Près de l'ancienne école des Cros. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

Un panneau, du moins qui fut un panneau, si soigneusement entretenu qu'on se demande pourquoi on paye tant d'impôts pour laisser des merdes pareilles.

Oui, même parti provisoirement je continue de payer des impôts à Briançon, logique, j'y ai un domicile.

Bien que cassé et "tagué", on continue à y "abriter" des affiches, preuve que rien n'est insurmontable.

100 8922Le Mélézin. (Photo IHUEL Jean-Luc du 23/07/2012)

S'il fait beau et chaud en alsace, ce jour dit il fait gris à Briançon, chacun son tour.

100_8952.JPGGrimpons aux festivités. (Photo IHUEL Jean-Luc du 25/07/2012)

Pour se détendre.

Demain quelques clichés des environs de Briançon.

Et après-demain on retourne à Wissembourg finir le tour de ville.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article