SFR et moi et moi et moi

Publié le par François Ihuel

 

Société française de radiotéléphonie qui emploie des salariés marocains à très bas salaire.

 

SFR et moi et moi et moi
SFR et moi et moi et moi

13 ème jour sans messagerie.

166 messages en attente.

J'en arrive à me poser des questions.

Sans être paranoïaque je trouve étrange que des messageries sont inopérationnelles presque deux semaines - et ce n'est pas terminé - en ces périodes électorales, parce qu'un correspondant SFR m'a dit que je ne suis pas tout seul, juste qu'on me répète tous les jours que je vais être rappelé dans les 48h00, sans appel bien entendu.

Je serai curieux de connaitre les autres "impactés" et leur appartenance politique.

L'étanchéité des opérateurs, desquels on ne peut joindre personne un peu comme à la Sécu, la CAF et autres services de l'État qui ne fonctionnent qu'à sens unique, fait que les correspondants étrangers joignables sont totalement ignorants des problèmes, alors ils répètent les phrases clef qu'on leur impose de répondre.

Juste savoir qu'ils sont délocalisés au Maroc où le SMIC est à 300 euros - soit 900 euros d'économies sur chaque salaire - ce qui explique qu'une compagnie française ne rémunère que des étrangers au ras de pâquerettes pour engranger du fric et fait ainsi l'impasse fiscale et URSSAF correspondante.

Sauf erreur SFR n'est pas un service de l'État mais il peut être sollicité pour servir l'État en bloquant pour une durée déterminée certains internautes, ce qui rejoindrait la volonté de Mr Macron de museler les réseaux sociaux et autres moyens informatiques qui lui font de l'ombre.

Merci SFR.

J'aimerai avoir l'avis d'autres "impactés".

Publié dans Communauté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article