Citoyens ordinaires

Publié le par François Ihuel

 

Ne pas croire que les incivilités ne sont que du seul fait de la racaille. 

 

Citoyens ordinaires

Déjà vu.

Ce cliché, de ce matin, je l'avais déjà mis sur deux autres pages concernant les incivilités et les graffitis.

Les inscriptions y sont toujours mais c'est privé comme je l'avais également précisé, le nettoyage à charge des propriétaires de ces maisons, très dommage d'autant que ça a été repeint il n'y a pas longtemps. 

Cette fois-ci je vais tenter de savoir à qui est cette maison, apparemment secondaire vu que c'est rarement occupé.  

Ce parce qu'il y a quelques jours, alors que je remontais la chaussée à pieds pour rentrer chez moi, j'ai vu une bonne femme d'une quarantaine d'année, assez boulotte, pas très grande, balancer allègrement son sac poubelle plein par-dessus le mur de cette propriété, directement dans le jardin. 

De loin difficile de détailler les gens et puis je n'avais pas mon appareil photo qui n'aurait servi à rien puisqu'une action rapide imprévue, sauf filmer en permanence il y a peu de probabilités qu'on puisse saisir ce genre de lamentable scène hélas quotidienne.

Cette femme je la croise de temps en temps, elle habite juste à côté et, ne voulant certainement pas s'emmerder à trimballer son sac poubelle jusqu'au premier réceptacle - il est vrai inexistant dans ce secteur - s'en est débarrassé de cette façon.

Depuis qu'on a remplacé les conteneurs par des Moloks il y a de plus en plus de sacs poubelle abandonnés un peu partout, il est vrai qu'on paye plus cher du ramassage d'ordures ménagères pour des prestations moindres et dégradées, toutefois ça n'excuse pas ces attitudes.

Je me dis que ce ne doit pas être le premier qui passe ainsi dans ce jardin et je devine la surprise des propriétaires quand ils vont rouvrir leur maison.

Comme quoi même le plus innocent citoyen peut se comporter comme un - ou une - salopard.

C'est la vie de maintenant, celle du particularisme et du total non respect des autres et de leur bien. 

C'est tout pour cette courte page.

Bonne journée à tous et à bientôt. 

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article