Gonfflée l'opposition

Publié le par François Ihuel

 

Deux poids deux mesures.

Le Dauphiné Libéré du jour.

 

Gonfflée l'opposition

Glanage.

Quand j'étais môme j'ai vécu quelques périodes très difficiles, glaner sur les marchés faisait partie du système démerde pour trouver à bouffer, quand on a douze ans ça marque l'esprit surtout quand on dépend de ce genre d'expédients.

Autre époque autres problèmes.

Maintenant il est réel qu'aujourd'hui il existe des structures sociales inconnues à l'époque que je cite plus avant, je me pose simplement la question de savoir que sont ces points de collecte et qui peut y accéder, le flou est palpable.

Il est vrai que ceux qui n'ont jamais eu faim ne peuvent pas savoir ce qu'est d'avoir le ventre vide quand on est gosse. (Mon livre "ADHOMO" tome 3)

 

Gonfflée l'opposition

Par contre.

Mme Poyau qui vient se poser en donneuse de leçon suite à perte de mémoire, comme le rappelle si justement Mr René Michel, c'est en effet très décalé.

Mme Poyau qui va chercher les migrants à la frontière par le col de l'Échelle en plein hiver, qui fait partie de la municipalité socialiste qui alloue 480 000 € par an, sur les impôts des briançonnais, pour l'aide aux migrants mais qui vote l'interdiction de glaner à ceux qui n'ont pas droit aux largesses municipales favorables à la migration massive, ça fait désordre. 

Quand on est morveuse on se mouche avant de sortir des conneries. 

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article