Deux lanternes rouges

Publié le par François Ihuel

 

Le passé ne répond pas toujours de l'avenir.

 

Deux lanternes rouges

49 %

Une confortable victoire pour une triangulaire sur les magouilles, les alliances contre nature et les coups bas.

La ville va enfin revivre et je l'espère retrouver son identité montagnarde qui en fait sa renommée.

Depuis dix ans de destructions et de constructions anarchiques les briançonnais ne s'y sont pas trompés.

On attend maintenant le travail du nouveau maire et son aptitude à redresser la ville.

 

Deux lanternes rouges

Une page récente.

Je ne me suis pas trompé, il y a bien deux lanternes rouges en queue du train de la tromperie et des sarcasmes, on verra qui va siéger dans l'opposition sachant qu'un des deux le refuse et que l'autre nous a montré qu'en matière d'opposition il était en dessous de tout.

M Gryzka ne s'y est pas trompé en 2014 concernant la lanterne rouge à laquelle il s'est rallié, maintenant ils font la paire.

Les écologistes politiques payent leur engagement trop à gauche entrainant de ce fait les votes négatifs des vrais écologistes ne voulant pas être intégrés dans un mouvement politique qui récupère une notion pour en faire une force.

Qui plus est la chaufferie bois n'est pas du gout de tous, loin s'en faut et là aussi les briançonnais le font bien comprendre. 

Cependant le nouveau maire n'est pas opposé à l'écologie, là aussi les briançonnais l'ont compris.

Bonne journée à tous. 

 

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article