Temps mort révélateur

Publié le par François Ihuel

 

Un écran en cache un autre.

 

Temps mort révélateur

Rappel.

Résultat officiel du premier tour des élections municipales 2020. 

Ce temps mort involontaire entre les deux tours des élections c'est l'occasion pour certains de s'acoquiner "contre nature", du moins si on considère les supposées divergences primaires. 

En une semaine il était difficile aux candidats distancés de se retourner, là, avec plusieurs mois devant eux il est facile de monter une stratégie vicieuse, à la limite je me demande même s'il ne serait pas plus logique de refaire la totalité des élections.

Le calcul du maire c'est Gryska + Poyau + éventuellement Jules, alliés à sa liste, c'est repartir pour un troisième mandat de destruction de la ville.

Mais c'était déjà dès le début une liste de gauche en trois listes "bidons", Fromm, Poyau et Gryzka, on peut même se poser la question de savoir pourquoi ce dernier à bénéficié de tant de largesses pour avoir des facilités de parade et surtout pour financer les agapes qui amènent du monde.

Le site de la Mairie semble avoir un doute sur l'orthographe de Mr Gryzka, peut-être une transformation électorale ?

 

Temps mort révélateur

Intervention du maire.

En ces temps de troubles et dans cette incertitude de l'avenir il est logique que chaque maire de chaque municipalité soit en première ligne, rien d'extraordinaire, c'est le devoir de chacun d'eux.

Par contre il n'est pas fréquent, en pleine période de trouble, de voir deux adversaires faire copain copain en paradant devant la TV locale pour expliquer ce que le seul maire est en devoir de faire, sauf si le second est implicitement invité à parader aussi pour bien montrer aux administrés qu'en matière de volte face il y en a un qui mérite la palme.

Bref, Mr Gryzka, le poulain de l'UMP en 2014, soutenu par la droite à cette occasion, bouffeur inconditionnel de la gauche qu'il honnit à cette occasion, puis détracteur de son rival en 2020 par des piques diverses, avançant l'irresponsabilité du maire actuel auquel il reproche ses colères et ses emportements que tout le monde connait, se met subitement à lui faire des caresses, presque des papouilles, on se pose la question de savoir comment un personnage si volatile peut être crédible quand à sa ligne de promesses diverses.

Il est vrai qu'il se présente maintenant comme "apolitique", juste pour ceux qu'il adule, pas pour ceux qu'il dénigre et qu'il rejette, exactement la même attitude que Mr Fromm envers ses administrés n'étant pas de son bord.

Pas besoin de dessin, les sympathisants de Mr Gryzka en 2014, ceux qui n'ont pas tout compris en 2020 mais qui restent fidèles aux idées de droite, prennent une drôle de douche à voir se lier ces deux personnages dans le seul et unique but de faire tomber un adversaire. 

Un élu par défaut, ce qui est le plus dangereux.

En fait c'est un peu comme à la tête de l'État depuis quelques décennies, un vote de barrage et non pas un vote de conviction, juste pour ne pas perdre une place qui permet de tout faire sans autorisation, on voit ce que ça donne et dans quel état est le pays. 

La ville est en piteux état aussi, l'objectif de Mr Fromm c'est de continuer sa destruction, il s'en fout, à son âge il n'a plus rien à perdre. Mr Gryzka à tout à gagner, se voir propulsé dans les méandres d'un "socialiste" pour avoir la place si convoité, ce rêve de gosse qui ne le quitte pas.  

Les gens que je connais et qui le connaissent bien ne s'en privent pas de révéler que c'est un gamin virevoltant qui n'a qu'un objectif, avoir son hochet, se voir appeler "Mr Le Maire", comme une consécration à sa nullité, parce qu'à ce niveau c'est de la nullité, quand on n'a pas de conviction, quand on n'a pas les couilles de préserver un objectif commun, quand on se laisse submerger par des belles paroles, quand on est aux ordres de ceux qui ne voient en lui qu'un potentiel parapluie électoral on ne prétend pas "gouverner" - puisque ce sont ses mots - une ville dans un état de délabrement avancé. 

 Je ne doute pas un seul instant qu'au prochain tour ceux qui lui faisant confiance ne réalisent qu'ils ont été trompés et roulés dans la farine. 

 

Temps mort révélateur

Aberrations opportunistes.

Que le maire se gonfle de gloriole de ne faire que son devoir c'est presque risible, c'est plutôt pitoyable.

Il prend enfin la juste réalité des choses, onze ans après sa première élection il se rend compte que des éléments de la ville doivent être nettoyés, il serait temps !

Prendre comme motif la pandémie actuelle c'est très gauchiste, la récupération électorale à tous les étages. 

Les employés municipaux, en nombre restreint, ont toujours fait leur possible pour que la ville soit propre, sauf qu'ils ne peuvent que se plier aux ordres, il n'y a pas besoin de retour en arrière pour constater que depuis l'avènement Fromm la ville est en déliquescence, juste parcourir mon blog depuis sa création. 

Encore une fois Mr le Maire confond devoir et récupération électorale, plus soucieux de son image "culturelle" de bas niveau il a détourné des recettes d'impôts en faveur de la culture parfois douteuse au détriment du fonctionnement, en effet il peut donc s'approprier quelques actions basiquement normales pour se glorifier d'enfin faire quelque chose. 

Là aussi, c'est pitoyable.

Sacrifier le fonctionnement d'une ville pendant onze ans pour ensuite s'en faire le chantre quand on consent à enfin s'y pencher un peu c'est assez minable comme attitude. 

Les briançonnais auraient aimé avoir ce genre d'interventions dès le début de son premier mandat, sauf que trop pressé de démolir ce qu'à construit son prédécesseur il a aussi oublié ses administrés en les laissant pendant plus d'une décennie patauger dans la merde, rouler sur des routes défoncées, démolir leur véhicules chaque hiver à cause d'un fonctionnement désastreux, se polluer les poumons dans des embouteillages monstres que peu de chose suffisait à éviter, et combien d'autres conneries du genre.

La parade des élections tout le monde connait, dommage que beaucoup de gens aient la mémoire courte. 

Bonne soirée à tous et à bientôt pour autre chose.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Publié dans Briançon et politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article