La fortune des masques

Publié le par François Ihuel

 

On peut comprendre que l'utilisation massive et répétée des masques soit officielle.

 

La fortune des masques

Juteux rapport.

Ministre de l'économie en tête. 

Elle fixe un plafond pour le prix de vente des masques mais ne donne aucun chiffre sur le prix d'achat, et pour cause. 

 

La fortune des masques
La fortune des masques

Suite à mes maux passagers.

J'ai droit à dix masques gratuits par semaine.

Même boite que celle présentée par les autorités officielles, même contenance, 50 masques fabriqués en Chine.

 

La fortune des masques
La fortune des masques

Ça ne s'invente pas. 

Mon ordonnance et le ticket dénominatif de la pharmacie avec le montant des masques à l'unité.

J'ai flouté les éléments nominatifs.

0,01 euro pièce, c'est le prix de vente officiel remboursé par la sécurité sociale. 

Soit 0,50 euro la boite de 50 masques.

Tout ça après avoir ajouté au prix d'achat en Chine, le transport et les taxes de douane. 

 

La fortune des masques

J'ai cherché.

Et trouvé le prix de vente des masques fabriqués en Chine, livrés par cartons de 56 boites chacun.

Prix de vente à la sortie de chine 3 Yuans la boite de 50 masques, soit 3 x 0,12 = 0,36 euro. (Un Yan = 0,12 euro)

À la sortie d'usine chinoise le masque est à 0,0072 euro.

Ajoutés les taxes et le transport ça fait bien 0,01 euro à l'arrivée en France, donc la sécurité sociale applique le barème au juste prix.

Le reste ?

Ce sont les bénéfices engrangés par l'État et les distributeurs. 

Carrefour City à Briançon vend 10 masques pour 12 euros.

C'est plus juteux que les taxes sur les carburants, alors tant qu'à faire il est préférable de généraliser massivement le port du masque par tout le monde y compris à l'extérieur en préconisant bien de le changer toutes les quatre heures. 

Soit environ 60 millions de masques pour la seule France dont un tiers changé trois fois par jour pour les gens contraints de les porter toute la journée, on arrive à un chiffre de 120 millions de masques par jour, soit 3 600 000 000 - trois milliards six cent millions - de masques par mois pour la seule France, imaginez les quatre milliards de porteur de masque dans le monde ; ça donne le tournis.

Chaque jour en France le bénéfice est de 0,94 euro par masque, tarif préconisé par les autorités et avalisé par les marionnettes de service devenues ministre comme Olivier Véran qui a "sucé" Macron pendant deux mois en paradant à la télé pour raconter des conneries contradictoires au navets français qui composent le peuple de crédules formatés pour obéir sans sourciller.

Soit presque 113 millions d'euros de bénéfice par jour pour l'État français.

C'est juteux pour les fabricants chinois et encore plus pour les divers États qui les rendent obligatoires alors que le COVID 19 tue moins que la grippe saisonnière dont aucun média ne se fait l'écho.

Le virus le plus dangereux depuis cette supposée pandémie c'est la propagande et l'intoxication médiatique mondiale des peuples. 

Je me suis renseigné auprès de quelques connaissances de diverses régions, aucune n'est en capacité de me dire quelle famille est en deuil pour la perte d'un proche à cause du COVID 19 hormis les personnes très âgées et déjà en fin de vie qu'il est impossible de vérifier auprès des établissements de santé "EHPAD".

On n'a pas une seule fois entendu les médias avancer des informations sur les familles endeuillées, pourtant ils sont friands de scoops qui rapportent beaucoup d'audience, il faut juste trouver des familles, ou en fabriquer médiatiquement comme ça a été fait aux USA pour les attentats du 11 Septembre 2001. 

Le formatage des cerveaux fonctionne à plein, c'est le résultat de la transformation des esprits par la persuasion passive, c'est à dire engendrer des comportements induits à travers la télévision et les autres supports informatiques visuels. 

La psychose nationale est telle que des automobilistes seuls à bord de leur voiture gardent le masque, certains le portent même seul dans la rue, j'en ai même rencontré faire un écart pour s'éloigner de moi en me fustigeant du regard, toujours dans la rue, alors que je n'en porte que dans les endroits clos dans lesquels je reste le moins possible, respirer avec cette merde c'est oppressant. 

Savoir aussi que l'obligation de porter un masque s'accompagne du PV pour celui ou celle qui s'en exonère, histoire d'en rajouter une couche pour tirer encore plus de fric.

Je me demande même si quelques formatés complet ne le portent pas aussi chez eux, voire pour dormir ou aller aux toilettes ; et puis qui sait, on va bien trouver et imposer des masques résistants à l'eau pour pouvoir prendre une douche, masqué bien entendu. 

La population est maintenue dans une peur illusoire qui sert la finance, qui musèle les populations en les rendant totalement dépendantes de décisions qui tendent à maitriser encore plus ces dits peuples totalement infantilisés.

On est tombé très bas dans la servitude et s'en relever va être de plus en plus difficile.

Demain, ou après-demain, une page pour en expliquer le mécanisme. 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article