Briançon. Délit de fuite

Publié le par François Ihuel

 

Classé sans suite la plainte ?

 

Image non contractuelle

Image non contractuelle

16h30, sortie des écoles.

Le 16 Mai 2023, rue Alphan, une de mes petites filles traverse la chaussée alors qu'un automobiliste complaisant, se dirigeant vers l'avenue du Gal De Gaulle, l'invite à le faire.

Elle lui fait un petit signe de remerciement.

Dans le sens inverse, un "taxi" empruntant la rue Alphan la bouscule, il ne s'arrête pas mais, comme c'est une rue en impasse par sens interdit, il se gare deux cent mètres plus loin sans se soucier de savoir comment va l'enfant, de toute façon il ne peut pas aller plus loin.

Son père, à ma petite fille, le rejoint, ce chauffeur, semblerait-il véhément et agressif, lui dit vertement qu'elle n'était pas sur le passage protégé sans plus se soucier de savoir si l'enfant va bien.

Il repart en trombe dans l'autre sens puisqu'il n'y a pas le choix dans cette rue, sans demander si l'enfant va bien ni s'enquérir de faire un constat.

Après un passage au commissariat, qui semble infructueux, mon fils y retourne ce jour, on prend sa plainte mais cette dernière, semblerait-il, risque de ne pas aboutir et d'être classée sans suite. D'après le peu d'information dont je dispose pour le moment, et selon ce qui m'a été rapporté, l'agent de police aurait dit à mon fils qu'il n'y a pas délit de fuite puisque le chauffeur s'est arrêté cent cinquante mètres plus loin, pas trop le choix dans cette rue en impasse par signalisation.

C'est sur le champ qu'on s'arrête, pas cent mètres ou autre distance, on descend de son véhicule et on porte assistance à la personne bousculée. Je n'entends pas laisser cette histoire comme si de rien n'était, depuis des décennies que je condamne toutes sortes de délits routiers le fait d'être un proche m'incite à y être encore plus attentif

J'attends d'autres informations pour continuer cette page.

Tout de même étrange que de bousculer une enfant avec une voiture, sans que son chauffeur ne s'en soucie, passe pour un banal incident alors que le chauffeur aurait dû s'arrêter immédiatement, s'enquérir de l'état de l'enfant et faire un constat.

Existe-t-il des passe-droits qui exonèrent d'être poursuivi pour non assistance à personne en danger ?

Question !

Ce jour 17h45.

Bizarre bizarre.

Mon fils, fort de mes conseils, est retourné au commissariat, l'agent qui le reçois prend son complément de plainte mais préciserait que le fait qu'il y a délit de fuite ne fera pas que ma petite fille ira mieux.

Donc il conçoit qu'elle va mal ! 

C'est totalement incohérent, je me demande, de façon personnelle bien entendu, si le fait de quelques accointances amicales ferait que la loi ne serait pas égale ?

Je vais écrire à M le Maire, chef de la police à Briançon, pour connaitre des procédures pour le moins cavalières.

À suivre.

Bonne soirée à tous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article