Leitmotiv lassant

Publié le par François Ihuel

 

La culture a ceci d'avantageux c'est d'avoir du vocabulaire et surtout de faire la part des choses. 

 

Leitmotiv lassant

Un beau cadre.

Qui pourtant, quand on lit le texte qui accompagne, est anachronique, avoir un patrimoine de valeur qu'on délaisse au profit du tout béton pour faire du fric on ne vient alors  pas glorifier ceux qui détruisent la ville.

Il n'est pas besoin de revenir sur les dix années passées pour s'en rendre compte, Briançon c'est le tout payant, plus de foire en dehors d'un "marché" amélioré qui n'a pas grand chose à voir avec une foire, plus d'animation d'été en vieille ville comme c'était avant, et combien d'autres destructions qui faisait la réputation de Briançon.

Puis tant d'autres navrances qui égayent mes pages depuis dix ans.

 

Leitmotiv lassant

Peut-être bien que oui, peut-être bien que non.

L'équipe OSON BRIANÇON semble avoir quelques difficultés à coordonner une ligne de conduite, personnellement j'ai quelques connaissances dans cette liste et rien ne me fera changer d'avis considérant que chacun à le libre choix de ses opinions, je les respecte même si elles ne corroborent pas les miennes, les élections c'est quelques semaines, l'amitié c'est à vie et je ne vais pas me faire des adversaires là ou je ne considère que des amis pour qui j'ai du respect.

Dans ce post on détecte l'incursion d'un personnage qui a des comptes à régler, je veux bien qu'on soit en désaccord avec une façon de fonctionner mais je me demande pourquoi avoir attendu si longtemps pour publier sur un réseau social un état d'âme politisé.

Ce qui est perturbant, à chaque élection municipale, c'est cette volonté affiché de tout ramener à la politique partisane en général occultant ainsi le principal objectif de l'élection d'un Maire, s'occuper d'une commune dans l'intérêt des administrés, là tout de suite on détecte la vindicte politique et l'obédience induite comme si c'était parole d'évangile. 

Sauf erreur la liste Oson Briançon s'est constituée sur le critère "apolitique" incluant en ce sens la possibilité de chacun d'en faire partie en excluant le côté politique pur, ce post c'est l'exact contraire.

Ou alors l'incursion de quelques éléments déstabilisateurs pour faire capoter une liste, c'est connu et ça marche à tous les coups. 

On retrouve hélas toujours les mêmes litanies politiques incluant les extrêmes, même là où ils n'existent pas, comme le racisme c'est une parabole facile d'ont on se sert pour excuser le manque de conviction et afin de fustiger ce qui ne convient pas, à croire que tout un chacun devrait se plier aux règles de quelques déçus ayant l'esprit trop étroit pour admettre que chaque individu à le libre choix de ses sentiments et avis sans avoir à se référer à du douteux. 

Que veut donc dire "approche républicaine" ? Serait-ce que seuls ceux qui s'en répondent seraient républicains ! C'est mettre d'autorité au rencard tout le reste des électeurs, à lire ce post on détecte immédiatement que tout ce qui ne rentre pas dans le cadre de Mr Besson est à proscrire et à jeter dans le panier des extrêmes, c'est un peu court comme déduction mais ça dénote une influence certaine de quelques candidats près à "payer" pour acheter des voix, on sait le clientélisme indispensable et quelques promesses valent bien un bulletin positif dans une urne. 

Quand je lis :

J'en arrive à l'objet de mon propos, à l'approche du 2nd tour, il faut changer et avoir une approche républicaine intelligente.
Républicaine car il faut écarter les extrêmes qui veulent imposer aux autres ce qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêmes. Extrêmes car ils veulent imposer radicalement aux autres des projets qui méritent dialogue concertation et anticipation.
Intelligente car les idées pour Briançon peuvent être incarnées par d'autres personnes qui ont des valeurs de rassemblement pour faire émerger de bons projets concertés pour notre commune.
 

Je me dis que ce post justement semble vouloir imposer ce pourtant pourquoi il se défend, une contradiction dans la même phrase ça fait désordre. 

Le dialogue et la concertation n'appartiendraient donc qu'à une élite ciblée et désignée d'avance, les autres administrés n'ayant que le droit de subir sans n'avoir rien à dire, c'est encore plutôt contradictoire. 

Les valeurs de rassemblement ça ne veut strictement rien dire, juste des phrases toutes faites qui ressortent à chaque élections, d'ailleurs ce fameux rassemblement semble avoir rapidement pris du plomb dans l'aile au sein même de cette équipe et certainement par la volonté affiché de Mr Besson, raison de son post. Là encore un anachronisme flagrant dans la même phrase qui explique tout et son contraire.

Le combat, bien que ce terme soit impropre parce que diriger une ville ce n'est pas la guerre, c'est de redonner à Briançon son cachet tout en évoluant de façon mesurée, pas par d'anarchiques constructions diverses et démolitions insensées au nom du profit des promoteurs qui sont certainement derrière tout ça. 

Je ne vais pas réécrire le texte. 

 

Leitmotiv lassant

Ma réponse "Facebook".

Rapide pour ne pas rentrer dans le jeu des polémiques, juste que d'avoir des opinions politiques ne veut pas dire rejeter tout ce qui n'y correspond pas comme le fait si bien le post de Mr Besson. 

La ville de Briançon appartient aux briançonnais, ce sont eux qui ont la responsabilité de désigner qui va la gérer pour six ans en tenant compte des avancées et des reculs cumulés depuis dix ans.

Quand j'entends pléthore de personnes demander à ce que ça change je me demande pourquoi insister alors pour remettre en place ceux qui font qu'aujourd'hui la ville soit à moitié en ruine. 

Je constate aussi que le retournement subit de veste de Mr Gryzka semble influer sur quelques préférences amicales qui seraient comme lui d'une instabilité inquiétante ; qui se ressemble s'assemble. 

Ce qui laisserait présager qu'une fois en place ces gens décideraient de ce qu'ils voudraient sans concertation comme l'a fait Mr Fromm depuis 2009, je ne suis pas sûr que ça reflète l'esprit républicain que certains veulent s'arroger de droit sans le permettre aux autres. 

Bonne journée à tous. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NICOLAS FAURE 02/06/2020 10:59

Il y a aussi "l'extrême centre" ou UMPS ou LREM, qui massacre le pays dans tous les domaines depuis plus de 40 années. "La liberté est au bout du fusil" comme le disait jadis un homme politique chinois célèbre.

François Ihuel 02/06/2020 11:06

Extrême ça ne veut rien dire, c'est juste le langage des simples d'esprit qui n'ont recours qu'aux superlatifs pour se donner bonne conscience. Bonne journée