Un monde d'apparences

Publié le par François Ihuel

 

Le trouble de l'esprit c'est croire ce qui n'est pas et nier ce qui est.

Ce sont les apparences.

C'est ce qui mène le monde d'aujourd'hui.

 

Un monde d'apparences

Image trouble.

Esprit trouble.

Ce qui nous est psychiquement et mentalement propre ne nous appartient pas, ça appartient à celui qui sait l'exploiter et s'en servir.

Celui qui garde la tête froide et l'esprit clair ne se fera pas accaparer son esprit. 

La manipulation des masses c'est d'abord la manipulation des cerveaux, et ça c'est très facile.

 

Un monde d'apparences
Un monde d'apparences

Le mouvement apparent.

Ou l'immobilisme trompeur. 

En psychanalyse des images de ce type sont utilisées pour déterminer les facultés cognitives de certains "malades" mentaux,  il suffit de fixer l'image pour lui donner envie d'être stable ou d'être agitée de mouvements apparents. 

Suivant qu'on est anxieux ou reposé, perturbé ou sûr de soi, l'image fera ce qu'inconsciemment notre cerveau lui induit.

Ces apparences qu'on trouve ailleurs. 

Les apparences du moment.

 

Un monde d'impuissance et d'illusions.

 

La manipulation des cerveaux par ceux qui veulent s'en servir à notre place.

 

La religion c'est une manipulation mentale à l'échelle planétaire, quelle que soit cette religion.

 

La politique c'est de la manipulation mentale sur des esprits faibles et subjugués.

 

Que s'est-il passé depuis des années pour que les mentalités, surtout occidentales, aient autant rétrogradées, juste que des islamistes radicaux - à ne pas amalgamer avec les musulmans - de façon insidieuse, de ceux qui dirigent les pays du pétrole, ont pu acheter, petit à petit, des hommes politiques, députés, sénateurs, ministres et peut-être le chef de l'État, et pas seulement du nôtre.

 

Ils ont aussi acheté certains médias et muselés les autres à travers des textes et lois votés par ceux qu'ils ont acheté donc aussi manipulé mentalement.

 

Après l’achat vient le chantage, les pressions ; c’est si facile à travers des débiteurs d'obtenir d'eux ce qu'on en exige.

 

C’est ce qui fait qu'aujourd'hui on ne fonctionne qu'à travers ces gens qui font la pluie et le beau temps, ils ont déshumanisé ces politiques pour les inciter à soumettre les populations qui ont voté pour ces politiques menteurs et dissimulateurs.

 

L'avidité du gain l'emporte sur la solidarité nationale, l’égoïsme prend la place du partage et de la fraternité, l'argent divise les gens et en fait des ennemis là où il n'y avait que des amis.

 

L'objectif de l'Orient c'est de soumettre l'Occident par l'argent, cet argent du pétrole - entre autres - qui donne la puissance fort des moyens ainsi obtenus.

 

Ce n'est pas d'aujourd'hui, ça fait des siècles que les religions s'affrontent pour avoir le pouvoir absolu sur tous les peuples, quand l'un avance l'autre recule et inversement fonction des époques et des populations.

 

L'Occident se suicide à mettre en place des gens qui le laminent depuis maintenant plus de trente ans, et ça marche, la crédulité grandissante des populations européennes a créé une union européenne factice, basée sur les apparences et ne fonctionnant que par la volonté de l'argent, c'est le gouffre financier qui affaibli les nations européennes au profit de la haute finance dont les maitres d'oeuvre, esclaves modernes manipulés par l'Orient, sont ceux qui sont à la tête de l'Union Européenne.

 

Des dirigeants se sont corrompus par avidité, jusqu'à aller à l'encontre des décisions populaires, à les proscrire pour passer en force ce que les peuples refusent ; (entre autres Sarkozy et le traité de Lisbonne qui lamine les peuples européens, par exemple).

 

Les États européens ont perdu leur souveraineté, ils sont à la merci des décisions des dirigeants européens acheté par les orientaux.

 

Ceux qui dirigent l'Europe ce sont les pays du golfe persique via les marionnettes placées à la tête des États, ces dirigeants marionnettes, ou guignols, sont les décideurs des médias achetés par l’argent du pétrole, là encore le pognon l'emporte sur la réalité, depuis que les communications modernes existent ceux qui veulent soumettre les peuples se servent de l'outil médiatique, ça marche très fort, pas seulement à travers des journaux télévisés tronqués, fabriqués, trompeurs et mensongers, mais aussi à travers les multiples faces de la médiatisation, les jeux télévisés sont vecteurs d'infantilisme, rendre débiles des gens crédules c'est magnifique quand on fait miroiter l’appât du gain, encore et encore cet argent inaccessible pour beaucoup mais qui reste un rêve très longue durée.

 

Puis les jeux vidéos multiples qui amollissent les cerveaux et rendent serviles ceux qui en sont accrocs, si nombreux qu'on ne peut plus les compter.

 

Puis les évènements sportifs très largement médiatisés, là aussi on endort les peuples, on leur fait miroiter une fausse puissance à travers quelques "crétins" surpayés qu'on adule en occultant les choses sérieuses, savoir que les grands évènements sportifs très fortement médiatisés coïncident avec des décisions gouvernementales difficiles à faire passer, avec des réunions des diverses assemblées d'État qui visent à officialiser des textes de Loi boiteux mais très contraignants pour les peuples concernés trop occupés à se pâmer devant quelques footeux pas très malins qui les tiennent pourtant en haleine leur faisant croire que la puissance d'un peuple ce sont les jambes qui tapent dans un ballon, une raquette dans une balle de tennis ; on est tombé très bas.

 

Dans un stade, pendant que quelques gars courent après un ballon, demandez aux spectateurs ce qui s'est passé à côté d'eux, aucun ne pourra vous répondre, trop absorbé par ce qu'il fixent.

 

Pendant une émission de télé-réalité, cette niaiserie qui abêtifie tant de monde, demandez à ceux qui sont captivés ce qui se passe à côté d'eux, personne ne pourra vous répondre.

 

Pendant un meeting politique, captivés par la clinquance des lumières, le hurlement des haut parleurs qui vous assomment, demandez à ceux qui béatement boivent des paroles creuses ce qui se passe à côté d'eux, personne ne pourra vous répondre.

 

Dans un supermarché, faisant vos courses quand il y a du monde et la musique d'ambiance de circonstance, demandez-vous si votre attention est précise sur ce que vous achetez ou si la multiplication des produits ne vous induit pas en erreur, vous réaliserez alors que vous n'êtes plus assidu à votre objectif mais déboussolé par l'ambiance sonore voulu pour ça.

 

Dans un concert dit musical, dans les hurlements des spectateurs, l'obnubilation des lumières scintillantes, les gesticulations des acteurs de scène, demandez leur s'il voient autre chose, personne ne vous répondra.

 

Et puis il y a la psychose, fonction de ce que chaque individu ressent ou désire l'attitude est différente, l'analyse d'une situation identique pour trois individus, par exemple, ne sera pas vécu de la même façon par les trois fonction de ce que chacun des trois analyse pour lui même en faisant abstraction de l'effet unique collégial et finalement réel ; prenons le cas de la pandémie actuelle de coronavirus par exemple, suivant l'impact personnel reçu par les conséquences l'attitude sera totalement différente pour un effet unique.

 

Le premier, qui tire bénéfice d'une situation basée sur le nombre, verra la défection du nombre comme un inconvénient pour ses bénéfices, il minimisera les motifs pour ne pas subir les causes.

 

Le second, fragile psychiquement, faible physiquement et physiologiquement verra avec terreur la situation évoluer de façon dramatique, la peur va l'habiter, ses réactions vont le fragiliser encore plus, il va augmenter les causes sans vraiment mesurer le motif et ce qui le justifie.

 

Le troisième enfin, n'ayant ni les avantages du premier ni les inconvénients du second va mesurer avec justesse et prudence le motif sans pour autant dramatiser la cause.

 

Il en va de l'individu comme du temps, comme de la politique, comme de la religion, ce à quoi viennent s'ajouter l’âge et la connaissance auxquels il faut rajouter l'expérience et peut être la psychose ancienne d'évènements vécus ayant laissé des séquelles mémorielles.

 

Suivant chacun de ces trois individus il sera facile d'influer sur son psychisme et son mental fonction de ce qu'il jugera sien ou pas.

 

Le premier sera plus inquiet pour ses finances et son commerce que pour sa santé, le second ce sera l'inverse, le troisième ne se posera pas la question ayant plus de préoccupations pour les autres de son entourage que pour lui.

 

Les apparences d'un moment ce sont les évènements qui fabriquent ces apparences, ça a plusieurs effets, surtout celui d'une profonde réflexion, d'un rapprochement avec ce qui a éloigné l'individu de son fonctionnement primaire.

 

Cette prise de conscience collective à un effet positif, c'est de revenir à la réalité et de sortir du monde des illusions.

 

Alors qu'on s'imagine avoir des tas de problèmes on ne réalise pas que le dénominateur commun est unique, il suffit juste de se poser les bonnes questions pour avoir la bonne réponse.

 

On en est encore loin.

 

Tant qu'on vivra dans le monde des illusions on ira droit dans le mur, c'est ce qu'exploitent ceux qui exploitent ceux qui se font exploiter par ignorance, crétinisme ou soumission.

 

La suite dans quelques jours.

 

Bonne soirée à tous.

 

Pour me rejoindre, continuer à me suivre et partager ce blog,  inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article