Les conséquences macronistes

Publié le par François Ihuel

 

Quand on prend la responsabilité d'avaliser officiellement la connerie on devient responsable des résultats qui en découlent.

 

Les conséquences macronistes
Les conséquences macronistes

Avertissement reçu de la région niçoise.

Je n'en connais pas l'origine exacte mais je pense que c'est sérieux.

Nul doute que les prises de positions du Président de la République soutenant les provocations de Charlie-Hebdo sont le découlement du déchainement de haine et de représailles à travers la presque totalité du monde musulman.

Il est évident que ce ne sont plus les caricatures provocatrices qui sont la cause de ces déchainements mais bien la prise de position officielle fortement médiatisée internationalement du Président de la République ; ce qui s'éteindrait rapidement sans trop de vagues, puisque relevant d'une situation locale et éphémère, n'est plus accepté par ceux qui sont visés officiellement par un Chef d'État qui déjà déborde souvent de la retenue qu'il devrait avoir, savoir que ses décisions entrainent la responsabilité de la nation toute entière ; soit il a disjoncté, soit il provoque ouvertement des communautés internationales. 

Personnellement je l'invite à démissionner de son poste et à présenter des excuses, non pour les caricatures mais pour la responsabilité qu'il a pris de soutenir la provocation.

Comme déjà écrit dans une page précédente il ne s'agit pas de liberté d'expression mais de provocations volontaires amenant à des réactions violentes connaissant la nature et la culture des communautés visées, de toutes façons tant qu'il restera sur ses positions délirantes les foyers de haines vont continuer, peu lui importe de mettre en danger le peuple par ses élucubrations.

Le Président turc Erdogan semble avoir de grands pouvoirs pour exacerber les islamistes extrémistes du monde entier, mettre de l'huile sur le feu est totalement irresponsable de la part du Chef d'État français même si les antagonismes antérieurs ont une autre origine.

Nous n'en sommes qu'au début.

C'est donc aux parlementaires de prendre la décision de le destituer fort de l'article 68 de la constitution, parce qu'à ce niveau c'est de la trahison envers le peuple.

À suivre.

Bonne soirée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article