La collaboration locale

Publié le par François Ihuel

 

Certains devraient, avant de sortir et médiatiser des conneries, réfléchir un peu. 

 

La collaboration locale

Navrant ou amusant ?

Je me demande si quelques élus ont la jugeote éteinte ou s'ils font de la provocation, pour ne pas le nommer Mr Gryzka, qui a retourné sa veste et qui l'affiche ouvertement, semble donc ignorer le sens des mots, pas la peine d'avoir fait des études lui permettant d'avoir un "Master" pour ne même pas réaliser l'incongruité de sa présence avec le Maire de briançon et surtout laisser paraitre ce qui justifierait sa présence.

Je doute que ce candidat à la mairie puisse se répondre du courage, s'abaissant à tourner casaque pour obtenir une place c'est tout sauf le courage de ses convictions si toutefois il a des convictions politiques. 

 Je ne suis pas sûr qu'il soit aussi défenseur de la République en ayant une attitude versatile tendant d'un côté à combattre ce qui le perturbait en 2014 pour se soumettre en 2020 à aduler ceux qu'il désirait combattre, le courage ce sont les convictions indéfectibles qui ne doivent pas être influençables par quelques alléchantes promesses, d'ailleurs s'il connaissait bien son mentor actuel il remarquerait immédiatement que les promesses de ce dernier c'est une vaste rigolade, l'amour coup de foudre ça fait faire des conneries parfois.

Le souci constant de la Justice, de la solidarité, de la tolérance et du respect d'autrui.

Concernant la Justice on va attendre un peu, concernant la solidarité il y a un problème, quand on retourne sa veste on n'est plus solidaire de ceux qu'on a entrainé avec soi dans la galère électorale, pour la tolérance il a aussi quelques lacunes, son attitude envers ses adversaire cache une vengeance en sommeil ; quand au respect d'autrui on est là aussi loin du compte, ça va bien avec la tolérance sauf que Mr Gryzka ne respecte pas ceux qui lui ont fait confiance pour combattre son adversaire devenu son idole par idéologie tendancieuse.

Enfin, la dernière phrase de cet encart journalistique c'est la collaboration.

Pour un homme qui est tout frais sorti de l'œuf de l'adolescence je doute qu'il soit érudit au point de connaitre de l'Histoire fut elle récente, ce qu'il en sait c'est ce qu'il aurait appris ou plutôt ce qu'il aurait entendu, on sait que l'Histoire se fabrique plus quelle ne se raconte, s'il est exact qu'il y a eut des traitres à la patrie il faut savoir pourquoi et comment dans un contexte particulier.

Question collaboration locale Mr Gryzka peut en effet en connaitre un peu plus, ayant fustigé des tas de projets durant sa présence dans l'opposition municipale il les a pourtant avalisé pour faire un appel du pied à son adversaire. 

Son ennemi - puisqu'il a des ennemis - est devenu son ami, on peut se poser des questions sur le collaborationnisme de cette girouette qui adule aujourd'hui ce qu'il combattait hier.

Très mal placé donc pour vouloir être à la tête d'une municipalité quand on est dans un tel état d'esprit, je ne suis pas sûr que ça plaise aux administrés et puis ce rabâchage incessant du passé pour construire un avenir local c'est un peu décalé, je ne suis pas certain que de remettre sur le tapis le contenu des poubelles de l'Histoire soit un argument pour remettre à flot une ville en ruine. 

Se souvenir des morts c'est très bien, mais il y a aussi les vivants qui passent au second plan.

On va donc attendre la suite. 

Bonne journée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NICOLAS FAURE 29/05/2020 08:37

Il ne reste plus qu'une chose à la gauche bobo : la lutte contre un fascisme imaginaire qui va de paire avec un oubli du peuple dont la condition économico-sociale ne cesse de se dégrader depuis le début des années 80.

François Ihuel 29/05/2020 16:40

Franchement, Mitterrand à bien manoeuvré, le pire ce n'est pas le travail de sape de la gauche c'est la récupération par la droite qui a continué le même scénario.