On attend en se pressant ou on se presse d'attendre !

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8886Café du Rond-Point.

Face au parc Jean Rousson avenue du Gal De Gaulle.

Du moins ex-café, il vient de fermer, une banque va prendre sa place.

Je n'en connais pas les raisons mais cet établissement fonctionnait bien, dommage.

DSCN8887Rond-point de l'avenue du Gal De Gaulle.

Point noir à certaines heures en semaine.

Normal, un passage piéton qui coupe une place par son "presque" milieu il n'y a qu'ici que j'ai vu.

Mais ce n'est pas l'unique motif, c'est une accumulation de divers facteurs puisque c'est le seul axe routier pour traverser le quartier Sainte Catherine.

DSCN8888Fermé depuis des années.

Une supérette qui fonctionnait pas mal.

La place a été refaite entièrement il y a un an, travaux qui ont duré longtemps mais je ne pense pas que ce soit municipal.

Il est bien regrettable que cet endroit périclite, comme d'autres centres de commerces alors que semble projeté d'ouvrir un centre "Leclerc" sous conditions à la place du bâtiment en ruine de la DDE et du parking Durance.

Des sept centres d'alimentation de Briançon certains ont du mal à assurer un chiffre correct.

Les taxes viennent grever ce budget puisqu'elles ne sont pas calculées sur le chiffre mais sur la surface occupée dans le cadre de l'activité exercée.

Un nouveau centre commercial va laminer la ville et les habitants, déjà que c'est un vrais "bordel" tous les mercredis je me demande ce qu'il va en être pendant les travaux et la construction (Si le projet voit le jour).

En principe, pour une ville, on construit d'abord les routes et rues en prévision de ce qu'elles desserviront.

A Briançon, on fait le contraire, on occupe par des constructions diverses les terrains disponibles, pour faire du chiffre en impôts locaux et taxes diverses, et après on se rend compte que c'est en fait devenu un sacré bordel.

Raison pour laquelle, dans cette ville, l'anarchie du stationnement bat certainement tous les record.

Alors en hiver, pour peu qu'il nous en tombe un mètre cinquante sur trois jours ça devient l'apothéose. (De la neige, bien sûr, pas de la merde, on en a déjà mais pas encore une telle épaisseur)

DSCN8889Quelle "étrangeté" comme dirait cousin Hubert (Les Visiteurs)

Un passage pour handicapés interdit dans les deux sens ! Pour les voitures mais je vois mal une voiture s'engager là-dedans à moins d'en avoir un coup dans les carreaux.

Et comme la rampe n'arrive pas au ras du trottoir, on a mis de l'enrobé (Spécialité briançonnaise) mais on a laissé la mini corniche en l'état. 

Allez comprendre !

Et un stationnement à "l'arrache" avec feux de détresse, des fois qu'on ne voit pas la voiture.

Les feux de détresse consistent en un système embarqué sur les véhicules roulant et qui permettent de s'exonérer de toutes réglementations durant leur fonctionnement.

Un bouclier en quelques sorte.

DSCN8890Il y a quatre ans.

C'était un espace ouvert, on y a construit un cabinet médical auxiliaire qui est fermé puisque non rentable.

A vendre, mais vu les frais engagés, ce ne doit pas être "cadeau".

Cette place, restructurée à plusieurs reprises en peu de temps, a perdu de son cachet. D'ailleurs il n'y a plus grand chose, en dehors d'un assureur, du service des impôts, de mission jeunes et de Pôle-Emploi.

Le reste est à vendre.

Sinon dans les immeubles alentour sont regroupés pas mal de cabinets médicaux spécialisés.

Peut-être en prévision de la fermeture de l'hôpital.

Mais bon, on a Gap à seulement 95 km et Grenoble à 110, à peine une journée de perdue.

Préférez Gap, le Lautaret, en ce moment ça travaille et les chantiers sont nombreux.

Et puis côté Gap la route est plus belle et ça descend. (Oui, je sais, quand on revient ça monte)

DSCN8891En face la Croix de Toulouse.

Et l'hôtel Vauban.

DSCN8892J'avais oublié la banque.

Mais on rentre côté avenue du Gal de Gaulle. (Du moins le public)

Et puis les plaques des différents spécialistes médicaux.

Toutefois, il faut reconnaitre que c'est un des rares endroits de Briançon qui est entretenu et vraiment propre, mais c'est privé, ça s'appelle "Le Pré du Moulin".

DSCN8893Côté résidences.

Toujours quelque chose à vendre, mais pas à acheter. Le prix ! Peut-être ?

J'insiste sur ce coin si propre et comme on n'a pas l'habitude, je fais le plein.

DSCN8895Parking sauvage.

Mais c'est municipal, on s'en serait douté.

Le parking du "Pré du Moulin" est souterrain du complexe.

DSCN8906L'avantage ?

On lave les roues gratuitement.

La "bouche" d'évacuation des eaux étant située nettement au-dessus de la flaque. (Un peu comme un lavabo qui aurait l'évacuation au-dessus du robinet) Donc, on attend que ça sèche.

DSCN8907L'inconvénient ?

On bousille les roues, gratuitement aussi.

Et puis aux heures fatidiques de bordel, entrer ou sortir, c'est un vrai bonheur, il faut jouer à "saute-trottoirs".

C'est bien cette ville, tout est pensé, analysé, géré de façon tellement soucieuse du bien-être de la population qu'on se demande même si les impôts sont suffisant pour pondre des conneries pareilles.

DSCN8896Tient ! La Durance.

Ça bouillonne, à cette époque de fonte des neiges, c'est normal.

DSCN8897Mieux vaut ne pas y tomber.

Encore moins s'y risquer pour constater quelque chose.

Quoi ?

DSCN8905Le pont, par exemple.

Ça fait dégueulasse, hein !

Ben oui, au moins, pour passer des tuyaux, chez nous on ne s'emmerde pas, quelques cerclages et le tour est joué.

Certains tuyaux sont fatigués, mais bon, ça tiendra bien encore une dizaine d'années, jusqu'à la réfection ou le remplacement du pont, programmé mais pas encore étudié.

Et bien vous ne savez pas ! Il y des câbles électrique qui passent là-dedans. Oui Monsieur.

DSCN8900On pourrait les passer dessous.

Mais on attend que la laine de verre soit partie à Serre-Ponçon, véhiculée par la Durance.

Ça c'est bon pour les petits poissons, meilleurs que le sel de déneigement.

Mais attention, ça n'incrimine nullement la municipalité actuelle, c'est juste qu'elle laisse en place ce qui était déjà sous l'ancienne.

Un "bébé" à laisser aux prochains occupants de la mairie.

Maintenant, c'est bientôt les législatives, comme j'ai vu que Mme DAERDEN se présentait, si elle est élu (j'ai des doutes mais bon) elle fera certainement quelque chose pour ces pauvres petits poissons qui s'empoisonnent de ces poisons d'isolation.

Maintenant, une fois élevée dans des sphères autres que municipales, la course à la notoriété l'emporte sur la logique du poste occupé.

DSCN8898Mais soyons juste.

L'accès à la passerelle rouillée a été mis en sécurité.

Provisoirement, du moins je l'espère.

DSCN8899Vu de loin, par un touriste....

....C'est acceptable.

Et puis les touristes ne font que passer, ils ne payent pas d'impôts à Briançon (Du moins directement) et n'en subissent pas les inconvénients.

Ce que je dis ! Inconvénients ! Ce ne serait pas "avantages" ?

C'est qu'en principe, quand on paye des impôts à la commune, c'est pour que cette dernière, en retour, satisfasse au bien être des habitants de cette commune.

Si c'est vrai ! Ah bon ? Pas chez nous ! Pourtant, qu'est-ce qu'on en parle dans la rue.

Eh oui, c'est vrai qu'on se marre bien à Briançon.

DSCN8901.JPGÇa, c'est le rond-point de la rue Jean Moulin.

Qui coupe l'avenue du Gal De Gaulle. 

Avec un  panneau "cédez le passage" à chaque point d'intersection.

Ce qui fait que c'est l'anarchie routière matin et soir, surtout le soir.

C'est à celui qui sera le plus gonflé pour forcer le passage (Y compris moi même) mais il n'y a pas le choix puisque tout le monde et personne n'est prioritaire.

Un agent de la police municipale, peut-être, pour réguler la circulation puisque dans les autres villes il y a des feux tricolores pour éviter de mettre un agent, justement.

DSCN8902Le Montbrison.

On arrive encore à avoir quelques vues sans "disgrâces". Ah non, il y a un poteau, à gauche et un câble.

DSCN8903Des tas de villages alentours.

Ont depuis longtemps enterré tous ces supports aériens. Pour une ville classée, ce n'est pas fort.

Espérons que les projets "Coeur de Ville" prendront ce genre d'inconvénient en compte.

Bon, Je remonte.

DSCN8910Touristes à la recherche d'un commerce ouvert.

Désolé, braves gens, revenez vers 10h30 vous avez plus de chance.

Paradoxe d'une ville touristique qui ne fait pas grand effort pour attirer la clientèle matinale, et je puis vous assurer qu'il y en a.

DSCN8911Si, les Arcades, c'est ouvert.

Comme les Remparts, café sur la place Dauphine.

Au moins, si on n'emporte rien on peut toujours boire un café.

DSCN8912Mais non, vous non plus vous ne trouverez rien !

Il est trop tôt !

Mr le Maire à raison sur ce point, les commerces de la vieille ville ne font pas grand-chose pour retenir les touristes.

DSCN8913Défense de rire.

C'est "crade hein", eh oui, c'est l'image de la vieille ville. Enfin une des images, j'en ai d'autres.

Sans paraitre soutenir l'ancienne municipalité, l'entretien de la vieille ville était beaucoup mieux organisé sous la gestion "BAYROU", maintenant, une seule employée pour la totalité de cette cité Vauban c'est comme ne mettre qu'une seule caissière à géant pour la totalité du magasin.

Ce qui est d'ailleurs ! De 8h30 à 9h00, raison pour laquelle j'ai plusieurs fois laissé mes courses à l'accueil pour aller ailleurs.

J'y vais de bonne heure pour profiter de cette période de la journée où il y a peu de monde pour ne pas perdre de temps, loupé, ce que l'on gagne dans le magasin, on le perd à faire la queue à la caisse.

Sauf la caisse "Scan rapide" il n'y a jamais personne mais tant mieux, ce genre d'avenir qui vise à supprimer des emplois ne me plait guère.

DSCN8914Ce passage sale, par exemple.

C'est le porche sous le Grand Colombier.

Les seuls éléments propres sont les affiches qui ont autant ici leur place qu'une vache dans un magasin de porcelaines (D'habitude on dit un éléphant mais depuis Anibal il n'y en a plus dans les alpes) et les magnifiques véhicules qui n'ont pas trouvé à stationner sur le Champ de mars.

Pourtant coûteusement aménagé pour cette raison.

Et bien sûr, nos célèbres lampadaires sans vitre depuis des années.

On voit aussi des panneaux "STOP", totalement inutiles puisque presque personne ne s'y arrête, coutume également locale.

Le prix de ces panneaux n'aurait-il pas payé la réfection des lanternes !

DSCN8915Non, rien à faire.

Quel que soit le jour et l'heure, on verra toujours, sur les photos (pas que les miennes bien sûr) des toits de véhicules.

Méthode efficace pour ternir l'image d'une ville classée.

Décidément, ce problème de stationnement restera toujours insoluble.

DSCN8916Quel que soit l'angle.

DSCN8917Quoi que.

En me baissant au maximum on a presque une photo vierge de pollution visuelle.

Attend, il y en a encore.

DSCN8918Arche de la porte de Pignerol.

Le casse-croute attend les moutons.

Une étude est en cours pour la réfection de cette arche, il n'y a plus qu'à attendre sans se précipiter.

D'ailleurs, on attend que ça.

Precipitation.jpegEt bien on attend.

Des aides, comme les SDF ou les familles dans la précarité.

Mais Briançon ! N'est-elle pas dans la précarité ?

Finalement, après avoir plombé financièrement la ville on attend des miracles politiques et la bienveillance des autres pour nettoyer notre merde.

Alors on attend, c'est ce qui s'appelle se hâter avec lenteur.

Mais sur le site de Briançon, on en parle, il y a un dermatologue écologiste, qui ne brigue pas de mandat de député, fort de sa science et de ses compétences, qui va pouvoir nous refaire un "lifting" de surface digne de la Rochelle ou de Carcassonne. (Exemple préféré de Mr le Maire)

Deception.jpegConcertation et désillusion.

C'est très bien d'avoir des gens préoccupés par la sauvegarde d'un patrimoine célèbre.

Mais les coûts sont pharaoniques et il va falloir des décennies pour mettre à bien des projets prometteurs.

Je propose d'envoyer tous les Briançonnais dans les métros des grandes villes pour faire la "manche", je sais, d'expérience d'avoir connu ceux qui en sont spécialistes, que ça rapporte plus en dix jour qu'un mois de salaire, exonérés d'impôts.

Disons 6000 habitants, choisi parmi la population, à environ 1500 Euros sur dix jours ça fait 9 000 000 d'Euros.

En cent jours on a résorbé la dette et on a de quoi augmenter les émoluments des conseillers municipaux.

Elle n'est pas belle la vie !

DSCN8919Inquiétant ?

Oui, pour sûr, déjà mis.

DSCN8920Mais bon, il faudrait peut-être se "magner".

Sans précipitation mais dans l'urgence, la première qui tombe entraine les autres et c'est l'écroulement.

Les séismes récents, en Italie, ne sont pas ressentis chez nous bien que ce ne soit pas si loin (trois cent cinquante km) mais les mouvements géologiques alpins, si lointains soient-ils, ont des répercutions chez nous, du moins sur les structures fixes.

Mais je ne suis pas géologue, c'est une hypothèse qui me vient à l'esprit.

J'écris cela parce que c'est en partie les mouvements géologiques qui exercent des contraintes énormes sur nos édifices de haute montagne.

DSCN8921Les marronniers en fleurs.

C'est ma petite place préférée.

Toutefois, pourtant déjà avancé, le sol de cette place demande à être aéré pour favoriser la bonne santé de ces arbres.

DSCN8922Une réussite et un bel ouvrage.

Très utile qui plus est, le débit de la gargouille est un peu plus important, tant mieux.

Mais il reste tellement à faire.

DSCN8923Sous le Grand Colombier.

Passons sur les arrosages urinaires nocturnes, ce trou n'y était pas, je l'aurais vu.

Le sous-sol de la vieille ville est en partie creux, pour ceux qui l'ignoreraient, il y a des galeries et des "pièces" dans lesquelles étaient conservées certains éléments, poudre, armements, nourritures et autres.

La fragilité de ce sous-sol est également un facteur de déstabilisation.

Là, pas grand-chose d'autre à faire que de surveiller et de ne pas laisser s'installer n'importe quoi en surface.

En 1997, j'habitais au 28 Grande Rue, des Italiens qui avaient acheté l'étage sous combles, juste au-dessus de chez-moi, ont cassé le sol pour couler une dalle de béton de 20 cm d'épaisseur sur une surface d'environ 130 m2.

La densité du béton étant d'environ 2,5 le poids de ce nouveau sol représente 28,5 tonnes en appui sur des murs tricentenaire prévus pour ne supporter que des planchers en bois sur poutres afin d'y mettre du fourrage.

Imaginez un gros camion de chantier garé en haut d'un immeuble  construit en "torchis" il y a trois cent ans ! C'est pareil. 

A cette époque, j'ai signalé le fait à la mairie constatant l'écartement des lézardes à l'intérieur de l'immeuble, je pouvais y introduire la main entière. (Pas dans la mairie, dans les lézardes)

La ruelle Jourdan, adjacente, qui ne comportait que deux contreforts en arc boutant de pierres laissait bien apparaitre la déformation du mur de l'immeuble.

La municipalité a aussitôt réagit en construisant plusieurs autres arcs-boutants afin de stabiliser l'édifice en répartissant les forces ainsi créées sur l'immeuble en face dans la ruelle, un poids pareil au sommet de l'immeuble risquant de le faire s'effondrer.

Celui qui doute peut vérifier et se renseigner.

DSCN8924Et puis il est bien cet "urinoir".

Jamais plein.

Résultat des mouvements géologiques précédemment cités.

Il faudrait que je demande à Monsieur CIRIO, élus de la majorité municipale, c'est un géologue chevronné et très compétent des mouvement tectoniques.

DSCN8925Fontaine des Soupir ou François 1er.

Toujours à sec.

Derrière, c'est aussi une pissotière très prisée, surtout les jours d'affluence quand le misérable "chiotte" payant de la place Dauphine est à saturation.

Mais je ne vais pas y revenir, j'en ai déjà fait une page.

DSCN8926C'est aussi la plus grande poubelle de la vieille ville.

Nettoyée récemment, l'incivisme reprend le dessus.

On la remet quand ? La flotte.

Depuis le temps ! les ST n'ont pas encore résolu le problème ?

DSCN8927Mais à ces heures "très" matinales.... (9h35 quand même)

....Aucun risque de nuisance, les magasins n'ont pas encore ouvert en dehors de la pâtisserie Turin à 8h00, le tabac du haut à 8h00 aussi et le Panier alpin à 8h30.

En bas, là où il y a la terrasse pour ce dernier.

La quincaillerie Général-Store ouvre aussi à 8h00, plus bas encore, face à la place d'Armes.

Le hic, c'est que comme tout le reste est fermé, les touristes descendant de la porte de Pignerol, voyant cette clôture commerciale généralisée, dépassent rarement la rue du Dr Vagnat, ils remontent, dépités de cette lamentable ville classée ou passent par la place du Temple.

Au gré des humeurs, la collégiale est ouverte ou fermée, depuis le départ d'Anako, c'est devenu n'importe quoi l'ouverture de cet édifice religieux délaissé par les fidèles.

Place Dauphine la pension des remparts est également ouverte, le premier établissement à ouvrir en vieille ville, à 7h00.

Un bel exemple qui devrait être suivi.

DSCN8928.JPGSi mes connaissances sont exactes....

....Il est interdit d'influencer les élèves de divers établissements scolaires par du prosélytisme politique ou religieux.

Les établissements scolaires doivent être épargnés par ces appels divers et plus ou moins douteux dans et autour des lycées et collèges.

Dans le cas présent, le chef d'établissement aurait dû réagir en signalant à la mairie la présence d'affiches électorales sur les murs de son établissement.

La démocratie n'est pas appliquée de la même façon pour et par tout le monde.

Je suis étonné que la municipalité ait laissé faire.

DSCN8933.JPGPlan d'eau du Pontillas à Villeneuve la salle.

Il y a de drôles de poisson là-dedans.

Décidément, certaines gens n'aiment pas préserver ce qui les attire.

Ce sera ma dernière image de cette page.

A bientôt, pour autre chose.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article