22 mai 2013, une réunion fantoche

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

 

Personne ne m'a induit à écrire cette page.

Personne ne saurait se répondre de mon blog pour avancer des hypothèses.

Je suis le seul détenteur et responsable de mes propos et de mes déductions.


villeProjet coeur de ville.

Que de beaux montages de ce projet.

Ce n'est peut-être qu'un aperçu non contractuel, je doute que ces frêles matériels supportent le poids de la neige, surtout en connaissant les directives données aux équipes de déneigement trop peu nombreuses.

C'est vrai que sur des photos montages, ça "jette" comme on le dit maintenant.

Curieusement un corps de bâtiment a disparu à Berwick ? Serait-ce qu'il est prévu de le raser ou est-ce juste pour donner de la profondeur au montage ?

Il faut voir.

frommMonsieur Gérard FROMM.

Notre maire bien aimé. (Du moins pour ce début de page)

Contrairement aux journaux avides de démolir les gens par des photos choisies, ce n'est pas ça qui manque, j'ai choisi une photo qui le met en valeur, on peut ne pas approuver quelqu'un sans pour autant le dénigrer.

Plusieurs réunions ont eut lieu et d'autres vont l'être sauf si le projet est voté en conseil municipal de ce jour.

Comme les élections, avant c'est toujours bien, après on prend ce qu'on nous impose.

La réunion du 22 mai 2013 semble n'avoir pas vraiment été couronnée de succès, l'architecte FALOCI n'était pas là (Moi non plus mais je m'informe) et les intervenants ne semblaient pas vraiment connaitre leur sujet.

Si on se réfère à ce qui a déjà été imposé à Briançon ces derniers temps, on s'aperçoit donc que le protocole doit être suivi pour avaliser ou faire avaliser ce qui sera fait dans l'urgence.

J'ai déjà exposé plusieurs points, sur mes pages, concernant les urgences briançonnaises, elles sont d'un autre ordre que ce qui est prévu de faire en fin de mandat socialiste, ou plutôt de commencer des travaux pour obliger les suivant à les finir avec toutes les conséquences qui en découlent et toutes les responsabilités à mettre sur le dos des autres sur les dépassements incontournables des devis.

Si j'avais pu assister à cette réunion j'aurais posé la question suivante :

le projet "Coeur de Ville" le 22 mai à 20h00 à la salle du Prorel, je n'y serait malheureusement pas mais j'aimerais bien m'y faire représenter et faire savoir à la municipalité que ce projet m'interpelle, non par le fait qu'on améliore l'état de la ville mais par les coûts qui ne cadrent pas du tout avec la conjoncture économique actuelle, que ce soit de la ville ou du pays. Je pense qu'avant de refaire des dettes inconnues il est sage de régler celles qui courent et de rénover le reste de la ville. Un joyaux dans une poubelle n'est pas spécialement valorisant. 


Si toutefois on m'accorde le droit de parler, ce qui n'est pas toujours évident, non pas de pouvoir parler mais d'avoir des gens spécialistes pour couper la parole sans écouter pour ne pas avoir à répondre.

gryzka-rectoMonsieur Romain GRYZKA.

Avec lequel je suis en contact me permet avec beaucoup d'autres personnes, dont des socialistes super sympa que je connais bien, de pouvoir être en harmonie avec la vie briançonnaise durant le restant de mon absence.

En considérant les gens en tant qu'hommes et non en tant que sympathisants partisans, la très grande majorité, heureusement, s'exonère de mêler politique à relations conviviales.

Cette acceptation c'est l'ouverture indispensable pour mettre en place un maire gestionnaire et non un maire engagé tributaire de son parti.  

Mr GRYZKA est candidat déclaré aux élections municipales de 2014, tout le monde le sait mais ce n'est pas dans cette optique qu'il est allé à cette réunion, il a fait ce que tous les briançonnais ont fait, feraient ou devraient faire, s'intéresser au plus près au fonctionnement de la ville.

N'ayant pas d'autres nouvelles de candidats déclarés aux élections municipales qui rentrerait dans la logique de fonctionnement telle que l'attendent les briançonnais en dehors de Mr MURGIA, que je ne connais pas et dont je n'avais jamais entendu parler avant son "parachutage" par une branche de l'UMP à Briançon, je vais soutenir Mr GRYZKA qui représente ce qui peut être l'atout majeur pour la ville, la jeunesse, la détermination, l'instruction, les capacités et du temps devant lui pour mettre en route un travail de résurrection de la ville.

En ce sens, je l'ai sollicité pour m'informer sur cette réunion puisque briançonnais aussi je me dois de rester à l'écoute et au plus près des évènements.

J'ai avancé, à plusieurs reprises, que tout n'était pas très clair dans ce dossier.

Je me pose et pose la question suivante :

Autre réflexion qui me vient à l'esprit, je me demande pourquoi la municipalité actuelle est-elle si pressée de mettre en oeuvre une réalisation qu'elle est loin de savoir pouvoir finir. Les quartiers militaires peuvent recevoir d'autres objectifs de réalisation que de prétentieux projets sans finance ni durée. J'en suis à me demander pourquoi la municipalité actuelle agit comme si elle allait rester aux affaires sur une durée planifiée de trois ou quatre mandats. Sauf de pouvoir se garantir la possibilité de dénigrer une future municipalité qui ne finirait pas les projets commencés. Ou, peut-être, céder à une multinationale une emprise briançonnaise sur laquelle aucune autre municipaliténe pourrait revenir, en fait vendre une partie de la ville à une enseigne (Leclerc) en s'assurant des "enveloppes" immédiates sur du futur douteux. C'est laisser aux suivants un cadeaux empoisonné pour se targuer d'avoir raison dans les torts. Il serait intéressant de savoir combien Mr Fromm serait sensé percevoir de "soudoiement" pour ce projet auquel il semble si attaché et si pressé de voir adopté avant les municipales de 2014. C'est la question que j'aurais avancé si j'avais été présent. Hélas hospitalisé je n'ai pu faire le déplacement prévu.


Et si je voyais juste ?

Je ne peut m'empêcher de penser aux suspicions incessantes envers Mr BAYROU venant de l'opposition de l'époque, les recours et recherches de possibles intérêts personnels.

Ces derniers temps la politique est entachée par toutes ces affaires d'enrichissement personnel par détournement d'argent public ou "petits cadeaux" pour obtenir un marché.

Il n'y aurait donc pas de nouveauté à ce qu'à Briançon il  en soit de même.

Je n'avance qu'une hypothèse, je n'ai pas la puissance de "MEDIAPART" à déstabiliser une institution.

Place de l'EuropeFuture place de l'Europe.

Je me demande si le concepteur de ce projet réalise qu'à Briançon il neige de temps en temps, les dispositions ainsi présentées semblent plus adaptées à la Côte d'Azur qu'à une ville de haute montagne au climat rigoureux.

Qu'est-il prévu pour les suppressions de stationnement ?

Où est l'arrêt des bus si ces derniers continuent à desservir cette place ?

Je sais que les photos ne sont pas contractuelles mais un minimum de vraisemblance rendrait plus facile la compréhension auprès des gens non rompus aux subtilités architecturales.

Il aurait été judicieux de prévoir un plan similaire avec la circulation aux heures fatidiques, surtout si en plus on veut augmenter la population de 1 800 habitants supplémentaires.

Les loger va poser problème, leur trouver du travail aussi, l'agora de Mr FROMM va pouvoir accueillir quelques "zonards" supplémentaires au grand "dam" de la population actuelle et au plus grand déplaisir des touristes qui risquent fort de déserter la région durant les quinze années de travaux prévus. (Plutôt vingt)

Il serait également intéressant de savoir comment la municipalité va résoudre les problèmes de circulation pendant ces travaux de très longue durée sauf multiplier la pagaille par deux voir par trois, des chantiers génèrent des nuisances énormes, la circulation d'engins lourds et l'incontournable pollution.

Comment déneiger de pareilles surfaces publiques avec un effectif communal si réduit (Je sais en partie pourquoi) déjà débordé et assailli par tout le monde dès les premiers flocons.

J'aurais aimé un montage photographique de même nature avec 70 cm de neige, aux heures de circulation intense et avec tous les véhicules supposés communier ensemble dans ce futur capharnaüm.

Comme ce serait des images qui risquent de s'aliéner beaucoup de monde il est prudent, pour la municipalité actuelle, d'éviter le sujet.

Aux suivants, à la mairie, d'assumer ce futur bordel.

Chantier-LGV-Un-rapport-de-force-permanent_reference.jpgUn chantier de cette taille, c'est çà.

Mais pas à la campagne, en plein centre ville de montagne.

Il est fort probable que le concepteur du projet ne se soit basé, à l'instar de ses images, que sur une durée de travaux incluant douze mois d'activités, c'est à dire qu'à Briançon on risque fort d'avoir vingt ans de travaux pour cinquante ans de dettes supplémentaires.

Enfoncée la dette du Prorel, c'est de la gnognote à côté de ce que Mr le Maire FROMM va laisser derrière lui pour la deuxième fois en vingt ans.

LeclercLe futur centre ville de Mr FROMM.

Place Durance à la place du bâtiment de la DDE.

Qu'en pensent les enseignes déjà implantées ?

Qui va remplir trois grandes surfaces déjà qu'il y en a de trop à Briançon ?

Je ne parle pas des supérettes, je parle des emprises importantes comme GEANT CASINO et CARREFOUR.

Les a t-on invité à ces réunions ?

Leur a t-on demandé leur avis ?

Ou sont les registres de pré-études ?

Qu'en pense la chambre de commerce ?

La rentabilité est-elle établie pour permettre de caser une telle grande surface supplémentaire ?

Le projet initial c'était d'implanter un centre LECLERC sur la place Durance avec construction de logements sociaux et autres commodités sensée être au service de la population.

Le tollé qu'à soulevé cette utopie (LECLERC aurait promis de financer les logements) semble avoir dévié sur le projet "Coeur de Ville" en faisant disparaitre officiellement le logo Leclerc.

Mais qui est dupe ?

Cet empressement à signer des contrats avant mars 2014 semble suspect vu l'ampleur du projet.

GareDes commerces pour remplacer des commerces.

Mr le Maire a une façon assez expéditive de résoudre ses problèmes personnels.

Surtout s'il ne sait pas résoudre les problèmes de ses administrés.

Quand on lui pose la question de savoir ce que risque de devenir les commerces actuels en grandes difficultés de par la crise mais aussi par une politique municipale visant à étrangler ces commerces existants, il ne sait que répondre, avec un certain affront, si les commerces ferment c'est qu'ils ne savent pas travailler.

Il est plus facile de tenir un cabinet de vétérinaire qu'un commerce de proximité, à la limite c'est une insulte.

Les impôts ont augmenté de façon drastique pour éponger la dette Fromm de 1992, je maintiens ce que j'écris, les commerces possédant une terrasse se sont vu infliger une augmentation pécuniaire drastique de la surface d'occupation alors que la conjoncture économique aurait dû, au contraire, inciter la municipalité à faire un geste pour soulager la trésorerie des commerces.

Aucun aménagement de rues commerçantes n'a été étudié pour permettre un accès plus aisé aux commerces de Sainte Catherine. 

Les commerces de la vieille ville se sont vu "enfermés" dans une réserve qui rebute plus d'un touriste.

Qui plus est Mr le Maire à favorisé l'occupation de cette même vieille ville par des éléments douteux qui font fuir les touristes et polluent la vieille ville.

Mr le Maire a décidé de son propre chef de barrièrer le Champ de mars pour faire du fric afin de renflouer la dette, résultat pratiquement plus de cars, occupation d'une partie du parking par des camping-cars ne pouvant fonctionner correctement (point d'eau et d'électricité) sauf de façon anarchique, de miser sur le maximum de places payantes n'étant que le seul objectif de la municipalité.

Mr le Maire préempte le maximum de rues et parkings gratuits en les rendant payants pour faire du fric.

Mais ça va où tout ça !

La ville de Briançon n'appartient pas au maire, elle appartient aux briançonnais.

vauban gargouille cite vauban brianconLa vieille ville.

Se meurt de cette gestion irraisonnée?

Le trompe l'oeil des travaux actuels ne dupe pas tout le monde, heureusement.

Une question posée par les commerçants: Demande d'une salle des fêtes pour les briançonnais.

Réponse il y a le chalet du Pralong, grimper là haut est des plus aisé, c'est bien connu.

Il est fort regrettable que je ne fut pas là, plus cynique comme réponse c'est impossible, c'est vraiment prendre les administrés pour des cons et pour une quantité négligeable.

Si la municipalité actuelle n'est pas entièrement responsable de l'absence de salle des fêtes, elle n'en est pas moins responsable de l'amélioration des conditions de ses administrés.

Quand on a des projets futuristes allant plomber pas moins de trois des futures générations de briançonnais sous le poids d'une dette qui n'est pas encore commencée en plus de l'actuelle alors qu'on est infoutu capable de résoudre les plus basiques problèmes communaux en dehors des urgences consécutives aux incidents de plus en plus nombreux, on ne s'amuse pas en plus à se foutre des administrés en leur "balançant" pareille réponse.

gerard-fromm-le-ps-maire-de-briancon-a-ete-reelu-a-briancon.jpgEn fait si, cette tête vous va mieux Mr le Maire.

Elle caractérise parfaitement le mépris que vous avez de vos administrés.

Un regard fuyant, un air d'entendre sans écouter, ça vous ressemble plus.

Il serait temps que les vieux tromblons de la politique locale rentrent les aridelles et aillent à la pêche pour laisser la place aux jeunes qui eux pourront savoir ce qui leur convient pour leur avenir. (Aridelle, se dit aussi d'un vieux cheval)

Je déplore n'avoir pas pu être à cette réunion mais je vais me rattraper, je serais à la prochaine et je ne fais que commencer à me battre pour que la jeunesse de briançon ne soit pas le débiteur, pour un demi-siècle supplémentaire, des conneries accumulées par des irresponsables.

Je n'ai pas la prétention de me présenter aux élections, à 64 ans on n'entame pas un mandat qu'on est pas sûr de finir dans les conditions physiques nécessaires pour peu encore que j'arrive à être élu.

Mais tant que je le pourrais j'appuierais pour que ce soit la jeunesse de Briançon qui se prenne en main et qui décide elle-même de ce qui lui convient le mieux.

Ce coup de colère n'est que les prémices de ce que j'entends exposer, il serait vraiment temps que Briançon sorte des limbes.

Demain, autre chose, certainement Pau, troisième page puis retour à Briançon.

Bonne journée à tous sans distinction d'obédience, de race ni d'appartenance. 

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Francine 07/06/2013 09:59


Rebonjour François,


Au lieu d'effectuer des dépenses couteuses qui ne servent à rien aux Briançonnais ; peut etre serait-il plus judicieux de rénover le patrimoine actuel. Surtout que cela risque d'endetter pour la
énième fois la ville.


cette situation me rappelle la situation de Marseille qui a été élue "ville européenne culturelle" - Pour bien connaitre cette ville que j'ai habitée durant 26 ans ; Le Maire a procédé à des
dépenses colossales pour effectuer des aménagements gargantuesques que les habitants paient dans leurs impôts locaux, dans la taxe pour ordures ménagères... et à côté, un grand nombre de
quartiers périphériques au centre ville ressemblent à des bidons ville (avec la violence des Favelas en sus)


Amen !

francois.ihuel15.over-blog.fr 09/06/2013 09:08



Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000001680 StartFragment:0000000454 EndFragment:0000001664


C'est effectivement ce que je dénonce. Concernant Marseille je
suppose que vous faites référence à Mr Gaston Deferre, homme politique socialiste qui fut maire de Marseille bien longtemps. C'est une prouesse socialiste que de vouloir sans pouvoir. les grands
travaux qui endettent les villes et les villages sont très prisés de ces gens qui font du social avec les dettes que payent ceux qui n'en profitent pas. Briançon est plombée pour encore
longtemps, les futurs visions actuelles vont en remettre une couche pour trente ans de plus au minimum. Hélas. Les citoyens ont les moyens d'endiguer cette fuite en avant et de trouver quelqu'un
qui fait passer les intérêts de la population avant les intérêts politiques ou personnels. Le peuple est instable la situation politique actuelle les a fragilisé et les incite à se contenter de
ce qu'ils subissent que de saisir la chance de pourvoir obtenir ce qu'ils attendent. A moins que ce ne soit un risque, ça dépend qui en tire bénéfice. Merci de votre fidélité