1870 / 1895

Publié le par francois.ihuel15.over-blog.fr

Liens : http://francois.ihuel.over-blog.fr/ & http://francois.ihuel05.over-blog.fr/ &http://francois.ihuel15.over-blog.fr/ http://www.francois-ihuel-05.com/

DSCN8422Mémorial de la bataille de Frœschwiller-Woerth.

Près de Morsbronn-les-Bains et qui eut lieu le 6 Août 1870.

Cette guerre entre la Prusse et la France a été provoquée par les prussiens ayant pour général en chef le Chancelier Impérial Allemand Otto Von Bismarck.

Les troupes françaises, affaiblies en hommes et en armement par la guerre au Mexique en 1867 ne sont plus en mesure de s'opposer efficacement aux forces d'union de la Prusse et de l'Allemagne en construction identitaire.

Le Maréchal Mac Mahon qui deviendra Président de la République Française en 1873 mène ses troupes en Alsace pour tenter de contenir l'invasion prussienne forte d'une armée trois fois plus imposante en soldats que les français.

Des batailles héroïques et inutiles furent menées jusqu'à Châteaudun et Orléans pour finalement perdre cette guerre déclenchée par l'absolutisme de Napoléon III conseillé par ses principaux généraux, incapables et irresponsables, (Ce qui lui coutera son trône et qui fut aussi l'attitude de la plupart des généraux, en 1938, à la veille de la deuxième guerre mondiale) et annexer l'Alsace et la Lorraine a l'empire Austro-Hongrois qui sévissait sévèrement depuis le début du XIXème siècle sur une partie de l'Europe.

Briançon qui verrouillait le passage des Alpes vers la Provence a connu les méfaits de ces troupes redoutables (1812-1815).

Wuerttemberger_bei_Woerth.jpgPeinture de 1898 reproduisant la bataille de Woerth - Morsbronn

Après avoir tenté de reprendre le terrain perdu les français se sont fait "massacrer" pour finalement se retirer.

11 000 victimes, la majorité des morts du côté français et 10 000 du côté prussien, en une seule journée.

Cette guerre n'a rien à envier à la suivante, (1914/1918) elle restait encore illustrée par des batailles au corps à corps avec force chevaux et mitrailles d'un autre âge.

Le Nord-Est de la France, qui a vu passer des invasions depuis Jules César, est une terre ravagée par les guerres, ces terres qu'on dit fertilisées par le sang des hommes où aucune réelle origine génétique n'a subsisté.

Ces terres qui ont successivement été occupées par les Celtes Gaulois et les Celtes Germaniques faisaient un tout avec la Belgique et la Hollande actuelle jusqu'au début du moyen-âge.

Le Rhin seul faisait la barrière naturelle qui séparait les Celtes des Teutons, en se jetant dans la Mer du Nord à Rotterdam il séparait le royaume "Viking" des Gaulles.

Les Bretons (Anglais d'aujourd'hui d'où l'appellation Grande Bretagne) dominaient tout le haut de la mer du Nord jusqu'en Islande sauf le nord de l'Angleterre actuelle qui s'appelait "Calédonie" et majoritairement gaélique, prépondérance irlandaise jusqu'à l'invasion Romaine sous l'Empereur Romain Claude en 43 ap JC.

DSCN8423Ces monuments qui ne sont pas funéraires....

....Pullulent dans tout le Nord-Est de la France, chaque guerre a apporté les siens jusqu'au derniers qui ne sont, pour beaucoup, que les innombrables blockhaus de part et d'autres de la frontière, vestiges des lignes Maginot et Siegfried construites entre 1920 et 1935.

Ce sont plutôt des mausolées en mémoire des millions de morts des guerres successives de ces régions ravagées, dont le plus imposant et le plus connu mondialement est à Douaumont.

Il est un des ossuaires artificiels le plus grand au monde après les catacombes de paris, il est classé au patrimoine mondial de l'humanité. (Le plus grand ossuaire naturel du monde fut le cimetière des Innocents à paris, existant depuis les mérovingiens il fut vidé dans les carrières environnantes (Catacombes) sur ordre de Louis XVI de 1780 à 1786 et remplacé par les halles jusqu'en 1976 maintenant gare ferroviaire souterraine la plus grande du monde "Chatelet les halles")

L'inscription veut dire "Braves jusqu'à la mort".

DSCN8424Les symboles du saint Empire Romain Germanique.

Ou Deuxième Reich comme le précédent, le Premier Reich.

Jusqu'en 1871 où le Deuxième Reich devient l'Empire Allemand jusqu'en 1918.

La défaite de l'Allemagne en 1918, confirmée par l'infamant et trop contraignant traité de Versailles qui mettra Hitler au pouvoir en 1936, est le couvain de la plus grande guerre de tous les temps et qui a causée plus de 60 millions de morts officiels (A ce jour on peut estimer à près de 100 millions la totalité des victimes de 1939/1945)

L'Europe est couverte de monuments aux morts dédiés, pour la plupart, aux soldats des deux grandes guerres, 14/18 & 39/45.

La France en contient près de la moitié.

DSCN8425Une campagne paisible.

Qui pourrait, aujourd'hui parmi les jeunes de maintenant, imaginer que ces terres ont été les théâtres de "boucheries" indescriptibles ou la chair humaine déchiquetée de centaines de milliers d'hommes se mêlait aux sang répandu et à la terre sur laquelle on y fait maintenant pousser du Maïs.

Rien sauf ces mausolées qui rappellent que si nous vivons maintenant c'est parce que des jeunes d'hier, voire des gamins (On s'engageait à seize ans) sont mort pour notre liberté.

Ces attitudes, aux antipodes de celles d'aujourd'hui, n'ont pas servi de leçon, les hommes naissent pour se détruire et plus ils sont nombreux plus ils se détruisent jusqu'au moment où leur destruction massive commencera une nouvelle aire pour ceux qui resteront.

DSCN8429L'emblème teuton est très présent en alsace.

La langue alsacienne (Ne pas confondre avec un patois) est très proche du langage germanique, ce n'est pas de l'allemand pour ceux qui auraient un doute.

Le Breton, autre langue française est d'origine celtique.

Je marque bien autre langue puisque le français tel qu'on le parle aujourd'hui est un arrangement, au fil des siècles, des diverses langues parlées en France jusqu'au milieu du XIème siècle sans "mélange" réels.

Les invasions romaines et la latinisation de la presque totalité de l'Europe ont surtout eu des effets linguistiques sur les pays méditerranéens, la forte imprégnation latine domine dans l'Italien, le français, l'espagnol et le portugais.

Le latin a ses origines dans la culture Grecque et Etrusque entre autres.

Toutefois, dans la totalité de l'Europe de l'Ouest il existe des centaines de dialectes différents, il n'est pas rare qu'un italien du piémont ne comprenne pas un sicilien, comme un chtimi ne comprend pas un auvergnat pour peu que ces interlocuteurs réciproques ne fassent pas l'effort de se faire comprendre uniquement pour affirmer une appartenance devenu désuète.

DSCN8430Au fond, les Vosges allemandes.

On ne les voit pas ? Oui, ça fait bientôt cinq mois que c'est à l'identique en dehors de ces cinq jours précédents.

Wissembourg n'est qu'à vingt-cinq kilomètres, c'est une belle petite ville, plutôt un gros bourg collé à l'Allemagne.

Je vais voyager un peu maintenant que j'ai le temps et je ferais des photos pour alimenter mes pages, ça nous changera des misères briançonnaises.

Maintenant, des problèmes il n'y en a pas qu'à Briançon, je vous rassure, je connais d'autres villes à problèmes sauf qu'elles n'allient pas ce caractère historique, cette proximité frontalière (Italie) et cette particularité géographique de la haute montagne.

Ça n'arrange rien.

Demain retour à Briançon (A travers le blog) justement, pour quelques anecdotes.

DSCN8433.JPGCe soir il neige en Alsace.

Enfin, il neige ! Un peu de sucre glace sur une gaufre plutôt.

A bientôt pour une suite.

Si vous désirez recevoir mon blog automatiquement, inscrivez-vous à la newsletter, bandeau droit du blog. C'est gratuit et sans danger. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article