Bouses ou pétrole ?

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN9807C'est la question du jour.

Sauf donner du gasoil à boire aux ruminants, je doute que ces braves bêtes nous laissent de tels souvenirs.
DSCN9796Dans les prés il y a aussi ce genre de visions.

Sauf que dans les prés, c'est plus écologique et n'a pas les mêmes odeurs.

Si on marche dedans, les bouses de ruminants, biodégradables, (Les bouses, pas les ruminants. Quoi que !) les tapis de sol des voitures n'en gardent aucun souvenir dans la durée.
DSCN9798Sauf que là, c'est de l'enrobé à froid.

Spécialité briançonnaise pour boucher nos trous chroniques, également spécialités briançonnaises.

Jeté au sol comme un chien fout sa merde, les touristes qui se sont essayés à en emmener sous leurs souliers vont en garder un souvenir olfactif et leur véhicule un nettoyage en règle.

Et ce ne sont pas les réflexions qui manquent.

Parce que l'enrobé, avant qu'il ne durcisse, ça pue.
DSCN9797Et pour durcir, il faut le tasser.

Sommairement avec les roues d'un camion, celui qui transporte cette précieuse matière, faute de mieux, la dette briançonnaise ne permettant plus d'acheter de quoi travailler correctement.

En fait, c'est franchement dégueulasse et ça ne passe pas inaperçu.
DSCN9799Remplacement de pavés.

La coutume, chez nous, c'est d'en mettre partout à la place des matériaux adaptés ou adaptables.

On a essayé le bois, le ciment, le remplacement de pavés, on essaye maintenant de lier métal et enrobé.

Dans l'urgence la négligence, et pour ne pas risquer d'accidents consécutifs à nos incalculables trous, on met de l'enrobé partout.

J'avais souligné, il y a quelques temps, que de pratiquer une politique de suivi permettrait d'avoir un soin particulier pour nos ouvrages et réduirait le coût de réfection de façon non négligeable par du travail propre et approprié.
DSCN9805Pour évacuer l'eau des trous.

On met de l'enrobé dans l'eau et on tasse "au camion".

Je pense que n'importe quel professionnel sait que pour qu'un enduit tienne, il faut nettoyer le support.

Dans le cas présent j'ai quelques doutes.
DSCN9806L'enrobé, c'est connu, c'est pour les routes.

Ou les autoroutes, ce qui doit être devenu le cas pour le chemin des Salettes, les trous, certains de la taille d'une roue, servaient de ralentisseurs "naturels".

Depuis que ce chemin est devenu une autoroute, la vélocité de ceux qui l'utilisent ne leur permet plus de pouvoir ralentir suffisamment afin d'être attentif à la circulation.

Vous remarquerez que ça n'est pas tassé partout, juste "jeté" et un petit coup de pelle.
DSCN9823Et pour apercevoir les véhicules venant de gauche !

On neutralise le stationnement de droite.

Une pétition fantôme, signée par dix-neuf personnes, semblerait avoir plus d'effet sur la municipalité que des milliers d'administrés mécontents, que la même municipalité ignore totalement.

En fait, pour obliger la totalité des pigeons à payer, tous les coups sont permis ce qui semblerait avoir décuplé les recettes du parking du Champ de Mars.

C'est, du moins, ce qu'aurait dit la première adjointe au maire à quelques personnes.

Il est impressionnant de constater à quel point des barrières sont lucratives, dix fois le rapport précédent.

Ce doit être l'équivalent des pertes de recette des commerçant riverains qui eux, n'ont pas cette chance.

En fait, cette brave personne avance des recettes douteuses en oubliant soigneusement d'avancer les dépenses, non douteuses, elles.

C'est pour cette raison qu'on a un budget en déséquilibre sauf que celui-là semblerait pencher du bon côté.

Briançon va-t-elle devenir une ville riche ?

Comme Carcassonne, Saint-Malo ou La Rochelle, comparatif désuet et sans commune mesure.
DSCN9814Briançon.
 
Ou Clochemerle, les querelles intestines l'emportant sur la logique et le bon sens.

Ce n'est pas nouveau mais quand ça franchi les portes blindées de la mairie ça devient franchement ridicule. (Blindées psychologiquement, bien sûr)

Il y a des infos qui passent, mais seulement dans un sens, ce qui me fournit de la matière première pour mon blog.

Dans l'autre sens, c'est toujours un sous-marin.
DSCN9808Ce qui permet....

....Des débordements d'infos, un peu comme les fontaines non entretenues.

Le coin du fond, c'est des pissotières gratuites pour touristes fauchés, les pissotières payantes, juste à côté, ne permettant pas toujours de parer à une urgence quand il y a la queue. (Sans jeu de mots)
DSCN9838Par contre, les bornes d'urgences de la porte Dauphine....

....Créent un curieux phénomène prévu, l'entassement des camions de livraison à l'extérieur de la "réserve d'indiens".

Je plains les livreurs de l'hiver, avec la neige, la banquise Dauphine annuelle, la Grande Rue non salée par souci d'écologie (On n'entend plus parler des particules de bois pour éviter de tomber, sachant que cette matière semble, pour certains ou certaines, avoir un effet plus avantageux que le sel, sauf le prix) les trous qui seront débouchés par d'autres véhicules (Chasse-neiges) et autres inconvénients pour les livreurs.

Maintenant, ayant longtemps et personnellement prôné pour la non circulation des poids-"trop"-lourds sur les remparts, la place Dauphine reste le seul endroit où garer pour livrer, traditionnellement le mercredi.

Devenue inaccessible, je promets un hiver pas "triste".

Dans peu, une autre page, plus agréable sauf "scoop".
DSCN9847En attendant, bonne nuit et dormez-bien.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article